dosage pour enduit de facade

Le bon dosage pour l’enduit (gobetis et corps d’enduit)
Ce sujet comporte 12 messages et a été affiché 90.876 fois

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse
Messages :Env. 100
De :Papeete
Ancienneté :+ de 7 ans
Le bon dosage pour l’enduit (gobetis et corps d’enduit)
Bonjour à tous,

avant de lancermon post je tenais à tous vous remercier pour tous les conseils que j’ai pu avoir sur ce forum. Voilà 3 ans et demi

que je suis en auto-construction et j’arrive à la phase de l’enduit. J’ai embauché des artisans qui m’ont fait du sale boulot car l’enduit

sefissureet se décolle des murs. A mon avis il s’agit d’un problème de dosage car déjà au niveau du gobetis ça s’éffrite et une fois

le corps d’enduit appliqué les fissures apparaissent aux bout de 3 jours et ça sonne creux en dessous. Les murs intérieurs sont tous

fait (hé oui à Tahiti on enduit les murs intérieurs) mais vont etre à refaire. Les facades extérieurs ne sont pas encore faites et je viens

vers vous pour connaitre le bon dosage pour le gobetis et le corps d’enduit. La troisième couche sera un enduit pret à l’emploi que

j’achèterai par touque de 13 kg.

Gobetis dosé à 500 kg et corps d’enduit à 400 kg mais qu’en est-il au niveau du dosage ? Je travaille avec des sacs de ciment de 50 kg.

Si vous pouviez m’indiquer le nombre de pelles de sable et de seau d’eau à mettre pour un sac de 50 kg de ciment pour le gobetis et

le corps d’enduit.

Je vous remercie pour votre aide.
Ne vous prenez pas la tête pourvos travaux de facade… Allez dans la section devis facades – enduits du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu’à 5 devis comparatifs de enduiseurs de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les enduiseurs, c’est eux qui viennent à vousC’est ici :https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-62-devis_facades_enduits.php
Messages :Env. 100
De :Papeete
Ancienneté :+ de 7 ans
Personne ne connait le bon dosage pour l’enduit ?
Messages :Env. 300
Dept :Finistere
Ancienneté :+ de 6 ans
Bonsoir , les dosages sont donnés pour unm3 de produit fini , un dosage à 500kg donne un sac de 50kgs pour 100litres de sable , il te reste à mesurer combien de sable tu mets dans ta pelle et en divisant 100 par cette valeur tu devrais avoir réponse à ta question .

Cordialement
Messages :Env. 200
De :Corbieres (4)
Ancienneté :+ de 7 ans
Si je croi ce que j’ai glané a droite à gauche, c’est :

Mortier: 1 seau de ciment pour 3 de sable

Gobeti: 1 seau de ciment pour 1 seau de sable

Coprs d’enduit: 1 seau de ciment pour 2 seau de sable
Messages :Env. 100
De :Papeete
Ancienneté :+ de 7 ans
J’ai trouvé les memes info que David2059 mais quel est le dosage en eau pour le gobeti ?

Pour le corps d’enduit c’est deux seau et demi.
Messages :Env. 10
Dept :Bouches Du Rhone
Ancienneté :+ de 4 ans
Bonjour

le gobetis 63 litres pour 35 kg de ciment pour 50kg 63×50/35

corps d enduit 74 litres pour 35kg de ciment 50kg 74×50/35

finition 84 litres pour 35kg
Messages :Env. 100
De :Papeete
Ancienneté :+ de 7 ans
Hamanou as-tu vérifié tes dosages avant de le répondre au post car si on fait ce que tu dis on obtient de la soupe et je ne vois pas comment l’enduit peut tenir !!! Par ailleurs tu ajoutes encore plus d’eau pour le corps d’enduit que pour le gobetis, c’est pas logique ! Tes infos sont erronées.
Messages :Env. 10
Dept :Bouches Du Rhone
Ancienneté :+ de 4 ans
Bonjour newgilo

litres de sables pas d eau

le mortier pour le gobetis doit être fluide

pour le corps d enduit doit être onctueux
Messages :Env. 100
De :Papeete
Ancienneté :+ de 7 ans
Pardon Hamanou je n’avais pas compris que tu parlais en litre de sable car ma question précédente était le dosage en eau pour le gobetis et le corps d’enduit.

Pour le dosage en ciment sable voici ce que j’ai trouvé :

gobetis : 50 kg de ciment, 90 litres de sable pour une surface couverte d’environ 25 m2 (couche de gobetis 5 mm)

corps d’enduit : 50 kg de ciment, 160 litres de sable pour une surface couverte d’environ 10 m2 (couche de corps d’enduit 1 cm)
Messages :Env. 10
De :Ollioules (83)
Ancienneté :+ de 3 ans
Bonsoir,

Voilà ce que j’ai trouvé concernant les dosages pour enduit sur béton,parpaingsetbriques :

Gobetis: 500kg/m3 avec un sable 0/4 – épaisseur 4 à 5 mm soit3seaux de ciment pour5 à 6seaux de sable.

