ma vie est un echec

Abonnement

Je feuillette le magazine
Je m’abonne

   ma vie est un echec dans tous les domaines
Il y a 324 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus,cliquez ici
 Sujet :ma vie est un echec dans tous les domaines
Citation : Une derniere question quand meme. Cette technique est ce que ca marche sur ta seule personne ou ca peut avoir une influence sur ton entourage exterieur?
Message édité par nathanael01 le 09/02/2013 à 12:41:14
Aller à :

Les forums : mode d’emploi Appels à témoin Psychologies.com / Psychologies magazine Club des lecteurs Actu Amitié Bonheur Ce en quoi je crois Changer sa vie Coaching Estime de soi Interpréter ses rêves Mieux se connaître Nos clefs pour mieux communiquer Paroles d’hommes Paroles de femmes Se libérer de ses culpabilités Seniors Spiritualité(s) Timidité Voyages et vacances Aide et Entraide Deuil Inceste / Viol Carrière Relations professionnelles Reconversion Chômage Souffrance au travail Thérapie : y aller ou pas Choisir son psy Thérapies Psychanalyse Développement personnel Dépendances Déprime, dépression : en sortir Mon psy et moi Enfants et ados chez le psyFinir sa thérapie Baisse du désir Célibat Fantasmes Fidèle / Infidèle Homosexualité Le quotidien dans le couple Libertinage Problèmes sexuels Rencontres et séduction S’engager : mariage, PACS, concubinage Séparé(e) et heureux(se) Sexualité Sexualité : ce que veulent les femmes Sexualité : ce que veulent les hommes Tête-à-tête Vivre une séparation – divorcer Ados Désir d’enfant et stérilité Ecole Education Famille monoparentale Famille recomposée Halte à la pression scolaire ! La belle-famille La famille Maternité : attendre un enfant Naissance Parents Tout sur nos parents Accepter son corps Astuces Instituts et spas Luxe Plaire et se plaire Soins anti-âge Soins des cheveux Soins du corps Soins du visage L’appel de Psychologies pour une beauté libre Arrêter de fumer Forme Médecines douces Relaxation SantéSommeil La maladie au quotidien Stress, anxiété La nourriture et moi Etre végétarien Régimes et diététique Manger bio Vos recettes et menus gourmands Portraits de femmes : elles s’engagent Mes gestes écolos Solidaires ! Actu Café Culture Le livre qui a changé votre vie France : la carte des gens heureux Humour et détente L’appel contre l’abus d’antidépresseurs Participez à notre cross-booking David Servan Schreiber nous dit au revoir Votre hommage à David Servan-Schreiber L’atelier d’écriture de Nathalie : Chuchotements d’éveil © Ecriture : vos mots en toute liberté Mon anti-Noël Pas de printemps… Le psy, c’est vous !Nouvelles érotiques En mai, fais ce qu’il te plaît Votre plus belle déclaration d’amour 2012, fin du monde ? Le Prix Nobel de la Paix intérieure Un écrivain pour Noel Vos envies pour 2010 Femmes au féminin L’humain, une espèce en voie de disparition ? Atelier d’écriture de Février : Je t’aime parce que… Atelier d’écriture de janvier : Tout changer Lettre à l’ado que vous étiez Votre plus beau souvenir d’été Journée de la gentillesse

Tests

Du punch pour la rentrée ?

La rentrée, un moment difficile ?

Etes-vous encore amoureux ?

Quel est votre lien avec votre famille ?

Calculez votre quotient relationnel

10 activités pour faire découvrir la vie du jardin à vos enfants
Longévité : 9 rituels originaux du Dr Saldmann pour rester en forme
Ce que mon voyage solidaire au Cambodge m’a apporté
5 idées pour vivre la fête de la Musique autrement
Endométriose, fibromyalgie…« Comment le web m’a aidé à affronter la maladie »
Une grande différence d’âge en amitié…
Sida : les préjugés et la méconnaissance perdurentparLa rédaction
Les idées reçues sur le VIH persistent. C’est ce que …
Fin de la COP21 : un nouveau chapitre pour l’humanité ?parPascale d’Erm
Samedi soir dernier, à 19h55 et des poussières, vous étiez …
L’électronique s’empare d’un nouveau marché : celui de nos viesparAnne Pichon
Le CES (consumer electronic show) plus grand salon de l’électronique …
Travaux de maisons : POSER UNE CLOISON EN PLAQUESparlafuma
suite de l’article précédent… LA POSE DU SUPPORT Au sol …
Les modèles économiques du logiciel libreparpsyblog2
Deux symboles du Libre: Linux (à g.) et GNU Pour …

ma vie est un echec

Annuaire des psys certifiés

Formations

Accueil

>

Moi

>

Problèmes psy

>

Déprime / Dépression

>

Réponses d’expert

>

Ma vie est un échec

Gérard
Apfeldorfer

Psychiatre et psychothérapeute
7 moyens de remettre de la vie dans sa maison
« Les TOC de mon fils empoisonnent notre vie de famille »
Sérendipité : cultiver les heureux hasards pour enchanter sa vie
Témoignages : les morts de leur vie
L’amitié, le plus beau cadeau d’une vie
Comment retrouver une vie normale ?
Borderline, pour moi la vie est une série d’épreuves
Comment gérer la crise des 40 ans ?
Savez-vous prendre la vie du bon côté ?
Que changeriez-vousdans votre vie ?
Etes-vous sujet(te) au blues hivernal ?
Vous rendez-vous la vie plus belle ?
5,5 millions. C’est le nombre de Français ayant connu un « épisode dépressif majeur …
Dépression : Ils ont choisi d’autres traitements
Dépressifs, Gaëlle, Maxime et Antoinette se sont tournés vers la phytothérapie, la psychothérapie ou …
J’ai tout pour être heureuse mais….
C’est la plainte existentielle de l’époque. Elle agite les forums sur le Net, alimente …
Après avoir vu un magnétiseur, je suis devenue suicidaire.
Après une opération des yeux, je suis allée voir un magnétiseur-radiesthésiste. Il m’a annoncé …
La crise de la quarantaine, est-ce un mythe ?
La crise de la quarantaine, existe-t-elle vraiment? Ou bien est-ce un mythe? Co, Tours …
Célibataire sans enfant, au chômage depuis peu, en thérapie, j’ai reproduit toute ma vie …
Bonjour. J’ai 23 ans et je ne sais plus qui je suis, ni dans …
Je suis épuisée. J’ai l’impression d’être vidée, comme si mon cerveau ne fonctionnait plus. …
Il y a des jours où l’on a plus envie de se battre. Des …
Restez connecté à Psychologies            
Je souhaite recevoir les nouveautés des partenaires
Bonjour, je ne me sens pas bien depuis très longtemps. J’ai 33 ans et ma vie est un vrai échec. Je n’ai jamais eu de petit copain, je n’ai jamais rien ressenti pour personne et je n’ai jamais été « draguée ». Je suis enseignante en collège et là aussi, j’ai l’impression de tout rater, j’ai l’impression de ne pas être à la hauteur de mes élèves et j’envisage de démissionner. Mais pour faire quoi? Je joue au yoyo avec mon poids et je n’aime pas la personne que je suis, je ne sais même pas qui je suis. On me conseille souvent de voir quelqu’un, mais qui ? Comment cette personne pourra m’aider ? Je suis perdue.
spirou2
Vous avez semble-t-il l’estime de soi dans les chaussettes ! Selon vous, toute votre vie n’est qu’une série d’échecs : vous ne vous sentez pas à la hauteur de votre vie professionnelle, et sur le plan sentimental, vous n’intéressez personne. Vous n’êtes pas non plus satisfaite de votre aspect corporel et vous tentez de contrôler votre poids sans y parvenir. Sans oublier que vous semblez être un mystère pour vous-même et que vous vous demandez que faire de votre peau.
Un psychothérapeute pourrait peut-être vous aider à vous découvrir, vous accepter et à progresser. Il s’agira de mieux comprendre comment vous en êtes arrivée à désespérer de vous-même, et surtout comment retrouver du goût aux choses, de la curiosité vis-à-vis de vous-même et des autres. Peut-être aussi manquez-vous de certaines habiletés sociales bien utiles, et que vous pourriez apprendre.
Faire une psychothérapie consiste en une grande aventure. Il faut du courage pour cela, car se laisser glisser dans le désespoir est tellement plus facile. Choisissez votre coéquipier avec soin. Allez voir plusieurs praticiens avant de vous embarquer avec l’un d’eux. Certains méritent le détour.
Lisez-vous de la littérature érotique ?
… retrouvez les 11 mots avec lesquels composer votre propre texte. À vos claviers ! …
Les petites mesquineries à table …
Chaque mois, retrouvez votre magazine en version numérique
Connectez-vous avec mon compteMonPsychologies
Ou inscrivez vous surMonPsychologies

ma vie est un echec
Articles de référence :Test vie à 2
 Sujet :Ma vie est une succession d’echecs
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
J’ai 43ans et j’ai des filles jumelles de 17ans et une de 14ans. Ma femme m’a plaqué il y a 5 ans parce que j’ai eu une aventure avec une autre. On avait bu et je voulais faire de mal a personne, ça n’a jamais été plus loin. Mais je lui ai menti, ça l’a encore plus mise en colère je n’aurais pas du. On s’est rencontré quand j’étais adolescent, j’étais prétencieux, narcissique, idiot mais j’allais tres mal et elle m’a consolé malgré tout et je ne l’oublierais jamais, puis on a appris a se connaitre, on s’est aimé, on s’est mariés… Meme mes enfants ne veulent plus me parler, je ne les force pas a aller me voir mais ça me fait du mal. J’ai changé, physiquement bien sur car j’ai vieilli, j’ai grossi etc. mais aussi mentalement et je veux réparer mes bétises. J’aime mon ex femme et j’ai tout fait pour qu’elle me pardonne mais elle ne veut plus entendre parler de moi… Elle a rencontré quelqu’un d’autre et je ne fais plus le poids… Je n’en peut plus, ma vie entiere est un echec, j’ai jamais fait d’études, je suis au chomage, mes enfants ne me parlent plus, je suis seul, je n’ai pas rencontré d’autres femmes… S’il vous plait aidez moi a reprendre confiance dans la vie, en tout cas ca fait du bien de s’etre confié
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
J’ai 43ans et j’ai des filles jumelles de 17ans et une de 14ans. Ma femme m’a plaqué il y a 5 ans parce que j’ai eu une aventure avec une autre. On avait bu et je voulais faire de mal a personne, ça n’a jamais été plus loin. Mais je lui ai menti, ça l’a encore plus mise en colère je n’aurais pas du. On s’est rencontré quand j’étais adolescent, j’étais prétencieux, narcissique, idiot mais j’allais tres mal et elle m’a consolé malgré tout et je ne l’oublierais jamais, puis on a appris a se connaitre, on s’est aimé, on s’est mariés… Meme mes enfants ne veulent plus me parler, je ne les force pas a aller me voir mais ça me fait du mal. J’ai changé, physiquement bien sur car j’ai vieilli, j’ai grossi etc. mais aussi mentalement et je veux réparer mes bétises. J’aime mon ex femme et j’ai tout fait pour qu’elle me pardonne mais elle ne veut plus entendre parler de moi… Elle a rencontré quelqu’un d’autre et je ne fais plus le poids… Je n’en peut plus, ma vie entiere est un echec, j’ai jamais fait d’études, je suis au chomage, mes enfants ne me parlent plus, je suis seul, je n’ai pas rencontré d’autres femmes… S’il vous plait aidez moi a reprendre confiance dans la vie, en tout cas ca fait du bien de s’etre confié
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Mais alors monsieur franchement votre histoire me touche, beaucoup trop même a mon gout, d’après ce que j’ai lu vous devez tout reprendre c’est pas evident à 1 ere vue mais vous devez vous calmez et commencez à vous posez les bonnes questions et poser les bons actes, je vous demande donc d’agir vous avez plein de problèmes à resoudre je vous conseille de les resoudre etape par etape car en effet vous ne pouvez pas tout resoudre d’un coup ,pour manger un elephant vous devez le decoupez en petit morceau, c’est à,dire faire du sport, redevenir serein, faire du bien ,changez son etat d’esprit,trouver un bon job (et a propos de travail je peux vous aider je fais plein de petit bussiness qui rapporte si vous êtes interessé contactez-moi therock1105@live.fr). Vous pouvez commencer par regarder des videos de developpement personnel sur youtube par exemple anthony robbinshttp://m.youtube.com/watch?v=h​F6L8dX1Rp0je vous assure cela vous fera beaucoup de bien arrêtez de vous faire souffrir,arretez de vous lamentez, un seul mot d’ordre agissez! J’espère t’avoir aider avec cela . Bonne chance à toi
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Aller à :

Affaires de couples Alcool, drogue… : vivre avec un dépendant Amitié et rencontres, ville par ville Amitiés et relations personnelles Astrologie Bien vieillir Bonheur et joie de vivre Café du commerce Célibat et vie en solo Chômage, inactivité : impact psychologique Coup de foudre et passion amoureuse Coups de gueule Dépression saisonnière Dépression, déprime, stress Deuil Développement personnel Dieu et religions Etre parents Faire face au terrorisme Gérer ses émotions Gérer son temps Harcèlement moral Histoires d’amour Humour Hyperactivité, trouble de déficit de l’attention Insomnie et troubles du sommeil Jalousie Je gâche ma vie Je m’aime, je m’aime pas La vie sans enfants Le coin des ados Le monde carcéral Mon job au quotidien Paranormal Perdre un enfant Pervers Narscissique Philosophie Psychanalyse Psychiatrie Psychologie et comportement Psychothérapies Relations amoureuses Rencontres et histoires d’amour sur Internet Rêves et cauchemars Schizophrénie Sectes Solitude Stress, anxiété, angoisse Superstitions – Chance – Hasard Techniques de séduction Timidité, confiance en soi, complexes Trauma, angoisse et phobie Troubles bipolaires Troubles de la personnalité Troubles obsessionnels compulsifs (TOC) Violences conjugales Voyance et divination Forum libre Psychologie

