epaisseur isolation mur parpaing rt 2012

Mur Parpaing/Isolation et RT2012
Ce sujet comporte 51 messages et a été affiché 32.653 fois

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse
Messages :Env. 10
De :Lens (62)
Ancienneté :+ de 3 ans
Bonjour,

Je vais faire construire cette année avec la RT 2012, j’hésite entre 2 constructeurs :

Le premier constructeur me propose murparpaing20 cm ( mur en aggloméré creux ) + panneau semi rigide en laine de verre de 120 mm ( résistance R=3,75m2°C/W ) et d’une plaque de plâtre de 13 mm fixée sur ossature métallique.

Le second constructeur ( + cher ) me propose du Prorotherm ( selon lui au minimum c’est ce qui peut passer ) et me dit que le mur parpaing 20 cm et l’ isolationdu premier constructeur ne passera pas avec la RT 2012.

lechauffageest un chauffage au sol par pompe a chaleur air eau.

Pensez vous que la composition du mur et isolation du premier constructeur peut passer avec la RT 2012 ?

Merci par avance pour votre aide,

JPB
Ne vous prenez pas la tête pourla construction d’une maison… Allez dans la section devis constructeur de maisons du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu’à 5 devis comparatifs de constructeurs de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les constructeurs, c’est eux qui viennent à vousC’est ici :http://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-4-devis_constructeur_de_maisons.php
Messages :Env. 10000
De :Rognac 13 (13)
Ancienneté :+ de 7 ans
Bonsoir

c’est le bureau d’etude thermique qui dira si ça passe ou pas car il n’y a pas que l’isolation des murs qui rentrent en comptepour la RT2012

choisi le CST qui te proposera uneITE et pas de systemem de chauffage couteux et maintenant devenu « inutile »prends le temps de bien lire le forum
Messages :Env. 5000
Dept :Aveyron
Ancienneté :+ de 7 ans
Bonjour ,

Vous direz au second que ce n’estpas la seule composition des parois verticales qui feront que vous serez dans les critères de la RT 2012 mais la globalité du projet principalement les postes suivants /

-UPlancher haut

– U plancher bas

– Uw menuiseries ( orientation menuiseries)

– Orientations

– complexité architecturale

– Ecs

– ventilation
Conseil en éco-construction,thermicien RT 2012,C.E.P.H

Guide forum construiretout savoir sur la RT 2012http://www.forumconstruire.com/guides/voir-gid_92,rt_2012.php
Messages :Env. 1000
Dept :Calvados
Ancienneté :+ de 5 ans
Essayez de pousser les 2 à mettre un peu plus de sous dans l’isolation, et moins dans le chauffage.

Vérifier aussi que votre terrain n’est pas trop compliqué pour faire une maison bio-climatique.

Vous aurez du mal à trouver un CST qui fasse de l’ ITE, sauf MOB.
Messages :Env. 300
De :Clermont-ferrand (63)
Ancienneté :+ de 4 ans
L’ ITIest aussi un très bon système constructif, surtout sur les maisons de plein pied avec unplancher chauffant .

Après, comme l’as dit regismu, seul le calcul thermique dira si vous êtes conforme ou non.
Messages :Env. 10000
De :Rognac 13 (13)
Ancienneté :+ de 7 ans
Mais pourquoi faire un plancher chauffant dans lart2012?
Messages :Env. 100
De :Saint Georges Des Coteaux (17)
Ancienneté :+ de 3 ans
D’accord avec regismu plancher chauffant inutile en rt 2012+ cout prohibitif, ce que tu gagnes en plancher chauffant (25000 roros,) passe le dans l’isolation, unchauffe eau solaireet un bon poèle à pellets pas trop puissant, il faut vraiment revoir toutes les idées préconçus avec une maison presque passive
Messages :Env. 7000
De :Toulouse (31)
Ancienneté :+ de 6 ans
Sîil a les sous pour le plancher chauffant qu ‘il le fasse, c’est plus de confort que le poele a granulé dont la repartition de la chaleur est plus que moyen , je sais de quoi je parle .

Apres des radiateurs elec peuvent aussi faire l’affaire chacun ses choix .
C est au pied du mur … Que l on voit le mieux le mur
Messages :Env. 10
De :Lens (62)
Ancienneté :+ de 3 ans
Oui patito, c’est notre choix de faire un plancher chauffant…..pas grande différence avec les radiateurs …( pompe a chaleur air eau… )

cependant avec la RT2012 nous ne pouvons plus mettre de radiateur electrique…je me suis documenté la dessus aprés que les constructeurs m’ont expliqué cela ( j’ai était surpris et déçu … ) ou alors il faudrait des mur super épais avec super isolation…..

Mais je pense que si le premier constructeur nous propose ce mur parpaing avec cette isolation cela devrait passer , ce n’est pas une loterie quant même…?? il engage leur responsabilité ( le constructeur est un groupe national ).

Le projet du second constructeur à une qualité supérieure, mais aprés c’est une histoire de financement….

Y a t-il qq qui aurait fait construire en RT 2012 avec cette isolationmur parpaing 20 cm ( mur en aggloméré creux ) + panneau semi rigide en laine de verre de 120 mm ( résistance R=3,75m2°C/W ) et d’une plaque de plâtre de 13 mm fixée sur ossature métallique ?

MERCI
Messages :Env. 7000
De :Toulouse (31)
Ancienneté :+ de 6 ans
Tout est possible , suffit d’avoir des besoins faibles. ton mur parpaing plus laine de verre est possible c’est un tout , tu mettras un peu plus au niveau du toit , du sol et des menuiseries
C est au pied du mur … Que l on voit le mieux le mur
Messages :Env. 30
De :Pau (64)
Ancienneté :+ de 3 ans
Je suis comme toi je fais ma maison en parpaing de 20 avec laine de verre de 120mm au mur mais avant je mets de l’aeroblue sur les murs intérieurs et placo BA13.l’etude thermique me dit de mettre 345mm de laine de roche dans les combles je fais chauffage au sol aussi avec une pompe a chaleur air eau car la clim réversible ma était refusée par l’étude.jai déposer mon permis de construire et j’attends plus que fin septembre pour commencer les travaux.
Messages :Env. 10000
De :Rognac 13 (13)
Ancienneté :+ de 7 ans
Bonsoir jex64mais tu n’es vraiment pas un exemple à suivre ..
Messages :Env. 600
De :Toulouse (31)
Ancienneté :+ de 4 ans
papytruelle a écrit: D’accord avec regismu plancher chauffant inutile en rt 2012+ cout prohibitif, ce que tu gagnes en plancher chauffant (25000 roros,)

25k un plancher chauffard avec une pac, t es pas un peu de Marseille toi ? Lol

En cherchant 2 min sur le forum on trouve plein de devis entre 12 et 15 k tout compris ( pac duo ( avec ecs donc), plancher , autres accessoires nécessaires et la pose)

Vu que c est je compte mettre ( un ballon thermodynamique séparé par contre et pac atlantic de 10k ) j ai un peu cherché..
Messages :Env. 10000
De :Rognac 13 (13)
Ancienneté :+ de 7 ans
Bon ben 15000€ utilise inutilement ? tu veux pas en faire don au forum plutot ?
Messages :Env. 100
De :Saint Georges Des Coteaux (17)
Ancienneté :+ de 3 ans
Salut les amis, il y a des idées qui ont la peau dure, les planchers chauffant mettent bien trop longtemps à se refroidir et enlèvent de l’inertie fraiche pour l’été, dans les 25000 roros je compte le surplus d’installation des tuyaux ravoirage sous isolant (lui étant toujours présent sur un bon plancher normal) le groupe intérieur et extérieur la main d’œuvre et tous les systèmes multizones avec du Panasonic de COP 5 , enfin surtout vers toulouse, c’est du gachis mais bon chacun voit midi à sa porte, le thermodynamique kif kif pense plutôt à utiliser l’énergie du soleil qui elle est gratuite avec un ballon solaire, les prix ont déjà baissés, tu en trouves à 2600 roros de bonne marque, les constructions RT2012 ne demandent que très peu de chauffage si elle sont bien construites un petit poèle à pellets de 5 KW pour 100 m2 répondra bien plus vite en sollicitation avec une réserve de 48 heures
En cache depuis le samedi 25 mars 2017 à 17h05

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse

ForumConstruire.com c’est quoi ?
ForumConstruire.com est un site sur lequel les membres échangent leurs expériences personnelles concernant la construction de leur maison, et cedepuis 2004. Grâce aux 320 638 membres et aux 4 339 567 messages postés, vous trouverez forcement des réponses à vos questions sur l’administratif, la construction, le bricolage, la décoration, le jardinage …
Sites partenaires :
voir nos partenaires
Contacts|Signaler un contenu illicite|
Mentions légales|Baromètre|CGU|Presse|Publicité, annonceurs
ForumConstruire.com © 2004 – 2017 ForumConstruire SARL |

0.127

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de services tiers pouvant installer des cookies J’accepteEn savoir plus
«  BBC « classique », ITI: parpaing ou brique GR20 ?  »
Discussion lancée par- 3 réponses
«  Mur, deux configurations que conseillez vous ?  »
Discussion lancée par- 9 réponses
«  Murs isotex tordus  »
Discussion lancée par- 8 réponses
«  Quel mur aujourd’hui  »
Discussion lancée par- 29 réponses
«  Isolation pour mur en parpaing+isolation(10-12cm)+brique(5cm  »
Discussion lancée par- 20 réponses
«  Refus de label bbc : je dois changer la vmc neodf atlantic !  »
Discussion lancée par grenouil – 8 réponses
«  Coupler : Etanchéité à l’air, Puit provençal et VMC Hygro B  »
Discussion lancée par Sylvio – 19 réponses
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et …
Les labels et normes (RT2005, BBC, HPE, THPE, …)
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012

Isolationthermique

Isolationphonique

Choisirson isolant

Votre projetde A à Z

Quel type d’isolant pour les murs ?
Quelle résistance thermique viser pour l’isolation des murs ?
Préserver au maximum l’espace intérieur

Bonjour, je vais réaliser une isolation par l’intérieure sur mur revêtupapier peint.Faut-il détapisser ?
Merci

Bonjour,

Si votre papier peint n’est pas « plastifié » et par conséquent étanche à la vapeur d’eau, il n’est nul besoin de l’enlever.

Je vous recommande d’employer un système avec appuis et fourrures type Optima murshttps://www.isover.fr/guides/isol…olation-des-murs-par-linterieur-sous plutôt qu’une ossature métallique rails et montants. Pour un même isolant, la différence de performance sera de 45 % grâce à la diminution des ponts thermiques créés par chaque montant. Visez également une résistance thermique la plus élevée possible à la fois pour votre confort et vos économies d’énergie. Les probables contraintes d’épaisseur que vous avez (limiter la perte de surface habitable) peuvent également orienter votre choix vers des isolants à faible lambda. Vous trouverez des laines minérales en lambda 32 voire 30.

Bon courage pour vos travaux

Bonjour nous avons acheté récemment une maison de 1987
Nous allons d abord isolé les combles perdus et je voulais savoir s il fallait isolé en plus les murs de la maison
On chauffe grâce à un insert

bonjour je suis sur le point de faire batir une maison en brique je vais effectuer mon isolation tout en respectant la rt 2012 le constructeur metde la laine de verre gr 32 en 120 epsans metttre de menbranea lairmoi je voulais mettre de la gr 32 en 140 ep et mettre une membranequand pensez vous est une bonne idee merci

Bonjour,

En positionnant une GR 32 en 140mm plutôt qu’un 120 mm, la résistance initialement prévue dans votre mur passera de 3.75 m².K/W à 4.35 m².K/W et ça ne sera que confort et économies d’énergie accrus pour vous. Pour profiter pleinement des qualités de cet isolant, optez pour une pose avec le système Optima murs qui permet une pose continue de l’isolant à l’aides appuis Optima en matière composite, gage de réduction des ponts thermiques. Le passage des gaines et canalisations sera aisé entre l’isolant et la plaque.

En positionnant côté chauffé, une membrane pare-vapeur d’étanchéité à l’air type Vario Xtra, vous réduirez les fuites parasites d’air ce qui participera à augmenter l’efficacité du montage. Cela vous aidera également à atteindre les valeurs exigées lors des tests d’étanchéité à l’air. Lire icihttps://www.isover.fr/guides/isol…ion-2-en-1-detancheite-lair-des-murs

Bonne construction et bonne isolation

Bonjour,

Nous venons d’emménager dans un appartement qui est assez bien isolé. Mais les armoires qui sont encastrées dans chaque chambre sont gelés! En fait les armoires sont contre le murs extérieurs (toujours sur 2 cotés). Or il ne fait pas plus que 10 degrés dans chaque armoire. Comme nous sommes en plein hiver, on aimerait isoler au plus vite. Sur les 2 côtés de chaque armoire il y a un espace d’environ 10cm entre le mur et le caisson de l’armoire. Nous avons pensé y glisser de la laine de verre ou la laine de roche. Qu-en pensez-vous?
Merci d’avance pour vos conseils.

Bonjour EM,

Il est curieux que la température soit aussi basse dans ces armoires si le reste de l’appartement est correctement isolé… Cet appartement aurait-il été thermiquement conçu ou rénové en omettant d’isoler suffisamment les murs des placards?

En tout état de cause, vous avez tout intérêt à isoler ces armoires sous peine d’avoir de l’humidité dans vos vêtements et à terme, des moisissures sur les parois intérieures des armoires.

C’est en laine de verre que vous pouvez trouver les lambdas les plus faibles pour une laine minérale, soit 0.032 à 0.030W/m.K (pour la plus performante).
Avec 100mm de laine de type GR32 (laine impérativement semi-rigide pour une application verticale), vous obtenez une résistance thermique R=3.15m2.K/W, ce qui est plutôt une forte performance en rénovation. Prévoyez de recouvrir les rouleaux semi-rigides à l’aide d’un parement car les laines ne sont pas faites pour rester apparentes (plâtre, lambris… ).

Enfin, ne surcharger pas vos armoires car c’est le meilleur moyen pour rencontrer des désordres en le faisant

Cordialement.

Super, merci beaucoup pour votre aide!

Excellente journée

Bonjour, nous avons besoin de conseil SVP! Nous sommes entrain de rénover une ancienne maison et avons mît de la laine de verre de 3cm sur les murs mitoyens et ensuite pare-vapeur! Depuis 1 semaine nous essayons de chauffer un peu (7 degré actuellement ) et nous avons remarqué que de la condensation est arrivée sur le pare vapeur et que l isolation est trempée …
Notre question est : devons nous mettre un pare-vapeur sur des mur mitoyens ? Est ce que c est cela qui nous fait avoir de la condensation étant donné qu il fait plus froid chez nous que chez les voisins ? Est ce que d une fois que notre maison sera chauffée comme il faut se problème va disparaître ? Sur les autre murs qui donnent à l extérieur nous n avons pas se problème ….merci d avance pour votre aide

bonjour le prix moyen au m2 de la solution optima svp ?

Bonjour,
Je suis fraîchement propriétaire et l’hiver arrivant je m’aperçois que sur deux des murs de ma chambre il y a des la condensation.
Il s’agit des murs donnant sur l’extérieur. Le même phénomène est observé dans mon dressing.
Aussi à ce jour, je m’interroge sur les travaux à envisager pour isoler thermiquement ma chambre, laine de verre + placo ou isolant mince + placo.
Les murs sont actuellement peints et recouverts de fibre de verre.
Je souhaite dans la mesure du possible ne pas trop empiéter sur la surface de ma chambre.
Vous en remerciant d’avance.

Bonjour Isabelle,

La condensation est créée par le contact de l’humidité contenue naturellement (en proportion variable) dans l’air ambiant avec une paroi froide.

Deux facteurs principaux permettent d’y remédier :

-Installer une VMC adaptée (que l’on aura soin d’entretenir régulièrement) pour réguler le taux d’hygrométrie et également une meilleure qualité de l’air en assurant son renouvellement.
-Isoler en visant la plus forte résistance thermique R possible en mettant en œuvre des isolants dont le R est certifié par un ACERMI (organisme indépendant Association pour le CERtification des Matériaux Isolants).

Compte tenu de vos contraintes tout à fait compréhensibles d’épaisseur, votre intérêt est d’employer un isolant à faible Lambda (ou conductivité thermique) et ceci dans la plus forte épaisseur possible en fonction de vos possibilités.

Une laine minérale type GR32 ou encore Multimax respectivement en lambda 32 et 30 sont ce que l’on trouve de plus performant actuellement dans le domaine des laines minérales qui ont des propriétés thermiques et acoustiques. La pose de cet isolant influe ensuite sur sa performance. Une pose continue et jointive des lés dans le cadre dusystème Optima murs permet une différence de performance de 45 % par rapport à une pose entre montants métalliques. L’épaisseur mise en œuvre sera fonction de vos possibilités techniques. Un GR32 en 75 mm a un R=2.35 m².K/W., le R est de 3.15 m².K/W en 100 mm (Plus le R est élevé, plus le matériau est isolant).

Le parement en plaque de plâtre pourra être choisi pour ses propriétés à isolation acoustique renforcée(plaque avec la face cartonnée de couleur bleue type Placophonique®) toute indiquée dans une chambre afin de contribuer à un environnement calme pour des nuits paisibles.

Bien cordialement

Bonjour,
Nous sommes venons d’acquérir T3 de 58 m2. Le diagnostique nous conseille d’isoler les murs extérieurs (par l’interieur ) mais nous ne savons pas quoi choisir…
Nous avons 3 mur exterieurs sur 4 et souhaitons se qui pourrait donc prendre beaucoup de place. Les murs sont trés epais et en pierres de tailles, nous sommes sur la cote dans le 83, nous pensions donc que nous pourrions mettre quelque chose de pas trop epais… auriez vous des conseils pour nous ?
Tres cordialement.

Bonjour,
Merci de bien vouloir nous aider dans le choix d’un isolant thermique à mettre sous les fenêtres, lesquelles sont mises dans un mur en pierre réduit de moitié à leurs endroits.Ceci afin d’éviter que le mur ne coule de l’eau en hivers lors des gelées.
Cordialement

Bonjour,

J’ai un projet de construction dans le var (Fréjus) d’une maison contemporaine a toit terrasse en r+1 et garage accolé (le toit de ce dernier sera accessible).
Les étés sont très chaudsiçi et durent presque 4 mois. Je cherche le meilleur compromis pour la construction afin d’optimiser le confort d’été.

Je pense construire en brique rouge mais hésite encore entre une ITE et une ITI. Pourriez vous s’ il vous plait m’indiquer les matériaux a privilégier dans un cas comme dans l’autre svp ainsi que tout conseil qui vous paraîtrait utile.

Je vous remercie beaucoup par avance.
Bien cordialement

Bonjour Destee,

Votre sujet est très large et ne peut être traité par quelques lignes sur ce site Aussi, je vous donne ci-après quelques pistes de réflexion pour vous aidez à affiner votre projet :

Optez pour une construction bioclimatiquehttp://www.toutsurlisolation.com/…le-neuf/Maison-ecologique-maison-BBC . Le confort d’été nécessitant d’avoir une bonne inertie thermique du bâti, l’isolation par l’extérieur serait sans aucun doute un plus. Ce choix étant fait à la conception du projet, son coût est optimisé par rapport à une ITE en rénovation nécessitant quelquefois des travaux d’allongement de la toiture…

Puisque vous optez pour une toiture terrasse, une toiture maçonnée, impérativement isolée par l’extérieur, permettra également de bénéficier de l’inertie de la dalle. Sa végétalisation serait un plus si votre budget le permet.

Si toutefois vous vous décidiez pour une maison à ossature bois, il sera important de rapporter de l’inertie dans le bâti par la mise en oeuvre de planchers béton, de cloisons séparatives « lourdes », d’un puits provençal (également intéressant en maison maçonnée) …

Enfin de point de vue de l’isolation, visez des résistances thermiques fortes pour toute l’enveloppe du bâti y comprispour les parois vitrées et les portes donnant sur l’extérieur. Plus l’enveloppe externe du bâti est isolée, plus le bâtiment est économe en énergie. Elle permet de plus de limiter les investissements en équipement de chauffage et/ou refroidissement.

Les ouvertures comportant des vitrages à isolation renforcée et facteur solaire adapté à la zone géographique devront également être protégées par des occultations solaires externes afin d’éviter l’échauffement de l’air intérieur par le rayonnement solaire sur les vitrages (casquettes, volets à lames orientables, végétalisation des abords, etc.)

Du côté de la ventilation, une ventilation à débit d’air variable permet également d’assurer l’hygiène (ventilation) et le confort thermique des occupants (climatisation).

Enfin, n’hésitez pas à rencontrez un bureau d’étude thermique afin d’affiner avec lui votre projet. Vous aurez de toute façon besoin d’une étude pour le dépôt de permis de construire afin d’attester que le projet répond aux exigences de la RT2012. Vous pouvez trouver sous ce lien, quelques propositions de solutions à mettre en oeuvre selon la région et le mode de chauffage choisi :https://www.isover.fr/sites/isove…1F97982D21A84E72813956C95E6AA07C.pdf

Vous trouverez également des informations sur les labels supérieurs et notamment sur le Bâtiment à Energie Positive (BEPOS) sur le site www.effinergie.org

Bonne lecture et bonne réflexion

bonjour ,à vous .

Un isolant en laine de verre appuyé sur une paroien bois à l’intérieur d’une chambrepeut-elle être mise entre montants en bois ,où bien en métal .? qu’est-ce qui revient le moins cher et est le plus facile à monter ?
en effet je souhaiteraisrecouvrir la laine de verre avec plaques de triply à la place du placo- plâtre monté sur rails en métal .
pourriez-vous me dire ce qui est préférable pour une maison ossature bois reprise sur ancienne structure en bois .
Merci de bien vouloir me répondre ,quant au coût,et aussi au point de vue écologique (résine contenue dans le triply ).et aux problèmes respiratoires qui pourraient survenir .
Bien cordialement

Bonjour Yoh,

Si votre maison est à ossature bois, optez pour une laine semi-rigide à insérer entre les poteaux de structure et n’hésitez pas à fixer un second lit de laine afin de réduire le pont thermique induit par l’ossature bois. Vous gagnerez tant en isolation thermique qu’en isolation acoustique.