Le corps d’enduit: entre 350 et 400kg/m3 avec un sable 0/4 – épaisseur 10 à 12 mm soit5seaux de chaux pour8 à 10seaux de sable.

La couche de finition: entre 250 et 400kg/m3 avec un sable 0/2 – épaisseur 5 à 6 mm soit5seaux de chaux pour8 à 14seaux de sable.
Messages :Env. 20
Dept :Cher
Ancienneté :+ de 4 ans
Messages :Env. 70
Dept :Isere
Ancienneté :+ de 6 ans
Bonjour,

J’ai une question concernant le crepis.

Quel type de sable faut-il utiliser ? parfois je vois du 0/5, parfois du 0/2, parfois du 0/4…

Quelle est l’influence de la finesse du sable ? autre que pour lacouche de finition .

Pourriez-vous me donner les quantités de ciment et de sable par m² pour le gobetis et pour le corps d’enduit ?

Merci

Nicolas

Lancer unnouveau sujet

Poster uneréponse
«  Enduit / Colle pour l’extérieur ça existe ?  »
Discussion lancée par- 4 réponses
«  Temps d’attente entre le degrossi et l’enduit de finition  »
Discussion lancée par- 5 réponses
«  Enduit exterieur en janvier?  »
Discussion lancée par- 9 réponses
«  Enduit sur PC  »
Discussion lancée par- 6 réponses
«  Taux de TVA applicable pour un enduit de murets  »
Discussion lancée par- 1 réponses
«  Multibat sur polystyrene  »
Discussion lancée par miniac007 – 3 réponses
«  Enduit façade spécial  »
Discussion lancée par pmartins – 8 réponses

ForumConstruire.com c’est quoi ?
ForumConstruire.com est un site sur lequel les membres échangent leurs expériences personnelles concernant la construction de leur maison, et cedepuis 2004. Grâce aux 326 895 membres et aux 4 408 697 messages postés, vous trouverez forcement des réponses à vos questions sur l’administratif, la construction, le bricolage, la décoration, le jardinage …
Sites partenaires :
voir nos partenaires
Contacts|Signaler un contenu illicite|
Mentions légales|Baromètre|CGU|Presse|Publicité, annonceurs
ForumConstruire.com © 2004 – 2017 ForumConstruire SARL |
0.041

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de services tiers pouvant installer des cookies J’accepteEn savoir plus
Devis enduits, crépis de facade
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et …
Guide enduit, bardage et parement
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Enduirama : comparez les rendus des enduits
Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com

dosage pour enduit de facade

Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo

Les concours de l’année
La boîte à idées

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Bricolage

>

mortier dosage pour enduire un mur

Accueil

>

Le Forum

>

Forum Bricolage

>

mortier dosage pour enduire un mur

La fonction de suggestion automatique permet d’affiner rapidement votre recherche en suggérant des correspondances possibles au fur et à mesure de la frappe.
Créer mon compte
Me connecter
Créer mon pseudo

Changer de forum :

Sélectionnez un forum

Le défi – Détournement d’objets
Le Défi – Stickers : La Nature Revisitée
Le Défi – Rangez rusé !
Vos idées en 3D
A vos marches, prêts, votez
Nouvelle Cuisine – Vous avez relevé le défi !
Jeu concours Rangement Optimisé Hub System
Concours de Noël / Partagez vos plus belles décos
Ma douche à l’italienne
Partagez vos compositions Multikaz
Mon abri de jardin personnalisé
Relooking meuble
La plus belle terrasse
Relooking meuble – Étape 2
Tout le monde au balcon
Tendance Pochoir
Bricoler en hauteur
Limitons l’impact de nos emballages
Toutes vos idées numériques
Concours – Un atelier à partager
Ma création DIY
WC créatifs
Le carrelage habille mon mur
Fier de mon intérieur
Cuisine Delinia
1, 2, 3, Lumière !
Papier peint dans tous ses états
Les enfants au jardin !
Ma nouvelle salle de bains
Rénover pour tout changer
Ma façade en un clin d’oeil
Je me chauffe au poêle !
Portail
Rangement
Mon Nöel fait maison
Mes effets de lumière
Cuisine
Relooking meuble
Ma verrière d’atelier
Un été sur ma terrasse
Relooking meuble n°2
Mon jardin aménagé

S’abonner au fil RSS

Marquer le sujet comme nouveau
Marquer le sujet comme lu

Placer ce Sujet en tête de liste pour l’utilisateur actuel
S’abonner

Page imprimable

Signaler un sujet

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Tous problème a une solution, le résoudre dans l’esprit avant tout, la finalité en découle.