Le Club Doctissimo vous permet d’ accéder gratuitement au plus grand
forum francophone
bonjour, il n’est jamais trop tard, il faut reprendre une formation ou il y a du travail , et se booster, et avoir qu’un objectif le travail , et 100% le travail , c’est pas compliqué ! et si vous travaillez pas, rendez des services ou allez dans des associations , il y a pleins de gens qui ont besoin de bras …. bon courage dans vos recherches , et je vous souhaite une bonne année , une bonne santé et bien sur un travail …
Guillaume, Dans la vie il y a toujours une successions d’évènements car rien n’est permanent, les gens évoluent, le monde évolue, les mentalités évoluent, les relations évoluent. Rien n’est permanent, car tout se transforme. Dès qu’une porte se ferme, c’est une autre porte qui s’ouvre. Une expérience douloureuse, un constat affligeant, ne sont autre chose qu’une perspective d’évolution, de dépassement, d’apprentissage, sur soi, sur la vie, sur ses capacités. Il y a deux façons d’appréhender un évènement : le subir ou aller de l’avant vers autre chose. Bien sûr ce sont des phrases « bateau », plus facile à dire qu’à faire, etc. Et il y a aussi des phases douloureuses à accepter, à laisser couler, comme un fleuve vers son embouchure. Dès lors que tu auras atteint cette destination, de nouveaux horizons, vastes et beaux s’ouvriront devant toi. Mais concrètement, 1/ Concernant l’entretien de ton physique, qui forcément est lié au mental, je ne peux que te conseiller le sport. Pour une raison d’équilibre physique évidente, mais aussi en parallèle une amélioration de ton mental. La course à pied a toujours été pour moi un exutoire, une planche de salut. En oxygénant le cerveau, on se recentre, on retrouve le plaisir de son corps et donc forcément le moral s’améliore, c’est un cercle vertueux, car cette satisfaction du corps se traduit par une meilleure confiance en soi. Mais bien sûr, je parle de course, mais c’est tout aussi bien un autre type d’exercice pour lequel tu sentirais des prédispositions. 2/ Concernant le travail : le conseille de Colonellecarla est judicieux. C’est aussi l’occasion d’un nouveau départ, vers un secteur, peut être créatif, peut être artistique, humanitaire, artisanal, bref vers une formation qui correspondrait à des aspirations personnelles que tu n’as jusque là pas osé développer. C’est le bon moment aujourd’hui. Et puis si tu reprends confiance en améliorant ta condition physique, tes performances en bénéficieront également. 3/ Concernant ta relation avec ta famille : pour commencer avec les enfants, je dirais qu’à leur âge, ils ont des partis pris pour à peu près tout. Avec la conviction et la fougue de la jeunesse, leur raisonnement est assez binaire, c’est bien ou c’est mal, il n’y a pas de « circonstances atténuantes ». Mais il faut leur laisser le temps de murir et de percevoir la vie d’une manière plus tolérante et crois moi, leurs premières expériences leur ouvriront les yeux et le coeur à plus d’indulgence et d’empathie. Car quoi qu’il en soit, tu es et resteras leur papa. Pour ton ex épouse, il vaudrait mieux considérer que la page est tournée, elle, elle l’a fait, c’est à ton tour de l’accepter et d’en faire autant. Même s’il n’y avait eu cette incartade, il est possible que votre relation quasiment d’enfance ait évoluée vers une transformation passant par une séparation de vos chemins. Il est possible que chaque personne composant une relation ayant évolué vers des directions différentes, vos aspirations communes, celles qui faisaient le lien dans votre couple, aient divergé et disparu. De son côté, elle a concrétisé cette évolution par une nouvelle relation. Une relation correspondant à sa maturité actuelle, à ses aspirations actuelles. Il serait sage que tu en fasses autant et que tu transformes ton amour pour elle, en bienveillance, en tendresse, comme on peut en avoir pour un ami d’enfance ou un frère ou soeur. Les relations avec tes enfants s’en trouveraient d’ailleurs probablement apaisées. Mais pour y parvenir, il serait temps que tu regardes le monde qui vit autour de toi, pas les souvenirs d’un temps qui a fait son temps justement ! Je ne doute pas de la force de tes sentiments pour elle ni de sa valeur personnelle, mais cela ne peut pas occulter toutes les personnes de bonne volonté que le Destin mettra sur ta route. Il faut t’ouvrir à la Vie et elle te le rendra. Pour t’aider, je te conseille quelques lectures de Jacques Salomé sur la nature des relations, et de Laurent Gounelle sur la confiance en soi. Mais le principal c’est que TOI tu le veuilles, car personne ne peut le vouloir à ta place. C’est à toi seul de décider si tu souhaites améliorer ta situation et retrouver le bonheur ou continuer à te morfondre dans les souvenirs douloureux. Allez vas y, crois en toi, tu le peux ! Bon courage.
Sympa, mais je crois que le « monsieur dont l’histoire vous touche beaucoup », ainsi qu’à tous ceux qui ont réagit, a probablement trouvé une solution par ses propres moyens. Dommage qu’on n’en ai plus aucun nouvelle..
Plan du site
Plan de la rubrique santé
Santé
Médicaments
Psychologie
Nutrition
Beauté
Mode
Forme
Sexualité
Recettes
Environnement
Guide santé
Encyclopédie médicale
Atlas du corps humain
Dictionnaire médical
Analyses médicales
Examens radio
Guide
maternités
Guide
thalasso
Urgences
Communautés
Forum
Club Doctissimo
Chat
Lagardère
Lagardère Entertainment
Ticker
Carte de voeux
Mini-sites
Saint-Valentin
Noël
Fête des mères
Soldes
Index
Santé Index 1
Santé Index 2
Santé Index 3
Santé Index 4
Index Médicaments
Index Grossesse
Index Bébé
Index Nutrition
Index Beauté
Index Forme
Index Psychologie
Index Hommes
Index Sexualité
Index Environnement
Index Mode
Services
Recherche
Newsletter
News
Santé des voyageurs
Météo
Prénoms
Les grands dossiers santé sur Doctissimo
Arrêter de fumer
Dents
Diabète
Cancer
Cholestérol
Grippe A
Mal de dos
Mal au ventre
Obésité
Régime
Rhumatismes
Stress
Vastarel
Qui sommes-nous ? |Recrutement |Contacts |Espace Annonceurs |Doctissimo en page de démarrage |Doctissimo dans vos favoris |Charte d’utilisation |Notice légale ©Doctissimo

ma vie est un echec

Gestion des notifications

Que souhaitez-vous recevoir comme contenu ?
Un Miracle Chaque Jour
La Pensée du Jour
Articles personnalisés

Votre prénom

Enregistrer

Désactiver les notifications navigateur

TopChrétien
TopMessages
Message texte

Message texte Du TopChrétien. Par Jean-Claude Guillaume. Lundi 28 Juin 2004. Pourquoi ma vie ne rencontre-t-elle que des échecs ?.
Les thèmes de l’article
Echec
Identité
Update Required
To play the media you will need to either update your browser to a recent version or update yourFlash plugin .
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.En savoir plus…

Confirmation du mot de passe : Entrez le même mot de passe pour confirmation.
Je m’abonne à la newsletter. Je souhaite recevoir la newsletter quotidienne.
Des enseignements texte, audio et vidéo pour grandir dans la foi et vous ressourcer !
Connaître parfois des échecs est chose parfaitement normale, mais ce qui ne l’est pas, c’est de les cumuler tout au long d’une vie ! Lorsque c’est le cas, il convient de rechercher la cause de ce qu’on peut appeler unsyndrome d’échec .
Le syndrome d’échec est, en quelque sorte, un cancer moral dissimulé dans l’inconscient. Des expériences douloureuses, telles que des traumatismes subis dans l’enfance (maltraitance verbale :  » Tu ne fais que des bêtises !… Tu n’es qu’un imbécile !… Tu n’arriveras jamais à rien ! »… etc. ) sont refoulées et finissent par devenir une sous-identité, une identité pathologique inconsciente. On s’identifie à l’échec. Onestun échec. Et cela n’a rien à voir avec notre identité consciente, qui peut parfaitement suivre son évolution normale. Comme tout un chacun, on a le désir conscient de réussir : études, vie sentimentale, vie professionnelle. Mais lorsqu’on est sur le point d’atteindre le but qu’on s’est fixé, et donc de réussir, on entre en conflit avec la sous-identité d’échec, qui se  » sent menacée  » par un succès éventuel. Et sans savoir consciemment pourquoi, on fait ce qu’il faut pour que tout échoue : maladresses, revirements, hésitations, etc.
Une fois ce syndrome découvert, la solution est de remettre tout cela entre les mains de celui qui est venu pour nous libérer de toutes nos chaînes. Le Saint Esprit est capable de nettoyer notre subconscient et de nous rappeler quenotre véritable et unique identité est en Christ!
 » Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenonstoute pensée captive à l’obéissance de Christ .  » (2 Co. 10.3-5)
Jésus, qui connaissait l’immense danger psychologique de la violence verbale, est particulièrement sévère à son sujet :
 » Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d’être puni par les juges ; que celui qui dira à son frère : Raca ! (= Stupide !) mérite d’être puni par le sanhédrin ; et que celui qui lui dira : Insensé ! mérite d’être puni par le feu de la géhenne.  » (Matt. 5.22)
Prenons garde à ce que nous disons à nos enfants !
Cette page a été partagée par email avec succès !
« C’est par la foi qu’il quitta l’Egypte, sans être effrayé de la colère du roi; car il se montra ferme, comme voyant celui qui est invisible. » Hébreux 11.27 La peur est l’une des armes les plus redoutables que l’ennemi utilise pour paralyser et avorter la destinée des enfants…
 » Je dis aux grands, aux magistrats et au reste du peuple: l’ouvrage est considérable et étendu, et nous sommes dispersés sur la muraille, éloignés les uns des autres. Au son de la trompette, rassemblez-vous auprès de nous, vers le lieu d’où vous l’entendrez ; notre Dieu combattra pour nous…
Connaître les tactiques du diable est un moyen intéressant de déjouer ses tours. Beaucoup de chrétiens aujourd’hui se débattent dans un monde qui les broie et les laisse sans aucune estime de soi. Que se cache derrière ces mots, l’estime de soi ? Wikipedia définit l’estime de soi comme étant…
Question d’un Internaute : « Je retombe toujours dans le même travers. Comment m’en débarrasser ? » Vous souffrez d’une addiction qui vous obsède depuis peut-être plusieurs années. Je suppose que cela se manifeste en actes que vous réprouvez, et qui vous causent un sentiment de culpabilité, qui, à son tour, est…
Question d’un Internaute : Je voudrais un conseil pour rechercher le baptême du Saint-Esprit. La question du baptême dans le Saint-Esprit (ou du Saint-Esprit, les deux expressions se valent) fait l’objet de deux compréhensions différentes des Écritures parmi les évangéliques. Nous croyons tous que le Saint-Esprit est l’agent de la…
Question d’un Internaute :  » Je suis née de nouveau il y a 1 an et demi. Je souhaiterais avoir quelques éclaircissements concernant la dîme.  » La pratique de donner la dîme à Dieu, c’est-à-dire la dixième partie de son revenu, est une très vieille histoire. Cela commença avec Abraham,…
ICLV est une église dynamique, remplis du saint Esprit, ayant pour but d’atteindre le plus grand nombre avec l’évangile. Pasteur Paul et Denise Goulet vous invitent à nous rejoindre pour un culte en Français en direct. Retrouvez nous sur notre site internet: www.iclv.com/fr Suivez nous sur Facebook: https://www.facebook.com/PastorPaulGoulet Podcast: http://www.topchretien.com/toptv/view/chaine/78/international-church-of-las-vegas/

ma vie est un echec
Forum crise existentielle, mal de vivre
Bonsoir, J’ai 40 ans, célibataire, pas d’enfant,sans copain,sans mari, sans amant. J’habite dans un 25m2 car je n’ai pas moyen de m’offrir un logement plus grand. Je déteste mon travail. J’ai suivi une formation l’an dernier en vue de changer de poste. Je passe des entretiens d’embauche depuis 6 mois, qui n’aboutissent à rien. Je lis sur ce forum des messages de personnes qui ont des problèmes de couple, des problèmes avec leurs enfants, des gens qui divorcent. Moi je n’ai rien de tout ça. Pourquoi ma vie est-elle si differente des adultes de mon âge ? Pourquoi tout échoue pour moi ? Je me sens bloquée, sans issue, condamnée à vivre ainsi le restant de ma vie ?? Quel calvaire ! Plutôt mourir. Je sens que le poids des années qui passent m’a transformée. Avant, plus jeune j’étais joviale, souriante, chaleureuse. Aujourd’hui je suis indifférente, blasée, aigrie. Que m’arrive t-il ?
il faut savoir que ce n’est pas parce que vous avez 40 ans que vous ne pouvez plus vivre ça, tout dépend de vos recherches …Car on finit toujours par trouver chaussure à son pied…Je vous souhaite de trouver cet homme et de fonder une famille , surtout de vivre heureux … Mais pour cela, il faudra faire un travail sur soi, pour mieux comprendre ce qui vous freine encore, avant de vous décider à changer de cap !!! Et puis sachez qu’à votre age tout ce que vous pouvez apporter à quelqu’un, c’est la stabilité, l’esprit des responsabilité, l’expérience, la sagesse, l’amour ..par contre on peut toujours se faire des ami(e)s, peu importe où l’on va et comment on vit, tout dépend de l’importance qu’on y accorde
MéditationMindfulness : MBSR et MBCT
Canela a écrit :Que m’arrive t-il ?
Pour l’interprétation d’un rêve, ou un ENTRETIEN PSYCHOLOGIQUE, envoyez-moi tout d’abord un mail afin que nous convenions ENSEMBLE du lieu, du jour, et de l’heure.Ensuite, et seulement ensuite, et AVEC MON ACCORD, vous me ferez parvenir votre règlement de 25 euros concernant 1h30 d’entretien professionnel.Merci de votre compréhension. Pour mieux comprendre ma profession : http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr
Merci Alex Mais alors comment faire ce travail sur soi ? Où ? Avec quoi ? Avec qui ? Je n’y arriverai pas toute seule………. Bonjour Dubreuil, J’ai perdu cette jovialité, cette bonne humeur au fur et à mesure que je vois les portes se refermer pour moi : plus aucune issue, plus aucune alternative. Je suis coincée. J’ai beau me battre mais je m’epuise en vain. Je perds du temps et de l’énergie et tout est vain.
Si tu es négative sur ta personne et de plus te mettre en tête que tu échoues tout, concernant ta vie, il est possible que cela influe lors de tes entretients ?Je ne sais même pas si c’ est une chose à dire d’ ailleurs. Navré. Mais je comprend ce que tu ressens sur le fait de perdre du temps, je suis un peu plus jeune que toi mais pendant une longue période je me suis dit la même chose, alors que je n’ avais rien du tout. Bien que nos vécus sont différents… Après je ne pense pas que tu échoues tout, il te faut retrouver un équilibre dans ta vie, faire un retour en arrière sur ce qui s’ est passé dans ta vie et réparer ce qui ne va pas si puis-je dire…Tu as tout pour être heureuse comme tout le monde, alors donnes toi les moyens. Tu as le forum et les psys ou en voir un en dehors.
Quelles portes se sont fermées ? Quelles alternatives ? C’est important que vous donniez des exemples pour que nous puissions comprendre ce qui se passe aujourd’hui..
Pour l’interprétation d’un rêve, ou un ENTRETIEN PSYCHOLOGIQUE, envoyez-moi tout d’abord un mail afin que nous convenions ENSEMBLE du lieu, du jour, et de l’heure.Ensuite, et seulement ensuite, et AVEC MON ACCORD, vous me ferez parvenir votre règlement de 25 euros concernant 1h30 d’entretien professionnel.Merci de votre compréhension. Pour mieux comprendre ma profession : http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr
Bonjour sisth, Dubreuil, Merci pour vos réponses. Je ne pense pas être négative quant aux entretiens d’embauche mais juste réaliste. J’ai obtenu mon 1er CDI à l’étranger, suite à un stage aussi à l’étranger, juste après mes études. Puis j’ai enchainé les CDI. Je considérais que j’étais plutôt bien lotie puisque que travaillais dans mon domaine, dans de bonnes conditions alors que mes ami(‘e)s galéraient dans des petits boulots sans contrat, payés au noir dans le meilleur des cas, d’autres n’étaient pas payés du tout. De retour en France, j’occupe un poste identique à celui que j’avais il y a 15 ans quand j’ai commencé à travailler, donc retour en arrière, régression (faute de mieux). A l’époque : intéressant. Aujourd’hui : rébarbatif car je n’apprends plus rien. Je ne m’épanouis plus. J’ai suivi une formation de reconversion l’an dernier. J’envoie des candidatures qui semblent intéresser puisque j’ai des retours : appels téléphoniques, entretiens. Mais voila 6 mois que ça dure. Et toujours rien. D’où les portes qui se ferment. Je suis en concurrence avec des candidates de 30 ans, 5ans d’expérience alors que ma formation n’a duré que 8 mois. Je ne fais pas le poids à coté de personnes qui ont déjà 2 ou 5 ans d’expérience. Voila donc, quelques unes des portes qui se ferment, des voies sans issues dont je parlais. J’essaye de changer les choses pour être heureuse mais je n’y arrive pas…. Merci pour vos conseils.
je comprend de mieux en mieuxCette fameuse confiance en soi,De nouvelles expériences malheureuses peuventl’atténuer ou même la détruire. Ce sera encore plus vrai si ces expériences ne peuvent être intégrées dans l’expérience de la personne. Par exemple, si je rencontre des échecs, surtout répétés, que je ne parviens pas à comprendre, leur effet sur ma confiance sera important. C’est comme si je ne pouvais plus me fier à mon expérience accumulée sur laquelle ma confiance s’appuyait. Ma compréhension pratique du domaine n’est plus applicable ou ne me semble plus valide. oui ?? a moins que je me trompe ?dans tout les cas il faudra suivre les conseilles du D. DUBREUIL en schématisant, lorsque vous avez une volonté consciente d’exécuter un projet ou une action, votre subconscient va vous servir les informations qu’il possède. Si ces informations correspondent à une programmation négative liée à une situation particulière de votre enfance par exemple (un échec, une peur, une altercation, une déception sentimentale….), ces émotions vont resurgir dans le présent et se trouver en conflit avec votre conscience qui n’aura pas les moyens de surpasser ou d’effacer ces pensées négatives du subconscient. Celui ci prendra sans aucun doute le dessus et vous vivrez une situation de conflit intérieur permanent difficile à résoudre et à prendre en charge. C’est le début de l’installation de la maladie ou d’une pathologie chronique, que vous ne pourrez résoudre qu’en commençant un travail de reprogrammation positive de votre subconscient
MéditationMindfulness : MBSR et MBCT
Alexcom, vous ne pouvez diffuser sur ce site des vidéos susceptibles d’avoir des retombées psychologiques que vous ne matrisez pas. L’hypnose est un puissant outil thérapeutique qui ne peut se faire sans la présence du thérapeute. Vous ne pouvez non plus faire de la publicité à »votre compte personnel « . Vous devez alors vous identifier avec vos qualifications et vos titres, ainsi que votre numéro ADELI reconnu comme psychologue ou autre diplôme exigé par ce site. En attendant, je vous prie donc d’effacer ce dernier message comportant le lien-hypnose Merci de votre compréhension.
Pour l’interprétation d’un rêve, ou un ENTRETIEN PSYCHOLOGIQUE, envoyez-moi tout d’abord un mail afin que nous convenions ENSEMBLE du lieu, du jour, et de l’heure.Ensuite, et seulement ensuite, et AVEC MON ACCORD, vous me ferez parvenir votre règlement de 25 euros concernant 1h30 d’entretien professionnel.Merci de votre compréhension. Pour mieux comprendre ma profession : http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr
Ouïe ! Alors que dois-je faire ? Il est vrai que l’hypnose toute seule chez moi ne me rassure pas beacoup. Mais je souhaite réellement faire un travail sur moi car autour de moi tout s’écroule : vie professionnelle, un enfer. Vie sentimentale, un désert……..
Ma vie: Échec et Mat !