Pour la mlse en oeuvre, il faut savoir que lorsque l’isolation est entrecoupée par des montants (bois ou métal), ces montants pénalisent la performance globale d’isolation par le pont thermique qu’ils induisent, plus ou moins important selon la nature des montants. Par exemple, une laine posée entre montants métalliques voit sa performance globale d’isolation thermique diminuée de 45%. Il est donc important que l’isolant soit posé en continu à l’arrière des montants ou à l’arrière d’une ossature métallique tel que le propose par exemple le système Optima Murs.:https://www.isover.fr/mon-projet/…emes-stars/pour-les-murs-optima-murs

Vous pourrez trouver des exemples de solutions d’isolation de maisons à ossature bois sous ce lien :https://www.isover.fr/sites/isove…B3824E979ACB46E1B346EE6C5D16EE27.pdf

Pour le parement intérieur, si vous optez pour des plaques d’OSB, choisissez des plaques à rainures et languettes pour avoir une continuité du parement intérieur. Avant la pose du parement, n’omettez pas de poser une membrane pare vapeur telle que l’exigence les règles de l’art en maison à ossature bois (DTU 31.2). Sa résistance à la diffusion de vapeur d’eau est fonction du revêtement extérieur (Sd ? 18mètres ou membrane hygrorégulante sous Avis Technique) s’il s’agit d’un bardage ventilé, Sd ? 90 mètres s’il s’agit d’un bardage non ventilé ou d’un complexe d’isolation sous enduit). Il faut tenir compte du type de revêtement extérieur et se reporter, le cas échéant, à son Avis Technique de mise en oeuvre ( http://www.cstb.fr/evaluations/atec-et-dta/rechercher.html) .

Je ne peux vous répondre sur les composants précis d’un OSB. Mieux vaudrait contacter directement le fabricant du produit que vous envisagez d’utiliser. Sachez toutefois que le Règlement Produit de Construction impose un classement sanitaire des produits par rapport à l’émission de polluants volatils et le niveau d’émission du produit est indiqué par une classe allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émissions).

Enfin, le prix de la solution d’isolation va varier selon l’épaisseur de laine choisie pour assurer cette isolation complémentaire. Il faut compter de l’ordre de 45-46€/m2pour un doublage réalisé avec un isolant de type GR32 d’épaisseur 45 à 100mm mais ces prix incluentle parement en BA13 et non un OSB + la pose puisqu’il s’agit de prix fourni/posé. N’hésitez donc pas à faire 2 à 3 négoces différents pour comparer les prix et faire jouer la concurrence en fonction du volume de produits à vous fournir.

Bons travaux

Bonjour, niveau isolation au froid c’est très bien mais par contre il fait vraiment chaud en été. Pour le moment les murs extérieur n’ont pas encore été couverts, ils sont en parpaing. Est-ce qu’on pourrait mettre quelque chose comme un crépi particulier ou autre qui bloquerait la chaleur ?
Merci

Bonjour Rémi555,

Le confort d’été ne résulte pas seulement de l’isolation mise en oeuvre Vous trouverez sous ce lien, un article sur l’inertie thermique du bâtiment et sur les paramètres entrant en jeu pour une bonne gestion du confort d’été :http://www.toutsurlisolation.com/…lation-thermique/Inertie-du-batiment

Vous trouverez également des pistes de réflexion au travers de cet article :http://www.toutsurlisolation.com/…tion-quelles-solutions-pour-l-eviter

Enfin, pour le crépis extérieur, évitez de préférence les coloris sombres qui captent beaucoup plus la chaleur que les les coloris clair. Et pour l’aménagement extérieur, prévoyez des protections solaires extérieures pour les fenêtres et portes fenêtres (stores extérieurs ou volets à lames orientables), une végétalisation des abords de la maison avec des végétaux à feuillage caduque, la mise en oeuvre d’une terrasse couverte…. Cela dépendra du budget dont vous disposez

Bonne lecture

Bonjour,
Les combles aménagés de ma maison sont faiblement isolés. Entre les chevrons sont mis en force des panneaux de polystyrène expensé de 80 mm d’épaisseur. Sur l’ensemble un habillage lambris bois y a ete fixé.
Est il possible de doubler l’isolation existante par de la laine de verre des panneaux en conservant le lambris bois ?
Quelles sont vos conseils ?
Merci à l’avance.
Bien cordialement.

Bonjour Ale17,

Un polystyrène expansé entre chevrons ne permet pas d’épouser les variations dimensionnelles du bois. Il aurait mieux valu qu’il soit posé en continu en sous face des chevrons pour jouer à plein son rôle isolant.

Mieux vaudrait donc procéder à la dépose des lambris pour refaire une isolation plus performante. De plus, le bois n’aime pas être confiné et les lambris ne permettent pas d’obtenir l’étanchéité à l’air requise en isolation de combles aménagés.

Pour la réfection de votre isolation, veillez à poser une laine de faible lambda entre les chevrons (lambda inférieur ou égal à 0.036W/m.K conformément aux exigences du CPT 3560-V2 ( http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf). L’épaisseur mise en oeuvre entre chevrons doit impérativement ménager une lame d’air ventilée d’au moins 2 cm sous les liteaux portant la couverture. Donc, si les chevrons ont une hauteur de 8cm, alors vous ne pouvez poser qu’une épaisseur d’isolant de 60mm (Isoconfort 32 R= 1.85m2.K/W ou équivalent) car la résistance thermique mise entre chevrons ne doit pas être inférieure à R=1.65m2.K/W.

Pour information, dès lors que vous faites des travaux d’isolation en rénovation, la réglementation thermique pour les bâtiments existants impose une résistance thermique minimale R=4m2.K/W en rampants de combles aménagés mais pour votre confort comme pour les économies d’énergie, compléter l’isolation par la mise en oeuvre sous chevrons d’une isolation permettant d’obtenir une résistance thermique globale R>6m2.K/W, soit un isolant de résistance thermique minimale R=4.15m2.K/W (si laine de verre, au choix, Isoconfort 32 en 140mmR=4.35 ou GR32 en 160mm R=5m2.K/W).

Complétez votre isolation par la mise en oeuvre d’une membrane pare vapeur (Sd> 18 mètres ou membrane hygrorégulante sous avis technique). Puis poser enfin le parement de votre choix (plaques de plâtre de type BA13 ou nouveau lambris).

Cordialement.

hélas non il faut garder le même produit et puis 8 cm cela et déjà pas mal.

Bonjour
J’habite une maison de 170 M2 en parpaings de 20 cm isolé en laine de roche de 75mm sur rail + BA 13 la laine de roche est souple et je pense qu’elle n’est pas de bonne qualités, elle doit s’affaisser, le mur extérieur est resté en parpaing nu pas d’enduis je dois l’habiller avec les briquettes d’origine, ma question est neserait il pas préférable de mettre un isolant mince type polystyrène 20mm pour gagné un peu en énergie.
J’ai lu dans vos réponses plus bas qu’il ne fallait pas isolé des 2 côtés mais dans mon cas ? Que risque t’on , condensation ou autre qui produirait de l’humidité
Merci de votre réponse
Slt

La hauteur sous plafond est de 3m

Bonsoir. Je suis en train d amenager mes combles. J ai des fenetres neuves en dormant de 100. Que pensez vous d isoler avec 80mm de polysterenes+BA13?
Cordialement

Ou 80 mm de laine de bois en panneau semi rigide afin de passer mes gaines electriques plus facilement?

Bonjour,
J’ai un site en rénovation, au décapage du revêtement mural en bois, le mur mitoyen (voile en BA) montre des remontées capilaires et des signes d’humidité. quelle process d’isolation dans ce cas ? doubler la cloison en briques? enduit platre? laine de verre ? de roche?
Bien à vous

bonjour
je viens d’acheter une maison en panneau de beton cellulaireconstruite en 96 si je ne me trompe, eppaisseur des mur de 200 mm
l’ancien propriétaire m’a assuré que de cette façon aucun isolant n’était nécessaire mais je me rend compte maintenant que c’est loin d’etre le cas, avec tres peu d’inertie thermique aussi (rapide a chauffer mais aussi rapide a refroidir ensuite )

je pense donc refaire une isolation par l’interieur (l’extérieur n’étant pas possible malheureusement )
je penche pour des panneau de laine de roche en 100 mm plus BA13 sur rail et fourrure si je ne me trompe pas sur le nom
y a t’il des précautions particulières a prendre avec ce matériau ? y a t’il aussi plusieurs type de panneau plus ou moins isolant ?

merci d’avance rafa

Bonjour Rafa,

Avec une résistance thermique R de l’ordre de 1.75 m2.K/W, les blocs en béton cellulaire de 20 cm d’épaisseur sont des blocs à isoler, soit par l’intérieur, soit par l’extérieur pour du bâtiment à haute performance énergétique. Pour information en 2000, la réglementation thermique en vigueur permettait de compenser la faiblesse d’isolation d’une paroi en prévoyant une forte résistance thermique sur une autre paroi (par exemple : moindre R des murs compensé par un fort R en combles).

Aujourd’hui, en rénovation, la RT pour les bâtiments existants obligent à viser R= 2.30m2.K/W au minimum lorsque l’on réalise des travaux d’isolation. Toutefois, si vous souhaitez que vos travaux soient éligibles au crédit d’impôt (CITE) ou à un Eco-PTZ (éco prêt à taux zéro) voire pourvoir bénéficier du cumul de ces 2 dispositifs, il vous faut viser un R mini de 3.70m2.K/W (entre autres obligations, les travaux doivent être réalisés par une entreprise bénéficiant du critère de qualité RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et vous devez au moins faire isoler 50% de la surface totale des murs donnant sur l’extérieur).

Pour la mise en oeuvre de votre isolation, comme vos murs doivent être enduits plâtre à l’intérieur, je vous conseille d’ajouter une membrane hygrorégulante entre l’isolant et la plaque de plâtre afin de limiter les transferts d’humidité en hiver dans les parois (membrane de type Vario Xtra à plage de Sd étendue 0.4 à 25 mètres).

L’isolant mis en oeuvre doit être certifié semi-rigide pour avoir la résistance mécanique suffisante et nécessaire pour ce type d’isolation en paroi verticale.
L’isolant doit être posé de façon continue sur l’ensemble de la paroi (une pose entre montants engendre une déperdition de 45% de la résistance thermique mise en oeuvre). Pour limiter au maximum l’encombrement de l’isolation sur la surface habitable, visez une laine au lambda < à 0.035W/m.K. Les lambdas des produits en laine de roche spécifiques mur varient de 0.033 à 0.037W/m.K. Pour obtenir le R mini requis de 3.70m2.K/W pour pouvoir bénéficier des aides fiscales, il vous faut par contre opter au minimum pour une épaisseur de 125mm d'isolant.

Cordialement.

Bonjour
Je viens d’acheter une maison de 1985.
Les murs exterieurs sont maçonné en agglo de 28cm.
Il y a actuellement comme isolation 2cm de polystyrène contre l’agglo puis de la brique de 5cm maçonné contre le polystyrène.
Cette brique est ensuite recouverte de plâtre.

Je veux refaire une cloison ba13 (monté sur lisse et fourrure)pour refaire complètement l’électricité et en profité pour isolé mais en gardant une épaisseur la plus petite possible.

Quelles sont les différentes solutions qui s’offre a moi ?
Merci d’avance

Bonjour Michael,

La résistance thermique R actuelle des panneaux de polystyrène de 2 cm varient de 0.50 à 0.60 m2.K/W suivant qu’il s’agit de polystyrène expansé ou extrudé (le plus performant) et était certainement moindre il y a 30 ans.

En rénovation, dès lors que l’on réalise des travaux d’isolation, la résistance thermique minimale à mettre en oeuvre pour respecter les exigences de la Réglementation Thermique pour les bâtiments existants (RT par élément), obligatoire est R=2,30 m2.K/W ( http://www.rt-batiment.fr/fileadm…05/pdf/arrete_3_mai_2007_R131-28.pdf).

De fait, pour obtenir cette résistance thermique, mieux vaudrait prévoir un isolant dont le R respecte a minima cette obligation, soit 75 mm d’une laine minérale au lambda de 0.032 W/m.K (telle le GR32 par exemple R=2.35 ou 60 mm d’une laine au lambda de 0.030 W/m.K, R= 2).

Vos murs étant enduits d’un plâtre, je vous conseille d’opter pour la mise en oeuvre d’une membrane pare vapeur hygrorégulante de type membrane Vario Xtra (Sd large variant de 0.4 à 25 mètres) ou équivalent afin de limiter les risques de condensation dans l’épaisseur de ces parois multicouches

Si votre habitation est située en climat de montagne (température de base inférieure à -15°Cou altitude supérieure à 600m), je vous conseille de faire réaliser une étude hygrothermique. Elle prendra notamment en compte les conditions climatiques de votre zone d’habitation et les systèmes de chauffage et ventilation afin de déterminer la valeur de R minimale possible à mettre en oeuvre et le type de pare vapeur à positionner dans ce complexe.

Cordialement.

Bonjour, nous sommes sur le point de faire construire et l’étude thermique nous indique de la lainne de verre GR32 en 85mm (R de 2,65)
Cela sera couplé avec une brique bvg thermo 2 (R de 1,15)
Sachant qu’avec la norme RT 2012 le R mini du mur et de 4 comment et il possible que le dossier soit validé?
J’hésite à leur faire installer de la 100 voir 120, qu’en pensez vous?

Cordialement

en général on utilise actuellement une GR32de 120 dans toutes les constructions de constructeurs actuel voulant se référer à la norme actuel le bureau d’étude donne la marche à suivre mais rien ne t’empêche de prendre les devant et de mettre une épaisseur supplémentaire tendant l’isolant des maisons en 2020 vers un R de 8

Bonjour Simon86,

La RT2012 n’impose pas de résistance thermique minimale par type de parois. Elle impose une obligation de résultats en matière de consommation maximale d’énergie (Cepmax), de besoin bioclimatique (coefficient Bbiomax caractérisant la capacité du bâti à être confortable et performant indépendamment des équipements prévus) et le confort d’été (Tic).

Les valeurs de R= 4m2.K/W en murs et sols et R= 8m2.K/W en toiture pour tout bâtiment neuf conforme à la RT2012 sont des valeurs recommandées par l’association Effinergie pour la construction d’un bâtiment à basse consommation (c’est sur la base du label BBC qu’a été élaborée la réglementation thermique RT2012) mais en aucun cas elles sont obligatoires.

En fait, si votre PC a été accepté c’est sans doute que les équipements mis en oeuvre dans votre projet permettent de valider la conformité RT2012
Il est clair néanmoins que votre intérêt est que l’enveloppe du bâtiment soit la plus performante possible pour limiter les besoins en énergie du bâtiment. (le coefficient Bbio est normalement fait pour cela :/). Passer avec un GR32 en 100 mm serait donc plutôt mieux afin d’obtenir R> 4m2.K/W d’autant plus que les exigences seront plutôt de R minimum = 5m2.K/W pour les bâtiments à énergie positive.

Cordialement.

Bonjour,
Nous venons d’acheter une maison datant de 1952 en bord de la mer qui ne possède aucune isolation. Nous aimerions profiter de cette maison été comme hiver mais cela n’est pas possible actuellement. Nous avons fait appelle à des artisans pour l’isolation. Pour ne pas perdre de l’espace a l’intérieur il nous a été conseillé de mettre 750mm de laine de roche + BA13 collécela est-il suffisant pour une maison que nous occuperions l’été et les weekends l’hiver ?
Merci d’avance pour votre réponse,
Cordialement

Bonjour, je viens d’acheter une vieille fermette à retaper, il faut tout isoler, à l’étage la toiture est neuve mais il faut isoler la sous toiture pour pouvoir aménager les combles, que dois je mettre comme isolant ?Et pour le bas j’ai des murs en briques recouvert de plâtre, avec quoi me conseillez vous d’isoler ?Merci beaucoup.

Bonjour Oliv59,

La rénovation d’un tel bien pour y habiter doit être pensée dans sa globalité et pour la qualité de l’air intérieur, vous devez profiter de ces travaux pour faire poser un système de ventilation maîtrisée afin d’assurer le renouvellement suffisant et nécessaire de l’air intérieur. Notre mode de vie actuel fait que nous produisons beaucoup de vapeur d’eau dans l’ambiance intérieure aujourd’hui or aucun système d’isolation ne peut gérer l’excès d’humidité. Par ailleurs, les études sur la qualité de l’air intérieur tendent à montrer que l’air intérieur est très régulièrement plus pollué que l’air extérieur.

Pour l’isolation de la toiture, la mise en oeuvre va dépendre de la nature de la sous toiture : comporte-elle ou non un écran de sous toiture ?
– avec écran de sous toiture, s’assurez qu’il est HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d’eau). Si oui, vous pouvez poser votre isolation contre cet écran. Si non, il faut impérativement laisser une lame d’air ventilée d’au minimum 2 cm (en tenant compte de la reprise d’épaisseur de l’isolant) en sous face de l’écran, lame d’air continue sur toute la hauteur des rampants .
– sans écran, ménager une lame d’air ventilée et continue d’au minimum 2 cm sous les liteaux support de couverture entre la couverture et l’isolation.

Pour l’isolation, optez pour un isolant semi-rigide et de faible lambda afin d’optimiser la surface habitable du comble aménagé. A épaisseur égale d’isolant, plus l’isolant est de faible lambda, plus sa résistance thermique est élevée. Il vous faut a minima viser R=6.50 m2.K.W pour pouvoir bénéficier du crédit d’impôt (vous pouvez retrouver les informations sur le CITE dans la page dédiée à cette aide fiscale). Si vous recherchez une isolation thermique et acoustique, optez pour un isolant fibreux (laine végétale, animale ou minérale). Si vous optez pour une laine de verre, tout à fait adaptée à ce type de travaux, visez si possible une laine au lambda de 0.032 W.K/W .

N’oubliez pas de faire poser une membrane pare vapeur en sous face de l’isolant pour la régulation de la vapeur d’eau dans les parois. Etanchée à l’aide des adhésifs et mastic adaptés, elle permettra de réaliser l’étanchéité àl’air des parois pour lutter contre les fuites d’air parasites qui pénalisent le rendement de la ventilation et accroissent la consommation d’énergie.

Pour les murs, s’ils sont sains, vous pouvez isoler directement à leur contact. S’il y a un risque d’humidité par remontées capillaires, il vous faut ménager une lame d’air afin de laisser les murs gérer seuls leur hygrométrie. Vous trouverez dans ce guide en lien, une façon de créer cette lame d’air :https://www.isover.fr/sites/isove…C10424DBD281CB8233C7C6D_2014_109.pdf
L’isolant doit être posé de façon continue à l’arrière de l’ossature. Une pose entre montants métalliques génère un pont thermique à chaque montant.

Par ailleurs, comme vos murs sont recouverts de plâtre, afin de ne pas avoir à piquer ce plâtre, je vous recommande de poser une membrane hygrorégulante au devant de votre isolation. Elle permettra de réguler la migration de la vapeur d’eau afin d’éviter tout excès d’humidité dans les parois (pare vapeur en hiver et frein vapeur en été). Optez pour la mise en oeuvre d’une membrane avec une plage de Sd large telle la membrane Vario Xtra adaptée à ce type de mise en oeuvre (ou équivalent du marché).

Cordialement.

J’ai acheté une vielle maison en pierre, le placo est imbibé d’humidité et il n’y a pas d’isolant, je voudrais donc refaire correctement les murs et isoler, quels sont les matériaux les plus approprié… Je ne peux pas isoler par l’extérieur carte quartier est en zone préserver

Bonjour Mat,

Avant de procéder à toute isolation, il vous rechercher la cause de cette humidité en murs. S’il s’agit de remontées capillaires, il vous faut effectivement les traiter. Pour procéder à l’isolation, il ne faut pas que les murs mis à nu ressuent d’humidité. La réalisation d’un drain périphérique suffit quelquefois à réduire suffisamment l’apport d’eau en pied de murs pour limiter le phénomène :http://www.qualiteconstruction.co…idite-en-sous-sol-des-batiments.html

Il vaudrait mieux attendre quelques mois avant de procéder à l’isolation pour laisser les murs s’assécher suffisamment. Par la suite, pensez à ménager une lame d’air entre l’isolation et les murs pour les laisser gérer seuls leur hygrométrie. Vous trouverez dans ce guide, une façon de réaliser une lame d’air tout en conservant une pose continue de l’isolant sous ossature métallique :https://www.isover.fr/sites/isove…C10424DBD281CB8233C7C6D_2014_109.pdf

Quant à l’excès d’humidité dans l’air ambiant produit par notre mode de vie actuel (jusqu’à 12 litres de vapeur d’eau par jour pour une famille de 4 pers.), il ne peut être limité qu’en prévoyant un système de ventilation maîtrisée comme vous l’a justement conseillé Antho. Une ventilation hygro-régulée est souhaitable. Cette ventilation vous permet un juste renouvellement de l’air pour une bonne qualité de l’air intérieur.

Cordialement.

bonjour,

je viens de faire construire un garage de 47m2.
les menuiseries ont été posées avec 65mm entre mur et menuiserie.
je pensais pas au départ isoler ce garage mais j’y songe de plus en plus.
le systeme optima avec un isolant de 45mm + BA 13 me semble évident mais n’est ce pas trop juste 45mm comme epaisseur. sinon, avec du 100m, les menuiseries seront en ‘retrait’. merci de vos avis sur les 45mm d’isolant.
cordialement

Bonjour Tinorossi,

Avec un isolant de 45mm d’épaisseur, vous pouvez au maximum atteindre une résistance thermique R=1.50m2.K/W si vous optez pour une laine minérale de lambda 0.030W.K/W. C’est peu et inférieur à la valeur de R imposée en rénovation de bâtiments existants qui pourtant n’est déjà pas très élevée puisqu’elle n’est que de R= 2.30m2.K/W. Après, tout dépend de l’usage que vous envisagez pour ce garage ! Avec R=1.50 vous limitez la baisse de température du garage mais c’est une performance insuffisante pour y séjourner en hiver si par exemple vous avez un atelier de bricolage dans ce garage.