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Tous problème a une solution, le résoudre dans l’esprit avant tout, la finalité en découle.

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Tous problème a une solution, le résoudre dans l’esprit avant tout, la finalité en découle.

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

Modérateur – Grand Passionné Vétéran

Marquer comme nouveau
S’abonner

S’abonner au fil RSS

Surligner
Imprimer
Envoyer à un ami

Signaler un contenu inapproprié

«
Liste des sujets

«
Sujet précédent

Sujet suivant
»

59804 sujets: l’espace d’entraide des passionnés de la maison
je voudrais enduire un mur sur des parpaing
Je n’ai jamais enduit un mur avant crepis
Pouvez vous me dire combien de kg de sable il me faut pour allez en chercher à la carriere et pas 50voyages et nbr sa sac de ciment
il s’agit de calculer un volume, ce ne doit pas être trop sorcier
Quelle épaisseur d’enduit allez vous appliquer?
comme indiqué je n’ai jamais fait d’enduit sur un parpaing
Donc c’est pour cela que je demande à ceux qui on deja fait
j’ai trouver pour 20m2 il faut 50kg de ciment + 150kg de sable c’est cela ? me parait pas beaucoup

‎03-06-2013
08:59
– modifié
‎03-06-2013
09:03

il faut compter avec ce qui tombe et que tout n’est pas récupérer
1cm d’épaisseur c’est peu pour bien masquer les joints de parpaings au différences d’humidité
la première passe est projetée et non réglée donc des aspérités , ensuite on met les règles latérales pour dresser à la règle, avec tout ça on est plus à 15mm que 10
avec la perte partons sur 2cm et 20m2 on est à 400l , en gros 650kg ,  et 3 sacs de ciment, mais 20m2 pour quelqu’un qui est novice je ferais cela en trois fois, une cale de 15mm visée sur le mur pour faire un arrêt propre
Si mon calcul est juste et si vous visez  2cm suite aux conseils de macbidouil, il vous faudrait entre 1/4 et 1/3 de m3.
Donc en gros j’ai 9m de long sur 2.3 de haut
Si on part sur 2cm il va me falloir 700kg de sable en gros avec 3 sac de ciment
Par contre comment dosé dans la bettoniere ? en partant sur des seaux de 10l
merci pour etre sur de ne pas faire de la « merde » et etre sur un bon dosage

‎03-06-2013
13:46
– modifié
‎03-06-2013
13:48

dans un sac de ciment on a en gros 3 seaux de 10l de ciment soit environ 11.5kg
ok merci en sable du 0.5 c’est good ? ou plus fin
je vois que le fil suis son évoluion, lentement mais surement
Le sable: pour la couche d’accroche projetée, la granulométire pourra être de 0,5, cela ne pôse pas de problème.
Reste que pour la finition, perso j’opte pour du 0,2 avec mélange  2/3 ciment et 1/3 chaux. L’accroche est bonne et cela ne fissure pas. Et à talocher cela a bien mieux
alors autant mettre du 0.2 depuis le debut nan ?
normalement la première passe doit être rugueuse pour bien accrocher la seconde et on le fait au 0/5 qui est moins cher que le 0/2
« alors autant mettre du 0.2 depuis le debut nan ? »
non, car en utilisant du 0,2 l » mur ainsi sali sera bien moins rugueux et l’accroche e sera limitée.
Car salir un mur c’est projeter  quelque chose de liquide, assez prononcé en relief afin d’accueillir la phase finale qui sera elle plus conséquente.
Un conseil, mouiller le mur à l’aide de Sika Latex dilué dans de l’eau. L’accroche sera bien meilleure.
et du sikat dans le beton pour l’etancheité nan ?
oui gacher avec du sikalatex dans l’eau  c’est une pratique courante