parDoliprane» 28 févr. 2017, 07:26 » dansForum adulte
ECHEC SCOLAIRE

parikhlef» 23 janv. 2016, 19:05 » dansForum scolaire
Peur de l’echec

parFatima ezzahrae» 23 juin 2016, 22:30 » dansForum adulte

Forum psychologie

Le fuseau horaire est réglé surUTC+02:00
Supprimer tous les cookies du forum
MembresL’équipeNous contacter
Forum psychologie : consultation psychologue en ligne et sexologue en ligne
Message parCanela»18 mars 2014, 00:40
Message paralexcom»18 mars 2014, 03:13
Message parDUBREUIL»18 mars 2014, 08:03
Message parCanela»18 mars 2014, 23:28
Message parsisth»19 mars 2014, 00:39
Message parDUBREUIL»19 mars 2014, 01:27
Message parCanela»19 mars 2014, 07:42
Message paralexcom»19 mars 2014, 21:42
Message parDUBREUIL»19 mars 2014, 22:05
Message parCanela»19 mars 2014, 23:39
Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

ma vie est un echec
Forum crise existentielle, mal de vivre
Bonsoir, J’ai 40 ans, célibataire, pas d’enfant,sans copain,sans mari, sans amant. J’habite dans un 25m2 car je n’ai pas moyen de m’offrir un logement plus grand. Je déteste mon travail. J’ai suivi une formation l’an dernier en vue de changer de poste. Je passe des entretiens d’embauche depuis 6 mois, qui n’aboutissent à rien. Je lis sur ce forum des messages de personnes qui ont des problèmes de couple, des problèmes avec leurs enfants, des gens qui divorcent. Moi je n’ai rien de tout ça. Pourquoi ma vie est-elle si differente des adultes de mon âge ? Pourquoi tout échoue pour moi ? Je me sens bloquée, sans issue, condamnée à vivre ainsi le restant de ma vie ?? Quel calvaire ! Plutôt mourir. Je sens que le poids des années qui passent m’a transformée. Avant, plus jeune j’étais joviale, souriante, chaleureuse. Aujourd’hui je suis indifférente, blasée, aigrie. Que m’arrive t-il ?
il faut savoir que ce n’est pas parce que vous avez 40 ans que vous ne pouvez plus vivre ça, tout dépend de vos recherches …Car on finit toujours par trouver chaussure à son pied…Je vous souhaite de trouver cet homme et de fonder une famille , surtout de vivre heureux … Mais pour cela, il faudra faire un travail sur soi, pour mieux comprendre ce qui vous freine encore, avant de vous décider à changer de cap !!! Et puis sachez qu’à votre age tout ce que vous pouvez apporter à quelqu’un, c’est la stabilité, l’esprit des responsabilité, l’expérience, la sagesse, l’amour ..par contre on peut toujours se faire des ami(e)s, peu importe où l’on va et comment on vit, tout dépend de l’importance qu’on y accorde
MéditationMindfulness : MBSR et MBCT
Canela a écrit :Que m’arrive t-il ?
Pour l’interprétation d’un rêve, ou un ENTRETIEN PSYCHOLOGIQUE, envoyez-moi tout d’abord un mail afin que nous convenions ENSEMBLE du lieu, du jour, et de l’heure.Ensuite, et seulement ensuite, et AVEC MON ACCORD, vous me ferez parvenir votre règlement de 25 euros concernant 1h30 d’entretien professionnel.Merci de votre compréhension. Pour mieux comprendre ma profession : http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr
Merci Alex Mais alors comment faire ce travail sur soi ? Où ? Avec quoi ? Avec qui ? Je n’y arriverai pas toute seule………. Bonjour Dubreuil, J’ai perdu cette jovialité, cette bonne humeur au fur et à mesure que je vois les portes se refermer pour moi : plus aucune issue, plus aucune alternative. Je suis coincée. J’ai beau me battre mais je m’epuise en vain. Je perds du temps et de l’énergie et tout est vain.
Si tu es négative sur ta personne et de plus te mettre en tête que tu échoues tout, concernant ta vie, il est possible que cela influe lors de tes entretients ?Je ne sais même pas si c’ est une chose à dire d’ ailleurs. Navré. Mais je comprend ce que tu ressens sur le fait de perdre du temps, je suis un peu plus jeune que toi mais pendant une longue période je me suis dit la même chose, alors que je n’ avais rien du tout. Bien que nos vécus sont différents… Après je ne pense pas que tu échoues tout, il te faut retrouver un équilibre dans ta vie, faire un retour en arrière sur ce qui s’ est passé dans ta vie et réparer ce qui ne va pas si puis-je dire…Tu as tout pour être heureuse comme tout le monde, alors donnes toi les moyens. Tu as le forum et les psys ou en voir un en dehors.
Quelles portes se sont fermées ? Quelles alternatives ? C’est important que vous donniez des exemples pour que nous puissions comprendre ce qui se passe aujourd’hui..
Pour l’interprétation d’un rêve, ou un ENTRETIEN PSYCHOLOGIQUE, envoyez-moi tout d’abord un mail afin que nous convenions ENSEMBLE du lieu, du jour, et de l’heure.Ensuite, et seulement ensuite, et AVEC MON ACCORD, vous me ferez parvenir votre règlement de 25 euros concernant 1h30 d’entretien professionnel.Merci de votre compréhension. Pour mieux comprendre ma profession : http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr
Bonjour sisth, Dubreuil, Merci pour vos réponses. Je ne pense pas être négative quant aux entretiens d’embauche mais juste réaliste. J’ai obtenu mon 1er CDI à l’étranger, suite à un stage aussi à l’étranger, juste après mes études. Puis j’ai enchainé les CDI. Je considérais que j’étais plutôt bien lotie puisque que travaillais dans mon domaine, dans de bonnes conditions alors que mes ami(‘e)s galéraient dans des petits boulots sans contrat, payés au noir dans le meilleur des cas, d’autres n’étaient pas payés du tout. De retour en France, j’occupe un poste identique à celui que j’avais il y a 15 ans quand j’ai commencé à travailler, donc retour en arrière, régression (faute de mieux). A l’époque : intéressant. Aujourd’hui : rébarbatif car je n’apprends plus rien. Je ne m’épanouis plus. J’ai suivi une formation de reconversion l’an dernier. J’envoie des candidatures qui semblent intéresser puisque j’ai des retours : appels téléphoniques, entretiens. Mais voila 6 mois que ça dure. Et toujours rien. D’où les portes qui se ferment. Je suis en concurrence avec des candidates de 30 ans, 5ans d’expérience alors que ma formation n’a duré que 8 mois. Je ne fais pas le poids à coté de personnes qui ont déjà 2 ou 5 ans d’expérience. Voila donc, quelques unes des portes qui se ferment, des voies sans issues dont je parlais. J’essaye de changer les choses pour être heureuse mais je n’y arrive pas…. Merci pour vos conseils.
je comprend de mieux en mieuxCette fameuse confiance en soi,De nouvelles expériences malheureuses peuventl’atténuer ou même la détruire. Ce sera encore plus vrai si ces expériences ne peuvent être intégrées dans l’expérience de la personne. Par exemple, si je rencontre des échecs, surtout répétés, que je ne parviens pas à comprendre, leur effet sur ma confiance sera important. C’est comme si je ne pouvais plus me fier à mon expérience accumulée sur laquelle ma confiance s’appuyait. Ma compréhension pratique du domaine n’est plus applicable ou ne me semble plus valide. oui ?? a moins que je me trompe ?dans tout les cas il faudra suivre les conseilles du D. DUBREUIL en schématisant, lorsque vous avez une volonté consciente d’exécuter un projet ou une action, votre subconscient va vous servir les informations qu’il possède. Si ces informations correspondent à une programmation négative liée à une situation particulière de votre enfance par exemple (un échec, une peur, une altercation, une déception sentimentale….), ces émotions vont resurgir dans le présent et se trouver en conflit avec votre conscience qui n’aura pas les moyens de surpasser ou d’effacer ces pensées négatives du subconscient. Celui ci prendra sans aucun doute le dessus et vous vivrez une situation de conflit intérieur permanent difficile à résoudre et à prendre en charge. C’est le début de l’installation de la maladie ou d’une pathologie chronique, que vous ne pourrez résoudre qu’en commençant un travail de reprogrammation positive de votre subconscient
MéditationMindfulness : MBSR et MBCT
Alexcom, vous ne pouvez diffuser sur ce site des vidéos susceptibles d’avoir des retombées psychologiques que vous ne matrisez pas. L’hypnose est un puissant outil thérapeutique qui ne peut se faire sans la présence du thérapeute. Vous ne pouvez non plus faire de la publicité à »votre compte personnel « . Vous devez alors vous identifier avec vos qualifications et vos titres, ainsi que votre numéro ADELI reconnu comme psychologue ou autre diplôme exigé par ce site. En attendant, je vous prie donc d’effacer ce dernier message comportant le lien-hypnose Merci de votre compréhension.
Pour l’interprétation d’un rêve, ou un ENTRETIEN PSYCHOLOGIQUE, envoyez-moi tout d’abord un mail afin que nous convenions ENSEMBLE du lieu, du jour, et de l’heure.Ensuite, et seulement ensuite, et AVEC MON ACCORD, vous me ferez parvenir votre règlement de 25 euros concernant 1h30 d’entretien professionnel.Merci de votre compréhension. Pour mieux comprendre ma profession : http://www.psychomotricienne-analyste-nice.fr
Ouïe ! Alors que dois-je faire ? Il est vrai que l’hypnose toute seule chez moi ne me rassure pas beacoup. Mais je souhaite réellement faire un travail sur moi car autour de moi tout s’écroule : vie professionnelle, un enfer. Vie sentimentale, un désert……..
Ma vie: Échec et Mat !

parDoliprane» 28 févr. 2017, 07:26 » dansForum adulte
ECHEC SCOLAIRE

parikhlef» 23 janv. 2016, 19:05 » dansForum scolaire
Peur de l’echec

parFatima ezzahrae» 23 juin 2016, 22:30 » dansForum adulte

Forum psychologie

Le fuseau horaire est réglé surUTC+02:00
Supprimer tous les cookies du forum
MembresL’équipeNous contacter
Forum psychologie : consultation psychologue en ligne et sexologue en ligne
Message parCanela»18 mars 2014, 00:40
Message paralexcom»18 mars 2014, 03:13
Message parDUBREUIL»18 mars 2014, 08:03
Message parCanela»18 mars 2014, 23:28
Message parsisth»19 mars 2014, 00:39
Message parDUBREUIL»19 mars 2014, 01:27
Message parCanela»19 mars 2014, 07:42
Message paralexcom»19 mars 2014, 21:42
Message parDUBREUIL»19 mars 2014, 22:05
Message parCanela»19 mars 2014, 23:39
Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

ma vie est un echec
Sylves­ter Stal­lone : « 96% de ma vie est un échec » A l’affiche de « Creed : l’hé­ri­tage de Rocky Balboa »
Autour de:
cinéma rôle carrière Interview
Recevez le meilleur de l’actualité des stars
Partager Partager Sylves­ter Stal­lone : « 96% de ma vie est un échec » × Partager Partager sur Pinterest Envoyer par e-mail Partager par mail Partager Partager sur Google Plus Partager par SMS
A l’affiche de « Creed : l’hé­ri­tage de Rocky Balboa »
Sylves­ter Stal­lone : « 96% de ma vie est un échec »
Pour la sortie du film Creed : L’hé­ri­tage de Rocky Balboa (sortie le 13 janvier), dans lequel il reprend son rôle du célèbre boxeur afin d’en­trai­ner le fils de son ancien rival devenu ami, Apollo Creed, Sylves­ter Stal­lone nous reçoit sur le tour­nage du film à Phila­del­phie.
/l_actu/news_de_stars/sylvester_stallone_96_de_ma_vie_est_un_echec_357640

http://img.gal.pmdstatic.net/fit/http.3A.2F.2Fwww.2Egala.2Efr.2Fvar.2Fgal.2Fstorage.2Fimages.2Fmedia.2Fmultiupload_du_12_janvier_2016.2Fsipa_sipausa30139735_000285.2F3494884-1-fre-FR.2Fsipa_sipausa30139735_000285.2Ejpg/1140×499/crop-from/top/sipa-sipausa30139735-000285.jpg