Pour poser une isolation plus performante, il faudra viser une résistance thermique supérieure à 3m2.K/W, soit par exemple 100mm d’une laine au lambda de 0.032W.m.K pour R=3.15 ou 105mm d’une laine au lambda de 0.030W.m.K pour R=3.50m2.K/W. Vous devrez alors prévoir des ébrasements en pourtour de fenêtres.

L’investissement dans une isolation plus performante dépend avant tout de l’usage que vous ferez de ce garage.

Cordialement.

Bonjour,

Je vais installer le système optima dans ma nouvelle construction.

J’ai un toit terrasse. Le plafond est en hourdis EMS de chez KP1.

Je vais mettre des suspentes isoleader assemblée.

Comment puis je mettre ma membrane d’étanchéité à l’air au plafond ?

Merci

Bonjour Pascal,

Si votre toiture est une toiture terrasse, son isolation doit être réalisée par l’extérieur et de fait, cette isolation sous étanchéité est déjà étanche.

Vous n’avez donc aucune utilité à prévoir la mise en oeuvre d’une membrane d’étanchéité au plafond de votre construction.

Cordialement.

Bonjour,
Ma maison est en RT2005. Je suis monté au grenier, il est inscrit g3
lambda 40
ISOVER Saint gobain
et a priori pas d’autre information.
J’ai mesuré un bout elle ferait 14 cm d’épaisseur.

Savez vous si cela est correct en RT2005 ?

Par avance merci pour votre aide et vos réponse.

Bonjour Fab475,

Les 140mm posés au plancher de votre comble perdu ont une résistance thermique R= 3.50 m2.K/W.

Cette valeur de R est insuffisante au regard des 30% de déperditions thermiques passant par la toiture lorsqu’elle est peu ou non isolée. Cependant, cela pouvait tout à fait passer dans le calcul thermique effectué pour la construction sur la base de la RT2005 car il était possible de « compenser » entre les parois. La valeur de Uparoi d’une autre paroi peut très bien avoir permis de valider un Ubâtiment conforme à la RT2005. Par exemple en combles, la valeur de U maximale était à 0.34W/m.K. Avec R= 3.50m2.K/W, la valeur de U de votre plancher de comble est inférieure à cette limite maximale d’où sa conformité par rapport aux exigences de la RT en vigueur alors.

Néanmoins, pour votre confort comme pour vos économies d’énergie, je ne peux que vous conseiller de renforcer l’isolation de ces combles en ajoutant un lit complémentaire d’isolant. Si vous le faites vous-même, sachez que la valeur conseillée en combles aujourd’hui est de l’ordre de R= 8m2.K/W dans le neuf. Vous pouvez donc compléter avec une laine nue d’au moins 180mm (R= 4.50 m2.K/W). Vous trouverez cependant peut-être plus facilement du 200 mm revêtu kraft (R= 5m2.K/W). Prenez soin de lacérer le kraft à raison d’une dizaine de fentes de cutter par m2 pour poser ce second lit. Vous pouvez le poser à joints décalés ou en pose croisée. Vous pouvez visionner des vidéos de mise en oeuvre en combles perdus sous ce lien :http://www.isolationthermique.fr/…es/Comment-isoler-des-combles-perdus

Cordialement.

Bonjours je voudrais effectuer une isolation intérieur dans ma maison, il y a des agglos de 20 suivi d’un vide d’air et de la brique de 5, je voudrais mettre du 4+1 coller sur la brique, es ce bien ?

si vous voulez conserver la surface des pièces, essayer le soufflage de vermiculite entre parpaings et brique, c’est assez efficace, et d’un coût modique. Ensuite , si c’est insuffisant,ajouter votre45 + 10.
Salutations.

Bonjour a tous,
Nous souhaitons Isoler nous maison de Type Phénix ( ce sont des plaques de béton Ep 2 ou 3 cm Fixé sur une ossature métallique, coté intérieur plaque en carton alvéolé en plaque de platre).
Soit refaire intérieur avec des panneaux en laine de roche collé sur plaque de plâtre, ou Autres selon vos conseils
Soit refaire une isolation extérieur : A savoir que lorsque que l on perce les plaques il y a un éclat de béton donc il y a moins de résistance des chevilles… et le coût reste assez cher.
A ce jour, le froid est partout dans la maison.
Merci de vos conseils.
Pascallatrasse@yahoo.fr

Bonjour Pascal,

j’étais dans le même cas que toit depuis deux ans.
j’ai acheté une maison du même type que Phoenix avec ossature métalique et des plaques de bétons de 2 à 3 cm.
l’isolation intérieur étais de 5 à 10cm environs : polystirène + BA13
j’ai fais une isolation par l’extérieur de la maison (environs 120m² à isoler) avec polystirène + enduit. cela m’a couté presque 16000€. j’ai eu des aides (presque 11000€ au finale) avec l’ANAH + … versées 3 mois après.
le gain thermique est énorme mais aussi phonique !

si tu veux plus d’info voici mon mail
chrisgarin.cg@gmail.com

Attention, il ne faut pas isoler par l’exterieur un batiment qui est isolé par l’intérieur. Outre le fait que la maçonnerie ne puisse plus respirer, cela ne permet pas de profiter de l’inertie thermique du matériaux de structure que permet une isolation extérieure.

Oui, cela semble une bonne isolation pour bien emmagasiner beaucoup de chaleur !…

Une isolation par l’extérieur est la meilleur solution ,l’avantage de cette solution est que tous les ponts thermiques sont supprimé. Et de plus elle donne un coup de neuf à votre revêtement extérieur soit un nouveau look à votre maison.Et un point important pas de perte de surface intérieur, pas de travaux électrique etc.

Bonjour Domi,

Lorsque vous dites que l’ITE est la meilleure solution, je mettrais un léger bémol car cela dépend avant tout de la structure des façades. Une ITE n’est pas forcément la plus intéressante si les façades comportent beaucoup d’ouverture. De plus, pour pouvoir affirmer que « tous les ponts thermiques sont supprimés », cela ne peut être vrai que si tous les points de la façade sont traités. Si par exemple vous faites l’impasse sur l’isolation des tableaux des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur, cela peut générer un pont thermique parfois supérieur au seul pont thermique généré par un plancher haut
De même, si l’isolation des combles est une isolation par l’intérieur et que l’isolation des murs est réalisée par l’extérieur, il faut ne pas oublier de traiter le pont thermique généré par l’épaisseur des murs afin de le limiter au maximum. Suivant la configuration de la toiture, il n’est pas toujours possible de le traiter (par exemple, cas d’une toiture enchâssée entre les 2 pignons).

La meilleure des solutions s’étudie donc au cas par cas suivant la configuration de la maison Par contre, j’adhère tout à fait à vos autres arguments Il faut aussi y réfléchir lorsque la maison a besoin d’un ravalement. Prévoir une isolation par l’extérieur en remplacement d’un seul ravalement est une opération intéressante tant en termes de confort thermique que d’économies d’énergie !

Cordialement.

Bonjour, nous avons un projet de construction, nous avons contacter deux constructeurs, l’un nous propose de la brique avec 140 d’isolant et l’autre parpaings avec 120 d’isolation, lequel est mieux ? merci pour vos réponses.

Bonjour,

D’un point de vue thermique la brique est meilleure que le parpaing. Avec un isolant équivalent la solution brique + iso 140mm est la plus performante. Cela dépend aussi du type de brique que vous utilisez. De la brique monomur par exemple est beaucoup plus performante que de la brique classique.
Pour vous donner un ordre d’idée voici quelques conductivité thermiques pour ces matériaux (plus la valeur est faible plus le matériau est performant).

parpaing 0.95 W/m.K°
brique classique 0.4 W/m.K°
brique monomur 0.12 W/m.K°

Oui c’est au top du top c’est trop bien merci beaucoup d’avoir creer ce site mais nous n’avons pas trouver le meilleure isolant thermique sa enleve un peut ce que nous cherchons mais bon ce site est au top du top trop géniale merci beaucoup !!!

Bonjour à tous nous venons d’ acheter notre maison de 1930 en mitoyennete des deux cotes et nous nous sommes rendu compte que les murs sont humide sur l extérieur que puis je faire pour cela pour commencer ? Ensuite nous voudrions isoler les murs pour les déperditions de chaleurs que me conseiller vous comme épaisseur d isolant cordialement

Bonjour,

Nous cherchons des conseils, nous avons acheté notre maison il y a 4 ans, cette construction est de 2005, la cuisine est exposée nord elle est glaciale

Sa superficie est de 10.14 m2 avec une fenêtre coté nord

Nous souhaitons début d’année 2015 refaire la cuisine et nous allons isoler les murs de la cuisine,

VMC simple flux

Que conseillez vous comme isolant pour minimiser la perte d’espace habitable, en sachant que nous avons 3 murs à isoler

Dans l’attente de vos conseils,

Cordialement
Kaloute

quel est le materiaux pour isoler les murs est les planchers

Bonjour,
Je vais faire l’isolation intérieur d’une maison de 120m² en brique doublée (maison 1952)
Mon choix n’est pas tout à fait clair et souhaite une aide de votre part:
Je pensais mettre du GR32 en 140, système optima et placo BA13 classique.
Aurais-je des problèmes de condensation avec ce système?
Dois-je mettre un pare-vapeur? Si oui lequel?

D’avance merci!

Bonjour,

Devant isoler un mur en moellons donnant sur l’extérieur nous souhaitons utiliser le système opitma avec le la laine de verre GR32. Cependant comment procède t’on pour laisser une lame d’air entre le mur et l’isolant?

Cordialement,

Bonjour à vous .
Ayant acheté une maison des années de 1920 et mitoyenne à une autre de la même époque, mais le propriétaire de cette maison a tout cassé et n’est pas revenu autour depuis 2009.
Les murs de chaque maison font 60cm d’épaisseur et je sent le froid dans ma maison.
Ma maison est de petite surface et je ne sais que prendre de la laine de verre de 100 mm ou de la laine de roche plus un Placoplatre par dessus
Faut il laisser un vide entre la laine et le mur.
Pouvez vous me répondre cela serait aimable de votre part.

Il n’y a pas d’isolant unique pour toutes les applications (toiture, murs, sols). Certains isolants de par leur nature, leur fabrication, leurs caractéristiques, leurs performances et leur présentation (rouleaux, panneaux ou vrac) ont des applications plus ou moins dédiées. Ainsi un isolant pour les murs devra présenter une tenue mécanique indispensable pour prévenir le tassement de l’isolant dans le temps. Ne vous trompez donc pas de produit en mettant en œuvre sur vos murs un isolant pour les combles perdus (généralement souple) destiné à une application horizontale ! La semi-rigidité des produits est certifiée par le certificat Acermi du produit.

En dehors de ces caractéristiques à vérifier au cas par cas et produit par produit, la liste ci-après synthétise les différentes familles de produits qui correspondent a priori pour l’isolation des murs : la laine de verre, la laine de roche, la laine de chanvre, le polystyrène PSE, la plume de canard, le polyuréthane, la laine de bois, la laine de lin, la laine de coton et les textiles recyclés.

Voir le tableau complet des isolants par application
Quelle résistance thermique viser pour l’isolation des murs ?

Comme pour toutes les parois, il faut choisir un isolant qui présente les valeurs de performance qui répondent à la Réglementation Thermique en vigueur pour le neuf et, à la fois à la Réglementation par élément (ou RT Existant) et au crédit d’impôt pour l’isolation lors d’une rénovation .

En matière d’isolant, la performance se mesure par la résistance thermique (R) qui dépend de la conductivité du produit (ou lambda) et de l’épaisseur choisie. Pour la RT 2005, le niveau d’exigence pour l’ isolation des murs se situe à R >= 2,8 m2K/W. Avec les niveaux d’exigences imposés par la RT 2012 et si l’on cherche à obtenir un bâtiment économe en énergie ou labellisé Bâtiment Basse Consommation (BBC) , il faut augmenter ces résistances thermiques de 1,5 à 2 m2K/W soit une résistance thermique minimum
R= 4 m 2 K/W.
Préserver au maximum l’espace intérieur

Dans le cas d’une isolation des murs par l’intérieur , le choix d’un isolant pour les murs sera également guidé par le souhait de préserver au maximum l’espace habitable. Plus l’isolant est épais, plus il isole mais plus la surface de la pièce s’en trouve réduite. Vous opterez donc pour un isolant dont la conductivité thermique vous permettra à la fois d’avoir la résistance thermique la plus forte et l’encombrement le plus faible afin d’optimiser votre surface habitable (voir rapport entre résistance thermique et épaisseur de l’isolant ).

Les produits minces réfléchissants (PMR, dits aussi isolants minces ) lorsqu’ils sont mis en œuvre seuls ne peuvent répondre aux exigences de la réglementation thermique. Le CSTB les classe comme compléments d’isolation (GS20 – www.cstb.fr) . jays329

Bonjour
Pour repondre a ta question
Je te conseil d’utiliser de la laine de roche en panneaux epaisseur 75 mm
Pourquoi de LDR car elle est plus performante que la LDV
Elle isophonique , isothermique ,coupe feu , par vapeur , voila !
Surtout de l’isolant pour les murs car il en existe beaucoup
Avec forcément un vide entre deux pour laisser respirer le mur .
Tu veras tout de suite la différence .
Bon travaux

Bonjour, nous venons d’acheter une maison ancienne dans laquelle les précédents propriétaires avaient commencé la rénovation. L’appartement rénové est à l’étage au dessus d’un garage, les murs sont secs et deux faces sont mitoyennes à des maisons habitées. L’isolation a été faîte en intérieur par collage de complexe plaque de plâtre/polystyréne 40mm.Nous pensons l’isolation des 2 murs mitoyens suffisante mais comment renforcer celle des murs donnant sur la rue sans tout arracher ? (Nous sommes à 300m dans le Limousin).
cordialement

bonjour, je loue un magasin dans du neuf.je suis entre 2 autres magasin et je voulais savoir quelle coefficient R visé? et du coup l’epaisseur de la line de verre. je dois dire que pour un novice comme moi il est difficile de s’y retrouver

Bonjour
Surtout pas de LDV car en l ‘utilise quasi plus , il vous faut des panneaux de laine de roche , plus coûteux mais plus efficace car c’est propriété sont plus importantes,.A vous de les découvrir.
Surtout de l’isolant pour les murs car il en existe plusieurs
Bon travaux

bonjour,
prete pour l achat d une maison en ossature bois a emboitement c est un systeme de madrier de 90 mm d epaisseur avec une lame d air de 100 et un second madrier de 90 mm, quel est la resistance thermique actuel et que me conseiller vous comme isolant supplementaire a rajouter si cela est necessaire

Merci d avance

bonjour, suite a un abandon de chantier par notre constructeur sur une maison ossature bois et une perte considérable d’argent , j’ai décidé de poursuivre seul et partir sur une maison parpaing que je monte moi même. L’urbanisme me demande donc comment vais je isoler la maison pour être sur du bbc. Donc voulant mettre poêle a bois, vmc double flux, chauffe eau thermo dynamique, ma question est de savoir maintenant que vais je mettre en isolation intérieur???
Pouvez vous m’orienter svp
Merci d’avance

bonjour,
je suis propriétaire d un chalet construit avec des madriers 70 mm
je souhaite isoler par l’extérieur avec deux couches de panneaux shedisol alu 50 mm r 1,5 je voudrais savoir: 1) si je dois poser l isolant contre les madriers ou laisser un vide d air ( si oui de combien) entre les madriers et l isolant ?
2) dois je poser sur le mur en bois un pare vapeurou celui des panneaux est il suffisant ?
sachant que ces panneaux sont munies d’un pare vapeur sur une face et que je vais me retrouver avec le pare vapeur de la deuxième couche au milieu des deux, dois je pratiquer des coups de cutter sur le pare vapeur se trouvant au milieu ? 3) je veux mettre un bardage douglas 28 mm par dessus l’ensemble je compte laisser une lame d air de 2 cm entre le bardage et l isolant.est ce suffisant ? d’autre part est il nécessaire d ajouter un pare pluie sur l isolant avant le bardage ,? doitil être en contact avec l isolant ou en contact avec le clin de bardage ou aucun ?
je tiens a signaler ces panneaux sont de la récupération et que je cherche
a les réemployer je n ‘attends donc pas de réponse par rapport a d autres matériaux qui seraient plus adequat…je n’ai de toutes façons pas les moyens d’acheter.
merci aux conseils d’ éventuels connaisseurs ou professionnels
et merci a votre site bourré d’informations.

Bonjour,

je cherche une façon d’isoler des murs (sains) dans de l’ancien, notre problème et thermique et phonique (copropriété dans le l’ancien).
Nous allons pouvoir procéder à l’isolation par les parties communes ou couloir
Quel systéme me conseillez vous?

Je souhaite isoler mon sous-sol afin de l’aménager en salle de jeux. Sachant qu’il y a u peu d’humidité sur le parpaing encore brut. Je pense y coller tout de suite du placo plâtre en laissant un peu d’espace pour que l’air puisse circuler. Est-ce possible ? Merci pour votre réponse.

Bonjour et bravo pour ce site,
Je souhaite réaliser une chambre sous une terrasse extérieure déjà terminée et carrelée… mais sans isolant thermique sous la chape ! Pour le plafond, (sous les hourdis de cette terrasse) je pense au système rails + isolant (laine de verre ?) + placo.
Dois-je laisser un vide d’air et quelle épaisseur de laine de verre ? Du sol aux hourdis j’ai 2m70 ; je suis dans le sud,Var.
merci de vos réponses,

Bonjour Daniel,

Merci pour vos encouragements.

En ce qui concerne votre chantier, toute isolation en sous face d’une terrasse béton donnant sur l’extérieur est interdite par les règles de l’art : risques pour la pérennité de la dalle béton à terme (risques de fissuration dues aux importantes variations de température que peut subir une dalle dans ces conditions).

La possibilité que vous auriez peut-être serait de créer un plafond autoportant sur ossature longue portée mais à la condition expresse de créer une ventilation traversante dans un plénum laissé au-dessus de l’isolation. Comme vous ne disposez que de 2.70m de hauteur utilisable, il vous faudrait utiliser une laine à faible lambda (0.032 ou 0.030m2.K/W) pour obtenir une forte résistance thermique (R) tout en limitant l’encombrement de l’isolant pour optimiser l’espace habitable de la pièce située en dessous. Cette chambre devra également être équipée d’un système de ventilation contrôlée.

Je vous conseille donc de faire réaliser une étude thermique par un bureau d’étude thermique pour vous éviter tout défaut de conception. Cette étude permettrait de définir (selon la taille du bâtiment, les conditions climatiques et le type de vmc mis en place dans la chambre) la hauteur de plénum et la section des entrées de ventilation à prévoir dans le plénum pour une bonne évacuation de la chaleur en sous face de la dalle béton.

N’oubliez pas que le plafond suspendu devraégalement être équipé d’une membrane pare vapeur et d’étanchéité à l’air.

Cordialement.

bonjour
je souhaite isoler une grange en pierreen isoconfort 160 je cherche la solution pour l.etancheite a l.air des murs ? après plusieurs appel dans votre service je me suis vue proposer plusieurs solutions Et personnes ne savait vraiment quel méthode utiliser ( l’âme d.air2cm, par vapeur , opt.air ) du coup je suis un peu perdu
les murs de la grange sont jointes à la chaux il font 50cm d.epaisseur
merci de me donner une solution concrète et surtout sans risque pour le bâti

Bonjour Richard,

Sachez qu’il est difficile de faire une proposition sans diagnostic sur site.
Le DTU 20.1 conseille de laisser une lame d’air de 2cm entre l’isolation et ce type de murs s’ils sont non revêtus par un enduit extérieur assurant leur étanchéité à l’eau, cela afin de laisser le mur gérer son hygrométrie de façon indépendante par rapport à l’isolation.

De ce fait, la solution d’isolation pourrait par exemple être réalisée avec une double ossature montants+rails. La 1ère rangée de montants est fixée à 2cm des murs périphériques. Les montants de la seconde rangée sont ensuite posés en décalé par rapport aux montants du 1er rang. L’isolant mis en oeuvre doit impérativement être au minimum semi-rigide pour avoir une tenue mécanique suffisante, il est posé entre montants sur les 2 rangées (exemple de laine minérale semi-rigide : 2 rangées d’Isoconfort 32 en 60mm ou pour une résistance thermique plus élevée, 2 rangées de Multimax 30 en 60mm). La résistance thermique obligatoire par la réglementation thermique des bâtiments existants dès lors qu’on entreprend des travaux d’isolation en murs périphériques est de 2.30m2.K/W. Il s’agit d’une valeur minimale d’isolation.

En cas d’enduit extérieur non perméable à la vapeur d’eau, il vous faudra prévoir un pare vapeur correctement étanché en périphérie et à la jonction entre les lés. Il peut aussi assuré l’étanchéité à l’air s’il est parfaitement étanché à l’aide d’adhésifs et mastic adaptés.

Si les murs sont non enduits à l’extérieur, vous pouvez compléter l’isolation par la pose d’une membrane hygrorégulante qui permettra de limiter le transfert de vapeur d’eau en hiver et le transfert vers l’ambiance intérieure en été et assurera aussi l’étanchéité à l’air si elle est parfaitement étanchée.

Cette solution d’isolation par l’intérieur rogne l’espace habitable suivant la résistance thermique R visée, si vous avez des débords de toiture suffisants, une isolation par l’extérieur peut aussi être envisagée.

N’oubliez pas que l’isolation en rénovation peut modifier le comportement du bâtiment en terme d’hygrométrie. Toute rénovation doit donc prévoir la mise en oeuvre d’un système de ventilation contrôlée pour le renouvellement sanitaire de l’air intérieur.

Cordialement.

Bonjour je voudrais isoler un mur de mon gararge maxi 5 cm en ep.
Je pensais mettre de la laine de verre ou roche, ep 45 ou 60 mm, caler entre tasseaux et recouvrir le tout avec des panneaux en bois ep 10mm.
Maintenant à savoir si je peux mettre de la 60 mm pour avoir le maxi en R!.
Merci d’avance.