dosage pour enduit de facade

Outils personnels

Non connecté Discussion Contributions Créer un compte Se connecter
Affichages

Lire
Modifier
Modifier le wikicode
Historique

Un enduit est une mince couche de mortier, de plâtre… que l’on étale sur une cloison ou un mur pour lui donner une belle apparence ou le protéger contre les infiltrations d’eau.
Ici nous allons traiter seulement de l’enduit traditionnel au ciment, projeté sur :
Cet enduit taloché fin ou lissé (truelle lisseuse) pourra être crépi ou peint…
Le mur doit être sain, débarrassé de trace d’enduit ancien mal accroché et dépoussiéré. Si la surface est trop lisse (linteaux en béton armé…), on devra la rendre rugueuse à l’aide d’un marteau pointu. L’enduit n’adhère pas sur la peinture ni sur une protection hydrofuge au silicone. Si nécessaire on peut faciliter l’accrochage de la couche d’enduit en fixant sur le support un treillis métallique à mailles serrées. Ce genre de grillage peut être nécessaire si la couche d’enduit dépasse 2 centimètres. C’est le cas d’un mur dont l’aplomb est défectueux
L’épaisseur optimum d’un enduit est de l’ordre de 1 cm et sa surface devra être parfaitement plane et verticale. En outre les angles saillants devront être protégés par des renforts en acier ou en PVC. Ces renforts sont fixés solidement sur le mur par des clous à béton voire par des chevilles. Si la distance entre deux angles saillants est supérieure à 2 mètres on fixera verticalement avec des clous à béton ou des chevillettes des règles provisoires d’épaisseur égale à celle de l’enduit fini. Ces règles peuvent être réalisées dans des lattes de bois bien droites, si possible rabotées et sans nœud. Après un talochage sommaire de l’enduit, les règles intermédiaires seront enlevées et la place qu’elles occupaient sera comblée avec du mortier.
Toutes les fenêtres, portes, poutres et autres objets risquant d’être salis par les projections de mortier seront protégés soigneusement à l’aide d’un écran en polyéthylène. Poser une planche au pied du mur pour pouvoir ramasser le mortier tombé.
Une bétonnière afin d’obtenir un mélange homogène et une teinte régulière
On peut se procurer du mélange sec tout prêt. Cette solution convient bien pour les petites surfaces mais est peu économique pour les chantiers plus importants.
Une solution traditionnelle emploie :
La chaux rend le mortier plus collant, le ciment fait l’enduit plus dur. Si l’enduit est appliqué sur une maçonnerie traditionnelle (pierre, chaux, terre, bois…), il est important de savoir que le ciment empêchera les murs de « respirer » et que l’humidité sera plus élevée à l’intérieur (c’est à proscrire totalement, car l’humidité et le gel délitent les murs). Pour obtenir un enduit plus respirant, on peut remplacer le ciment par de la chaux hydraulique. Pour les enduits intérieurs, il conviendra d’utiliser une chaux dite aérienne (CL ou DL). Un sable plus gros (0-5) complique le lissage. Le ciment et surtout la chaux sont desproduits corrosifspour la peau et dangereux pour les yeux.
– en poudre pour une future application sur l’enduit fini (peinture,enduit de couleur,crépi,…)
– liquide, mais dans ce cas rien ne tiendra !
puis ajouter l’eau nécessaire de façon à obtenir :
Projeter le mortier sur un mur n’est pas très difficile mais il faut acquérir lecoup de patte , surtout dans les positions délicates. On peut débuter en appliquant la méthode suivante :
Arroser le mur s’il est chaud et sec puis attendre un peu qu’il soit essuyé.
Le but est de salir le mur avec un mortier très liquide pour faciliter l’accrochage de l’enduit. On laisseratirercette couche d’accrochage pendant plusieurs heures au minimum. Nettoyer la face de référence des règles.
Chaque couche projetée aura au maximum 1 cm d’épaisseur. Il faudra donc procéder en plusieurs fois pour les couches épaisses en laissant tirer chaque couche successive pendant au minimum deux ou trois jours. Passer la règle aluminium sur les règles de référence pour enlever le surplus en laissant quelques mm|millimètres pour la couche de finition. Talocher régulièrement en créant des huit avec la taloche pour serrer le mortier et aplanir la surface sans creuser.
La couche de finition doit être appliquée sur la dernière couche encore fraîche mais ayant tiré un peu. On peut utiliser un mortier plus ou moins liquide, un peu plus riche en ciment ou fabriqué avec du sable plus fin. Talocher sommairement avec la taloche dure, laisser sécher un peu et talocher légèrement avec un morceau de polystyrène à haute densité ou une taloche en mousse pour faire tomber les plus gros grains de sable. On obtient ainsi une surface très lisse.
L’enduit acquiert sa dureté maximale au bout d’un mois mais il est déjà solide au bout d’une journée.