cinéma,rôle,carrière,Interview,Sylvester Stallone,Michael B. Jordan
sur facebook sur twitter sur google plus sur mobile
La Rédaction|mardi 12 janvier 2016 à 21:06
Pour la sortie du filmCreed : L’hé­ri­tage de Rocky Balboa(sortie le 13 janvier), dans lequel il reprend son rôle du célèbre boxeur afin d’en­trai­ner le fils de son ancien rival devenu ami, Apollo Creed, Sylves­ter Stal­lone nous reçoit sur le tour­nage du film à Phila­del­phie.
Pensiez-vous faire revivre Rocky dix ans plus tard ?
Sylves­ter Stal­lone :AprèsRocky V(1990), je n’étais pas satis­fait du résul­tat. Mon seul souhait était alors d’avoir la chance de tour­ner juste un dernier film, et finir en beauté. A l’époque, ce fut un vrai parcours du combat­tant. Diffi­cile de convaincre les produc­teurs que je pouvais reprendre le rôle du boxeur, alors même que le dernier film n’avait pas été un succès. Quand j’ai enfin pu réali­serRocky VI(2006), je me suis dit « voilà, mission accom­plie ». Le public a appré­cié et les critiques étaient bonnes. La boucle était bouclée. Il a fallu que ce jeune réali­sa­teur, Ryan Coogler, arrive dix ans plus tard avec cet incroyable scéna­rio. Pour­tant, je lui ai dit « non » à plusieurs reprises ! Mais ma femme ( Jenni­fer Flavin ) a réussi à me convaincre. Elle m’a dit : « Arrête de faire ta poule mouillée. Ce n’est pas un film sur Rocky, mais sur un nouveau boxeur qui a besoin de l’aide de Rocky pour faire carrière. » J’ai donc  fini par accep­ter.
Quel effet cela vous a fait de vous retrou­ver pour la première fois à l’ex­té­rieur du ring ?
Ce n’était pas évident de raccor­cher les gants, mais de toute façon, il y a un moment où le corps ne suit plus. ( Il sourit ) J’ai été stupé­fait par Michael B. Jordan qui s’est entrainé bien plus que moi lorsque je jouais Rocky. Il n’a pas eu peur de tour­ner avec de vrais boxeurs, il avait un vrai mental de guer­rier. Bien sûr, j’étais parfois frus­tré de me retrou­ver en dehors des cordes, mais j’ai vrai­ment appré­cié ce rôle d’en­trai­neur, qui est presque un père pour le jeune boxeur.
En parlant de père, vos parents ont divorcé quand vous étiez enfant. Quel rôle a joué votre papa dans votre vie ?
Mon père était un peu comme Rambo. C’était le cliché de l’im­mi­gré italien très dur et très costaud. Je me suis d’ailleurs beau­coup inspiré de lui pour jouer Rambo. Sa façon de parler, de marcher… Mais il n’avait pas un grand sens de la famille. A la rigueur, il ressem­blait plus un à un grand frère qu’à un père. Il ne s’est jamais vrai­ment comporté comme un père respon­sable à mon égard.
Où avez-vous donc trouvé la force pour vous construire ?
J’ai essayé de cacher mes peurs, et d’al­ler toujours plus haut. Encore aujourd’­hui, mon erreur est souvent d’être trop ambi­tieux. Monleit motiv , c’est « Peur de rien ! » Pour­tant en vérité, beau­coup de choses me font peur, mais je ne cesse de répé­ter ces trois mots pour me convaincre du contraire.
Les gens vous connaissent commeRambo ou Rocky mais vous êtes égale­ment connu pour être un remarquable peintre. D’où vient cette passion pour la pein­ture ?
Quand j’étais enfant, j’étais dyslexique. A l’école, c’était très diffi­cile pour moi car j’avais de grandes diffi­cul­tés pour lire. A l’époque, les gens ne connais­saient pas le mot « dyslexique » et beau­coup pensaient juste que j’étais un peu simplet ! ( Rires ) C’est la raison pour laquelle j’ai commencé à peindre. Au départ, la pein­ture a été un moyen pour moi de commu­niquer mais aussi de me repré­sen­ter une histoire avant de l’écrire.
En mai dernier, vous avez d’ailleurs présenté vos toiles en France, au Musée de Nice…
J’ai été telle­ment surpris d’avoir été invité à présen­ter mes œuvres dans un lieu aussi pres­ti­gieux que le Musée d’art moderne de Nice que j’ai cru, au départ, qu’ils faisaient erreur sur la personne. ( Rires ) Il y a des œuvres d’ar­tistes incroyables dans ce musée, cette invi­ta­tion a été pour moi un grand honneur.
Vous avez eu des hauts et des bas toute votre vie. Avez-vous des regrets et auriez-vous vécu diffé­rem­ment si tout était à refaire ?
Oh, mon Dieu, nous aurions besoin de toute une jour­née pour en parler. ( Rires ) Malgré tous mes succès, je consi­dère que 96% de ma vie est un échec. Si je pouvais réécrire mon histoire, cela pren­drait énor­mé­ment de temps. Je pense que j’au­rais géré ma vie privée diffé­rem­ment. Parfois, vous vous mariez et vous avez l’im­pres­sion de vous retrou­ver dans une rela­tion exci­tante et stimu­lante mais vous vous rendez compte ensuite que c’est une véri­table guerre ! Côté profes­sion­nel, je regrette de ne pas avoir fait des choix plus diver­si­fiés. J’au­rais voulu montrer davan­tage ce dont je suis capable.
En privé, quel genre de père êtes-vous ?
Vous savez, l’amour pour vos enfants peut vous emme­ner au para­dis et, malheu­reu­se­ment, vous emme­ner aussi en enfer. Je le sais puisque je l’ai vécu [ son fils Sage est décédé en 2012 à l’âge de 36 ans ndlr]. Avec le recul, je crois que c’est peut être la raison pour laquelle la vie vaut la peine d’être vécue. On appré­cie l’amour d’au­tant plus lorsqu’on a connu l’en­fer. Avoir des enfants est extrê­me­ment compliqué. Mais avec le temps, j’ai appris à être moins auto­ri­taire et à les lais­ser gran­dir, tout simple­ment. C’est un voyage qui vous enri­chit en perma­nence, surtout quand vous avez trois filles [ Sophia, 19 ans, Sistine, 17 ans et Scar­let, 13 ans ndlr ]. Croyez moi, avec elles, vous ne gagnez jamais la partie ! ( Rires )
Vous dites avoir beau­coup appris de vos rela­tions et vous semblez aujourd’­hui épanoui dans votre troi­sième mariage. Quel est le secret ?
Ce que j’aime chez ma femme, c’est qu’elle est extrê­me­ment indé­pen­dante. Elle a réussi à construire sa propre vie. C’est aussi une femme qui a un grand sens de l’hon­nê­teté, ce qui me pose parfois problème, car c’est impos­sible de lui mentir ! ( Rires)Comme toutes les femmes, elle a aussi beau­coup d’in­tui­tion et elle est très franche. Lorsque j’hé­site à tour­ner dans un film, elle me dit souvent : « Sois un homme et joue le rôle comme il est écrit ou refuse-le et donne une chance aux autres, mais décide-toi. »
Qu’est ce que vous aimez faire le plus ensemble ?
C’est trop embar­ras­sant… ( Rires ) J’adore jouer avec elle et nos petits chiens dans le jardin. Je n’en reviens pas que j’ose vous racon­ter ça ! Vous pensiez que j’al­lais répondre « esca­la­der une falaise » ou « sauter en para­chute » mais non… J’adore me retrou­ver seul avec ma femme, et envoyer la balle à mes chiens dans le jardin. Et préci­sion impor­tante, mes chiens sont des Spitz nains ! ( Rires )
Dernières News sur :
Sylvester Stallone
Un site du groupe Prisma Média (G+J Network)

ma vie est un echec

De l’info, du fun et des vidéos irrésistibles… Le meilleur de l’actu est sur Facebook
Accueil/Forum/Psychologie/ Ma vie n’est constituée que d’échecs
BONJOUR j’ai totalement perdu le moral je n’ai à mon acrtif que des éhecs auant au niveaudu travail 3 couples de parents ne m’ont jamis rappelé j’ai ratémes concours d’auxilliaire depuériculture ,je n’ai pas de boulot fixe depuis un an) je me contente de faire desgardes d’enfantspar ci par là ce qui ne suffit pas, Et alors au niveau de ma vie sentimentale c’est une vria catastrophe.je suis complètementdégouté lamèredes 3 enfants que j’ai rencontré sur Talence ne me prend pas, elle préfère quelqu’un qui habite bordeaux ou talence, elle m’avit dit que si elle me faisait déplacé ce n’était pas pour rien Je me faisait une telle joie de m’occuper de ces petits en + il y a vit un petit de 14 mois. je suis endépressiondepuis un an et je suis suivies par 1 psy mais là je suis plus quedépriméeen + je suis trop triste.J’ai vraiment le moral au + bas ha oui hé je suis en dépression suite au comportement de mes parents envers moi. je me demande si j’arriverais un jour a exercer le métier que je veux a+
3D : La dépression nerveuse, c’est aussi une histoire de cerveau
3D : La dépression nerveuse, c’est aussi une histoire de cerveau
Couple : la fidélité est-elle innée ?
L’echec n’est pas une fatalité! j’etais un peu obsédé par « lechec » avant.. ms finalemen ca deviens vite un cercle viscieux quand tu ne cherche pas les causes. gueris de tes douleurs et ne te morfond plus de tes echec, c’est comme ca qu tu sera heureuse a mon avis. tiens un petit texte que j’ai trouvée sur un forum une fois: redefinir l’echec l’echec ne signifie pas que vous etes un raté ca signifique que vous n’avez pas encore réussi l’echec ne signifie pas que vous n’avez rien accompli ca signifie que vous avez appris qqchose l’echec ne signifie pas que vous avez ete idiot ca signifie que vouzs avez eu une grande foi lechec ne signifie pas que vous etes deshonnoré ca signifie que vous avez eu la volonté d’essayer lechec ca ne signifie pas que vous ne l’avez pas ca signifie que vous devez le faire de facon différente lechec ne signifie pas que vous etes inférieur ca signifie que vous n’etes pa parfait lechec ne signifie pas que vous avez gaché votre vie Ca signifie que vous avez une raison de recomencer a neuf lechec ne signifie pas que vous devez abandonnez ca signifie que vous devez essayer plus fort lechec ne signifie pas que vousn’y arriverez jamais ca signifie que ca prendra un peu plus de temps. ( robert H.Shuller / extrait de « Devenez la personne que vous rever d’etre  » Editions Un monde différent)
Oula oula Il ne faut pas te décourager. Tu sais il y a pas mal de gens qui ne font pas ce qu’ils veulent dans la vie. Ilne faut pas se laisser abattre pour autant . Bats toi pour avoir ce que tu veux dans la vie. Ne te laisse pas envahir par la tristesse, fais toi des plaisirs, prends soin de toi et ton moral ira mieux.Bon courage.
L’echec n’est pas une fatalité! j’etais un peu obsédé par « lechec » avant.. ms finalemen ca deviens vite un cercle viscieux quand tu ne cherche pas les causes. gueris de tes douleurs et ne te morfond plus de tes echec, c’est comme ca qu tu sera heureuse a mon avis. tiens un petit texte que j’ai trouvée sur un forum une fois: redefinir l’echec l’echec ne signifie pas que vous etes un raté ca signifique que vous n’avez pas encore réussi l’echec ne signifie pas que vous n’avez rien accompli ca signifie que vous avez appris qqchose l’echec ne signifie pas que vous avez ete idiot ca signifie que vouzs avez eu une grande foi lechec ne signifie pas que vous etes deshonnoré ca signifie que vous avez eu la volonté d’essayer lechec ca ne signifie pas que vous ne l’avez pas ca signifie que vous devez le faire de facon différente lechec ne signifie pas que vous etes inférieur ca signifie que vous n’etes pa parfait lechec ne signifie pas que vous avez gaché votre vie Ca signifie que vous avez une raison de recomencer a neuf lechec ne signifie pas que vous devez abandonnez ca signifie que vous devez essayer plus fort lechec ne signifie pas que vousn’y arriverez jamais ca signifie que ca prendra un peu plus de temps. ( robert H.Shuller / extrait de « Devenez la personne que vous rever d’etre  » Editions Un monde différent)
Super happy Voilà un message qui permettra à tout ceux qui souffrent d’échecs à reprendre confiance en eux. Une façon de nous déculpabiliser et de positiver…
L’echec n’est pas une fatalité! j’etais un peu obsédé par « lechec » avant.. ms finalemen ca deviens vite un cercle viscieux quand tu ne cherche pas les causes. gueris de tes douleurs et ne te morfond plus de tes echec, c’est comme ca qu tu sera heureuse a mon avis. tiens un petit texte que j’ai trouvée sur un forum une fois: redefinir l’echec l’echec ne signifie pas que vous etes un raté ca signifique que vous n’avez pas encore réussi l’echec ne signifie pas que vous n’avez rien accompli ca signifie que vous avez appris qqchose l’echec ne signifie pas que vous avez ete idiot ca signifie que vouzs avez eu une grande foi lechec ne signifie pas que vous etes deshonnoré ca signifie que vous avez eu la volonté d’essayer lechec ca ne signifie pas que vous ne l’avez pas ca signifie que vous devez le faire de facon différente lechec ne signifie pas que vous etes inférieur ca signifie que vous n’etes pa parfait lechec ne signifie pas que vous avez gaché votre vie Ca signifie que vous avez une raison de recomencer a neuf lechec ne signifie pas que vous devez abandonnez ca signifie que vous devez essayer plus fort lechec ne signifie pas que vousn’y arriverez jamais ca signifie que ca prendra un peu plus de temps. ( robert H.Shuller / extrait de « Devenez la personne que vous rever d’etre  » Editions Un monde différent)
Quelle beau texto ça ramène toute de suite à la raison merci! Moi qui ai tendance à vivre des moments de tristesse liée aux echecs amoureux, ça me redonne confiance car on a souvent tendance à se renvoyer la faute à soi et là en lisant ce texte on comprend que l’echec est un des etapes de notre vie mais pas un obstacle, car la vie continue et toute reste à venir ….alors courage à tous ceux qui traversent des moments difficiles …Laura
Oula oula Il ne faut pas te décourager. Tu sais il y a pas mal de gens qui ne font pas ce qu’ils veulent dans la vie. Ilne faut pas se laisser abattre pour autant . Bats toi pour avoir ce que tu veux dans la vie. Ne te laisse pas envahir par la tristesse, fais toi des plaisirs, prends soin de toi et ton moral ira mieux.Bon courage.
Salut! salut toi! il ne faut pas te decourager tu sais la vie ne nous accorde pas toujours ce que l’on veut mais avec un peu de courage on y arrive mais sache une chose il faut continuer a te battre cela ne tombera pas du ciel donc efforce toi un peu. en plus confier entre les mains de DIEU surtoutmerci et bon courage
Super happy Voilà un message qui permettra à tout ceux qui souffrent d’échecs à reprendre confiance en eux. Une façon de nous déculpabiliser et de positiver…
Je suis bi polaire depuis 15 ans j ai connue beaucoup d echecs dans tous les domaines en ce moment j ai des annees tres difficile .j ai tj des hauts et des bas j ai vue enormement de psy ils m ont bq aider .ne desespere pas tu n es pas seule .le lithum m a bq aider mes amies aussi les rares amies ont en a beaucoup .mon amoureux m aide bq il m aime pour moi l ecriture m aide bq aussi et la priere fait beaucoup .on est la pour toi n hesite pas je connais bien la bi polaritee .je te donnerais les sites sur la maladie pour apprendre a la connaitre il faut la dompter la connaitre par coeur un conseil .bon courage tu n es pas seul e
BONJOUR j’ai totalement perdu le moral je n’ai à mon acrtif que des éhecs auant au niveaudu travail 3 couples de parents ne m’ont jamis rappelé j’ai ratémes concours d’auxilliaire de puériculture,je n’ai pas de boulot fixe depuis un an) je me contente de faire des gardes d’enfants par ci par là ce qui ne suffit pas, Et alors au niveau de ma vie sentimentale c’est une vria catastrophe.je suis complètementdégouté la mère des 3 enfants que j’ai rencontré sur Talence ne me prend pas, elle préfère quelqu’un qui habite bordeaux ou talence, elle m’avit dit que si elle me faisait déplacé ce n’était pas pour rien Je me faisait une telle joie de m’occuper de ces petits en + il y a vit un petit de 14 mois. je suis en dépression depuis un an et je suis suivies par 1 psy mais là je suis plus que déprimée en + je suis trop triste.J’ai vraiment le moral au + bas ha oui hé je suis en dépression suite au comportement de mes parents envers moi. je me demande si j’arriverais un jour a exercer le métier que je veux a+
Pour avancer dans la vie  après un échec, ne vous plaignez pas il faut tout simplement changer  de direction et avancer. Ne laisser surtout  pas  vos  déceptions  vous ruiner, oui la vie vous offre encore pleines d’opportunités  pour rebondir et réussir. Vous pouvez télécharger  gratuitement le document sur Comment rebondir  après un échec sur :http://tinyurl.com/zv3efbb    