Bonjour,

Je vais faire fairela facade de ma maison en pizay. Mais on me dis qu’il n’est pas possible de réaliser une facade avec de matériaux isolants car les murs doivent respirer.

qu’en est il ?

cdt

Bonjour Linette,

Une isolation sous bardage ventilé avec un isolant fibreux (de type semi-rigide et non hygroscopique pour répondre aux exigences du CPT 3316-V2 – ossature bois et isolation thermique des bardages rapportés) peut tout fait laisser « respirer » vos murs : la vapeur d’eau pourra transiter sans souci depuis l’intérieur vers l’extérieur et être évacuée par la lame d’air nécessaire entre l’isolant et le bardage extérieur. La pose s’effectue selon les prescriptions du CPT 3316-V2 et/ou de l’Avis technique de la solution d’isolation choisie (www.cstb.fr).

Cordialement.

Bonjour,

Je découvre votre site qui est une véritable mine d’informations pour un novice comme moi, je m’apprête à faire installer une véranda sur ma terrasse surélevée, les baies vitrées viendront reposées sur un mur en parpaing de 80 cm de haut et 20 cm d’épaisseur, afin d’éviter de perdre en surface intérieur avec une isolation trop conséquente, je recherche le meilleur compromis performance+faible épaisseur, nous avons déjà réaliser une ITE avec un PSE de 15 cm pour un R=3.80, pourriez-vous me conseiller pour l’isolation intérieur ??

Cordialement,

Bonjour Alex,

Il existe des laines à faible lambda, le plus faible étant le lambda de 0.030W/m.K pour ce type d’isolant. Il vous permet d’obtenir un R=3m2.K/W avec 90mm d’isolant soit un encombrement total d’environ 125mm.
Pour obtenir un R supérieur avec un encombrement plus faible, il vous faudra opter pour un isolant en plastique alvéolaire (polystyrène extrudé – XPS, polyuréthane – PUR…).

Cordialement.

Bonsoir j’ai acheté une maison mitoyenne des deux côté les murs sont épais et j’aimerais savoir si je dois isolé les murs du froid si oui avec quels matériels en précisant que je vais tout peindre merci d’ avance.

Propriétaire d’une maison bicentenaire, je souhaite isoler efficacement notre mur de facade, exposé plein Nord, duquel j’ai constaté des traces de salpêtre et qui présente quelques fissures fines sous les fenêtres, au niveau de l’enduit.

Afin de faire un pré-diagnostic, j’ai constaté que ce mur n’a pas de réelles fondations (hormis 3 rangées de briques…).

Quelles solutions techniques me recommandez-vous, sachant que je souhaite en profiter pour isoler le mur par l’intérieur (et non par l’extérieur, essentiellement pour une raison de coût.

Merci d’avance !

Bonjour Régis,

Avant d’entreprendre tous travaux d’isolation, les parois doivent être assainies. S’il existe du salpêtre, c’est qu’il y a de l’humidité or recouvrir un mur humide, c’est s’assurer de désordres à terme. Toute cause d’humidité doit donc être diagnostiquée et traitée avant de procéder à l’isolation.
Dans le cas de remontées capillaires, il existe diverses solutions de traitement. La mise en oeuvre d’un drain périphérique s’il ne supprime pas ces remontées peut néanmoins réduire fortement les apports d’eau ( http://www.qualiteconstruction.co…thologie/remontees-capillaires.html) . Une fois le drain périphérique réalisé, il est préférable de laisser passer quelques mois afin que les parois verticales s’assainissent avant d’en réaliser l’isolation.

Assurez-vous également que les rangées de briques en soubassement ont bien été traitées par une étanchéité extérieure.

Bien que vous ne l’envisagiez pas, une isolation par l’extérieur sous bardage ventilé serait sans doute plus appropriée car s’il existe des fissures dans l’enduit, celui-ci devra aussi être rénové. Une isolation par l’extérieur sous bardage ventilé vous permettrait à la fois de réaliser l’isolation thermique et l’étanchéité extérieure des murs, vous évitant ainsi de cumuler isolation par l’intérieur et réfection de l’enduit extérieur. N’hésitez pas à faire réaliser des devis pour prendre votre décision.

A noter : avant d’entreprendre une ITE sous bardage, il faut s’assurer auprès des services de la commune que ce type d’isolation est bien autorisé par le PLU (plan local d’urbanisme). Tous travaux d’isolation doivent être menés de front avec la réalisation d’un dispositif de ventilation efficace (VMC auto réglable ou hygroréglable…).

Cordialement.

Bonjour Régis,

Avant d’entreprendre tous travaux d’isolation, les parois doivent être assainies. S’il existe du salpêtre, c’est qu’il y a de l’humidité orrecouvrir un mur humide, c’est s’assurer de désordres à terme. Toute cause d’humidité doit donc être diagnostiquée et traitée avant de procéder à l’isolation.
Dans le cas de remontées capillaires, il existe diverses solutions de traitement. La mise en oeuvre d’un drain périphérique s’il ne supprime pas ces remontées peut néanmoins réduire fortement les apports d’eau ( http://www.qualiteconstruction.co…thologie/remontees-capillaires.html) . Une fois le drain périphérique réalisé, il est préférable de laisser passer quelques mois afin que les parois verticales s’assainissent avant d’en réaliser l’isolation.

Assurez-vous également que les rangées de briques en soubassement ont bien été traitées par une étanchéité extérieure.

Bien que vous ne l’envisagiez pas, une isolation par l’extérieur sous bardage ventilé serait sans doute plus appropriée car s’il existe des fissures dans l’enduit, celui-ci devra aussi être rénové. Une isolation par l’extérieur sous bardage ventilé vous permettrait à la fois de réaliser l’isolation thermique et l’étanchéité extérieure des murs, vous évitant ainsi de cumuler isolation par l’intérieur et réfection de l’enduit extérieur. N’hésitez pas à faire réaliser des devis pour prendre votre décision.

A noter : avant d’entreprendre une ITE sous bardage, il faut s’assurer auprès des services de la commune que ce type d’isolation est bien autorisé par le PLU (plan local d’urbanisme). Tous travaux d’isolation doivent être menés de front avec la réalisation d’un dispositif de ventilation efficace (VMC auto réglable ou hygroréglable…).

Cordialement.

JE VOUDRAIS SAVOIR comment isoler un mur de l’ intérieur étant donné que
celui_ci est en béton céllulaire épaisseur 15 centimètres;
merci de me répondre ….

isoler par l’intérieur ne dépend pas du mur (en terme de fixation) car les lisses se fixe au sol et au plafond. si vous compter isoler par des placo+polystyrène ils sont côllé généralement.

Bonjour Fontaine,

Effectivement, soit vous optez pour une isolation sous ossature métallique (type système Optima) en choisissant la résistance thermique de l’isolant en fonction de la résistance thermique globale visée, soit vous optez pour un système de doublage collé sur les parois supports (panneau constitué d’un isolant – PSE ou laine minérale – collé à une plaque de plâtre).

Cordialement.

bonjour

comment obtenir une resistance de 5 pour le sol sur vide sanitaire avec les produits isover.

merci bonne journee

Bonjour Loïc,

En construction neuve, il faut par exemple associer des hourdis isolés à une isolation complémentaire sous chape :http://www.isover.fr/Produits/Tro…as-sur-vide-sanitaire#solution_title

Cordialement.

Bonjour,
J’aimerais avoir des conseils concernant l’isolation des murs périphériques d’une extension en parpaings. Nous ne pouvons mettre que 100mm d’épaisseur d’isolant sur les murs qui ont des ouvertures. Est-ce que la laine de verre GR 22 de 100mm sera suffisante.
J’aimerais également savoir s’il est nécessaire d’isoler des murs intérieurs en pierre de 50cm d’épaisseur.
Cordialement.

Bonjour, je découvre votre site et j’y trouve une masse d’informations essentielles :un grand, grand merci !

La solution GR32 + Gamme Optima me plait beaucoup pour isoler ma vieille maison . Seul hic, mon RDC a une hauteur sous plafond de 4m. J’ai vu dans une vidéo que la hauteur max conseillée était de 2.7m pour ce système : si oui, quelle solution technique me conseillez vous avec ma hauteur sous plafond 4m ?

Cordialement

En construction neuve, il faut par exemple associer des hourdis isolés à une isolation complémentaire sous chape :http://www.isover.fr/Produits/Tro…Isolation-des-planchers-bas-maconnes .

Bonjour Ferris,

La solution d’habillage Optima est une solution sous Avis technique validant une hauteur possible jusqu’à 13 mètres si la plaque mise en oeuvre en parement est une BA13 (cf. chapitre 4.12 de l’AT). Nous vous invitons donc à télécharger l’AT9/11-946 sur le site du CSTB ( http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS09-J/AJ110946.pdf)afin de suivre les prescriptions de mise en oeuvre pour la réalisation de votre isolation.

Cordialement.

Réglementation thermique

Diagnostic de performance énergétique

RT Grenelle Environnement 2012 ou RT 2012

Réglementation thermique des bâtiments existants

RT 2005

Labels

Label Bâtiment Biosourcé

Label Effinergie+

Label BEPOS – bâtiment à énergie positive

Labels HPE/THPE

Isolation de la maison : murs, combles et toitures

Par où commencer ?

L’isolation des murs

L’isolation des combles

Isolation de la toiture par l’extérieur

Réussir son isolation thermique

Les clés d’une isolation thermique réussie

Forte résistance thermique

Inertie du bâtiment

Parfaite étanchéité à l’air

Ventilation maîtrisée

Qualité de mise en œuvre

Bénéfices de l’isolation thermique

L’isolation thermique premier facteur d’économie d’énergie

Comparatif entre une maison avec et sans isolation

Une isolation thermique été comme hiver

Une maison écologique

Protection incendie

Top des mots-clés :

Isolation thermique

Laine de chanvre

Isolation phonique

Pare vapeur

Isolation exterieure

RT 2005

Isolation acoustique

Étanchéité à l’air

Isolation écologique

Isolant mince

Matériaux isolation thermique

Pont thermique

RT 2012

Laine de mouton

Maison ecologique

Isolation toiture

Maison BBC

Isolation combles

Ouate cellulose

Isolation thermique maison

Isolation maison

Isolation mur

Prix laine de bois

Laine de lin

Isoler sa maison

Top recherche isolants :

Laine de roche

Laine de verre

Polystyrene

Chanvre

Polystyrène extrudé

Laine de bois

Ouate de cellulose

Polyurethane

Tout savoir sur l’isolation thermique et acoustique
Accueil>
Isolation thermique >
Isolation de la maison : murs, combles et toitures>
L’isolation des murs >
Comment choisir un isolant pour les murs
Avec 16% des déperditions de chaleur qui passent par les murs, l’isolation des murs est la deuxième priorité en rénovation après l’isolation de la toiture. Les caractéristiques techniques de l’isolant sont déterminantes pour garantir la qualité de l’isolation des murs dans le temps (éviter le tassement) et assurer la satisfaction de l’occupant (confort, espace habitable et économies d’énergie).
Il n’y a pas d’isolant unique pour toutes les applications (toiture, murs, sols). Certains isolants de par leur nature, leur fabrication, leurs caractéristiques, leurs performances et leur présentation (rouleaux, panneaux ou vrac) ont des applications plus ou moins dédiées. Ainsi un isolant pour les murs devra présenter une

tenue mécanique

indispensable pour prévenir le tassement de l’isolant dans le temps. Ne vous trompez donc pas de produit en mettant en œuvre sur vos murs un isolant pour les combles perdus (généralement souple) destiné à une application horizontale ! La semi-rigidité des produits est certifiée par le certificat Acermi du produit.
En dehors de ces caractéristiques à vérifier au cas par cas et produit par produit, la liste ci-après synthétise les différentes familles de produits qui correspondent a priori pour l’isolation des murs : la laine de verre, la laine de roche, la laine de chanvre, le polystyrène PSE, la plume de canard, le polyuréthane, la laine de bois, la laine de lin, la laine de coton et les textiles recyclés.
Comme pour toutes les parois, il faut choisir un isolant qui présente

les valeurs de performance

qui répondent à la

Réglementation Thermique

en vigueur pour le neuf

et, à la fois à la

Réglementation par élément

(ou RT Existant)

et au

crédit d’impôt

pour l’isolation

lors d’une rénovation

.

En matière d’isolant, la performance se mesure par la

résistance thermique

(R) qui dépend de la conductivité du produit (ou lambda) et de l’épaisseur choisie. Pour la RT 2005, le niveau d’exigence pour l’

isolation des murs

se situe à R >= 2,8 m2K/W. Avec les niveaux d’exigences imposés par la RT 2012 et si l’on cherche à obtenir un bâtiment économe en énergie ou labellisé

Bâtiment Basse Consommation (BBC)

, il faut augmenter ces résistances thermiques de 1,5 à 2 m2K/W soit une résistance thermique minimum

R=

4 m

2

K/W.

Dans le cas d’une

isolation des murs par l’intérieur

, le choix d’un isolant pour les murs sera également guidé par le souhait de préserver au maximum l’espace habitable. Plus l’isolant est épais, plus il isole mais plus la surface de la pièce s’en trouve réduite. Vous opterez donc pour un isolant dont la conductivité thermique vous permettra à la fois d’avoir la résistance thermique la plus forte et l’encombrement le plus faible afin d’optimiser votre surface habitable (voir

rapport entre résistance thermique et épaisseur de l’isolant

).
Les produits minces réfléchissants (PMR, dits aussi

isolants minces

) lorsqu’ils sont mis en œuvre seuls ne peuvent répondre aux exigences de la réglementation thermique. Le CSTB les classe comme

compléments d’isolation

(GS20 – www.cstb.fr)

.
le guide de l’isolation et de la rénovation de vos murs par l’intérieur
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques de visites et pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts.En savoir plus et gérer ces paramètres.

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012

Actualités

L’hebdo économique

A savoir

Analyse réglementaire

Produits

Froid & climatisation

Chauffage & EnR

Hydraulique

Ventilation

Régulation

Isolation

Annexes

Plomberie

Piscine

Conseils

Accueil

Savoir-faire

Paroles d’experts

Chroniques techniques

Lettres d’experts

ExpertsOnline

Ressources

Accueil

Logiciels

Logiciels bâtiment

Librairie technique

Guides techniques

Réglementation

Emploi

Accueil

Recruteurs

Candidats

E-formation

Accueil

L’essentiel Génie Clim’

Parcours personnalisés

Réglementation chaufferie

RT 2012

Dépannage chaudières murales

GTB

Diagnostics immobiliers

Equilibrage hydraulique

Forum

REGLES ET OUTILS DE CONCEPTION ET DE REALISATION

L’Essentiel d’XPair !
Chaque semaine l’actu à ne pas manquer. Inscrivez-vous !
En maison individuelle, le niveau BBC est facilement
atteignable pour toutes les technologies de
construction. Aucune technologie ne s’impose
pour obtenir le niveau BBC. Chaque technologie a
ses points forts et ses points faibles, car les ponts
thermiques à traiter ne sont pas les mêmes.
Soigner les finitions et les raccords entre les murs et :
Isolation d’un mur support en maçonnerie traditionnelle

1 èrecouche :GR 32

Épaisseur totale du mur
160 mm R = 5 m².K/W

Up = 0,18 W/(m².K)

39 cm
Appui Optima2
Parement : plaque de plâtre
1couche:GR 32

Épaisseur totale du mur
160 mm R = 5 m².K/W

Up = 0,17 W/(m².K)

41 cm
2 Maxi PB-FIX pour 3 m²
Contre-cloison brique plâtrière : 40 mm
Enduit plâtre : 10 mm
1 èrecouche :Isofaçade 35

2 ècouche :Isofaçade 35

Épaisseur du mur (sans bardage)
100 mm R = 2,85 m².K/W

100 mm R = 2,85 m².K/W

Up = 0,19 W/(m².K)

40 cm
120 mm* R = 3,40 m².K/W

120 mm* R = 3,40 m².K/W

Up = 0,17 W/(m².K)

44 cm

Isolation d’un mur support en maçonnerie isolante (isolation répartie)

Brique collée de 20 cm (R = 1 m².K/W)
1couche:GR 32

Épaisseur totale du mur
120 mm R = 3,75 m².K/W

Up = 0,20 W/(m².K)

35 cm
160 mm R = 5 m².K/W

Up = 0,16 W/(m².K)

39 cm
Système Optima
l Parement : plaque de plâtre

Béton cellulaire 20 cm (R = 1,55 m².K/W)
1couche:GR 32

Épaisseur totale du mur
120 mm R = 3,75 m².K/W

Up = 0,18 W/(m².K)

35 cm
160 mm R = 5 m².K/W

Up = 0,15 W/(m².K)

39 cm
Système Optima
Parement : plaque de plâtre

Isolation d’un mur de maison à ossature bois
1 èrecouche :
Isofaçade 35 MOB

2 ècouche :
Isofaçade 35

Étanchéité à l’air :
Membrane Vario

Épaisseur totale du mur (sans bardage)
145 mm R = 4,10 m².K/W

60 mm R = 1,70 m².K/W

oui

Up = 0,17 W/(m².K)

25 cm
Bardage ventilé
Écran pare-pluie
Voile de contreventement
Montants en bois de 120 x 45 mm ou 145 x 45 mm
Système Optima
Parement : plaque de plâtre
→ Téléchargez le dossierIsolation thermique des murs
120 mm R = 3,45 m².K/W

60 mm R = 1,70 m².K/W

oui

Up = 0,19 W/(m².K)

22 cm
GARNIER Alain

46 années d’expérience

JUSIAK Franck

20 années d’expérience

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012

Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo

Les concours de l’année
La boîte à idées

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Construction

>

isolation mur en parpaing

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Construction

>

isolation mur en parpaing

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.
Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo

Changer de forum :

Sélectionnez un forum

Le défi – Détournement d’objets
Le Défi – Stickers : La Nature Revisitée
Le Défi – Rangez rusé !
Vos idées en 3D
A vos marches, prêts, votez
Nouvelle Cuisine – Vous avez relevé le défi !
Jeu concours Rangement Optimisé Hub System
Concours de Noël / Partagez vos plus belles décos
Ma douche à l’italienne
Partagez vos compositions Multikaz
Mon abri de jardin personnalisé
Relooking meuble
La plus belle terrasse
Relooking meuble – Étape 2
Tout le monde au balcon
Tendance Pochoir
Bricoler en hauteur
Limitons l’impact de nos emballages
Toutes vos idées numériques
Concours – Un atelier à partager
Ma création DIY
WC créatifs
Le carrelage habille mon mur
Fier de mon intérieur
Cuisine Delinia
1, 2, 3, Lumière !
Papier peint dans tous ses états
Les enfants au jardin !
Ma nouvelle salle de bains
Rénover pour tout changer
Ma façade en un clin d’oeil
Je me chauffe au poêle !
Portail
Rangement
Mon Nöel fait maison
Mes effets de lumière
Cuisine
Relooking meuble
Ma verrière d’atelier

S’abonner au fil RSS

Marquer le sujet comme nouveau
Marquer le sujet comme lu

Placer ce Sujet en tête de liste pour l’utilisateur actuel
S’abonner

Page imprimable

Signaler un sujet

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

mon métier? expertise diagnostique et résolution des problèmes et des sav dans le btp. En manque de pertinence!!!!

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

mon métier? expertise diagnostique et résolution des problèmes et des sav dans le btp. En manque de pertinence!!!!

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

mon métier? expertise diagnostique et résolution des problèmes et des sav dans le btp. En manque de pertinence!!!!

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

59312 sujets: l’espace d’entraide des passionnés de la maison
j’ai un mur en parpaing 20 cm à isoler de l’intérieur, pas de menuiseries dessus donc peu limité en épaisseur…que me préconisez vous comme technique d’isolation(finition plaque de plâtre), et comme isolant afin d’être dans « les clous » vis à vis de la DT 2012??
en murs il faut un R de 4 c’est à dire 120mm de laine au lambda de 30 ou 140 avec un lambda de 35, avec de la laine PB on au lambda de 40 on obtient une épaisseur conséquente, pb la tenue en verticalité de ces laines
avec un laine 32 il faudra jouer avec les épaisseurs dispo pour avoir au moin 128mm, mais il n’est pas interdit d’avoir plus
Et du coup, au niveau de la tenue, que me conseillez vous???
Puis réalisez une isolation avec deux matériaux: par exemple, coller du polystyrenne extrudé sur mur, vide d’air d’UN cm puis ensuite laine de roche de 75 mm sur rails???
il vaudrait mieux choisir 2 isolants de même matière pour respecter la regle thermique des poses en 2 couches : 1/3 du R pour le 1 er isolant et 2/3 pour le second.
Ok, merci…auriez vous une « composition à me suggérer car j’avoue être un peu perdu ..il ya du choix!!!
Bonsoir….quelqu’un peut il m’aider??
difficile de donner une marque, une référence les magasins n’ayant pas le même fournisseur
vous avez le but à obtenir, il faut faire avec ce qu’il y a en local
Bjr le mieux pour isoler et répondre a la RT2012 c un demi style, ossature metalique avec deux couches de laine de verre croisée, une a la verticale puis l autre a l horizontal puis utiliser un scotch résiliant pour combler les passage d’air eventuel, pour repondre a la norme il ne s’agit pas que de l’isolant mais aussi de la maitrise de l entrée d’aire, plot elec a mambrane etc
pardon MEMBRANE désolé sinon voila une photos de l’objectif étancheîté a l’air
Merci pour cette réponse très complète!!
Cependant, j’ai deux autre question:
Dans le cas du demi style, l’isolant touche le mur ce qui fait q’en cas d’infiltration du mur, il peut etre « mort »(mur pas enduit sur l’extérieur), je me trompe??
De ce fait, je pensais mettre laine de bois sur tasseaux(car résiste à l’humidité, tasseaux pour lame d’air), laisser un vide d’air d’un cm, puis railler classiquement en 75 et laine de roche puis ba13…qu’enpensez  vous thermiquement  et techniquement???(laine de bois epaisseur 100 mm)

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012
Laine de verre, laine de roche, polystyrène, chanvre… ISOVER vous accompagne dans le choix de vos matériaux isolants.
ISOVER propose des isolants et des systèmes complets de pose adaptés à chaque paroi de votre logement. Retrouvez notre guide « La thermique du bâtiment » pour en savoir plus.
Le confort acoustique est un élément essentiel de la qualité de vie. Découvrez notre guide « L’acoustique du bâtiment ».
30% des déperditions thermiques d’un habitat sont dus à une toiture non isolée. Isoler les combles perdus est un moyen efficace pour gagner en confort thermique et économiser sur sa facture de chauffage.
Aménager ses combles est l’occasion de se poser les bonnes questions quant à son isolation. Confort d’été, d’hiver, acoustique, gain de place, ISOVER vous accompagne dans chaque projet d’isolation des combles aménagés.
Après les combles, les murs sont la deuxième source de perte de chaleur. ISOVER vous propose des solutions pour l’isolation des murs par l’intérieur.
Valoriser son patrimoine en embellissant sa façade et en isolant sa maison, c’est ce que permet l’isolation thermique par l’extérieur (ITE).
En neuf comme en rénovation, pourquoi choisir l’isolation de la toiture par l’extérieur ?
Chaque application nécessite une mise en oeuvre spécifique de l’étanchéité à l’air. Découvrez les solutions ISOVER.
Depuis le 1er janvier 2013, la réglementation thermique RT 2012 oblige à concevoir des maisons basse consommation (BBC).
Une bonne isolation, c’est l’assurance de gagner en confort été comme hiver, de faire jusqu’à 80% d’économie d’énergie et de valoriser votre bien immobilier.