dosage pour enduit de facade

Outils personnels

Non connecté Discussion Contributions Créer un compte Se connecter
Affichages

Lire
Modifier
Modifier le wikicode
Historique

Un enduit est une mince couche de mortier, de plâtre… que l’on étale sur une cloison ou un mur pour lui donner une belle apparence ou le protéger contre les infiltrations d’eau.
Ici nous allons traiter seulement de l’enduit traditionnel au ciment, projeté sur :
Cet enduit taloché fin ou lissé (truelle lisseuse) pourra être crépi ou peint…
Le mur doit être sain, débarrassé de trace d’enduit ancien mal accroché et dépoussiéré. Si la surface est trop lisse (linteaux en béton armé…), on devra la rendre rugueuse à l’aide d’un marteau pointu. L’enduit n’adhère pas sur la peinture ni sur une protection hydrofuge au silicone. Si nécessaire on peut faciliter l’accrochage de la couche d’enduit en fixant sur le support un treillis métallique à mailles serrées. Ce genre de grillage peut être nécessaire si la couche d’enduit dépasse 2 centimètres. C’est le cas d’un mur dont l’aplomb est défectueux
L’épaisseur optimum d’un enduit est de l’ordre de 1 cm et sa surface devra être parfaitement plane et verticale. En outre les angles saillants devront être protégés par des renforts en acier ou en PVC. Ces renforts sont fixés solidement sur le mur par des clous à béton voire par des chevilles. Si la distance entre deux angles saillants est supérieure à 2 mètres on fixera verticalement avec des clous à béton ou des chevillettes des règles provisoires d’épaisseur égale à celle de l’enduit fini. Ces règles peuvent être réalisées dans des lattes de bois bien droites, si possible rabotées et sans nœud. Après un talochage sommaire de l’enduit, les règles intermédiaires seront enlevées et la place qu’elles occupaient sera comblée avec du mortier.
Toutes les fenêtres, portes, poutres et autres objets risquant d’être salis par les projections de mortier seront protégés soigneusement à l’aide d’un écran en polyéthylène. Poser une planche au pied du mur pour pouvoir ramasser le mortier tombé.
Une bétonnière afin d’obtenir un mélange homogène et une teinte régulière
On peut se procurer du mélange sec tout prêt. Cette solution convient bien pour les petites surfaces mais est peu économique pour les chantiers plus importants.
Une solution traditionnelle emploie :
La chaux rend le mortier plus collant, le ciment fait l’enduit plus dur. Si l’enduit est appliqué sur une maçonnerie traditionnelle (pierre, chaux, terre, bois…), il est important de savoir que le ciment empêchera les murs de « respirer » et que l’humidité sera plus élevée à l’intérieur (c’est à proscrire totalement, car l’humidité et le gel délitent les murs). Pour obtenir un enduit plus respirant, on peut remplacer le ciment par de la chaux hydraulique. Pour les enduits intérieurs, il conviendra d’utiliser une chaux dite aérienne (CL ou DL). Un sable plus gros (0-5) complique le lissage. Le ciment et surtout la chaux sont desproduits corrosifspour la peau et dangereux pour les yeux.
– en poudre pour une future application sur l’enduit fini (peinture,enduit de couleur,crépi,…)
– liquide, mais dans ce cas rien ne tiendra !
puis ajouter l’eau nécessaire de façon à obtenir :
Projeter le mortier sur un mur n’est pas très difficile mais il faut acquérir lecoup de patte , surtout dans les positions délicates. On peut débuter en appliquant la méthode suivante :
Arroser le mur s’il est chaud et sec puis attendre un peu qu’il soit essuyé.
Le but est de salir le mur avec un mortier très liquide pour faciliter l’accrochage de l’enduit. On laisseratirercette couche d’accrochage pendant plusieurs heures au minimum. Nettoyer la face de référence des règles.
Chaque couche projetée aura au maximum 1 cm d’épaisseur. Il faudra donc procéder en plusieurs fois pour les couches épaisses en laissant tirer chaque couche successive pendant au minimum deux ou trois jours. Passer la règle aluminium sur les règles de référence pour enlever le surplus en laissant quelques mm|millimètres pour la couche de finition. Talocher régulièrement en créant des huit avec la taloche pour serrer le mortier et aplanir la surface sans creuser.
La couche de finition doit être appliquée sur la dernière couche encore fraîche mais ayant tiré un peu. On peut utiliser un mortier plus ou moins liquide, un peu plus riche en ciment ou fabriqué avec du sable plus fin. Talocher sommairement avec la taloche dure, laisser sécher un peu et talocher légèrement avec un morceau de polystyrène à haute densité ou une taloche en mousse pour faire tomber les plus gros grains de sable. On obtient ainsi une surface très lisse.
L’enduit acquiert sa dureté maximale au bout d’un mois mais il est déjà solide au bout d’une journée.

dosage pour enduit de facade

dosage pour enduit de facade

Espace membre
Identifiez-vous
Devenir membre

Mon panier
Mon panier est vide

article pour €
Dans tout le site

Dans tout le site
Conseils pratiques
Agenda du bricoleur
Forum
Boutique
Plan
Je veux…
Réalisations des lecteurs

Accueil >

Conseils pratiques
>

Maçonnerie – Façades >

Préparer et appliquer un enduit 3 couches

Enduit à la chaux : la recettetraditionnelle

Un bon enduit à la chaux doit posséder les qualités suivantes :
– une adhérence suffisante pour éviter les décollements,
– une souplesse qui lui permet d’absorber les mouvements de la maçonnerie,
– une résistance certaine au gel,
– une microporosité qui empêche la pénétration d’eau, tout en laissant respirer le support.