ma vie est un echec
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.
RECHERCHEZ VOS CHANSONS ET VOS ARTISTES
Paroles.net
Paroles Ma2x
Paroles ma vie est un echec maman.
Editeurs:
Universal Music Publishing , Dps Agency

ma vie est un echec

Rayons

Rayons Informatique, Tablettes Livres, BD Smartphones, Objets connectés Ebooks Photo, Caméras Livres en VO Son, Casques, Enceintes Billetterie TV, Vidéo, Home cinéma Musique, CD, Vinyles, Instruments Sports, Loisirs, Santé Films, DVD, Blu-Ray Maison, Déco, Electroménager Jeu vidéo, console Bricolage Enfants, Jouets, Bébés Jardin Coffrets Cadeaux Animalerie Papeterie Erotisme, Jouets coquins Gadget et Goodies Bagagerie

Accueil

Livre

Richard Russo
(Auteur)
Paru le19 septembre 2014
Roman (broché)
Vous ne pouvez pas ajouter ce produit à vos listes car vous n’êtes pas connecté

SATISFAIT OU REMBOURSÉ

RETOUR GRATUIT EN MAGASIN

SAV FNAC 7 J/7

PAIEMENT A L’EXPÉDITION

Vendu par

LIBR CHAPITRE

(Vendeur Professionnel)
Pays d’expedition
France métropolitaine
Note du vendeur

(683327 ventes)

Comparer délais et options de livraison >
En quelques clics seulement, revendez sur fnac.comvotreMa vie est un échecet gagnez de l’argent
Revendre un produit
En savoir plus
Professionnel ? Créer votre boutique >
2
Un client achètevotre produit
3
Vous expédiezvotre produit

Le mot de l’éditeur

Ma vie est un échec

Ayant décidé de tout quitter par amour, parcourant des milliers de kilomètres dans l’espoir de fonder leur propre famille, un homme et une femme emmenaient un pauvre petit immigré bossu dont la laideur suscitait l’hilarité générale. Sans connaître les raisons d’une telle destinée, il luttait pour vivre comme tout le monde. N’ayant nulle part où se réfugier, il cédait toujours face à ses adversaires et se soumettait sans cesse pour ne plus subir le regard des autres. Cette attitude lui paraissait être la plus sage. Grâce à ses chimères qui lui donnaient la foi, rêvant d’amour et de liberté, il voulait croire en ses capacités, alors que personne n’acceptait de lui faire confiance.
Caractéristiques détaillées Ma vie est un échec

Auteur
Richard Russo

Editeur
Edilivre-Aparis

Date de parution
19/09/2014

Collection
Classique

EAN
978-2332816047

ISBN
2332816046

Autres œuvres

deRichard Russo

Everybody’s Fool- ePub
A novel

The Collected Stories of Richard Yates- ePub
Short Fiction from the author of Revolutionary Road

Richard Yates

Richard Russo

On Helwig Street- ePub
A memoir

Richard Russo

Jean Esch

Richard Russo

Céline Leroy

Artistes du même univers

Autour deRichard Russo

À PROPOS
Conditions générales de la Marketplace

Conditions générales de ventes

Données personnelles

Mentions légales

Signaler un abus

Cookies

Résultats des concours

AIDE, SAV & SERVICES

SAV

Besoin d’aide ?

Argus reprise

Cartes cadeaux Fnac

Affiliation

Publicité

LE GROUPE FNAC
Qui sommes nous ?
Recrutement
Développement durable
Groupe Fnac Darty

Fnac Pro

Fnac Play

Labo Fnac

Darty

Mistergooddeal

Vanden Borre

BCC

France

Belgique (FR, NL)

Espagne
Portugal

Suisse

Brésil
Maroc

Attention
Une erreur est survenue, veuillez réessayer plus tard.
Ayant décidé de tout quitter par amour, parcourant des milliers de kilomètres dans l’espoir de fonder leur propre famille, un homme et une femme emmenaient un…

Voir la suite

EXPEDIE SOUS 12 JOURS. VENDEUR PROFESSIONNEL, EXPEDITION EN COLISSIMO SUIVI DEPUIS LA FRANCE, PLUS DE 100 000 CLIENTS SATISFAITS
Fnac.com sécurise votre paiement en adoptant le procédé de cryptage SSL pour protéger toutes les données liées aux informations personnelles et aux moyens de paiement.
la livraison et le service Aprés Vente sont gérés par nos marchands partenaires. Pour autant, afin d’assurer le bon déroulement de la commande, Fnac marketplace vous fait bénéficier du service client Fnac.com pour vous accompagner en cas de litiges sur la commande.
Fnac.com sécurise votre paiement en adoptant le procédé de cryptage SSL pour protéger toutes les données liées aux informations personnelles et aux moyens de paiement.
la livraison et le service Aprés Vente sont gérés par nos marchands partenaires. Pour autant, afin d’assurer le bon déroulement de la commande, Fnac marketplace vous fait bénéficier du service client Fnac.com pour vous accompagner en cas de litiges sur la commande.
« Poignant » c’est le qualificatif attribué à ma biographie par un lecteur.J’ai dû l’écrire en trois mois pendant qu’il en était encore temps.

Utilisation des cookies En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l’utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres,

cliquez ici

Le site Fnac.com n’est pas parfaitement optimisé sur ce navigateur. Votre expérience serait bien meilleure si vous en téléchargiez un autre