Découvrez ici tous les conseils et les solutions Isover pour une bonne isolation en rénovation.
La Maison à Ossature Bois suscite un grand intérêt dans le monde de la Maison Individuelle.
Vous avez encore des questions ? ISOVER vous répond ! Alors n’attendez plus.

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012

Isolation intérieure et extérieure
Ventilation
Traitement de l’humidité
Fenêtres
Portes et Portes de garage
Escalier
Panneau solaire photovoltaïque
Internet et téléphone
Construction de maisons
Agrandissements: Extension ou Surélévation
Rénovation complète
Poêles et Inserts
Conduits de cheminée
Chauffage électrique
Chauffage au sol (plancher chauffant)
Pompe à chaleur
Chaudière Gaz et Fioul
Entretien chaudière
Regulation chauffage
Chauffe-eau électrique
Chauffe-eau solaire
Climatisation
Viabilisations: Eau, Egoût, Electricité
Abri de jardin
Réfection de façade

Votre projet
Prestation souhaitée :
Maison livrée clé en mainMaison livrée hors eau hors airGros oeuvre uniquementAutre
Type de maison :
Maison de plain-pied (pas d’étage)Maison avec étage(s)Non défini
Type de construction :
Traditionnelle (parpaing)En briqueOssature boisMonomurBioclimatiqueEcologiqueNon définiAutre
Style de construction :
TraditionnelleContemporainJe ne sais pasAutre
Nombre de pièces :
12345+ de 5Non défini
Avez-vous un terrain :
OuiNon
Avez-vous besoin d’un architecte :
OuiNonJe ne sais pas
Avez-vous déposé le permis de construire :
Oui, je l’ai obtenuOui, j’attends la réponseNon
Financement des travaux :
ComptantDemande de crédit en coursCrédit obtenuJe ne sais pas
Dans quel délai souhaitez-vous que vos travaux commencent :
Au plus viteDans moins d’un moisDans moins de deux moisDans moins de six moisDans l’annéePas de date fixée
Quel est l’objectif de votre demande :
Trouver une entreprise disponibleObtenir des devis et trouver une entrepriseAvoir juste une idée des prixAutre

Vos coordonnées

M.
Mme
Mlle
*
*

Vous êtes

Particulier
Société
Commerçant
Industriel
Profession libérale
Syndic de copropriété
Promoteur-constructeur
Administration
Association
Architecte
Agence immobilière
Autre
Votre situation

Propriétaire occupant
Propriétaire bailleur
Futur propriétaire
Locataire
Futur Locataire
Administrateur
Autre
*

*

de  *

*
*

Laisser un commentaire ou poser une question

Pas encore de commentaire ou de question. C’est votre chance! Soyez le premier ou la première!
Remonter
ConseilsThermiques
Association de Loi 1901
Notre travail vous est proposé gratuitement et dans son intégralité.
Pour nous aider à maintenir ce service, merci de partager ou de faire un don !

Toute la France
Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente
Auvergne-Rhône-Alpes
Bourgogne-Franche-Comté
Bretagne
Centre-Val de Loire
Grand Est
Hauts-de-France
Île-de-France
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Normandie
Pays de la Loire
Provence-Alpes-Côte d’Azur

Architectes
Bureaux d’études
Constructeurs
Maîtres d’oeuvre

Opter pour une architecture bioclimatique, c’est l’assurance de construire une maison largement ouverte au sud et très économe en énergie. Cet effort de conception n’engendre aucun surcoût mais constitue un vrai gage de qualité. Alors pourquoi s’en priver?
Quels matériaux choisir pour sa maison? Cette interrogation se pose forcément lorsqu’on décide de faire construire. Cependant, les choix sont nombreux et la question de l’arbitrage reste difficile. Matériaux traditionnels, ossatures bois ou acier, solutions monomur, quels sont les avantages et les inconvénients de chaque mode constructif? Cet article propose de comparer les matériaux de construction pour vous guider vers un choix cohérent.
Pour plus d’informations, consultez le suivi de chantier d’unemaison RT 2012 ossature bois ainsi que son prix détaillé .
Les maisons « monomur » partent d’un principe simple : c’est le matériau porteur qui, en plus d’apporter la solidité du bâti, doit jouer le rôle d’isolant. On se passe alors d’une isolation complémentaire coûteuse. Pour qu’une solution monomur soit pertinente, il faut donc qu’elle se suffise à elle-même. Inutile d’investir des matériaux porteurs isolants, si c’est pour rajouter une isolation complémentaire par la suite (aucune rentabilité).
Peu importe les matériaux choisis, il convient de construire des formes simples proches du carrée ou du rectangle. Cela permet d’une part defaire baisser significativement le prix de la maisonet d’autre part, de limiter les matières premières utilisées dans un souci d’écologie. Une construction compacte va également de pair avecune architecture bioclimatique(la conception de la maison prend en compte la course apparente du soleil). Sans aucun surcoût, vous ferez ainsi jusqu’à 30% d’économies sur votre facture énergétique et ce, sur toute la durée de vie de votre maison. Une fois ces bases posées, vous pouvez définir quel matériau choisir et sur quels critères.
La résistance thermique d’un matériau (sa capacité à isoler) ne doit pas toujours être un facteur déterminant, notamment dans le cas des maisons traditionnelles (parpaings, briques). Par exemple, il est d’usage de comparer la brique et le parpaing en annonçant: « la brique isole 5 fois mieux que le parpaing! ». Ce n’est pas tout à fait exact, même si cela reste vrai en valeur absolue : R (brique 20 cm) = 1,15 m².K/W et R (parpaing 20 cm) = 0.23 m².K/W. D’une part, la paroi d’une maison est composée du mur certes, mais également d’une isolation complémentaire, dont la résistante thermique est bien supérieure à celle du mur. En prenant une paroi avec 20 cm de laine de verre (R = 5 m².K/W), la paroi en briques aura une résistance thermique de 6.15 m².K/W et la paroi en parpaings aura une résistance thermique de 5.23 m².K/W, ce n’est donc pas 5 fois moins. En augmentant encore l’isolation complémentaire avec 30cm d’isolants (R=7.5 m².K/W), la résistance thermique du matériau porteur devient négligeable : R (paroi brique) = 8.65 m².K/W, R (paroi parpaing) = 7.78 m².K/W. D’autre part, il faut garder à l’esprit que les valeurs de R des matériaux porteurs sont valables uniquement si la pose est de qualité. Or, dans le cas des parpaings et des briques qui se posent avec des joints, il n’est pas rare de voir des imperfections. Pour un matériau porteur (parpaing, brique), la résistance thermique n’est donc pas toujours un critère décisif. On peut ainsi fairedes maisons passives avec des parpaings pleinsdont la résistance thermiques est négligeable (R = 0.11 m².K/W pour un bloc de 20 cm d’épaisseur). Par contre, la résistance thermique demeure un critère majeur à prendre en compte pourun matériau isolant(laine de verre, de roche, paille, etc.).
Comparer le prix des différents matériaux entre eux n’a pas beaucoup de sens… En effet, le choix d’un mode constructif entraine dans sa suite de nombreux autres choix (finitions, mode de chauffages) dont les coûts sont variables. Par exemple, le choix d’une ossature bois s’accompagne souvent d’un revêtement extérieur type bardage, alors qu’une construction maçonnée utilise plutôt un enduit. Ou encore, le bois peut permettre une utilisation plus souple des matériaux (des baies sur mesure ou des lignes courbes) alors que les constructions maçonnées sont plus limitées. Enfin, le bois est peut être intrinsèquement plus cher que les constructions maçonnées, mais sa mise en œuvre plus rapide diminue les coûts de construction. De ce fait, comparer les matériaux hors de leur contexte général est peu pertinent. Il faut alors comparer les coûts globaux de construction. A ce titre, on peut rappeler cette fourchette :une maison RT 2012 coûte entre 1300€et 1700€ /m²en fonction des régions et des prestations (finitions type peinture, sol). Plus vous réalisez des travaux vous-même et plus vous travaillez votre conception, moins la maison est coûteuse. Pour obtenir rapidement plusieurs chiffrages, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne gratuite et sans engagement comme Enchantier:
Votre demande de devis a bien été enregistrée.Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos « spams ».
Privilégiez en premier lieu ceux qui vous parlent de l’orientation de votre terrain et qui s’inscrivent clairement dansune architecture bioclimatique . Déplacez-vous sur les chantiers pour constater la qualité des réalisations et obtenir des retours d’expériences de la part des anciens clients. Pourtirer les prix vers le bas , assurez-vous que les entreprises soient bien mises en concurrence par un appel d’offres et d’avoir accès aux devis détaillés. Regardez également les marges des professionnels (entre 8 et 12% généralement) et exigez une attestation de leur assurance décennale.
Peu importe les matériaux choisis, une maison met en général entre 6 et 12 mois à se construire en fonction du nombre d’intervenants sur le chantier (délais de coordination). Certaines techniques comme l’ossature bois sont souvent vantées comme étant plus rapides, mais ce n’est pas forcément significatif. En effet, si la mise hors d’eau/hors d’air d’une maison à ossature bois est assez spectaculaire (quelques jours seulement), il ne faut pas oublier que tous les éléments (murs…) ont été préfabriqués en atelier. Ce travail « invisible » a aussi pris du temps… Ce qui prend surtout du temps sur un chantier, c’est bien la gestion des ressources humaines (nombre d’intervenants, disponibilité des intervenants, coordination).
Il apparait que tous les matériaux possèdent des avantages et des inconvénients, que reste-t-il alors de ce comparatif? On note tout d’abord que tous les matériaux ont les qualités mécaniques nécessaires à la bonne stabilité de la maison (vigilance concernant l’acier sur le comportement au feu). Ensuite, le meilleur écobilan revient probablement à la maison à ossature bois (peu de matières premières nécessaires, ressources naturelles et renouvelables). Par contre, il faudra porter une attention particulière au confort d’été (faible inertie thermique). Pour les matériaux traditionnels (parpaings et briques),une isolation extérieurepermet d’utiliser leur plein potentiel (forteinertie thermique ). Pour les solutions monomur, le surcoût du matériau porteur doit être compensé par une absence d’isolation complémentaire. A ce titre, le béton cellulaire (R= 5.5 m².K/W pour un bloc de 50 cm d’épaisseur) reste meilleur isolant thermique que la brique monomur. Il permet donc de respecter plus facilementles exigences de la RT 2012(Rmur autour de 6m².K/W) tout en conservant un écobilan favorable. Attention toutefois, une pose de qualité est indispensable. La technique des madriers de bois reste accessible en auto-construction, mais nécessite une étude thermique approfondie pour atteindre les performances d’isolation demandées. Au niveau du prix, il n’y a probablement pas de différences significatives entre tous ces modes constructifs. Une maison RT 2012 se chiffre entre 1300 et 1700€/m² en fonction des prestations et des régions. Avec quelques optimisations, il facile defaire baisser significativement le prix de sa construction . Dans tous les cas, il convient de construire unemaison compacte(pour éviter la surconsommation de matières premières) etbioclimatique(pour les économies d’énergie). Enfin, si le choix des matériaux est important, celui du professionnel qui va suivre votre chantier l’est tout autant. Consultez notre comparatif:architecte, constructeur ou maître d’œuvre.

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012

Isolation intérieure et extérieure
Ventilation
Traitement de l’humidité
Fenêtres
Portes et Portes de garage
Escalier
Panneau solaire photovoltaïque
Internet et téléphone
Construction de maisons
Agrandissements: Extension ou Surélévation
Rénovation complète
Poêles et Inserts
Conduits de cheminée
Chauffage électrique
Chauffage au sol (plancher chauffant)
Pompe à chaleur
Chaudière Gaz et Fioul
Entretien chaudière
Regulation chauffage
Chauffe-eau électrique
Chauffe-eau solaire
Climatisation
Viabilisations: Eau, Egoût, Electricité
Abri de jardin
Réfection de façade
ConseilsThermiques
Association de Loi 1901
Notre travail vous est proposé gratuitement et dans son intégralité.
Pour nous aider à maintenir ce service, merci de partager ou de faire un don !
Le but de cet article est de présenter les principaux matériaux isolants et de construction, pour les comparer. Avant tout, il faut garder à l’esprit que plus la valeur lambda λ (la facilité d’un matériau à laisser passer la chaleur) est faible et plus le matériau est isolant. De même, plus la résistance thermique (notée R) est élevée, meilleures sont les performances thermiques.
Pourquoi? On sait que l’isolation joue un rôle majeur dans l’objectif de diminuer les consommations énergétiques d’un bâtiment. De plus en plus de matériaux isolants font leur apparition, notamment des matériaux écologiques. Nous allons donc voir comment les comparer avant de présenter en détails chaque matériau.
Comment? La principale technique d’isolation est de piéger le plus d’air possible. En effet, la conductivité de l’air est très basse (0,0262W/m².K) à une condition cependant, que l’air soit le plus immobile possible.
La performance d’une isolation se mesure en fonction de la capacité à ne pas faire passer une puissance (thermique) à travers une surface. C’est pourquoi a l’instar d’un conducteur électrique, les isolants thermiques sont caractériser par une certaine conductivité (thermique). La résistance thermique, ce qui nous intéresse donc, est calculée comme suit :
R=e/λ
e : épaisseur du matériau [m]
λ : conductivité thermique [W/(m.°C)]
R : résistance thermique [m².°C/W]
On veut une résistance thermique R=5m².°C/W
Quelle est l’épaisseur minimale à mettre en place ?
Voilà pour comparer les matériaux isolants entre eux. Pour comparer deux structures de murs (isolant + matériau porteur + parement intérieur), vous pouvez vous diriger vers le siteUparoi . Il vous permet de comparer l’isolation d’une paroi complète (ainsi que le déphasage et la résistance à la vapeur d’eau) en sélectionnant simplement les matériaux et les épaisseurs choisis. C’est rapide, facile, gratuit et efficace!
Il existe en 3 grandes catégories d’isolants qui possèdent des avantages et des inconvénients.
Les laines minérales:Classiquement, il s’agit de la laine de verre et de la laine de roche. Elles ont un très bon rapport performance/prix et une bonne tenue au feu (adapté aux chauffages au bois). Cependant, leur bilan environemental n’est pas très favorable (énergie grise importante dûe la fusion du sable ou de la roche et faible taux de reyclage. Par ailleurs, ces laines ne sont pas très denses et offrent un faible déphasage et donc un confort d’été mauvais (à limiter dans les combles si possible).
Les isolants synthétiques dérivés de la pétrochimie:Il s’agit du polystyrène et du polyuréthane. Ils ont également un très bon marché et offrent des performantes excellentes (gain de place). Ils ne craignent pas du tout l’humidité ce qui les rendent particulièrement adaptés aux usages extérieurs (isolation extérieure). Ils ont par ailleurs une bonne résitance à la compression (isolation sous dalle). En revanche, leur très faible densité implique un très faible déphasage et un confort d’été mauvais (pas d’utilisation dans les combles). Leur bilan écologique est très défavorable et les vapeurs dégagées en cas d’incendie sont mortelles.
Les isolants bio-sourcésIl s’agit d’isolants d’origine végétale (laine de bois, de chanvre, de lin, de coton, paille…), d’origine animale (laine de mouton, plumes d’oie) ou issus du recyclage (ouate de cellulose fabriquée à partir de prospectus, métisse fabriqué à partir de vieux tissu). Les performances thermiques sont bonnes et ces isolants sont généralement assez denses (idéal dans les combles pour un bon confort d’été). Ils permettent généralement d’avoir une évacuation naturelle de la vapeur d’eau (notamment les isolants d’origine végétale) et ont l’avantage de posséder un bilan environnemental très favorable. En revanche, le prix est souvent plus élevé sauf pour les produits issus du recyclage. A ce titre, la ouate de cellulose constitue probalement le meilleur rapport performance/prix/confort d’été/environnement.
Attention, les lambdas sont généralement plus élevés avec ces matériaux mais leur épaisseur est largement supérieure, ce qui peut donner des résistances thermiques similaires à un mur « classique »
Ce sont les matériaux de construction traditionnelle qui doivent être couplés avec un matériau isolant
La laine de verre est obtenue en fusionnant du sable et des produits verriers. Elle isole la construction en emprisonnant de l’air et c’est bien l’air inerte qui joue véritablement le rôle d’isolant.
Si votre décision est limitée par votre budget alors vous choisirez la laine de verre comme isolant, tout simplement car elle représente le produit le moins cher du marché.Consultez le prix d’une isolation RT 2012 avec de laine de verre (maison 120m²) : murs et toiture.
La laine de verre peut s’utiliser en isolation par l’intérieur ou en isolation répartie. Vous pouvez consulter en détailstoutes les techniques d’isolation ici . Vous pouvez voir iciune maison RT 2012 isolée avec de la laine de verre(isolation répartie dans une ossature bois).
Les matières premières nécessaires à la fabrication de la laine de verre ne sont pas renouvelables (sable, verre). Néanmoins, ce choix possède malgré tout un écobilan relativement favorable… Pourquoi? Car la laine de verre est fabriquée, en partie, à partir de matériaux recyclés. Son énergie grise s’élève (pour R=1) à 17,27 MJ ce qui est tout à fait correct. Aussi, au cours de sa vie, cet isolant va « économiser » de l’énergie car vous allez moins chauffer votre construction. On considère donc que la laine de verre économise davantage d’énergie qu’elle n’en consomme. Par contre, c’est un produit lui même difficilement recyclable. Enfin, la laine de verre est classée comme « meilleur choix » dans le classement NIBE (Nederlands Instituut voor Bouwbiologie en Ecologie, l’institut écologique des pays-bas). Vous trouverez icile classement des isolants traditionnels et naturels selon leur impact environnemental.
La « ouate de cellulose » (ou « isolant de cellulose ») est fabriquée à 85% de papiers recyclés, la publicité ou les journaux par exemple. Vu la quantité industrielle dans nos boites aux lettres (Mettez un « Stop pub! »), il était bienvenu de leur trouver une utilité. Les 15% restants sont des additifs permettant une longue durée de vie au produit (ignifugeants et fongicides). La ouate de cellulose se présente en « vrac » (des petites boules qui sont insufflées dans les murs) ou en panneaux rigides.
Si vous êtes davantage soucieux des préoccupations écologiques mais que votre budget est assez serré, vous opterez sans aucun doute pour la ouate de cellulose. Légèrement plus coûteuse que la laine de verre, elle constitue le meilleur compromis entre économie et écologie pour isoler sa construction.
La matière première est un déchet (de la publicité papier) qui est revalorisé pour créer un isolant. De ce point de vue, la ouate de cellulose évite un gaspillage inutile, on peut la qualifier « d’isolant écologique ». Au niveau de l’énergie grise, elle s’élève (pour R=1) à 5,82 MJ ce qui est très faible. 3 fois moins que la laine de verre! On la recycle également mieux que le laine de verre pour refaire du papier, du compostage ou comme combustible. Enfin, elle est également classée comme « meilleur choix » dans le classement NIBE.
Ce choix a été faitpour cette maison de constructeur RT 2005et a apporté entière satisfaction.
Il s’agit tout simplement de la paille que l’on trouve dans le champ voisin, ni plus, ni moins! Cette paille est séchée puis recompactée pour emprisonner l’air. Ici encore, c’est l’air inerte qui isole votre construction.
Si vous disposez d’un budget assez conséquent pour votre construction, vous pouvez vous diriger vers un produit 100% écologique : la paille. Malheureusement, si vous ne réalisez pas vous même votre construction « la paille industrielle » est plus chère que les isolants cités plus haut. Comptez environ 9% de plus sur le total de la maison… Voir l’articlerelatif au prix d’une maison en paille
Les murs sont constitués de bottes de paille et sont donc assez épais (au moins 45cm). Pour cette épaisseur, on obtient une résistance thermique de 6 m2.K/W, tout à fait adaptée à la RT2012. La masse des bottes de paille permet également une inertie satisfaisante et un confort d’été satisfaisant. A noter enfin, que la paille possède une très grande résistance à l’humidité (jusqu’à 30% de sa masse).
Les isolants à éviter sont les isolants minces et réfléchissants. Ils sont onéreux et ne constituent qu’une isolation d’appoint.Voir comment utiliser les isolants minces efficacement.
Aussi, on évitera les isolants dérivés du pétrole qui ont un écobilan catastrophique tel que le polyuréthane.
Il convient de réaliser différents devis pour chiffrer précisément votre projet et faire baisser les prix par une mise en concurrence. Pour obtenir rapidement plusieurs propositions, vous pouvez utiliser une application de devis en ligne, gratuite et sans engagement comme Enchantier:
Votre demande de devis a bien été enregistrée.Nos entreprises partenaires (Enchantier, 123 Devis ou Travaux.com) prendront contact avec vous très prochainement par mail ou par téléphone pour plus de précisions sur votre projet et pour vous mettre en relation avec des artisans disponibles et proches de chez vous.
Pensez à vérifier que vous ne recevez pas les mails dans vos « spams ».
Devis Isolation des combles (sol ou sous-pente)
Choix du professionnel:Le recours à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) Qualibat est indispensable pour bénéficierdes aides financières en vigueur . Cela vous permettra en outre de sélectionner une entreprise évaluée régulièrement. Privilégiez les professionnels qui se déplacent à votre domicile pour réaliser une étude technique précise et ne signez pas les devis AVANT d’avoir monté vos dossiers d’aides financières. Observez aussi la réactivité de votre interlocuteur: l’artisan est-il disponible? Prend-il la peine de vous rappeler rapidement? Enfin, exigez une attestation de l’assurance décennale qui couvre les travaux réalisés.
Analyse des devis:Si votre isolation actuelle a plus de 10 ans, vérifiez que le devis prévoit bien son retrait. Il est possible que celle-ci ait prisl’humiditépar endroit, que les ponts thermiques n’aient pas été traités avec précaution, ou que cela ait bougé avec le temps. Il y a également la nécessité de remplacer le pare-vapeur, ou d’en mettre un s’il n’y en avait pas. Certes cela à un coût (transport et élimination), mais vous aurez quelque chose de durable. Vérifiez que le niveau d’isolation proposé est suffisant pour atteindre des performances intéressantes: R = 7 m².K/W minimum (combles), R = 6 m².K/W minimum (rampants), R = 4 m².K/W minimum (murs). Enfin, prenez toujours le temps de la réflexion avant de vous engager.
En fonction de vos exigences environnementales et de vos contraintes budgétaires, un large choix d’isolants s’offre à vous. Classiquement, avec un budget limité, vous opterez probablement pour la laine de verre qui remplit bien son rôle en hiver, même si le confort d’été n’est pas au rendez-vous. A performances thermiques équivalentes, la ouate de cellulose possède un meilleur impact environnemental et undéphasagebien meilleur: elle constitue le meilleur rapport qualité prix. Pour aller plus loin en terme d’écologie, vous pouvez vous diriger vers un isolant 100% naturel comme la laine de mouton oula paille . Notons que les travaux d’isolation sont éligiblesaux aides financières en vigueur . Enfin, un matériau isolant s’associe bien souvent à un matériau porteur, consultez notrecomparatif des matériaux de constructionpour en savoir plus.
#120 -Benjamin (Admin)- 02.01.17
#119 -ALAIN le SOLOGNOT- 30.12.16
#117 -Benjamin (Admin)- 16.10.16
#112 -Benjamin (Admin)- 04.10.16
#109 -Benjamin (Admin)- 31.08.16
#106 -Benjamin (Admin)- 11.07.16
#103 -Benjamin (Admin)- 29.04.16
#101 -Benjamin (Admin)- 27.04.16