Sur béton ou parpaings,le gobetis(de 5 à 7 mm d’épaisseur) se prépare avec un volume de ciment pour trois de sable. Il faut laisser sécher deux à huit jours après application.
Le dégrossis(de 15 à 25 mm d’épaisseur) requiert un volume de chaux aérienne (ou calcique), un volume de chaux hydraulique (NHL) pour cinq de sable. Le séchage peut prendre une quinzaine de jours.
Pour la finition (de 7 à 10 mm d’épaisseur), on mélange deux volumes de chaux aérienne, un volume de chaux hydraulique et sept à neuf de sable.

De la pose des tasseaux au lissage de l’enduit en passant par les trois applications : toutes les photos et les explications des étapes à suivre pour réussir un enduit « 3 couches ».
Ce conseil bricolage vous a-t-il été utile ?

Boutique du bricoleur

Maçonnerie : Les mortiers

Un mur de parpaings, matériau très poreux, ne peut rester longtemps sans revêtement extérieur. À plus forte raison si la construction est soumise à de fortes conditions climatiques… À base de ciment et de chaux, cet enduit assurera une protection efficace contre les intempéries, tout en apportant une touche décorative.
La réalisation porte sur une surface d’environ 15 m 2 , délimitée d’un côté par une arête vive et de l’autre, par des pierres d’angle en grès blanc. Le bâtiment, une extension récente qui servira d’atelier, est situé non loin de la mer et orienté à l’ouest. Comme il ne s’agit pas d’une réfection mais d’un travail sur fond neuf, la mise en œuvre s’en trouve simplifiée.

L’application s’effectue, selon la technique traditionnelle, en trois couches d’épaisseurs et de consistance différentes : le gobetis, le corps d’enduit (ou dégrossis) et la finition qui donne la texture et la teinte désirées. Pour une façade ancienne, le mode opératoire serait le même mais il faudrait d’abord préparer le fond, en tenant compte de la nature du support, du revêtement en place et de son état. À noter : le maître d’œuvre, pris par le temps, a opté pour un enduit assez riche encimentqui présente l’avantage de minimiser les périodes de séchage. Le revêtement remplira parfaitement safonction imperméabilisante , mais il n’aura pas les qualités microporeuses d’un enduit traditionnel à la chaux.
Pour obtenir une épaisseur constante d’enduit après les deux premières couches, des tasseaux guides sont disposés parallèlement tous les deux mètres environ. Fixés à l’aide de pointes à béton, ils sont complétés par une “règle” en bois qui déborde l’arête vive. Maintenue à la verticale par des chevillettes enfoncées dans le mur contigu, son dépassement correspond à l’épaisseur des tasseaux : soit 15 mm.

Dans l’idéal, l’application doit s’effectuer par temps ni trop chaud, ni trop froid : les conditions limites de température se situant entre + 8 et 30 °C. Éviter cependant de travailler par vent fort et sec, qui accélèrerait la dessication.
Pour favoriser l’adhérence de l’enduit, il faut humidifier le support la veille et le jour même des travaux. Procéder au jet, et en pluie fine.
 
Le gobetis
Cette couche d’accrochage de 4 à 5 mm est réalisée avec unmortiertrès fluide, dosé à raison de 50 kg de ciment CPJ pour 100 à 120 litres de sable fin  granulométrie : 0,2. Effectuer le malaxage à la bétonnière, en ajoutant l’eau jusqu’à rendre le mélange presque liquide. Lorsqu’il est bien homogène, le projeter vigoureusement à la truelle : les professionnels ont coutume de dire qu’il suffit de “salir” la surface. Laisser sécher 48 heures avant de poursuivre les travaux.

Le dégrossis
Il s’agit d’unmortier “bâtard”composé ici d’un sac de ciment (soit 50 kg) et d’un sac de chaux hydraulique naturelle (40 kg) pour 160 à 170 litres de sable à maçonner. Gâché avec environ 45 litres d’eau, il doit former une pâte souple, facile à appliquer. Compte tenu du climat local, le mélange est adjuvanté avec une résine (Sikalatex) qui renforcera l’adhérence et l’étanchéité du corps d’enduit.