ma vie est un echec
© 2017 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation , avec :WordPress|Mentions légales  | Connexion
Pour bien commencer votre approche du bonheur, téléchargez GRATUITEMENT mon livreRENDRE LE BONHEUR POSSIBLE , et découvrez les fondamentaux du bonheur !
Et si l’échec n’était qu’un mot pour symboliser la fin d’un projetpermettant la naissance d’un autre projet , celui-ci encore mieux adapté à sa croissance et à son épanouissement ? Pourquoi ne pas considérer l’échec comme un recommencement plutôt qu’une fin ?
La terre ne s’arrêta pas de tourner, et tôt ou tard, nous finirons bien par nous replonger dans un autre projet.., alors pourquoi ne pas le faire de suite ?
De ce point de vue, il est très clair que les échecs nous permettent de nous repositionner, puis, de créer de nouvelles choses. Loin d’être négatif, nos échecs sont donc de formidables opportunités de nous rapprocher plus pleinement de ce qui fait sens pour nous.
La différence entre les uns et les autres se situera alors dans l’espace temps entre l’arrêt d’un projet et le début d’un nouveau, et plus précisément dans « sa manière de vivre » ce laps de temps :
Pour tous savoir sur l’optimisme, lisez «  La force de l’optimiste  » (N°6)
Ainsi donc, si un de vos projets ne « décolle pas » ou si il échoue après avoir commencé, ne le voyez pas comme la fin du monde mais plutôt comme le commencement d’un nouveau monde, bien meilleur pour vous 😉
Pour pouvoir adopter ce point de vue de l’échec positif, il est nécessaire d’adopter également un certain point de vue face à la vie.
Le principe est le suivant. Les choses ne nous arrivent pas par hasard. Ces choses (agréables ou non) nous guident dans notre vie et ce pour notre plus grand bien.
Si ces propos vous choquent, je vous invite avant de fermer ce site, à lire Eckhart TOLLE et son livreMettre en pratique le pouvoir du moment présent(N°4)
D’autant plus que vous n’êtes pas sans savoir que le problème ce n’est pas l’autre. 😉 Seul notre égo pense cela !!
La vie, elle, nous veut heureux(se) et fait tout pour que cela puisse arriver. Et Comment ?Et bien en nous aidant à nous diriger par l’intermédiaire d’événements et d’expériences réussis ou non.
Pour le vérifier, nous devons avoir suffisamment de recul pour pouvoir affirmer que toutes nos expériences nous ont permis d’apprendre davantage sur nous. La conséquence de « mieux ce connaître » est l’augmentation de son bonheur par le rapprochement de ce qui fait sens pour nous. Et nous avons besoin d’expérimenter pour savoir cela, pour savoir ce qui est bon pour nous.
Alors, il faut pouvoir nous élever au-dessus de notre condition d’homme pour concevoir que nous ne comprenons pas forcément tout de suite la raison, ni même la nécessité ou encore la véracité de ce qui nous arrive mais que pourtant, avec le recul, il est indéniable que notre condition d’aujourd’hui est meilleure que celle d’hier et sera encore meilleure demain grâce à cette succession d’expériences bonnes ou mauvaises.
Si vous êtes capable d’adopter ce principe, vous comprenez également que les échecsne sont qu’une indication de la vie , nous permettant de trouver notre voie.
C’est à dire que, si nous devions résumer grossièrement ce principe, nous dirions ceci : Si les choses se passent bien, je continue, si elles ne se passent pas bien, je change de direction.
Et en y regardant de plus près, c’est bien ce que nous faisons chaque jour.
La vie peut ressembler au monde des bisounours 😉
Et l’échec lui, n’intervient que si je m’obstine dans une direction qui n’est pas bonne pour moi. Par la même occasion, je souffrirais de cette obstination purement égotique !
La vie n’est pas un calvaire ou quelque chose de compliqué ou de difficile, de dangereux ou pire de néfaste !!
La vie est bienveillante, elle est belle, pleine de joie, de plaisir… nous sommes ici pour apprendre, pour contribuer, pour grandir, pour nous trouver, pour faire ce pour quoi nous sommes fait, pour aimer…
Bien-sûr, il ne s’agit pas ici de « jeter le bébé avec l’eau du bain » ;-). Ce n’est pas parce que nos projets ne fonctionnent pas tout de suite, immédiatement, qu’il faut tout arrêter. Tout n’est pas simple et monter des projets demande du courage, de la volonté, de l’endurance, de la persévérance, des efforts… Et cela est normal. Mais tout ceci peut et devrait se faire dans l’amour et la joie 😉 Là est la différence.
C’est-à-dire que si vos projets deviennent contraignants, difficiles, compliqués, frustrants, sans joie, qu’en sommes, tout devient compliqué, ou que la légèreté ou votre joie de vivre s’effacent… Que la souffrance donc apparaît…, A ce moment-là, arrêtez de forcer, baissez les voiles et observez autour de vous, observez les signes.., Posez-vous les bonnes questions, ce que vous vivez-là n’est peut-être pas normal ou naturel !
Savoir grandir de ses difficultés et de ses échecs
Vous savez que nous ne sommes pas là pour souffrir, et personne ne se lève le matin en souhaitant souffrir… ! Non, nous recherchons tous à être heureux, alors pourquoi continuer cette souffrance ?
Les mots « souffrance » ou « douleur » vous paraissent peut-être exagérés, surdimensionnés, et peut-être pensez-vous que vous n’êtes pas concerné, car vous n’estimez pas que vous souffriez dans votre vie. Alors entendez ceci :
Si le travail et l’effort vont de paire pour se construire, pour trouver sa place et pour monter des projets, il est en revanche totalement anormal que cela se passe dans la souffrance.
Si tout devient compliqué, difficile, sans joie, sans cette énergie de ventre qui vous pousse à vous dépasser, alors arrêtez ! Tout simplement.
La vie n’est pas un truc chiant, compliqué, dur, ou je ne sais quelle autre croyance (complétement erronée) provenant de cet « inconscient collectif » grandement répandu.
Non, la vie c’est beau, c’est joyeux, c’est passionnant, c’est émerveillant. Si nous étions capables de l’écouter et de suivre le « flux » elle serait douce, simple et légère.
La vie elle, nous en empêchera. Cet empêchement sera vécu comme un échec pour notre égo, mais comme un bienfait pour tout notre être…C’est pour cela que la vie supporte bien des accusations à tors. Notre égo l’accuse de ne pas lui donner ce qu’il veut !
La notion de lâcher-prise intervient ici. La notion de sagesse également, celle du respect de soi aussi. Mais également celle de l’image de soi et des autres sur soi…
Vous pouvez toujours entretenir cette illusion que c’est vous qui maîtrisez les choses. Pourtant, force est de constater que certaines  choses fonctionnent dans votre vie et que d’autres non.
Si vous étiez cet être tout puissant pour qui votre égo se prend, pourquoi ne réussissez-vous pas l’intégralité de tout ce que vous entreprenez ?
Vous voyez bien que vous ne décidez pas de tout ! C’est même loin d’être le cas !
En revanche ce que vous pouvez maîtriser, c’est votreétat interneet c’est ce qu’il y a de plus important !
Pourquoi ? Et bien parce que, ce que nous voulons tous, c’est être heureux(se) et il se trouve que le bonheur EST un état interne. Ce que nous « faisons » dans la vie de tous les jours est finalement secondaire, car au-delà de la « forme », ce qui importe c’est le « sens » et « l’intention » que nous y mettons. Apprendre à installer cet état interne en nous, nous ouvre les portes de la pleine conscience et nous permet ainsi d’agir avec lucidité, et créativité aux difficultés de la vie (et non en « réaction à », ou « par peur de »).
Notre égo aime se prendre pour une tour de contrôle !
Alors, la prochaine fois que quelque chose ne fonctionne pas dans votre vie,remerciez votre meilleure amie (la vie)de vous avoir montré le chemin. En effet cette chose que vous voulez n’est peut-être pas faite pour vous et probablement que bien mieux vous attend plus loin 😉
Si ce concept vous est insupportable, observez la partie de vous qui résiste, celle qui veut tout contrôler, celle qui sait mieux que l’univers tout entier ce que vous devez faire ou ne pas faire. Observez à quel point votre ouverture d’esprit est restrictif et vous limite dans vos possibilités d’action. Observez à quel point cette situation sera source de souffrance et de conflit pour vous si elle ne se passe pas comme vous voulez et si vous n’êtes pas capable de lâcher-prise davantage, observez à quel point vous jugez et excluez tout ce que vous ne connaissez pas… C’est le conditionnement de l’égo qui vous mène droit à l’échec.
L’égo n’est pas à « abattre » pour autant, nous en avons besoin pour subsister, il fait partie de nous, il nous construit mais il doit rester à sa place ! Si ce n’est pas déjà le cas, lisez «  Comment prendre conscience de son « ÉGO » et de son « ÊTRE »  »
Tout ça pour dire que l’échec n’existe que de ce point de vue égotique de celui qui veut contrôler, dominer, fixer, figer les choses et le plier à son bon vouloir… Pour lui, pour cet égo, l’échec est bien réel.
Notre évolution ne se fait-elle pas au travers d’expériences qui fonctionnent et d’autres qui ne fonctionnent pas ? Toutes ces expériences sans exception, réussies ou non, nous permettent de nous faire grandir.
L’échec est donc un mot inventé par l’égo humain, l’orgueil humaine. Cette partie de nous qui veut contrôler, qui veut le pouvoir, qui veut dominer… Il y a de son point de vue une réussite de notre personnage, plongé dans la matrice des hommes et soumis à des contraintes terrestres.
Nous ne sommes pas que des égos ! Même le plus égotique des hommes n’a pas que son égo à sa disposition, c’est même une toute petite partie de lui.
Relisez la première partie de mon livre «  Rendre le bonheur possible – Une introduction au développement personnel  » et notamment le passage sur « les plans de conscience » pour mieux comprendre qui nous sommes véritablement.
L’échec est un simple constatde choses qui ne fonctionnent pas pour nous. Rien de plus. Et avec tout le bon sens qui s’impose alors, il nous demande une réorientation.
Et de ce point de vue, en quoi est-ce-un problème ?
Si vous en êtes là aujourd’hui, c’est que certaines choses ont fonctionnées pour vous et que d’autres n’ont pas fonctionnées. Cette succession d’évènements a fait de vous ce que vous êtes aujourd’hui.
Prenons mon exemple personnel : je ne serais pas là en train de vous écrire, ou d’animerles formationsque je propose si je n’avais pas échoué dans l’intégralité de mes autres expériences professionnelles !! 😉
Ce n’était pourtant pas une perte de temps, loin de là. Toutes ces expériences m’ont appris des quantités de choses. Mais, il aura également fallu, à un moment ou à un autre, que je cesse ces activités pour pouvoir m’orienter vers ce qui donne plus de sens à ma vie, et ce, même si j’en avais très peur !
Vous pouvez me croire, certaines de ces étapes furent « super compliquées » mais ces expérimentations, à mes dépends, m’ont permis de trouver ma voie, ma vocation professionnelle et de faire aujourd’hui ce que j’aime vraiment.
Sans cela, je ne dis pas que je ne serais pas quelqu’un de bien pour autant, mais il est évident que je serais malheureux de ne pas être épanoui dans mon métier ! Je vous le garantis !!
La plupart de ces personnes n’écoutent pas ces signes et y résistent. A terme, elles se prendront le mur. La violence du choc sera proportionnelle à la résistance qu’elles opposent à la vie.
D’autre, à grand coup de médicament, anesthésieront leurs émotions, se couperont de ces indicateurs. Les conséquences seront dramatiques et parfois mortelles.
Si c’est le cas, l’échec est effectivement le bon mot. L’échec d’être passé à côté de sa vie en refusant (consciemment ou pas), de se remettre en question. En écoutant trop son orgueil, son égo, et pas assez la vie.
Je ne le souhaite à personne, je constate juste que beaucoup de personnes sont dans ce schéma destructeur et que c’est dommage.
Pour finir sur une note positive, sachez que s’écouter s’apprend, faire confiance en la vie aussi, faire le silence mental également.
Le bonheur est possible et accessible, il faut juste travailler un peu et être engagé vers plus de bonheur pour soi 😉
Vous avez également à votre dispositionle « Mini-séminaire » de la confiance en soi et en la vie , pour dépasser vos blocages, mieux comprendre ce qui vous arrive, sortir de l’injustice et utiliser les expériences de votre vie pour grandir et être plus heureux !
Bonjour,
C’est incroyable de découvrir ce site maintenant. Tout ce qui est écrit là, je l’ai pensé au sujet d’un voyage que j’ai fait la semaine dernière à Londres pour perfectionner mon anglais en vue ma future évolution professionnelle. Tout à pris une tournure cauchemardesque ce qui m’a amené à penser que je me trompais complètement de direction. Sauf que j’ai dû avoir des signes précurseurs que je n’ai pas su voir ou voulu voir et du coup je paye le prix fort : ça fait une semaine que je suis malade comme je ne l’ai pas été depuis longtemps……J’avais déjà envisagé d’étudier d’autres possibilités mais là je vais me pencher sérieusement sur le sujet.
Merci
Génial !! Quel beau témoignage… Une véritable prise de conscience…
C’est vraiment chouette je trouve… Et oui, si vous écoutez ces signaux, vous allez vite savoir quelle belle vie vous attend…
Alors, c’est quoi le nouveau programme du coup ? Plus d’anglais ? 😉
J’ai découvert ton site de par la formation d’Olivier ROlland.
Nous surfons pratiquement sur la même thématique : l’épanouissement dans la vie.
J’apprécie beaucoup tes articles car ils sont très complets et montrent que tu as fait un réel travail d’introspection, tu asvraiment travaillé sur ces sujets avant de les dévoiler au grand public.
Concernant l’échec, que dire de plus ? Thomas edison, je crois, disait : Ne l’appelez pas échec, mais appelez-le éducation ( ou apprentissage) »
Ce thème m’intéresse particulièrement car j’ai été pendant longtemps une compétitrice à al recherche de la performance.
Maintenant moins…je l’enseigne à des étudiants.
Etb je transmets cette notion aussi à mes enfants : il est important de le faire afin de ne pas écorcher leur estime personnelle. Ils n’aiment pas  »rater »…alors montrons leur ce qui peut se cacher de formidabe derrière les mots  »échec, rater, erreur… »
D’autre part, je voulais te laisser un commentaire sous ta rubrique formation mais je crois qu’il n’y a pas cette possibilité.
– des propositions d’ateliers très intéressantes et très pointues
– peux tu me dire en quoi tu t’es formé ?
– Quand tu organises ces ateliers, ces formations, tu le fais dans quel contexte, auprès de quel public ,dans quel endroit ? Tu arrives facilement à trouver des salles ?
– Comment te fais tu connaitre ?
Merci de tes réponses; moi aussi j’organise des ateliers et formations;je souhaite pour cela avoir l’avis, le témoignage des personnes faisant de même, toujours dans l’esprit de me developper davantage.
ps: quand je lis tes articles, le  »rectangle des médias sociaux  » sur la gauche me gêne dans la lecture de certains mots ( ils sont cachés) et même dans la rédaction de ce commentaire (début de lignes caché) : est ce lié à mon ordinateur ou ??? Cela peut devenir gênant à la longue
bonne journée et à bientôt.
Karine Smagghe
Merci pour ce beau commentaire, je m’applique effectivement à transmettre ce qui pour moi est essentiel au bonheur😉
Je te fais un mail plus long pour répondre à toutes tes questions…
l’échec! certes c’est un recommencement un re démarrage dans la vie.
je me suis marié à 42 ans je pensai avoir trouvé un homme un vrai, je suis tombée sur un PN je l’ai CERTAINEMENT mérité ma vraie moitié avec ses/nos psychoses on aurai pu faire un couple super!complémentaires avec toutes mes failles il m’était destiné….qd j’ai fui cet homme je me suis retrouvée oui, mais là je suis seule avec mes failles j’ai 45 ans j’adore les enfants pensez vous que mon échec peut être considéré comme un recommencement? pourrai je me remarier ? pourrai je avoir un enfanter? non, l’échec n’est pas toujours une seconde chance ou un recommencement j’ai pris conscience de beaucoup me concernant et j’aissai de ne pas retomber ds le mm piège ou de refaire les mm bêtises l’échec à un jeun âge nous offre une nouvelle peau nous booste mais pas à tout âge.
je vous remerçi pour tout j’aime beaucoup vous lire, la preuve je continuerai à vous lire
Merci Maxime pour cette explication sur l’échec, j’ai enfin compris ce qui m’empêchait d’avancer, c’etait derester sur mes échecs , je sais comment m’en servir maintenant, comme un apprentissage sur moi et mes besoins essentiels.
Encore merci.
Catherine
Avec plaisir Catherine 😉
À bientôt
Maxime
LES ETRESHUMAINS NE SAVENT PAS QU’ILS ONT DE LA POTENTIALITES QUE DIEU A MI EN EUX ,MOI J’AI ADORECES PAROLES REMPLIES DE CONVICTION ;ouinotre monde c’est nous quile creons.
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec*

ma vie est un echec

Chansons
Albums
Artistes
Officielles

Paroles de la chanson «Ma Vie Est Un Jeu D’échec Maman» par Ma2x
Publié parPrincess_Jujulie

388

6

le 21 août 2015, 19:13.
Ce site utilise des cookies pour vous assurer une visite de qualité sur notre site web.
En savoir plus
J’ai compris !
Je pleure des larmes de sang, Maman.Maman, aide-moi, à retrouver mes repères, Tu sais comme moi, qu’on a tous besoin d’un père,A tous mes frères et sœurs, un père qui part aux cieux,C’est une mère qui aime pour deux, rien ne remplacera mon père.. J’pleurs des larmes de sangMaman… J’pleurs des larmes de sang… Sache que mon papa, quand ça n’allait pas, il a su me relever,
Vas-y fiston marche, lève-toi, sèche tes larmes, fier et brave, Comme un pompier.
Maman, aide-moi, je sais plus mes repères, je deviens fou Tellement fou que je parle a un réverbère, J’ai plus de repère, je me suis perdu, noyé dans une rivière de sang, Le silence m’a vaincu, je suis trempé Les oiseaux ne chantent plus, ils ont été tués par un braconnier,J’était comme un ange avec des ailes, j’étais plein de rêves, J’ai su cartonner, je me rends compte, qu’on m’a coupé les ailes… Je crache mes cordes vocales, j’ai su pardonné, pour me faire entendre, J’ai du crier et j’arrête pas d’avoir mal, mais j’ai toujours su me relever Le cœur en pagaille, j’ai toujours su aimer, j’ai jamais pu m’envoler I can’t fly. Et pourtant, j’en ai toujours rêvé, le joint à la main et le verre de sky Je me suis jamais retourné, ce qui ne tue pas rend plus fort à l’intérieurDe moi, je suis mort, et pourtant je suis pas plus fort.
Refrain :J’aimerais tant tout recommencer,Revoir ma vie défiler, *T’es pardonné* Et les actes que j’ai pu causer Et s’il ne me restait, j’irai au bout de mes rêves,Et ça rien ni personne ne pourra m’arrêter. Je ne cesse de cailler, la mort me pend au nez,Mais je resterai fort, pour ceux qui m’ont aimé De cet amour, que j’ai pu apporter J’envoi mon SOS, la gentillesse que j’ai pu partager, Les coup de putes que j’ai su pardonné. J’suis comme un macchabée, au final une partie de moi S’est enterrée, il y a que ça qui te pousse à me déterrer Trop de fois la mort m’a frôlé, elle a joué, elle a vaincu, J’suis arrivé, mais j’ai perdu, combien de fois elle voulait m’emporter J’ai su la fuir, j’ai dû courir, m’accrocher, même s’il fallait souffrir, J’ai su ne pas partir. Maman. Tu me protège depuis 15 piges, t’as toujours cru en moi. Maman tu sais que je t’aime mais laisse-moi Avancer, visionner et apprendre à encaisser, laisse-moi !
Au début, j’étais libre, je nageais dans le bonheur,Ce morceau, c’est mon stylo qui le pleure J’ai connu l’interdit et si j’aime autant c’est que DieuMe l’a permis Maman ! Toi qui hante mes nuits,Et même si je grandis, je serai toujours petit J’ai causé des problèmes, moi j’en ai fait des conneries Cette chanson, je te la chanterai sur scène,Je te regarderai dans le blanc des yeux pour queTu vois comme je t’aime. Et si ta beauté se comble y mes yeux bleus,Alors je sècherai, mi amor Quoi qu’il arrive, tu seras ma mère jusqu’à la mort. Et si ta beauté se comble à mes yeux bleus , Alors je sècherai, mi amor.
Continue comme ça, t’es le meilleur et je veux que tu participes à danse avec les starts

Caractères restants :1000
Prévenez-moi d’un nouveau commentaire

ma vie est un echec
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.En savoir plus et gérer ces paramètres/X