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012

Inscription
Connexion

Maison
Argent
Famille
Santé
Droits
Carrière
Véhicule
Entreprise

Accueil
Choisir son isolation
Isoler et Insonoriser
Qui contacter
Toutes les questions / réponses
Tous les articles « à la loupe »
Toutes les astuces
Toutes les fiches pratiques
Annuaire
Trouver un pro
Tous les experts
Question posée par
Anonyme

24/06/2012
En suivant cette question vous recevrez un email à chaque réponse ou commentaire publié. Vous devez vousinscrireou vousconnecterpour utiliser cette fonctionnalité.
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.
Veuillez saisir le nom du destinataire
Veuillez saisir la valeur numérique correspondant à l’addition
Aucune information renseignée ne sera conservée.
Nous vous remercions d’avoir suggéré cette question.
Nous avons les réponses à vos questions !
Des milliers de documents téléchargeables pour vous servir !
Alors et vous ? Faites comme eux ! Inscrivez-vous !
Nous pouvons vous conseiller dans vos projets.
Inscrivez-vous pour poser vos questions directement aux experts sur tous vos sujets du quotidien.
1 million de membres
500 experts pour vous répondre
Recevez le meilleur de nos astuces !
Inscrivez-vous pour recevoir nos conseils, bons plans et astuces…
Aidez-nous en 2 min à mieux vous comprendre pour mieux répondre à vos besoins de bien-être minceur.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Quel est votre position exacte dans l’entreprise ? Aidez-nous à mieux vous connaître pour mieux répondre à vos futures problématiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Donnez-nous 2 min pour mieux cerner vos besoins en immobilier et orienter vos futurs choix.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Accordez-nous 2 min pour nous aider à mieux répondre à vos futures problématiques d’animaux domestiques.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Ne partez pas tout de suite ! Laissez-nous 2 min pour prendre note de vos besoins et nous aider à améliorer votre quotidien.
Toutes vos réponses resteront strictement confidentielles et les informations recueillies seront utilisées uniquement dans le cadre de cette étude
Vos questions sontentre de bonnes mains
Epaisseur de laine de roche pour isolation correcte
Je fait construire une maison en parpaing, et je souhaiterais savoir , quel epaisseur de laine de roche, je dois mettre sur les murs? pour une islation correcte.MErci
Vous devez être membre expert pour répondre à cette question.

Rejoindre notre réseau d’experts
diagnostics réglementaires fiables sur les 2 savoie
|aster diagnostics immobiliers / aix’pert
Experts d’accord avec cette réponse :
Par rapport à l’arrêté du 3 Mai 2008 indiquant les caractéristiques thermiques minimales d’isolation des murs comme avec une résistance mini de 2.3, cela correspond à une épaisseur de laine de roche de 7 cm minimum avec un Lambda maxi de 0.038. Vous trouverez plus facilement du 10 cm d’épaisseur et si vous faites poser cette isolation par un professionnel vous pourrez peut être bénéficier d’un crédit d’impôts..
Il s’agit ici d’une construction non d’une rénovation. La RT pour les bâtiments existants ne s’applique donc pas aux besoins d’isolation de ce projet. Il faut a minima que Lili s’appuie sur les exigences RT2005 toujours en vigueur jusqu’au 1er janvier 2013 mais son intérêt est de concevoir sa construction sur les bases du bâtiment basse consommation en prenant en compte les exigences de la RT2012 (entrant en vigueur dans 6 mois maintenant) afin de ne pas avoir une maison obsolète du point de vue conception avant même que de l’habiter.
Effectivement, travaillant toujours sur de l’existant j’avais parcouru un peu vitre votre demande et je n’avais pas vu le contexte qui est le votre, celui d’une construction neuve, Mea Culpa.
solutions d’isolation thermique et acoustique
Experts d’accord avec cette réponse :
En isolation en neuf, vous êtes actuellement dans l’obligation de respecter a minima les exigences de la RT2005. Toutefois, la RT2012 entrant en vigueur en janvier prochain, vous auriez tout intérêt à viser une performance de R supérieure tant pour vos murs que vos toiture et sol. Cela vous permettrait de valoriser davantage votre habitat et surtout d’obtenir un meilleur confort et des économies d’énergie plus importantes par rapport à une isolation sur les bases de la RT2005.
Le guide Effinergie pour réussir un projet neuf préconise des valeurs minimales R=8 en toiture et R= 4m2.K/W en murs donnant sur l’extérieur comme en sol sachant que pour un bâtiment basse consommation d’autres critères comme la conception bioclimatique par exemple et la compacité du bâtiment sont à prendre en compte. N’hésitez pas à vous renseigner sur le bâtiment basse consommation.
Par ailleurs, sur mur neuf de parpaings, une isolation en laine minérale peut être posée directement au contact du parpaing sans lame d’air entre les deux (système de type Optima par exemple). Il n’y a pas de condensation à craindre si l’enduit extérieur est perméable à la vapeur d’eau (tous ceux qui sont proposés aujourd’hui en construction neuve généralement le sont) d’autant plus que l’habitat doit être équipé d’une ventilation, à condition que vous ne construisiez pas en climat de montagne (en climat de montagne, une étude hygrothermique réalisée par bureau d’étude prenant en compte les conditions climatiques ainsi que les systèmes de chauffage et de ventilation est nécessaire).
Pour l’épaisseur d’isolant, cela va dépendre du lambda de la laine choisie : si vous prévoyez une laine en lambda de 0.032W.K/W (type GR32 ou équivalent) en 140mm vous obtiendrez un R= 4.35m2.K/W.
Réponse deAnonyme

Seuls des experts peuvent répondre aux questions des internautes. Ce membre ne fait plus partie de la communauté des experts Ooreka. Cependant, nous conservons sa réponse pour garantir la cohérence de la discussion.En savoir plus .

Experts d’accord avec cette réponse :
Bonjour,
Ok, donc 100 + 10 suffisent pour une isolation correcte.
Est ce vrai que un « mur d’air » isole aussi?
Est ce que ca sert si je mets plus en epaisseur? 120 ?Y aura une difference?
Cordialement
diagnostics réglementaires fiables sur les 2 savoie
|aster diagnostics immobiliers / aix’pert
Experts d’accord avec cette réponse :
Une petite lame d’air isole, si on dépasse qq cm l’effet s’inverse. Par contre si vous mettez un placo qui sera perméable à la vapeur d’eau une lame d’air entre la laine de verre et le mur peut avoir comme effet de pouvoir évacuer l’éventuelle condensation qui pourrait se faire sur ce mur (à condition que cette lame d’air soit « ventilée »).
diagnostics réglementaires fiables sur les 2 savoie
|aster diagnostics immobiliers / aix’pert
Experts d’accord avec cette réponse :
Si maintenant vous voulez simplement respecter la réglementation thermique à laquelle vous êtes soumis, à savoir à priori la RT2005, celle-ci donne une valeur de référence et un garde fou qui sont respectivement de 0.36 et 0.45 soit avec une laine de verre type GR32 de 9 cm avec un mini de 8 cm (pour arrondir).
Guides, modèles de lettre, fiches pratiques…
On vous laisse la carte. Faites votre choix !
spécialiste de la résine époxy
|ambiance résine
ingénieur, gérant, fab+pose alu, pvc,bois, véranda
|ame menuiseries 31
Décrivez votre demande en quelques clics.
Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.
Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu’il vous faut.
Merci de préciser votre code postal.
En validant ce formulaire, vous signalez ce contenu ou cet utilisateur à Ooreka.fr comme portant préjudice au bon fonctionnement du service.
Veuillez sélectionner la raison du signalement (obligatoire)
Veuillez expliquer pourquoi ce contenu est inapproprié.
Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot
En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :
Vos questions sont entre de bonnes mains

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012

Grande maison

Maison avec piscine

Maison contemporaine

Maison en bois

Maison familiale

Maison moderne

Maison plain-pied

Maison provençale

Maison traditionnelle

Maison à étage

Maison écologique

Pavillon classique

Petite maison

Acheter son terrain

Choisir sa région

Définir son projet

Contrats & Autorisations

Matériaux de construction

Isolation

Portes et fenêtres

Energies traditionnelles

Energies renouvelables

Poêles & Cheminées

Radiateurs & Planchers chauffants

Domotique

Cuisines

Salle de bains

Séjours – Chambres

Garage, cave, combles

Revêtements de sols

Clôtures – Portails

Jardin

Piscines – Terrasses

Accueil

Construire

Isolation

Comment isoler votre maison

Pose de rupteurs de ponts thermiques sur plancher bas en maison individuelle. © Rector
Une fois la maison hors d’eau/hors d’air, un revêtement technique est projeté sur les murs périphériques. Il est destiné à supprimer les fuites d’air, plus particulièrement au niveau des jonctions mur/fenêtre et mur/plancher. © Placo
L’isolant posé, il ne reste plus qu’à réaliser le test de perméabilité. Le taux requis ne doit pas excéder 0,6m3/m2/h. © Les maisons Aura
La pose humide sur plots de colle concerne surtout les doublages rigides comme le Polystyrène expansé (PSE). © Placo
Le doublage des murs d’enveloppe sur ossature métallique est une technique efficace. L’isolant est en effet déroulé en continu sur les murs extérieurs. © Isover
Dans des combles perdus la projection d’isolant en vrac est une solution efficace. Les flocons (laine de verre, roche, ouate…) sontprojetés même dans les endroits les plus inaccessibles. © Isover
La toiture sera doublée par l’intérieur. L’isolant sera fixé sur le chevron puis recouvert d’une plaque de plâtre sur l’ossature métallique. © FILMM
L’annuaire desconstructeurs

Sélectionnez un département afin de trouver unconstructeurqui y intervient

Département
Ain – 01
Aisne – 02
Allier – 03
Alpes-de-Haute-Provence – 04
Hautes-Alpes – 05
Alpes-Maritimes – 06
Ardèche – 07
Ardennes – 08
Ariège – 09
Aube – 10
Aude – 11
Aveyron – 12
Bouches-du-Rhône – 13
Calvados – 14
Cantal – 15
Charente – 16
Charente-Maritime – 17
Cher – 18
Corrèze – 19
Côte-d’Or – 21
Côtes-d’Armor – 22
Creuse – 23
Dordogne – 24
Doubs – 25
Drôme – 26
Eure – 27
Eure-et-Loir – 28
Finistère – 29
Corse-du-Sud – 2A
Haute-Corse – 2B
Gard – 30
Haute-Garonne – 31
Gers – 32
Gironde – 33
Hérault – 34
Ille-et-Vilaine – 35
Indre – 36
Indre-et-Loire – 37
Isère – 38
Jura – 39
Landes – 40
Loir-et-Cher – 41
Loire – 42
Haute-Loire – 43
Loire-Atlantique – 44
Loiret – 45
Lot – 46
Lot-et-Garonne – 47
Lozère – 48
Maine-et-Loire – 49
Manche – 50
Marne – 51
Haute-Marne – 52
Mayenne – 53
Meurthe-et-Moselle – 54
Meuse – 55
Morbihan – 56
Moselle – 57
Nièvre – 58
Nord – 59
Oise – 60
Orne – 61
Pas-de-Calais – 62
Puy-de-Dôme – 63
Pyrénées-Atlantiques – 64
Hautes-Pyrénées – 65
Pyrénées-Orientales – 66
Bas-Rhin – 67
Haut-Rhin – 68
Rhône – 69
Haute-Saône – 70
Saône-et-Loire – 71
Sarthe – 72
Savoie – 73
Haute-Savoie – 74
Paris (75)
Seine-Maritime – 76
Seine-et-Marne – 77
Yvelines – 78
Deux-Sèvres – 79
Somme – 80
Tarn – 81
Tarn-et-Garonne – 82
Var – 83
Vaucluse – 84
Vendée – 85
Vienne – 86
Haute-Vienne – 87
Vosges – 88
Yonne – 89
Territoire de Belfort – 90
Essonne – 91
Hauts-de-Seine – 92
Seine-Saint-Denis – 93
Val-de-Marne – 94
Val-d’Oise – 95
Guadeloupe – 971
Martinique – 972
Guyane – 973
La Réunion – 974
Saint-Pierre-et-Miquelon – 975
Mayotte – 976
Saint-Barthélemy (97133)
Saint-Martin (97150)
Wallis et Futuna – 986
Polynésie française – 987
Nouvelle-Calédonie – 988

Une erreur est survenue. Veuillez patienter quelques instants, puis validez de nouveau le formulaire.
Veuillez sélectionner la localisation de votre projet.
Veuillez indiquer votre adresse e-mail.
Cette adresse e-mail est incorrecte. Veuillez vérifier son orthographe.
Cette adresse e-mail est trop longue. Nous ne pouvons pas l’accepter.

Nouvelles exigences, nouvelles techniques. La réglementation thermique évolue, l’isolation aussi ! Grâce à elle, les maisons sont nettement plus performantes thermiquement et beaucoup plus économes en énergie.
Invisible, discrète et incontournable, l’isolation est la pièce maîtresse de la Réglementation thermique 2012 (RT 2012, la norme qui régit les constructions neuves). Elle assure un haut niveau de confort thermique en toute saison. Et surtout elle garantit des consommations d’énergie (chauffage notamment) réduites au strict minimum.
Exigences réglementaires.Aucune technologie ne s’impose pour atteindre le niveau demandé par la RT 2012. Chaque technique a ses points forts et ses points faibles mais pour que votre maison soit conforme à la réglementation thermique actuelle elle doit respecter trois exigences essentielles : l’efficacité énergétique, une consommation conventionnelle maximale d’énergie primaire de 50 kWh/m2/an (une moyenne qui varie selon les régions et l’altitude) ainsi qu’un bon confort d’été avec notamment une température intérieure à ne pas dépasser. Sans ces exigences, il est impossible d’atteindre les niveaux de performances thermiques requis par le législateur.
Comment choisir son matériau d’isolation Que ce soit de la laine de verre, de roche, du PSE ou tout autre matériau, il doit être choisi selon trois critères essentiels : – son coefficient de conductivité thermique (ou lambda λ) : il exprime la quantité de chaleur traversant 1 m2 de matériau pour une épaisseur de 1 cm pour un écart de température de 1°C entre ses deux faces. Plus le λ est petit, plus le matériau est isolant – sa résistance thermique (R) : elle permet de rendre compte de la performance thermique d’un matériau, indiquant sa résistance aux flux de chaleur (exprimée en m2.K/W). Elle dépend de l’épaisseur, exprimée en mètre, et de la conductivité thermique (λ) du matériau. Plus R est grand, plus le matériau est isolant – sa certification : la certification ACERMI complète le marquage CE des produits, obligatoire depuis mars 2003.
Entre 7 et 10 % de la chaleur peut potentiellement s’échapper d’un plancher mal ou non isolé. En outre, avec le développement des planchers chauffants basse température, l’isolation du sol est un enjeu important. Dans une maison neuve, l’isolant peut être disposé sous le plancher bas et intégré à celui-ci, notamment avec des hourdis isolants, ou encore disposé au-dessus.
La technique de pose dite en rapporté sous dalleest la plus courante. Elle est réalisée après le coulage de la dalle. Elle consiste à déposer l’isolant sur le support (plancher, dalle…), puis à couler dessus une chape destinée à recevoir le revêtement de sol final. Elle est parfaite pour le stockage thermique, notamment en combinaison avec un chauffage par le sol.
Si votre plancher est accessible par le dessous,c’est notamment le cas avec un sous-sol ou une cave, son isolation en sous face est la solution la plus simple, la moins onéreuse et la plus facile à mettre en œuvre. L’isolant thermique est alors fixé sur la face inférieure de votre plancher par fixation mécanique, par collage ou les deux.
Dans le cas d’une chape flottante isolée,des panneaux isolants peu compressibles et peu sensibles à l’humidité sont simplement posés à bords jointifs sur le sol ou sur la dalle de béton existante. Une chape est ensuite coulée par-dessus. Un film en polyéthylène est parfois mis en place sur les panneaux, avant de couler la chape. Sur le périmètre de la pièce, une bande de désolidarisation isolante de 5 à 15 mm d’épaisseur est insérée entre la chape et le bas des murs.
Avant de poser le doublage intérieur, le constructeur va d’abord renforcer l’étanchéité à l’air. Elle est indispensable pour atteindre les exigences de basse consommation d’énergie du bâti. La meilleure isolation ne peut rien à elle seule pour garantir une performance thermique efficace si la maison est une passoire. L’objectif est d’affaiblir le taux de perméabilité des parois en supprimant au maximum les fuites d’air qui peuvent traverser les murs d’enveloppe.
Normes à respecter.Le niveau requis aujourd’hui par la RT 2012 est de 0,6 m3/m2/h. Pour rappel, la RT 2005 (la précédente réglementation thermique) fixait ce seuil à 0,8 m3/h/m2 et la RT 2000 à 1,2 m3/h/m2 ! Ce chiffre passera à 0,4 m3/h/m2 sur la prochaine génération de maison (Réglementation bâtiments responsables 2020). Autrement dit, les maisons sont aujourd’hui deux fois plus étanches qu’il y a quinze ans et le seront prochainement trois fois plus !
En construction traditionnelle(parpaings, briques, etc.), on constate très souvent des défauts d’étanchéité à l’air aux jonctions murs/planchers, murs/plafonds et murs/menuiseries. Il faut donc les supprimer ou au moins les atténuer. Si les fuites sont trop importantes les déperditions thermiques le seront également et le test final de perméabilité sera impitoyable. Le risque étant de se faire recaler et de ne pas obtenir le certificat de conformité obligatoire ! Pour obtenir un résultat optimal, le maître d’œuvre peut poser une membrane d’étanchéité sur tout le périmètre des murs d’enveloppe côté intérieur ou pulvériser un enduit qui colmatera les éventuelles fuites du mur. Ce travail réalisé, l’isolation des murs peut vraiment commencer.
Avec 20 à 25 % des pertes de chaleur dans un logement non isolé, les murs sont le deuxième poste de déperditions thermiques. En France on isole principalement par l’intérieur. Cette technique présente l’avantage d’offrir un niveau élevé de performance pour un coût relativement modéré. Deux techniques coexistent. L’une sur ossature et l’autre par collage.
L’isolation des murs sous ossature métalliqueest efficace. La pose continue de l’isolant (laine de verre ou de roche) et jointive sur tout le périmètre de la paroi permet de bien maîtriser les ponts thermiques. En outre le passage des gaines électriques entre l’isolant et le parement ne traverse pas l’isolant. Une fois ce dernier placé, il est ensuite recouvert par une plaque de plâtre.
Le principe des systèmes dits  » humides « consiste à coller sur le mur un complexe préfabriqué, associant plaque de plâtre et isolant.
Avec 25 à 30 % des déperditions thermiques,la toiture est LE point faible des maisons. L’air chaud, donc plus léger, monte et s’échappe tout naturellement par le toit. L’isolation de la toiture et des combles est donc une priorité. En outre la toiture est soumise à de fortes variations de température toute l’année. L’objectif, au-delà des performances thermiques de la maison, est donc aussi de garantir un bon niveau de confort quelle que soit la saison. Surtout si les combles sont destinés à être aménagés. 
Si vos combles sont perdus,l’isolation sera simple et rapide. On distingue les combles perdus impraticables et les combles perdus praticables. Ces derniers, bien qu’inhabitables, sont accessibles par une trappe et permettent notamment d’installer le blocVMC . Les isolants en panneaux rigides et semi-rigides peuvent être placés en une ou plusieurs couches successives pour augmenter les performances de l’isolation. Les couches d’isolant sont alors placées perpendiculairement les unes aux autres pour garantir la continuité de l’isolation. Si vous optez pour de l’isolant en vrac, il sera réparti manuellement ou projeté mécaniquement directement sur le sol des combles.
Dans le cas de combles aménagés,l’isolation se fait sous les rampants. Cette technique, la plus utilisée, consiste à fixer une ou plusieurs couches d’isolant rigide ou semi-rigide au niveau de la charpente. La finition est réalisée en général à l’aide de plaques de plâtre.
Avis d’expertPour Claire Mellinand, directrice marketing chez Actis, «l’isolation d’une maison ne coûte pas plus cher aujourd’hui qu’auparavant car on ne met pas plus d’isolant. Le prix des matériaux ne pèse pas beaucoup, c’est le temps de travail qui influe le plus sur les coûts de construction ». Faire construire sa maison : Que change la RT 2012 au niveau de l’isolation ? Claire Mellinand :La RT 2012 fixe un objectif de consommation d’énergie qui est intimement lié à la notion d’étanchéité. Or l’isolation sans étanchéité ne sert pas à grand-chose. Dès que de l’air s’infiltre des phénomènes de pression et dépression s’exercent sur les murs et la toiture et accentuent les déperditions. Et même avec une isolation épaisse l’air passe dans les deux sens. Le grand changement de la RT 2012 c’est vraiment l’étanchéité du bâti.L’étanchéité de la maison a-t-elle modifié le travail d’isolation ? Aujourd’hui il faut faire attention à plein de petits points singuliers. L’étanchéité nécessite un soin particulier à tous les niveaux. Ça commence par exemple par bien jointer les briques ou les parpaings ! Les jonctions des ouvrants (fenêtres et portes), les percements, le passage de gaines de chauffage ou électriques, la pose des interrupteurs nécessitent un soin qui n’existait pas auparavant… Concrètement il faut que le corps de métier qui intervient ne pollue pas le travail d’isolation. Quelles sont les parties de la maison les plus difficiles à isoler ? Physiquement la toiture est plus compliquée à isoler pour l’ouvrier qui réalise le travail. Mais elle ne présente pas trop de points singuliers à traiter à la différence des murs. Ces derniers nécessitent beaucoup plus de travail notamment au niveau des jonctions des ouvertures ou des planchers.
Vous avez un projet de construction ? Recevez gratuitement par e-mail le Guide de la Construction et des exemples de projets avec terrain en indiquant le lieu où vous souhaitez faire construire :
Nous avons bien enregistré votre recherche. Nous vous transmettrons les offres dans votre secteur au fur et à mesure.
Tous droits réservés © De Particulier à Particulier – Réseau immobilier – 1998-2017 L’extraction et l’utilisation à des fins professionnelles ou commerciales de tout ou partie de la présente base de données est interdite.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies qui nous permettent
notamment d’assurer le bon fonctionnement de nos services et de mesurer l’audience de notre site.
En savoir plus