Projeter le mortier, tout aussi vigoureusement à la truelle sur les surfaces délimitées par les tasseaux. L’outil doit suivre une trajectoire en arc de cercle qui démarre à une quarantaine de centimètres du mur pour finir au ras. Le geste, qui demande un poignet souple, s’aquiert avec la pratique. Ne pas hésiter à surcharger un peu, puis “tirer” le mortier avec une longue règle de maçon en appui sur les guides. Ceci, en “sciant” horizontalement sur la hauteur en évitant les retombées. La surface obtenue doit être grossière, rugueuse, en veillant à ce qu’il n’y ait pas de décollement par rapport au support.

Lorsque les surfaces entre guides sont arasées, enlever délicatement ces derniers en tirant les pointes à la tenaille. Si l’enduit se décolle par endroits (ce qui arrive parfois), le serrer à la taloche tout en remplissant de mortier les vides laissés par les tasseaux. Finir les raccords à la taloche, en décrivant des mouvements circulaires, et laisser sécher une semaine.
Par commodité, c’est un enduit monocouche ton pierre à base de liants hydrauliques qui a été choisi. Le fabricant (PRB) stipule, qu’en dehors de son emploi habituel, ce produit peut s’appliquer en finition sur le corps d’enduit. Une épaisseur de 7 à 8 mm suffit alors, au lieu des 12 mm minimum préconisés en monocouche. Humidifier de nouveau au jet : la veille et le jour même, juste avant l’application.

La préparation
Dans une auge, verser 3,5 à 4 litres d’eau et ajouter progressivement le contenu du sac de 25 kg tout en remuant. Malaxer ainsi trois à cinq minutes durant : le mélange doit être onctueux et exempt de grumeaux. Le temps d’utilisation de la gâchée est de 40 mn environ.

L’application
Jeter l’enduit à la truelle en opérant par zones d’environ 1 m 2 . Puis dresser la surface à la règle avant de la serrer avec une taloche en plastique alvéolée : attention de toujours conserver la même épaisseur. Le talochage final suppose que l’enduit ait “tiré”, qu’il ait perdu un peu de son eau. Comme on travaille par zones, il faut veiller à obtenir des raccords les plus fondus possibles. Ce procédé donne une surface unie, serrée et sans aspérités, facile à entretenir. De nombreuses autres finitions sont possibles : dressage simple à la règle, lissage à la truelle puis avec une taloche recouverte de feutre, grattage au “gratton” ou au “chemin de fer”, mouchetis à la tyrolienne, etc.
A l’aide de pointes à béton, fixer les tasseaux à la verticale, tous les 2 m environ. Leurs 15 mm d’épaisseur détermineront celle de l’enduit après les deux premières couches.
Du côté de l’arête vive, la surface de mur est bordée par une règle en bois maintenue sur la paroi contiguë avec des chevillettes.
Le gobetis est un mortier très fluide et riche en ciment, jeté à la tuelle. Il doit adhérer en tout point à la maçonnerie, en formant une couche mince mais rugueuse pour favoriser l’accrochage du dégrossis.
Pour renforcer l’imperméabilisation du corps d’enduit, une résine est ajoutée au contenu de la bétonnière. Ce produit multifonction permet aussi une meilleure adhérence du mortier sur son support.
Patienter deux jours avant de préparer ce mortier bâtard et d’attaquer la deuxième couche.
Comme précédemment, le jeter à la truelle en remplissant bien les surfaces délimitées par les tasseaux.
Enlever l’excédent avec la tranche de la truelle, puis araser à la règle de maçon en appui sur deux tasseaux. Lui imprimer un mouvement de sciage pour acérer le mortier et éviter tout décollement.
Après arasement, retoucher la surface à la taloche pour éliminer les grosses aspérités mais sans chercher à la lisser. Elle doit rester rugueuse pour assurer une bonne adhérence de la couche de finition.
Les tasseaux n’ayant plus aucune utilité, les enlever en tirant à la tenaille sur les têtes des pointes.
Effectuer l’opération sur enduit sec est un peu plus difficile, mais cela évite les décollements.
Avant de remplir les logements des tasseaux, les arroser à l’aide d’un pulvérisateur de jardin.
À sec, surtout en été, la prise du mortier serait trop rapide et il y aurait des risques de fissuration.
Reboucher chaque saignée avecun mortier de même compositionque celui du corps d’enduit.
Lorsque l’enduit est encore frais, la dépose des tasseaux provoque souvent des éclats qu’il faut réparer.
Prêt à l’emploi, l’enduit de finition est simplement ajouté à l’eau et malaxé dans l’auge pour l’homogénéiser. Le jeté se fait à plots jointifs, par zones de 1 m 2 , sur le corps d’enduit légèrement humide. Pour uniformiser la couche, les plots sont écrasés à la taloche alvéolée avec de petits mouvements circulaires.
Les pierres d’angle sont soigneusement contournées par la truelle, puis par la taloche.
On en profitera pour refaire les joints à l’aide d’une étroite truelle langue de chat (ou d’un fer à joints).
La taloche créant un effet de ventouse, attention aux décollements ponctuels !
Pour une reprise d’enduit à partir d’une zone ayant séché, effectuer le passage en douceur et finir à l’éponge humide.
Un raccord étant toujours difficile à masquer, un morceau de polystyrène dense peaufinera le travail.
Habilement découpé, et mouillé, on s’en sert comme d’une mini taloche pour éliminer les surépaisseurs.
Inscrivez-vous gratuitementpour réagir ou identifiez-vous :
En ce moment :157 utilisateurs actifs
© PGV MAISON 2017 – Tous droits réservés – Systemed.fr est certifié OJD