Newsletters
La boutique

Mon compte

Connexion

Gérer mon abonnement
Activer mon compte abonné

Connexion

Gérer mon abonnement
Activer mon compte abonné

Avec le psychanalyste Jacques Arènes

© Malesherbes Publications
Qui sommes-nous ?
Publicité
Partenaires
Contact
Charte La Vie Le Monde
Aide / FAQ
Mentions légales
CGU
Cookies
Jacques Arènespublié le 27/10/2014
« Je n’en peux plus de ma vie : cela fait 3 ans que j’accumule erreurs, problèmes, difficultés au niveau personnel, professionnel… J’ai 53 ans, et je me retrouve à vivre chez ma mère dans une petite pièce, et après avoir vécu dans une situation précaire pendant plusieurs mois, faute de trouver du travail, je viens enfin de trouver un CDI que j’ai accepté à contrecœur, car je n’ai pas le choix : il me faut un CDI pour pouvoir trouver un logement.
Je suis éducatrice de formation initiale, mais je ne retrouve pas dans ma branche, et là je travaille dans une maison de retraite pour personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ; en fait je fais des toilettes et des changes toute la journée, je suis épuisée, c’est très très difficile. Je ne crois pas que je vais tenir le coup ; je suis démoralisée, j’ai le sentiment que je ne m’en sortirai pas, que ma vie est foutue, que c’est plus la peine de continuer. De plus j’ai des problèmes de santé, j’ai la colonne vertébrale abimée, et surtout je n’ai plus du tout d’énergie.
Je vous remercie en tout cas de me donner la possibilité de vous écrire, et peut-être votre réponse m’aidera-t-elle un peu. »
J’aime bien la modestie de votre demande :« et peut-être votre réponse m’aidera-t-elle un peu… »Ma réponse sera humble dans la même mesure. J’admire d’abord la délicatesse de« cette possibilité de [m’]écrire »dont vous ouvrez timidement la porte. Vous entrez sur la pointe des pieds dans l’écoute que je pourrais avoir pour vous. Votre vie est pour une part effacée. Vous vous retrouvez, comme une enfant, dans une petite chambre chez votre mère. Vous ne semblez pas avoir de relation affective. Vous n’avez sans doute pas d’enfant, et votre métier n’est pas ce que vous avez choisi. Que vous reste-t-il alors ?
Que reste-t-il en fait en une existence où peu de choses sont choisies ? Une poussière de désir d’une autre vie qui se concentre en votre lettre. Et pourtant, vous écrivez… on peut se demander pourquoi ? Si vous m’écrivez, ce n’est pas parce que vous croyez que je suis un magicien, ce que je ne suis pas. Mais, vous avez le sentiment que cet univers clos doit quelque part avoir une ouverture, que tout n’est pas fermé. Je le pense aussi.
Vous évoquez seulement le présent, ce présent douloureux et exténuant.Il ne faut pas vous laisser piéger par lui. Vous ne narrez que ce présent sans épaisseur, mais vous avez aussi une histoire, probablement constituée d’ombre et de lumière, et qui n’est pas relatée. Vous avez plus de 50 ans, et un bilan surgit, comme un couperet, dans ce que vous énoncez brièvement : cette tentation de penser que votre vie est« foutue ».Le bilan est donc là, avec son côté écrasant, mais vous ne dites rien du passé. Vous avez pourtant eu un cheminement.  Il vous est possible de penser le sens de votre existence passée, d’en faire la narration, fût-elle douloureuse, fût-elle semée d’échecs ou de demi-échecs. Essayez de renouer avec ce qui fut ce cheminement. Le danger n’est pas, pour vous  de faire « simplement » un bilan négatif ; vous êtes peut-être réaliste, et il est possible que votre trajectoire d’existence soit couturée de difficultés. La vraie tentation n’est pas là. Elle est dans ce lieu sans épaisseur où vous vous laissez enfermer, dans ce diagnostic plat et sans appel qui vous emprisonne.
Même douloureuse, votre vie n’est pas sans épaisseur.Elle a sa densité, et a eu sa force, au cœur de l’épreuve. La simplicité de votre témoignage, son absence de fioritures indiquent que vous êtes une personne directe et volontaire. Il y a eu de la lutte dans votre vie. De quoi était faite cette lutte ? Pourquoi avez-vous baissé les bras ? Quels événements vous ont atteinte ? Retrouvez d’abord ce tissu de compréhension de ce qui s’est passé : cette trame de votre cheminement ne vous donnera pas nécessairement un bonheur béat, mais vous aidera à percevoir que dans la joie et les échecs, c’est bien vous qui êtes encore là, dans la singularité essentielle de votre vie. Vous n’êtes, en fait, pas vraiment dans le malheur, vous êtes dans une existence non choisie, et dans une forme de dépendance qui ne sied pas à votre âge.
Il vous faut vous réapproprier votre trajectoire d’existence,avec son malheur et ses joies. Votre vie actuelle n’est pas facile, loin s’en faut, et elle est même douloureuse, mais elle n’est pas« nulle » , ni « foutue ».Elle est « juste » douloureuse et difficile. Et cela n’invalide pas le reste de votre trajectoire. Votre chemin sur terre n’est pas barré d’inutilité à cause de votre malheur actuel. Le présent est parfois enfermement, mais il est aussi le seul espace de la décision, fût-elle millimétrique. On ne change pas de vie en claquant des doigts, et le volontarisme ne suffit pas. Vous le savez, et c’est cela qui vous attriste. Mais, la première décision sera – c’est pour cela que vous avez accepté un CDI qui ne vous convenait pas – de retrouver un appartement à vous. C’est un pas important dans la direction de vous reconnaître vous-même à nouveau dans votre dignité d’adulte. D’autres décisions pourront alors venir. Ce passage obligé par une forme de dépendance vous rend consciente, plus que d’autres, du fait que nos vies telles que nous les voulons, et les planifions, ne tiennent qu’à un fil, et nous réservent de mauvaises surprises. Ce « savoir » sur la vulnérabilité, acquis malgré vous, est authentique et réaliste, mais il vous faut lutter contre sa transformation en amertume ou en résignation. En attendant, le plus important est de ne pas rester trop seule (en dehors de votre mère). Vous laisser accompagner me semble pour vous essentiel.
Itinéraire en 12 ou 14 jours; avec Jean-Pierre Denis, Julie Brock, Philippe Mesmer et Franck Michelin.

ma vie est un echec

A privacy reminder from YouTube, a Google company

MA2X / MA VIE EST UN JEU D’ÉCHEC MAMAN (LYRIC VIDEO)

Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
The interactive transcript could not be loaded.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

Entertainment

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

L’une de mes premières compositions rap à 15ans…♥ Chanson sur ma vie, message pour ma mère, mes sentiments entre amour et tristesse. RETROUVE MOI ICI :http://www.facebook.com/pages/Ma2x-Of… Instrumentale by DJ Fuccini – Aces Prod Tu as aimé ma vidéo « Ma vie est un jeu d’échec « Maman » ? Alors : ► Abonne-toi à ma chaîne► Clique sur J’AIME► Ajoute cette vidéo à tes FAVORIS et partage-là.Retrouve moi sur MyMajorCompagny :http://www.mymajorcompany.com/#!/ma2xx Bientôt téléchargeable sur :http://ma2xmp4.skyblog.com

ma vie est un echec

L’échec est toujours dur à encaisser mais il peut aussi permettre de réajuster ses projets et de rebondir. Alors, comment faire de l’échec un tremplin et non un naufrage ? Comment retrouver sa confiance en soi et sa motivation ? Enquête.

« J’ai raté ma licence en droit et je suis complètement découragée car j’avais beaucoup travaillé », confie Laura. « Moi j’ai connu plusieurs échecs sentimentaux et je me replie, j’ai l’impression de n’intéresser personne ! ». « Mon échec en médecine m’a anéanti. Pendant deux jours, j’étais incapable de réagir ».Tous ces témoignages nous le rappellent : l’échec nous plombe et nous emplit presque toujours d’émotions négatives : abattement, découragement, tristesse, colère… Eh oui, avant de vous assurer que l’échec est un tremplin formidable, reconnaissons d’abord qu’il est toujours dur à encaisser ! Et si c’est un premier échec, c’est encore plus dur.

Vous avez envie de rester au fond de votre lit, de pleurer toute la journée, de ne voir personne ou au contraire de crier votre douleur ? OK. Pendant quelques heures, il vous faut boire cette potion amère et laisser couler vos larmes.Avant de rebondir, il y a bien un saut vers le bas, non ?

Attention à la perte d’estime de soi !

Mais le risque, si l’on pleure trop longtemps, est de se laisser emporter par les émotions, très fortes, qui vous submergent. Le découragement, l’angoisse, et surtout, la perte deconfiance en soi . « De toutes façons, je suis nulle »… »En France, on a souvent tendance à confondre « avoir » et « être » : je n’ai pas le bac, donc je suis nul. Alors que je vaux beaucoup plus que cet échec ! », fait remarquer le psychiatre Patrice Huerre.Lablessure d’amour proprepeut être si vive, que certains en viennent presque à perdre toute estime d’eux-même, et jusqu’au goût de vivre. « J’ai raté mon bac avec 9,5, a écrit Khalid sur nos forums. Quelle agonie ! Le plus grave, c’est que tout mes amis l’ont eu sauf moi. Je préfère mourir que refaire une année ! »Autre réaction courante,la fuite: « De toutes façons, c’est nul ces études, je vais tout laisser tomber ». On peut fuir dans les voyages lointains, les addictions, pour oublier, ou, après un échec amoureux, partir dans des aventures sentimentales à répétition.Evidemment, ce sont de fausses pistes, qui ne vous permettront pas vraiment de rebondir parce que vous niez la blessure plutôt que de la soigner. « L’échec n’est pas à nier, confirme Isabelle Stoquelet-Dargent, psychologue. Il faut plutôt l’analyser, en tirer les éléments pour bâtir d’autres stratégies. »

Analyser l’échec pour mieux le digérer

Soyez franc avec vous-même : où sont les causes de cet échec ?

Laissez donc un peu de côté  vos émotions, etforcez-vous à regarder votre échec en face , comme un objet extérieur, puistâchez de l’analyser .Pour quelles raisons avez-vous échoué ? L’objectif que vous vous étiez fixé était-il trop élevé ? Aviez-vous le bon profil ? Etiez-vous réellement motivé ? Et avez-vous mis toutes les chances de votre côté ? Répondez franchement à toutes ses questions,soyez en vérité avec vous-même . « En fait, j’avais fait ces études pour faire plaisir à mes parents, mais je ne les avais pas vraiment choisies, je n’ai jamais voulu être ingénieur, raconte Alice, en échec après deux ans de classes préparatoires aux grandes écoles.Un gagnant est une personne qui sait choisir ses combats, vous diront tous les coachs. En matière d’études ou de vie professionnelle, il est donc capital de savoir si vous avez choisi la bonne orientation, c’est-à-dire celle qui vous motive et pour laquelle vous avez les compétences et les talents requis.

Il ne s’agit pas de vous accommoder de l’échec, mais d’ en tirer toutes les leçons possibles pour l’avenir . En cas d’échec sentimental, ne mettez pas tous les torts sur l’autre, mais reconnaissez aussi vos manques et vos erreurs.Sur le terrain professionnel ou étudiant,cernez bien les raisons qui vous ont fait échouer . Et tenez-en compte pour ne pas recommencer. « J’ai voulu mener de front mes études avec un travail à temps plein, mais c’était trop pour moi », reconnaît Laetiita qui a décidé cette année de consacrer plus de temps à l’étude.Ne vous contentez d’ailleurs pas de bonnes résolutions (« l’an prochain, c’est décidé, j’apprends mes cours dès le début’ »), mais mettez en place les moyens concrets qui vous ont manque pour réussir. Emploi-du-temps, lecture, travail, nouvelles habitudes de vie… Pour partir en guerre, et être victorieux, mieux vaut avoir les bonnes armes ! »Il faut parfois savoirs’évaluer en vérifier pour se réparer , conseille Violaine de Cordon, une coach qui accompagne de nombreux jeunes adultes (vidéo) :

Pour reprendre confiance en vous, il faut alors vous appuye survos points forts, vos qualités , vos succès antérieurs ou annexes. L’échec que vous venez de subir a tendance à tout recouvrir, mais peu à peu, il va prendre moins de place. Pour vous aider, repensez à ce que vous avez réussi jusque-là, aux qualités que votre entourage apprécie en vous….L’idéal est de faire ce travail avec une personne extérieure, qui vous aidera à être objectif : un membre de votre famille, un ami, un conseiller d’orientation, un coach…  » Il ne faut pas rester seul face à son échec , insiste Isabelle Stoquelet-Dargent. Au contraire, certaines personnes peuvent vraiment vous aider à vous relever en portant sur vous un regard qui vous voit dans votre globalité, avec tout votre potentiel ».

A partir de l’analyse de votre échec et de votre personnalité, vous allez bâtir un nouveau projet.

Comme l’étincelle qui relance le moteur, il suffit souvent de ce coup de projecteur sur vos qualités et vos points forts pour vous remettre en route. L’analyse de votre échec conjugué à ce bilan vous indique de nouvelles voies à suivre : vous pouvez ainsibâtir un nouveau projet, plus en phase avec votre personnalité , et donc plus motivant. »Après monéchec en médecine , raconte Tiphaine, j’ai fait un bilan avec un conseiller d’orientation. Je me suis rendu compte que j’avais finalement peu de goût pour les matières scientifiques, mais une forte motivation sociale. Je me suis réorientée vers un DUT Carrières sociales et je pense passer le concours d’assistante sociale, un métier qui me convient finalement bien mieux que la médecine, même si au départ, il n’y avait que cela qui m’attirait ».

Elargir son horizon, s’ouvrir à de nouveaux projets

Les parcours réussis sont souvent ainsi semés d’échecs… Mais la bonne nouvelle, c’est que vous n’êtes pas seul à vivre cela. « Il n’y a pratiquement jamais de parcours de vie sans échec, aime à dire Michel Giraud, ancien ministre du Travail, et directeur général de la Fondation qui a lancé lesEcoles de la Deuxième chance (E2C) .Interrogez quelques seniors aujourd’hui épanouis dans leur travail. Vous serez étonnés par la sinuosité de leur itinéraire ! En matière professionnelle, il vous faut donc souventfaire le deuil de votre premier projetetrenoncer au métier de vos rêvespour vous ouvrir à un autre projet. Rappelez-vous qu’il n’y a pas qu’un métier fait pour vous, mais des quantités de métiers ou secteurs professionnels qui pourraient vous convenir !Les écoles et les filières professionnelles multiplient d’ailleurs aujourd’hui les passerelles et les formations permettant de se reconvertir ou d’apprendre un métier en quelques mois, comme pas exemple dans les nouvelles écoles du numérique.De même sur le plan amoureux : il n’y a pas qu’une personne faite pour vous ! Après un échec sentimental, évitez cependant de repartir tout de suite en conquête, car en la matière, la réussite n’est jamais assurée et un nouvel échec pourrait vous faire replonger.

Se fixer de petits objectifs de réussite, être agile

Fixez-vous plutôt depetits objectifs de réussite , très faciles à atteindre. Organisez un voyage, refaites la déco de votre chambre, refaites du sport… Et félicitez-vous lorsque vous avez réussi !C’est d’ailleurs la méthode proposée par la plupart des coachs pourse libérer des idées négatives , comme peut l’être l’idée fausse que vous allez rater tout ce que vous entreprenez.L’échec est une blessure qu’il ne faut pas nier mais soigner doucement et patiemment. Si vous vous sentez encore fragile, jouez la sécurité, allez-y pas à pas. Vous allez rebondir oui, mais pas forcément en franchissant comme un champion une barre super haute d’un seul coup. Car rebondir, ce n’est « prendre votre revanche » par orgueil, mais plutôt s’appuyer sur ses bons moteurs de motivation, et trouver peu à peu sa véritable voie de réussite.Ainsi vous allez vous libérer du regard des autres, franchir des caps, et reprendre confiance en vous. Alors, vous serez plus fort face aux échecs que vous rencontrerez, ou plutôt plus agile, plus résilient, plus souple, plus mûr… Vous pourrez « réussir votre vie », en naviguant à travers les échecs.