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3
Bonjour, je Vien de jeter un œil sur la nouvelle RT2012 et je me pose une question, je suis artisan je suis spécialiser dans l’isolation ( plaquiste ) et je peut vous assurer que actuellement on a énormément du mal à pouvoir ce procurer des matériau de bonne isolation, sur les murs on a du mal pour passer le 3 M2 K/w en coefficient d’isolationet pour ce qui est en comble la laine de verre en 240 et de 6 M2 K/w les fournisseurs me traite de fousquand je leursdemande des produit plus performant et la concurrence ce constante de poser 75Mn de laine de verre en contre cloisons comme isolation,Alors que faire ? et comment pouvons nous actuellement atteindre les 4 M K/W en isolation en contre cloisons et plus de 8 en comble sans ce faire traitait de fous (en laine de verre cela correspond quasiment à 14cm d’épaisseur , je propose quelque fois à des clients qui s’intéresse de plus prés a ce genre de problème de poser deux épaisseur de laine de verre de 75 mm de cher isover GR32, mais bien souvent l’épaisseur totale des contre cloisons et limiter a 120 voir même 100 et je dois donc légèrement comprimer la laine de verre, cela n’est t’il pas mauvais ? de plus je dois enlever le pare vapeur sur la 1er des 2 couche car je ne trouve pas de la laine de verre de bonne rigidité sans pare vapeur, Merci de vous commentaires .

—–

je peux vous assurer que actuellement on a énormément du mal à pouvoir se procurer des matériaux de bonne isolation, sur les murs on a du mal pour passer le 3 m2.K/W en coefficient d’isolation et pour ce qui est en comble la laine de verre en 240 et de 6 m2.K/W les fournisseurs me traitent de fou quand je leursdemande des produits plus performants et la concurrence ce constante de poser 75Mn de laine de verre en contre cloisons comme isolation,Alors que faire ?
Bonsoir,
Personnellement je suis en train de faire construire et je j’ai demandé à l’artisan de me poser 140mm de GR 32 (en 1 couche) en mur et 400mm en toiture et cela ne semble pas lui poser de problème particulier du moment que je paye…. J’avais évidement commandé mes huisseries et appuis de fenêtre en conséquence pour cette pose.
Mur fini épaisseur 37cm.
Il me semblais complètement aberrant pour une maison commencé en dec 2010 et finie vers oct 2011 de ne pas travailler avec des données proches de la RT2012 ! Surcout isolation : moins de 2% du prix de la maison… ROI en moins de 6 ans.
A refaire aujourd’hui je ferais un ITR mais bon ça c’est autre chose…
Par Chrisnet74 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par spike1994 dans le forum Orientation avant le BAC
Par archangel70 dans le forum Planètes et Exobiologie
Par Mellie83 dans le forum Astronomie et Astrophysique
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement21h51 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012

Maisons Villasclub Toulouse Sud, constructeur de maisons contemporaines
Parmi les idées reçues, il y en a une qui dit que la brique apporte une meilleure isolation, mais à un coût plus élevé. Suivez notre guide pour bien effectuer votre choix !
Avant l’apparition de la RT 2012 (voire 2005 ou BBC), il aurait été illusoire de comparer un mur de parpaings et un mur en briques. Tout simplement car la brique dispose d’une meilleure résistance thermique. D’autant plus qu’à cette époque, l’épaisseur d’isolant était souvent la même entre un mur en parpaings et un mur en briques. Il était donc vrai que les murs en brique étaient plus efficaces, thermiquement parlant.
Découvrez point par point leurs avantages et leurs inconvénients pour chaque type de mur.
-Brique: la pose de la brique monomur est assez technique et l’analogie avec la brique ordinaire conduit souvent les maçons à commettre des erreurs qui font baisser les performances d’isolation des murs, notamment en raison des ponts thermiques. Chez Villas Club, nous accordons une grande importance à la formation des équipes qui posent ce genre de briques. Nous utilisons de la brique collée au joint de mortier mince, afin de limiter les ponts thermiques.
-Parpaing: dans le cas de la solution parpaing avec isolation par l’intérieur et plâtrerie traditionnelle (BA13), l’isolant est posé seul entre le mur et le placo. Il n’y a aucune difficulté particulière et le process est parfaitement maitrisé.
Prix : Le coût duparpaingest beaucoup moins cher que celui de labrique . Tout cela malgré le temps de pose plus rapide des briques, l’eau consommée pour le ciment et le besoin de rajouter plus d’isolant pour rattraper le meilleur coefficient thermique de la brique. La construction traditionnelle en parpaings s’avère donc plus économique.
Isolation des murs : C’est ici le pointle plus important de la RT 2012 . Cette norme impose une consommation énergétique de 50w/m²/an. Donc, quel que soit le type de mur bâti, la consommation énergétique de la maison ne devra pas dépasser ce seuil. Concrètement, cela veut dire que si le parpaing est moins performant thermiquement que la brique, nous allons lui rajouter plus d’isolant pour atteindre ce seuil. Inversement, la brique aura donc besoin de moins d’isolant. Chez Villas Club, toutes les maisons font l’objet d’une étude thermique qui va déterminer l’épaisseur d’isolant des murs. Autrement dit, une même maison orientée nord ou sud aura une épaisseur d’isolant différente en fonction de son orientation. Sur ce point, il y a égalité entre parpaing et brique. C’est une obligation liée à la RT2012.
Du coté environnemental :  c’est encore le parpaing qui a l’avantage. En effet, il faut pour fabriquer 1 kg de matériau:
– Pour labrique: 3 MegaJoules d’energie et 1.47 L d’eau, La différence s’explique notamment par le fait qu’il faut beaucoup d’énergie pour cuire la brique. Le bilan énergétique et carbone penche donc du côté du parpaing.
Pour résumer : Que ce soit en brique ou en parpaing, c’est surtout une histoire de goûts et de convictions (après tout, Toulouse est la ville rose) et nous construisons aussi bien des maisons en brique qu’en parpaing. Par contre du coté énergétique, la RT2012 oblige la maison à avoir le même rendement quel que soit le type de matériau qui sert à bâtir le mur. L’isolant comblera les différences thermiques !
Contactez nos spécialiste qui répondront à vos questions: 06 75 73 73 57.
© 2017 – www.villas-club.fr – visuels de maisons indviduelles non contractuels -Création Alteo, Agence web à Lyon
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés.

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012

Accès Particuliers
Accès Professionnels
Accueil >Construire> Mode constructif >Construire une maison traditionnelle
Cloison Cloison garage Isolation par l’extérieur Isolation par l’intérieur Rénover un mur Plafond Plafond combles Sol
Salle de bain Home cinema Bureau Cuisine Chambre d’enfant Salon Chambre
Pièces humides Protection incendie Isolation phonique Qualité de l’air Isolation thermique Embellissement Haute résistance mécanique
Saint-Gobain présente des solutions 
pour construire durablement
Les solutions d’isolation thermique
et acoustique
Les mortiers prêt à l’emploi pour
construire et entretenir les ouvrages
Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Vous avez un projet de travaux de construction, d’isolation,
d’aménagement ou de décoration ? Découvrez tous nos produits
et trouvez en quelques clics votre solution Placo®.
Envie de faire vos travaux vous-même ? Cloisons, plafonds, murs, sols, joints : quel que soit votre projet de construction ou de rénovation, réalisez-le comme un pro à l’aide de nos nombreux tutoriels travaux.
Besoin d’un avis ou d’un conseil ? Découvrez nos réponses à vos questions les plus fréquentes et retrouvez toutes les discussions des bricoleurs de la communauté Placo®.
Vous avez un projet de travaux de construction, d’isolation,
d’aménagement ou de décoration ? Découvrez tous nos produits
et trouvez en quelques clics votre solution Placo®.
Envie de faire vos travaux vous-même ? Cloisons, plafonds, murs, sols, joints : quel que soit votre projet de construction ou de rénovation, réalisez-le comme un pro à l’aide de nos nombreux tutoriels travaux.
Besoin d’un avis ou d’un conseil ? Découvrez nos réponses à vos questions les plus fréquentes et retrouvez toutes les discussions des bricoleurs de la communauté Placo®.
La maison traditionnelle ne manque pas d’atouts pour vous séduire !
Une bonne isolation thermique permet de réaliser des économies d’énergie !
Optimiser ses performances thermiques, en rénovation comme en construction, permet de réduire fortement ses dépenses énergétiques. Toiture, sol, cloisons… Toute l’enveloppe du bâtiment est concernée par l’isolation thermique.
Au coût et à la réalisation maîtrisés par les professionnels du bâtiment, la maison traditionnelle, en utilisant des solutions d’isolation adaptées, se doit d’être conforme à la RT 2012. Suivez nos quelques conseils pour l’isolation des murs et des sols !
Le système constructif traditionnel, en brique, pierre ou parpaing, est largement connu et éprouvé par les professionnels de la construction, d’où des coûts de production maîtrisés.
Si la brique et le parpaing possèdent de bonnes propriétés mécaniques, ce sont aussi des matériaux poreux qui nécessitent une isolation complémentaire, par l’extérieur ou par l’intérieur.(sauf la brique de type Monomur qui à partir d’une certaine épaisseur peut suffire dans un projet de logment RT2012).
En termes de performance énergétique, ces systèmes constructifs seuls ne suffisent pas et ils nécessitent donc d’être combinés avec une forte isolation thermique pour répondre aux exigences de basse consommation fixées par la RT2012.
On optera au choix pour undoublage colléavec de bonnes performances thermiques ou un doublage sous ossature métallique intégrant un isolant indépendant, posé de façon continue afin de limiter les ponts thermiques structurels.
Cela dépend de la configuration constructive de vos sols :dallage sur terre-plein , plancher à poutrelles sur vide sanitaire ou chape flottante. Les solutionsd’isolation en polystyrène expansé , telles que proposées par Placo ® , vous permettent d’atteindre les exigences de faibles déperditions énergétiques fixées par la RT 2012.
Avez-vous trouvé ce contenu utile ?
Aide au choix  : Trouvez votre solution Placo ®
Préservez les performances thermiques de votre maison
Placoplatre propose aux professionnels et aux particuliers, des solutions d’isolation et d’aménagement intérieur innovantes, qui participent activement au confort et à la qualité de vie.

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012

Devenez membre
Identifiez-vous
Recevez la newsletter
Devenez membreIdentifiez-vous
Recevez la newsletter
Questions à Christian Pessey
Ecoutez mon émission   
Quelle type d’isolation intérieur pour des parpaing me conseillez-vous (de type plaque de plâtre+isolant collé sans armature) ?
La surface desmurs en parpaingsétant régulière, vous pouvez en effet envisager lapose d’un isolant composite(isolant + plaque de plâtre) collé directement au mur, sans ossature. Les derniers développement de ce type de produit permettent d’obtenir également de très bon résultats sur le plan phonique. Reportez-vous à notre ficheDOUBLAGE D’UN MUR PAR PANNEAUX COMPOSITES EN POLYSTYRÈNE ELASTIFIÉde chez PLACO®. Une isolation classique par l’intérieur (isolant + plaques de plâtre) convient très bien aussi, surtout si vous avez beaucoup de réseaux à passer derrière le doublage. Notre conseil bricolage  ISOLATION INTÉRIEURE DES MURS PAR DOUBLAGE THERMO-ACOUSTIQUEdétaille la mise en œuvre de ce type d’isolation sur notre site.
 L’ isolation par l’extérieur (ITE)serait une option encore plus efficace en accord avec laréglementation thermique (RT 2012) . La durabilité de ce genre d’isolation est excellente, et de diverses solutions existent sur le marché :
-Bardage PVC rapportésur isolant (voir notre ficheISOLATION PAR L’EXTÉRIEUR, LAMBRIS PVC );
Sinon une isolation classique par l’intérieur (isolant + plaques de plâtre) convient très bien au construction en parpaing. Notre conseil bricolage  ISOLATION INTÉRIEURE DES MURS PAR DOUBLAGE THERMO-ACOUSTIQUEdétaille la mise en œuvre de ce type d’isolation.
»Posez votre question à Christian Pessey

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012

Bonjour,cliquez-icipour vous inscrire et participer au forum.
Affichage des résultats 1 à 15 sur 32
Bonjour à tous, je me tourne vers vous pour quelques renseignements.
J’explique ma situation: je voudrais construire une maison plein pied.
Actuellement mon architecte avait terminé les plans et les a envoyé pour l’étude thermique.
Hors voici le retour de cette étude.
Tout est ok mis a part les matériaux utilisés pour les murs soi disant.
J’avais prévu du béton cellulaire ytong épaisseur 36,5. J’ai demandé des explications pourquoi ce matériaux ne va pas et voilà la réponse: en fait vu que ma maison dépasse 100m2, mon mur que j’ai choisi aurait un affaiblissement thermique, soit des ponts thermiques. Il m’a également dit que vu la RT 2012 les murs devrait avoir un R supérieur a 5 pour passer et que mon U qui d’après lui est la valeur de déperdition devrait être inférieur à ce que le ytong de 36,5 me donne.
Donc ne maitrisant pas le sujet je lui ai demandé que faire?
Son conseil (architecte comme celui qui a fait l’étude thermique): passé en ytong de 20 voir 25 de large et également 100mm d’isolation intérieur ou extérieur…..
Donc j’aurais un mur moins épais et mieux isolé?
Es ce que le monomur ou autres serait en voie de disparition a cause de cette rt 2012??
Quelqu’un pourrait m’éclairer et me dire si mon mur était mieux comparé à ce que eux me conseils?
Idem j’avais des fenêtres de 1,40 de large et 2 baies vitrés de 3m chacune. pour une question de cout et agencement j’en ai supprimé une par une fenêtre rectangulaire afin de mettre une enfilade en dessous, du coup mes fenêtres passent a 1,60 de large……

—–

Donc j’aurais un mur moins épais et mieux isolé?
Es ce que le monomur ou autres serait en voie de disparition a cause de cette rt 2012??
Bonjour ,
La RT 2012 n’impose aucun R
Elle demande qu’avec les éléments suivants :
– Orientation
-altitude
-localisation
-inertie
– R Parois, plancher haut et bas .
-U Menuiseries
– Ud porte
– ponts thermiques
– Apports solaires
– apports internes
– ventilation
Que le Bbio en points de votre projet soit inférieur au Bbio max ;
Donc on peut jouer sur chaque curseur afin d’optimiser pas seulement sur le U paroi.
Partager pour s’enrichir (site web >profil)
Merci pour vos réponses, voici le retour du thermicien:
Sol, plafond, fenetres tout est ok sauf les murs.
donc apparement le monomur ne passera pas pour la rt 2012.
Il m’a conseillé du ytong 25 iso extérieur de 100. j’ai dit d’accord et la encore un soucis le R ne passe toujours pas!
donc il ma re-conseillé du ytong 25 et iso 120 ou ytong 20 et iso 160. la réponse cette semaine!
sauf que la niveau budget je commence a devenir fou!
j’ai commencer a douter de tout en ce moment. ça veut dire que aujourd’hui a cause de cette rt 2012 je ne pourrais probablement pas construire une maison.
Sol, plafond, fenetres tout est ok sauf les murs.
sauf que la niveau budget je commence a devenir fou!
Je te dirais que si c’est le mode constructif, laisse tomber le Ytong et vas sur du parpaing…et si c’est l’ITE fait donc une ITI…ça te coûteras moins cher et cela ne t’empêchera pas de rester dans les clous de la RT2012…
Cordialement
Partager pour s’enrichir (site web >profil)
le thermicien me parle que des murs, pour lui le reste des matériaux est bon, l’ytong en 25 et iso de 100 est a 38,14 ht/m2n mais ne passe pas, l’ytong 25 iso 120 46,16 ht/m2 voila ce qui plombe mon budget.
Le parpaing il m’a dit c’est pas la peine, a la limite du porotherm…
Je suis en moselle, mais pas dans le coin le plus froid
Partager pour s’enrichir (site web >profil)
Bonjour,
j’aimerais eviter l’ossature bois. je n’ai que des maçons sous la main…
plusieurs solutions possibles :
Parpaing rectifié posé à la colle de 20cm
ITE de 16 cm PSE graphité
enduit intérieur mince plâtre
R=5
Murs en bloc à bancher fibre de bois-ciment de 38 cm , avec 16cm PSE graphité pour un prix d’environ 120 à 140€ m2 béton et feraillage comprispour un R>5 , l’isolation extérieure monte avec le mur …
Google est ton ami : tapes fixolite, Isotex , thermibloc …. et tu tombes sur plusieurs discussions .
Si tu es en Moselle , tu n’es pas loin d’une usine belge qui commercialise le Global construct ,parpaing à bancher + PSE de 20 ..le rêve absolu .
Renseignes toi , car le Global construct est un excellent procédé qui te fournit à la fois isolation de ouf et inertie , bien au-delà de la RT2012 , plus qu’unpoêle à poser pour le chauffage…. http://www.globalconstruct.be/ http://www.globalconstruct.be/index….cted=TOPF00007
J’en ai rêvé, mais le transport de la Belgique àToulouse plombe le prix…
Murs en bloc à bancher fibre de bois-ciment de 38 cm , avec 16cm PSE graphité pour un prix d’environ 120 à 140€ m2 béton et feraillage compris pour un R>5 , l’isolation extérieure monte avec le mur …
le thermicien me parle que des murs
pour lui le reste des matériaux est bon
l’ytong 25 iso 120 46,16 ht/m2 voila ce qui plombe mon budget.
Le parpaing il m’a dit c’est pas la peine
Dernière modification par herakles ; 20/05/2013 à08h50 .

Attention à ne pas confondre prix de fourniture et prix fourni posé pour l’ensemble du mur monté !!!
le prix de 46ht/M2 ne comprend que l’ytong et l’isolation au m2, sans colle ou fourniture ou ferraillage etc le 25 et iso de 100 38ht/m2 pareil sans aucunes fournitures. Je demanderais le thermicien pour agir sur les curseurs si ça ne passe pas….
Le thermicien m’a dit pour être bien dans les clous il faudrait un r de 6, le 25+100 est a r=5,47 et il manquait peu pour que ça passe. le 25+120 r=6,12.
tu peux détailler matériau par matériauet au M2 HT , parce que là on n’y comprend que dalle ??
Prix Ytong de 20
Ytong de 25
Isolant (quel type ?) de 100
Isolant Th32de 120
Isolant Th32 de 150
Prix Ytong posé avec colle , MO , blocs d’angle spéciaux compris rapporté au M2… etc..
parce qu’un parpaing de 20 posé à la colle + isolant intérieur GR32 de bonne épaisseur revient souvent moins cher que l’Ytong + isolant complémentaire
Dernière modification par herakles ; 20/05/2013 à17h57 .