Psycho
|
Corps et sexualité
|
Amour
|
Couple
|
Un bébé ?
|
Addictions

ma vie est un echec

Administration

Connexion

Créer mon blog

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
20
30
>
>>
8 novembre 2015
7
08
/ 11
/ novembre
/ 2015
23:06
Published by Gromuel

commenter cet article

12 juillet 2015
7
12
/ 07
/ juillet
/ 2015
17:56

Soirée Ma vie est un échec: le debriefing

Published by Gromuel

commenter cet article

18 juin 2015
4
18
/ 06
/ juin
/ 2015
19:50
Published by Gromuel

commenter cet article

4 juin 2015
4
04
/ 06
/ juin
/ 2015
21:51
Published by Gromuel

commenter cet article

8 avril 2015
3
08
/ 04
/ avril
/ 2015
21:52
Published by Gromuel

commenter cet article

15 mars 2015
7
15
/ 03
/ mars
/ 2015
21:22
Published by Gromuel

commenter cet article

28 février 2015
6
28
/ 02
/ février
/ 2015
23:16
Published by Gromuel

commenter cet article

21 décembre 2014
7
21
/ 12
/ décembre
/ 2014
21:42
Published by Gromuel

commenter cet article

30 novembre 2014
7
30
/ 11
/ novembre
/ 2014
20:31
Published by Gromuel

commenter cet article

10 novembre 2014
1
10
/ 11
/ novembre
/ 2014
16:19
Published by Gromuel

commenter cet article

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
20
30
>
>>

Monsieur le chien

Samuel Pouvereau (mon ancien site professionnel)

Lewis Trondheim

Pirate Sourcil

Tu mourras moins bête

Curiosa

Le Clavier Cannibale

The realist

Voir le profil deGromuelsur le portail Overblog
Créer un blog gratuit sur Overblog
Top articles
Contact
Signaler un abus
C.G.U.
Rémunération en droits d’auteur
Offre Premium
Cookies et données personnelles

Étant donné que le blog ne bouge presque plus, je tiens à mettre le lien qui suit, à savoir la page facebook « Ma vie est un échec », car j’y « publie » très régulièrement, parfois à raison d’une bêtise par jour !
Comme je ne comprends strictement rien à la nouvelle organisation d’Overblog pour les liens sur la droite, voici le seul et l’unique qui compte pour de vrai:

https://www.facebook.com/Ma-vie-est-un-%C3%A9chec-324820257702488/?ref=bookmarks

ma vie est un echec

Raffaele Morgantini/Philippe Stroot
ArchivesArchives

Sélectionner un mois
juin 2017  (5)
mai 2017  (44)
avril 2017  (37)
mars 2017  (36)
février 2017  (47)
janvier 2017  (53)
décembre 2016  (38)
novembre 2016  (56)
octobre 2016  (48)
septembre 2016  (48)
août 2016  (23)
juillet 2016  (43)
juin 2016  (49)
mai 2016  (52)
avril 2016  (62)
mars 2016  (62)
février 2016  (44)
janvier 2016  (32)
décembre 2015  (8)
novembre 2015  (21)
octobre 2015  (26)
septembre 2015  (52)
août 2015  (18)
juillet 2015  (28)
juin 2015  (33)
mai 2015  (34)
avril 2015  (42)
mars 2015  (52)
février 2015  (40)
janvier 2015  (35)
décembre 2014  (27)
novembre 2014  (30)
octobre 2014  (30)
septembre 2014  (25)
août 2014  (13)
juillet 2014  (13)
juin 2014  (28)
mai 2014  (24)
avril 2014  (22)
mars 2014  (39)
février 2014  (18)
janvier 2014  (18)
décembre 2013  (43)
novembre 2013  (30)
octobre 2013  (43)
septembre 2013  (37)
août 2013  (30)
juillet 2013  (19)
juin 2013  (36)
mai 2013  (40)
avril 2013  (43)
mars 2013  (46)
février 2013  (43)
janvier 2013  (24)
décembre 2012  (23)
novembre 2012  (31)
octobre 2012  (28)
septembre 2012  (10)
août 2012  (1)
juillet 2012  (6)
juin 2012  (37)
mai 2012  (53)
avril 2012  (54)
mars 2012  (64)
février 2012  (44)
janvier 2012  (36)
décembre 2011  (27)
novembre 2011  (13)
octobre 2011  (22)
septembre 2011  (32)
août 2011  (25)
juillet 2011  (10)
juin 2011  (35)
mai 2011  (69)
avril 2011  (42)
mars 2011  (86)
février 2011  (91)
janvier 2011  (76)
décembre 2010  (49)
novembre 2010  (64)
octobre 2010  (48)
septembre 2010  (74)
août 2010  (3)
juin 2010  (21)
mai 2010  (39)
avril 2010  (41)
mars 2010  (30)
février 2010  (19)
janvier 2010  (16)
décembre 2009  (11)
novembre 2009  (40)
octobre 2009  (64)
septembre 2009  (67)
juillet 2009  (73)
juin 2009  (45)
mai 2009  (21)
avril 2009  (56)
mars 2009  (85)
février 2009  (65)
janvier 2009  (153)
décembre 2008  (40)
novembre 2008  (66)
octobre 2008  (38)
septembre 2008  (63)
août 2008  (23)
juillet 2008  (5)
juin 2008  (51)
mai 2008  (47)
avril 2008  (44)
mars 2008  (55)
février 2008  (44)
janvier 2008  (67)
décembre 2007  (26)
novembre 2007  (40)
octobre 2007  (49)
septembre 2007  (40)
août 2007  (19)
juillet 2007  (23)
juin 2007  (49)
mai 2007  (11)
avril 2007  (28)
mars 2007  (36)
février 2007  (25)
janvier 2007  (26)
décembre 2006  (17)
novembre 2006  (18)
octobre 2006  (27)
septembre 2006  (41)
août 2006  (41)
juillet 2006  (38)
juin 2006  (13)
mai 2006  (35)
avril 2006  (41)
mars 2006  (31)
février 2006  (44)
janvier 2006  (34)
décembre 2005  (22)
novembre 2005  (26)
septembre 2005  (17)
août 2005  (4)
juillet 2005  (4)
juin 2005  (12)
mai 2005  (20)
avril 2005  (8)
mars 2005  (21)
février 2005  (8)
janvier 2005  (18)
décembre 2004  (6)
novembre 2004  (12)
octobre 2004  (7)
septembre 2004  (5)
août 2004  (4)
juillet 2004  (2)
juin 2004  (5)
mai 2004  (5)
avril 2004  (3)
mars 2004  (1)
janvier 2004  (2)
décembre 2003  (2)
novembre 2003  (2)
septembre 2003  (4)
juillet 2003  (1)
avril 2003  (3)
mars 2003  (2)
février 2003  (1)
novembre 2002  (2)
octobre 2002  (1)
septembre 2002  (4)
juillet 2002  (2)
avril 2002  (2)
mars 2002  (1)
janvier 2002  (1)
novembre 2001  (8)
octobre 2001  (4)
septembre 2001  (3)
mai 2001  (1)
décembre 2000  (1)
octobre 2000  (2)
septembre 2000  (3)
août 1998  (1)
0  (1)

Newsletter
Inscription / Désinscription

©Copyright investig’action 2015 Archives
Charte de confidentialité

La journaliste du quotidien israélien Haaretz, à laquelle a été décerné le prix 2009 du « Courage en Journalisme » pour « l’oeuvre de sa vie », a tenu a faire savoir qu’elle ressentait celle-ci comme un échec retentissant, l’opinion publique israélienne étant restée influencée par la propagande officielle israélienne. Ci-dessous sa déclaration, traduite par Tlaxcala.
Intervention d’Amira Hass à la réception de son Prix du Courage en Journalisme 2009 (*)
« Permettez-moi de commencer par une correction. Correction ô combien impolie, allez-vous penser à juste titre, mais de toute façon, nous, les Israéliens, nous sommes pardonnés pour bien pire qu’une impolitesse.
Ce qui est si généreusement appelé aujourd’hui par la Fondation internationale des femmes dans les médias (IWMF) l’œuvre de ma vie doit être requalifié. Parce que c’est un Echec. Rien de plus qu’un échec. L’échec d’une vie.
Pensez-y, c’est juste cette partie de ma vie qui pose question : après tout, c’est environ un tiers de ma vie, pas plus, que j’ai consacré au journalisme.
Aussi, si cette période de ma « vie » vous donne l’impression que je vais bientôt prendre ma retraite – alors cette impression il faut la dissiper. Je n’envisage pas d’arrêter très vite ce que je fais.
Qu’est-ce que je fais ? On me définit en général comme journaliste pour les questions palestiniennes. Mais en réalité, mes articles portent sur la société et la politique israéliennes, sur la Domination et ses ivresses. Mes sources ne sont pas des documents secrets ou des comptes rendus divulgués de réunions de personnalités de Pouvoir et au Pouvoir. Mes sources sont les chemins ouverts à tous par lesquels les opprimés sont dépossédés de leurs droits à l’égalité en tant qu’êtres humains.
Il reste tant encore à apprendre sur Israël, sur ma société, et sur les décideurs israéliens qui inventent des restrictions comme interdire aux étudiants de Gaza de s’instruire dans une université palestinienne de Cisjordanie, à quelque 70 kilomètres de chez eux. Autre interdiction : interdire aux jeunes (de plus de 18 ans) d’aller voir leurs parents à Gaza, pour s’enquérir de leur santé. S’ils venaient à mourir, des responsables israéliens respectueux des ordres permettraient la visite. S’il s’agit de jeunes de moins de 18 ans, la visite serait autorisée. Mais, d’un autre côté, les parents au second degré ne sont pas autorisés à rendre visite à des frères et sœurs mourant ou en bonne santé à Gaza.
C’est une question philosophique curieuse, pas seulement journalistique. Pensez-y : qu’y a-t-il de si dérangeant pour le système israélien, dans le fait de savoir si des pères ou des mères sont en bonne santé ? Qu’y a-t-il de si dérangeant dans le fait qu’un jeune choisisse et acquiert une meilleure instruction ? Et ce ne sont-là que deux parmi une longue, longue liste d’interdictions israéliennes.
Et quand j’écris sur le territoire palestinien de Cisjordanie, qui est petit à petit détruit et morcelé, ce n’est pas seulement sur des gens qui ont perdu leurs biens familiaux et leurs moyens de substances ; ce n’est pas seulement sur des opportunités de plus en plus rares pour un peuple coupé de tout dans des enclaves surpeuplées. J’écris en réalité sur l’habileté des architectes israéliens. C’est une manière de faire savoir comment l’urbanisme israélien sur le terrain contredit les proclamations officielles, un phénomène qui caractérise les actes de tous les gouvernements israéliens, d’autrefois comme d’aujourd’hui. Bref, il y a tant de choses pour me tenir occupée pendant une autre vie, ou au moins pendant le reste de ma vie.
Mais, comme je l’ai dit, la véritable correction est ailleurs. Ce n’est pas d’une réussite dont nous devrions parler, mais d’un échec.
C’est l’échec de ne pas avoir amené l’opinion publique israélienne et internationale à utiliser et à accepter les termes et les mots justes – ceux qui reflètent la réalité. Et non pas le nouveau langage orwélien qui prospère depuis 1993 et qui a été adroitement imposé et propagé par ceux qui y ont intérêt.
La terminologie du processus de paix, qui a dominé, brouille la perception des véritables processus en cours : un mélange particulier d’occupation militaire, de colonialisme, d’apartheid, d’autonomie palestinienne limitée dans des enclaves, et de démocratie pour les juifs.
Ce n’est pas mon rôle en tant que journaliste de faire accepter par les juifs et mes compatriotes israéliens que ces processus sont immoraux et gravement imprudents. C’est mon rôle, par contre, d’exercer le droit à la liberté de la presse afin de donner les informations et de faire que les gens sachent. Mais, comme je ne l’ai que trop découvert, le droit de savoir ne signifie pas un devoir de savoir.
Des milliers de mes articles et des millions et des millions de mes mots se sont envolés. Ils ne pouvaient rivaliser avec le langage officiel qui a été adopté volontiers par les médias de masse, et qui est utilisé afin de décrire de façon trompeuse la réalité. Un langage officiel qui encourage les gens à ne pas savoir.
En effet, un échec retentissant pour un journaliste. » Amira Hass
L’israélienne, Amira Hass reçoit le « Prix du Courage en Journalisme 2009 »
Quatre femmes journalistes, originaires du Belarus, du Cameroun, d’Iran et d’Israël, ont été récompensées cette semaine à New York, pour leur courage dans l’exercice de leur profession, face aux menaces de mort et d’emprisonnement, aux attaques et aux violentes intimidations exercées à leur encontre.
La Fondation internationale des femmes dans les médias (IWMF) a remis le « Prix du Courage en Journalisme 2009 » […] à l’Israélienne Amira Hass, journaliste du quotidien Haaretz, qui décrypte l’actualité politique israélienne et palestinienne depuis 20 ans, basée à l’intérieur des « territoires palestiniens ». Amira Hass, née en 1956 à Jérusalem.
Elle a étudié l’histoire à Jérusalem et à Tel-Aviv. Après avoir enseigné, elle a commencé à exercer la profession de journaliste en 1989 à la rédaction de Ha’aretz. Elle est une journaliste et auteur très connue pour ses colonnes dans le quotidien Ha’aretz. Elle vit en Judée Samarie après avoir habité à Gaza et elle rapporte les événements du conflit israélo-palestinien depuis ces territoires disputés. Elle a débuté sa carrière à Ha’aretz en 1989, et a commencé à informer depuis les territoires en 1991. En 2003, elle était la seule journaliste israélienne juive à vivre parmi les Palestiniens, à Gaza depuis 1993 et à Ramallah depuis 1997. Deux ouvrages ont été tirés ses expériences successives : l’essai Boire la mer à Gaza et Correspondante à Ramallah, une compilation de ses articles depuis la Judée Samarie, tous deux parus en France aux éditions La Fabrique.
L’école, la post-vérité et les « théories du complot »
Ce que le film « Demain » ne vous a pas dit
« La RD-Congo attend une candidature providentielle »
Guarimbas 2.0 – La mort et la terreur vous sont offerts par l’Empire et l’oligarchie locale

ma vie est un echec

Accueil
›Partager sa foi
›Thématique
›Ma Vie de couple est un échec?

Soyez le premier à donner votre avis !

+
Autour de Ma Vie de couple est un échec?
Encore 2 articles en stock Disponible
Encore 1 article en stock Disponible
Après une séparation, comment reconstruire sa vie et aimer autrement ? Fondé sur un témoignage contemporain et la rencontre entre Jésus et la Samaritaine, ce livre sadresse aux non croyants qui ont vu leur vie sentimentale brisée. L’origine du problème, explique l’auteur, ne se trouve pas seulement en soi-même ou chez le conjoint. Elle est d’ordre spirituel. En effet, comment aimer sans être relié à Dieu, la source de l’Amour ? UnNouveau départest possible vers des relations solides, durables et épanouissantes. À offrir à vos contacts.

Editeur :BLF EDITIONS

Paru le :01/01/0001

Pages :96

Format :broché

Dimensions :130 x 210 mm

Poids :0.121 kg

ISBN :9782910246259

Référence :2070

Recevez notre actualité par e-mail :
BLF Store – 2014 – Tous droits réservés
Webdesign réalisé par Jérémie Knops avec & codé parOctave

ma vie est un echec

Programme TV

Actu

Grille TNT

Eurovision

Séries

People

Télé-réalité

Par 

Xavier Allain

Mis à jour le

07/02/2014 à 19:42

Publié le

07/02/2014 à 19:27

Guide Télé  

Programme TNT
Programme TV ce soir
En ce moment à la TV
Câble ADSL & Satellite

Grilles TV thématiques  

Programme Sport
Programme Jeunesse
Programme Série TV
Programme Film
Programme Téléfilm
Programme Divertissement & Jeux TV
Programme Culture & Documentaire

Bouquets TV  

CanalSat
Free
Orange
SFR
Bouygues
Bouquet Canal +
Darty
Numéricâble

Mobile & Tablette

Télécharger TV Magazine dans l’App Store
TV Magazine disponible sur Googleplay

Voici ce qu’il ne fallait pas louper à la télévision ce vendredi 6 février 2014 !
Toujours aussi farceur à 91 ans. Invité deL’émission pour toussur France 2, Michel Galabru s’est montré en pleine forme face à Laurent Ruquier… Le présentateur a souligné publiquement que «On est heureux quand on a Michel Galabru dans un théâtre. C’est comme lorsqu’on a Michel Bouquet ou Jean Piat»…
Et l’acteur de rebondir: «Ah, Jean Piat. Il était adoré des femmes… Moi, je vois bien la gueule des gens! On m’a loupé, on m’a loupé» hurle-t-il sur le plateau, provoquant l’hilarité générale.
Et Ruquier de relancer: «Mais en 65 ans de carrière, vous n’allez pas me faire croire que vous n’avez pas ramassé des petites gonzesses par-ci par-là…» Le mythique adjudant Gerber, des Gendarmes, réplique pince sans rire: «Non, non. Ma vie est un échec. Quand j’ai eu un peu d’argent, j’en ai vu arriver une ou deux»
À voir aussi dans le Zapping TV du 6 février 2014:Ariel Wizman blessé sur le plateau de Canal+, le lapsus de Manuel Valls sur Dieudonné, les soucis d’UV pour un invité de NRJ12 ou encore Anne-Sophie Lapix décoiffée par Brigitte Fontaine en direct…