Page 1 sur 3 1 2 Dernière Aller à la page:
Par yann01 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par david47 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par cedric65 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
Par lulule38 dans le forum Secourisme spécial Croix-Rouge
Par Jérôme_aka_Dreamer dans le forum Orientation avant le BAC
Fuseau horaire GMT +1. Il est actuellement21h52 .
Powered by vBulletin® Copyright © 2017 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
SEO by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
Traduction by association vBulletin francophone (www.vbulletin-fr.org)
Skin by CompleteVB / FS

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012

Accueil
Cuisine
Salle de Bains
Salon
Conseils déco
Projets
Aménager & rénover
Jardin, Terrasse
Chambre
Design
Rendez-vous
Maisons de rêve
Petits espaces
Vie pratique
Shopping
Magazines
Immobilier
Vidéos
Blogs

App Mobile

Newsletter

S’abonner à partir de 1 €

Aménager, Rénover

Energie, chauffage, clim

Par Olivia Renaudin,
publié le

05/12/2012 à 14:00

partages

facebook Partager

Twitter Tweeter

Pinterest Epingler

Mail Envoyer

Whatsapp Whatsapp

? réaction commentaire

partages

facebook

Twitter

Pinterest

Mail

Whatsapp

?
réaction

facebook Partager

Pinterest Epingler

Whatsapp Whatsapp

Murs,toitureet sol : il faut dorénavant surisoler toutes les parois sources de déperdition de chaleur. Et cela, quel que soit le système constructif choisi (ossature bois, parpaing, brique…). Au total, on considère qu’ une maison basse consommationdoit avoir une résistance thermique* (R, exprimée en m2.K/W) supérieure ou égale à 4 pour les murs, 4 pour le sol et 8 pour la toiture. Comment atteindre un tel niveau ? Tout simplement en choisissant des épaisseurs d’isolant appropriées. Mais aussi en privilégiant les produits les plus performants (laine minérale, polystyrène expansé, etc.) qui permettent de répondre aux exigences réglementaires sans avoir besoin de trop augmenter les épaisseurs. Ainsi, là où une laine de verre disposant d’un lambda** de 38 et d’une épaisseur de 100 mm suffisait auparavant, il faudra désormais dérouler une laine de lambda 32 et d’une épaisseur de 120 mm. Forcément, le coût de l’opération est un peu plus élevé. 
Deux procédés existent : l’isolation par l’intérieur (la plus répandue) etl’isolation par l’extérieur(à peine 7 % du marché). Une troisième solution existe, l’isolation répartie qu’offrent certains modes de construction où la structure même de la maison présente des performances thermiques intéressantes (briques monomur, béton cellulaire…). Mais, dans les régions exposées à des variations climatiques importantes, un complément d’isolation est souvent nécessaire. 
C’est la solution privilégiée en construction : elle est moins chère et permet d’atteindre assez facilement les performances requises. On peut opter pour un doublage collé ou pour un système d’ossature métallique. Les deux méthodes sont économiques et performantes. 
– Le doublage collé.Il s’agit d’un complexe à coller sur le mur, associant un isolant et une plaque de plâtre. Cette solution est deux fois plus rapide à mettre en oeuvre qu’un système sur ossature. La plaque de plâtre peut être standard, mais également hydrofuge, haute dureté, etc., afin de répondre aux différents usages. – Sur ossature métallique.L’isolant se glisse entre le mur et une structure en métal constituée de rails et de montants. On vient ensuite visser une plaque de plâtre sur l’ossature. Gros avantage de cette solution : on peut faire passer les gaines électriques entre l’isolant et l’arrière de la plaque. Pas besoin de découper l’isolant, contrairement au doublage collé. 
La maison est enveloppée d’un matériau isolant (d’où l’expression « mur manteau »), puis recouverte d’un revêtement extérieur (enduit, bardage…) afin de la protéger des intempéries. Souvent pratiquée chez nos voisins européens, elle est sous-exploitée en France bien qu’elle soit efficace à la fois en été (protection contre les fortes chaleurs) et en hiver (suppression des ponts thermiques). Cette méthode est plus chère qu’une isolation par l’intérieur. 
L’isolation du toitest essentielle car c’est par là que s’échappe 30 % de la chaleur produite dans la maison. 
– Si les combles sont perdus et que vous ne pouvez pas les aménager,la meilleure option consistera à y répandre un isolant en flocons à l’aide d’une machine à souffler, afin de former sur le plancher un matelas continu et homogène. 
– Si les combles sont perdus mais que vous pensez les aménagerdans le futur, mieux vaut dérouler sur le plancher un isolant en rouleau, en deux couches (entre les solives puis dessus). Et ne pas vous préoccuper, pour l’instant, de l’isolation de la toiture. Cette solution permet de ne pas chauffer les combles inutilement. En revanche, le jour où vous souhaiterez aménager vos combles, il vous faudra isoler les rampants de la toiture. 
– Si les combles sont aménagés,il est possible de les isoler par l’intérieur ou par l’extérieur.À l’intérieur,l’opération est simple et économique : on isole les combles sous les rampants, en deux couches dans le cas d’une charpente traditionnelle (entre les chevrons puis dessous), en une couche dans le cas d’une charpente fermettes. On peut également isoler son toitpar l’extérieur grâce au sarking. Cette méthode, relativement coûteuse mais très performante, consiste à poser un lit continu d’isolant rigide sur une volige (mince planche de bois) entre la charpente et la couverture. Son principal intérêt est esthétique : elle permet delaisser la charpente apparentedans les combles. 
– Si le plancher est prévu sur vide sanitaire,la solution est un plancher à isolation mixte associant un entrevous*** en polystyrène et un isolant sous chape. 
– Si le plancher est prévu sur terre-plein,optez pour un panneau en polystyrène expansé ou en polystyrène extrudé de 120 mm (que ce soit sous dallage et/ou sous chape). 
Les ponts thermiques sont des ruptures dans l’isolation qui provoquent des pertes de chaleur. Dans les maisons très bien isolées, ils peuvent représenter plus de 30 % des déperditions. Pour les éviter, le poseur doit soigner finitions et raccords, notamment au niveau des jonctions des parois (murs/planchers, murs/toiture) et des percements (portes, fenêtres). 
– La laine minérale.On regroupe sous cette appellation les laines de verre et de roche. Fabriquées à partir de matières premières naturelles (verre recyclé et sable ou roche volcanique), leurs fibres emprisonnent l’air. Elles se présentent sous la forme de rouleaux, de flocons (pour les combles) ou de panneaux (pour les murs). Incombustibles, peu onéreuses, elles sont néanmoins difficiles à couper et peuvent s’affaisser avec le temps si elles sont mal posées. (Isover, Knauf Insulation, Rockwool, Ursa…). 
– Le polystyrène expansé (PSE).Présenté sous la forme de petites billes comprimées les unes contre les autres, il se compose à 98 % d’air. Il est principalement utilisé en panneau rigide et convient parfaitement à l’isolation des sols et des murs par l’extérieur. Ses atouts : résistance aux chocs et à l’eau, légèreté. Pour en savoir plus, consultez le site www.afipeb.org. (Isover, Placo…). 
– Le polystyrène extrudé (XPS).Cette mousse plastique à alvéoles fermées résiste à tout : chocs, eau, déformations, compression. Légère, facile à découper et à poser, elle isole les toitures-terrasses et les sols. Hélas, ses performances acoustiques sont médiocres. (Knauf Insulation, Ursa…). 
– La ouate de cellulose.Composée de papier et d’environ 10 % d’adjuvants chimiques, elle affiche des performances comparables à celles des laines minérales. Elle se présente sous forme de rouleaux, de panneaux ou en vrac. Pour isoler les murs en évitant les ponts thermiques, on peut la projeter sous forme humide. Principal atout : sa capacité de déphasage (temps que met la chaleur à traverser l’isolant), qui limite les surchauffes en été. Points faibles : elle est poussiéreuse et se tasse d’environ 20 %. (Dämmstatt, Isofloc, Laboratoires Xylobell, UniverCell/Soprema…). 
– La fibre de bois.Élaborée à partir de déchets récupérés dans les scieries, on la trouve sous forme de rouleaux, de panneaux ou en vrac. Résistante au tassement, elle s’utilise sur les murs et dans les combles. Son prix est encore un peu élevé. (Actis, Isonat…). 
* La résistance thermique R : exprime la capacité d’un matériau à résister au froid et au chaud. Plus sa valeur est grande, meilleure est l’isolation. 
** La conductivité thermique ou lambda : caractérise le pouvoir isolant d’un matériau. Plus le lambda est petit, plus le matériau est isolant. Pour être qualifié d’isolant, un matériau doit avoir un λ inférieur à 0,060 W/m.K. 
*** L’entrevous : désigne l’espace compris entre deux solives ou entre deux poutrelles d’un plancher. 
+
Plus d’actualité sur :Isolation maison : ce qu’il faut savoir
Les rangements sur mesure font salon !
Confort et élégance dans ce 2 pièces milanais
Gazon synthétique : ce qu’il faut savoir avant d’acheter
La porte coulissante à galandage : un esprit d’ouverture
Des claustras en veux-tu, en voilà !
5 conseils de pro pour aménager le garage
Recevez trois fois par semaine le meilleur de l’actu déco de Côté Maison
BienvenuePseudo
Vous pouvez commenter en direct.
Votre commentaire sera publié directement et modéré a posteriori. En publiant vous acceptez lacharte des commentaires
Bonjour,
Je voudrais rétablir deux vérités suite à cet article.
La 1ère concerne la ouate de cellulose.
Il est dit qu’elle contient 10% de produits chimiques. Ce n’est pas exact. Elle peut en effet contenir jusqu’à 10% d’adjuvants, dans lesquels on va retrouver entre 4 et 5,5% de sel de bore.
Et l’on ne peut considérer ce sel comme étant un produit chimique, celui-ci étant récolté dans des carrières à ciel ouvert. on le retrouve d’ailleurs en homéopathie sous le terme de « Borax ».
Les laines minérales ne contiennent donc aucun produit chimique ?
Comment expliquer alors cette odeur d’ammoniaque qui s’en dégage lorsque l’on déballe un rouleau de laine de verre ???
Dire que la ouate de cellulose est poussiéreuse est exact, mais seulement lors de la manipulation. Je ne vois donc pas en quoi cela est un problème.
Par contre, dans le même paragraphe, dire que la ouate a des performances comparable aux laines minérales mais que la chaleur met plus de temps à la traverser (déphasage) est un peu contradictoire non ?
Deuxième vérité : définition de la Résistance R.
Eh bien non, elle ne caractérise pas la résistance d’un isolant au froid.
Tout simplement parce que le froid ne rentre pas dans une maison. C’est la chaleur qui part vers l’extérieur. C’est une des lois de la physique.
Cela fait une grande différence !
N’oubliez pas qu’en isolant vos combles, vous ferez une économie considérable au niveau de votre facture de chauffage. Pourquoi? Juste parce que 25% de la chaleur sort par les toits pour une maison non isolée. Donc si vous isolez les combles perdus ou aménagés, les professionnels installent des isolants thermiques et cela consiste à maintenir une température ambiante aussi bien en été qu’en hiver. Autre avantage d’une bonne isolation des combles, c’est le gain de place. Si vous avez un projet d’isolation de vos combles, nous vous renseignons au maximum sur les méthodes et les matériaux d’isolation. N’hésitez pas à demander un devis gratuit

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012
Le béton cellulaire Cellumat est à la fois porteur et excellent isolant thermique : ce matériau de gros-œuvre est jusqu’à 5 fois plus isolant que d’autres matériaux de construction « isolants ». Son secret est dans sa structure : les blocs de béton cellulaire Cellumat se composent de 80% de cellules d’air – le meilleur isolant.
De plus, Cellumat a développé une nouvelle génération de béton cellulaire. Dans sa gamme thermique, Cellumat offre des blocs isolants avec une valeur lambda de 0,09 W/mK. L’excellent pouvoir isolant du béton cellulaire Cellumat permet d’obtenir des valeurs de résistance thermique R de mur inégalées. Ceci implique :
Un bloc Cellumat de 20 cm d’épaisseur + 10 cm de laine de roche donne une valeur R de 5,50 m²K/W, une performance bien supérieure aux autres matériaux.
Par ailleurs, construire avec le bloc Cellumat permet de réduire fortement l’épaisseur (donc le coût) de l’isolant pour arriver à la même valeur d’isolation.
L’ENERGIEBLOC de Cellumat va encore plus loin : les murs réalisés en ENERGIEBLOC 40, avec enduit extérieur, obtiennent des coefficients R de 4,68 m²K/W, et ceci sans isolants, enduit et membranes.
La pose d’isolants est coûteuse et délicate, mais surtout ils doivent être posés de manière soigneuse afin d’éviter les fuites d’air et les ponts thermiques. Des isolants comprimés, mal posés, avec des écarts aux jointures, sont souvent responsables de condensation et de moisissures. Comment être sûr lors de la construction de votre maison que la pose soit correctement faite et avec précision? Comment se comporteront ces isolants dans 10 et 20 ans? Un isolant qui lors de sa pose est soit humide, soit comprimé, soit mal mis en œuvre, perd fortement son pouvoir isolant.
La facilité de mise en œuvre des blocs Cellumat, l’isolation répartie dans leur masse, les joints minces, évitent tous ces problèmes classiques et garantissent un niveau d’isolation thermique élevé, qui ne se détériorera pas dans le temps. Avec Cellumat, vous construisez une maison BBC ou passive en toute simplicité, qui restera BBC ou passive dans le temps.
Caractéristiques thermiques de la GAMME THERMIQUE Cellumat
All rights reserved © Cellumat, 2009-2016 Website created byPartners for Design 
Résistance à la comp. car. R cn(N/mm 2 )
Résistance thermique R thu(m 2 K/W) *

epaisseur isolation mur parpaing rt 2012
En poursuivant votre navigation vous acceptez les CGU et par conséquent l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.En savoir plus . close
> Technique >Maçonnerie >Solutions
Articles qui devraient vous intéresser:
C’est sous ce nom que votre vote sera pris en compte.
C’est sous ce nom que votre vote sera pris en compte.
C’est sous ce nom que votre vote sera pris en compte.
C’est sous ce nom que votre vote sera pris en compte.
C’est sous ce nom que votre vote sera pris en compte.
C’est sous ce nom que votre vote sera pris en compte.
Saississez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)
Saississez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)
Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.
Le projet du nouvel aéroport Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, vous êtes plutôt…(490 votants)
Depuis l’engouementduGrenelledel’Environnement , lebéton n’apastoujours bonne presse… cequi nel’empêchepas deséduire toujours autantlesprofessionnels . Et pour cause…
Dans une optiqueBBC,conformeauxexigencesde la RT 2012, laqualitédel’enveloppe est primordiale . Ilfaut notamment prendreenconsidération l’inertie thermiquedumatériaude constructionc’est-à-dire sa capacité à accumuler puis à restituerun fluxthermique ,chaud ou froid .
Surcepoint, lebéton est performant ,conférantaubâtiment uneforteinertie thermique contrairementaux constructionsà faible inertie comme celles , parexemple , enossaturebois. Enconfort d’été ,une inertie thermique importante permet également d’éviterlerecours àlaclimatisation .
Sur le plan environnemental, le béton a trop longtemps souffert d’une mauvaise image comme le démontre une étude multimatériaux, Qualité Environnementale du Bâtiment (1),  qui s’est attachée à comparer dans 3 régions de France, 10 impacts environnementaux liés à la construction et à l’occupation d’habitats BBC réalisés selon 6 systèmes constructifs: blocs béton, béton banché, blocs béton cellulaire, briques creuses, monomur en terre cuite, ossature bois.
Les résultats sont sans appel: aucun matériau ne peut se prévaloir d’un bilan environnemental global meilleur par rapport aux autres, au sein d’une même zone climatique. Concernant par exemple, l’indi­cateur “Energie primaire totale consommée”, la différence entre les matériaux ne dépasse pas 5%.
Sur l’impact “Changement climatique”,  l’écart entre une solution bloc béton / bois est inférieur à 10%.
1. L’étude thermique a été réalisée en 2009 par le cabinet Tribu Energie et l’impact environnemental calculé par la société Ecobilan à partir des FDES publiées par toutes les filières.
« Ilfaut rappeler qu’aucun matériau ,aucune technologie , nes’imposepourrépondreauxexigencesde la RT 2012.Danslafamilledesproduitsenbéton , lesdifférentes gammes permettent potentiellement d’atteindrelarésistance thermique réglementaireRglobaledumurde 3,5 m 2 .K/W minimum.
Pour ajuster la réponse thermique aux besoins, selon la résistance thermique propre du bloc, une isolation thermique, rapportée ou intégrée au bloc comme avec les blocs béton isolé, de 10 cm en moyenne sera indispensable.
Une épaisseur qui pourra être réduite selon la résistance thermique du bloc béton choisi. Les blocs béton de granulat léger ont, par exemple, une résistance thermique de 2 à 10 fois meilleure qu’un bloc de granulats courants soit un R de 0.5 à 2m 2 K/W (bloc de 20 cm).
En termes de marché, les exigences thermiques réglementaires 2012 ont d’ailleurs très clairement changé la donne puisque depuis 2, 3 ans, ces blocs de granulats légers, qui existent pourtant depuis de nombreuses années, réapparaissent d’une manière assez performante.
Ils peuvent d’ailleurs faire l’objet d’une certification NF TH, extension de la marque d’application volontaire NF Bloc béton, qui valide leurs propriétés thermiques sur la base des règles ThU. »
Le blocbétonsedéclineenunelargegammedeproduits permettantderépondre à touteslescontraintestechniques etenvironnementales: blocs debéton lourdet blocs debéton léger àbase debéton cellulaire ,ardoise expansée ou pierreponce…
Le bloc debéton lourd , degranulats courants ,posé àjointépais ,associéauxmeilleurestechniques derupteursdeponts thermiques permet d’atteindresansproblème l’objectifde 50kwh / m 2 /anconformeauxexigencesde laRT2012enoffrant une résistance thermiqueR defaçadecompriseentre3 et4m 2 .K/W ( avec10à14 cmd’isolant selonles zonesgéographiques ).
Ilsuffitdesoignerletraitementde laperméabilité à l’airdel’enveloppeet decréer une coupureauniveaude ladallede compression.Avantage surles blocs debéton léger , les blocs debéton lourd offrent une résistance àla compression de 4MPa( classeB 40)oupluscontre2à3MPa( classeL 25) pour laplupartdes blocs enbéton léger( même si certains industriels proposentdes blocsclassésL 40).
Les blocs debéton lourd présentent également une classederésistance à l’arrachement supérieure:RT3 contre RT1 ou RT2pour les blocs debéton léger .Danslafamilledes blocs debéton léger , les blocs depierreponceoudebéton cellulaire ontpouravantagede sedécliner dans uneversionmonomur àisolationrépartieetd’être rectifiéspouruneposeàjoint mincelimitantlesponts thermiques . Les performancesthermiques sont également excellentes .
Atitre d’exemple , un bloc debéton cellulaire monomurde30cm offre une résistanceR de 3,46m 2 .K/W (5, 67m 2 .K/W enmonomurde 50 cm et  5,24m 2 .K/W en version bloc de20cm d’épaisseur+ 12cm d’isolant intérieur rapporté Th32).Concernantlamiseenœuvre ,il faut rappeler qu’il existe égalementdes blocs debéton lourd rectifiéspouruneposeàjoint minceD4 ou D3 .
Grâce à sa fonction2 en 1,cebloc debéton permetderéduirele temps demiseenœuvreenréalisant  lors d’une seule opérationlemur porteuretl’isolation thermiqueparl’extérieur .
Le bloc debéton àisolationintégréesedéclineen versiongranulatcourantou granulat léger .Danslesdeux cas ,ilse compose dedeuxblocs enbéton reliés mécaniquementenusineparuneplaqueisolanteenpolystyrène expansé mouléde 7,5 ou 10cm d’épaisseur dans sa partie pleine .
Entrele blocbétonet la plaqueisolante ,unelamed’airdiscontinue de2cm permetderéduirelatempératurede laparoi extérieureenplein soleil , des’opposerauxeffetsde condensation nocturnes et decréer une coupuredecapillarité efficace .
La liaisonmécaniquebloc /isolant est assuréeparquatretenons en queued’aronde . Un bloc courantmesure50ou 40cmde long et20cmde hauteur  pourune épaisseur globalede15cmpour le blocintérieur+8cmpour le blocextérieurde8cm+ 7,5ou 10cm d’isolant+2cmde lamed’air . Iloffreun coefficient U dumur finide 0,39 W/ m 2 K avec 7,5cm d’isolant et 0,31W/m 2 K avec 10cm.
Pourobtenirlesmêmesperformancesavecunsystèmebloc standard + isolationthermique intérieure ,il faudraitde 16à 19cm d’isolant !Ceblocreste traditionnel dans sa miseenœuvre , le joint aumortierseposant bien entendu ,exclusivement ,surles parties enbéton à l’aide d’une règlede pose quivalecalibreret ledélimiter . Le bloc standard secomplète d’unblocmultifonction , blocd’angle ,planelle ,linteau…
Destinés à être utilisés lorsque les murs sont soumis à des efforts importants, ces deux systèmes servent de coffrage perdu au béton coulé en œuvre.
Alternative aux banches traditionnelles, dans la famille des murs en béton banché, deux solutions existent : les blocs à bancher et les prémurs.
Les prémurs en béton armé se composent de deux parois en béton (4,5 à 10,5cm d’épaisseur selon le fabricant,  assemblées en usine, reliées par une armature et des raidisseurs métalliques) qu’il suffit de remplir avec du béton frais (passes successives de 70 cm par heure) pour obtenir des voiles de 16 à 40cm d’épaisseur. Le béton de remplissage utilisé (classe de résistance C 40 / 50) doit avoir une fluidité importante (S4 ou S5) et une granulométrie adaptée à l’épaisseur du prémur  (0/16 pour un prémur d’une épaisseur supérieure à 20cm). Les performances thermiques d’un prémur sont excellentes : 4 à 5m 2 .K/W avec des épaisseurs d’isolant rapporté de 10 à 15cm selon les régions. Il existe également des versions à “isolation intégrée” du prémur (en épaisseurs de 25 à 40cm) avec un isolant de 8 à 18cm accolé à la face intérieure de la paroi extérieure du mur.
Véritable aide à la construction “béton” répondant aux exigences BBC, mais ne se substituant en aucun cas à un calcul thermique de bureau d’étude, la calculette BBClic® mise au point par le Cerib, Centre d’Etudes et de Recherches de l’Industrie du Béton, intègre une série de paramètres (département et zone climatique, système de chauffage, nature de l’isolation, caractéristiques des baies, présence d’énergies renouvelables…) à définir pour obtenir le résultat : construction BBC ou pas…
Source : batirama.com / Virginie Bourguet
Paul Sauvage Responsable du pôle Diffusion des Connaissances du Cerib, Centre d’étude et de recherche de l’industrie du béton.
EMILE GRANDSART   06/08/2014 16:28:04
Pouvez vous m’indiquer les coordonnées du fabricant.
Merci
SARL amaral  
19/05/2014 06:57:37
Demande devis pour environ 250 m2 de murs et 150 m2 de plancher.
Bonjour,
Je suis un professionnel du bâtiment et j’aimerai en savoir plus sur les « Blocs de béton à bancher et prémurs ».
Merci de m’envoyer les informations techniques.
Salutations
CONTACTS : Contacts|Partenaires|