dosage pour enduit de facade
Accueil Enduits et Crépis Faire un enduit de façade : tout ce qu’il faut savoir pour faire un enduit façade
Posté le janvier 7, 2015ParBenDansEnduits et Crépis Pas de commentaire
Comment isoler par l extérieur No. of Hits :3841
Comment faire un enduit de façade en application manuelle No. of Hits :4002
Façade extérieure en carrelage No. of Hits :3017
Comment démousser votre façade No. of Hits :3187
Qui dit ravalement de façade dit forcémentenduit de façade! En effet, l’enduit sera souvent la finition de façade indispensable pour décorer, protéger et faire durer votre façade. Dès lors, il est indispensable de savoirfaire un enduit de façadequand on souhaite construire ou rénover une façade. Heureusement pour vous, nous allons vous présenter aujourd’hui notre méthode pourposer un enduit de façadeen toute simplicité !
L’enduit de façade est une couche de mortier que l’on pose sur unmur extérieur . Son rôle est à la fois esthétique et structurel. Il va en effet décorer un mur nu d’une part, et renforcer ce mur d’autre part. L’enduit de façade est en effet essentiel pourprotéger votre mur extérieurdes intempéries.
Si l’ application d’un enduit de façaden’est pas forcément très technique pour un bon maçon, elle n’est pas pour autant à la portée de n’importe qui. Si vous ne vous sentez pas les compétences de faire un enduit de façade, nous vous recommandons de faire une demande dedevis pour enduit façade . Confier les travaux à un artisan maçon vous assurera en effet un travail de qualité !
Voici une méthode étape par étapepourfaire un enduit de façade durableet bien posé.Il est essentiel de respecter chaque étape pour un résultat impeccable :
Un enduit a besoin d’un mur préparé, sans quoi il n’adhérera jamais. Dans un premier temps, il faudra supprimer toute trace de l’ancien enduit,mais aussinettoyer la façadesi nécessaire.On éliminera toute trace de précédent revêtement et toute poussière. Ne négligez pas cette étape, sans quoi votreenduit de façadene va pas adhérer.
Le mur doit être débarrassé de toute trace de peinture ou de crépi. Si la façade est trop lisse, pensez àla rendre rugueuseà l’aide d’un marteau. Vous pouvez également envisager la pose d’un treillis métallique pour faciliter l’adhésion de l’enduit, ce qui sera uniquement recommandé pour un mur abîmé, car l’opération est plus complexe.
Pourpréparer un enduit de façade , l’idéal est de travailler soi-même le mortier. Le mortier à utiliser est un mélange de sable et de ciment. On utilisera généralement deux sceaux de sable, mélangés à un sceau de ciment ou chaux.
On ajoutera bien entendu de l’eau à ce mélange, jusqu’à obtenir unenduit de façade fluidepour le gobetis (la première couche d’accrochage), puis un peu plus épais pour les deux couches suivantes.
La première étape de pose d’un enduit de façade est le gobetis, qui est lacouche d’accrochage . Votre mortier, pour cette couche, doit être liquide. On applique bien évidemment l’enduit de façade à la truelle, en travaillant du haut vers le bas.
Évitez de trop étaler le gobetis. Votre mur doit justement rester rugueux, car cette première couche va faciliter l’accrochage de l’enduit de façade.
Une fois le gobetis sec (attendez en général 24 heures), vous pouvez appliquer le corps d’enduit, qui constitue la seconde couche de votreenduit de façade . Le corps d’enduit, comme son nom l’indique, est extrêmement important, car c’est lui qui va faire l’épaisseur de votre enduit de façade.
On appliquera cette couche sur 15mm environ, toujours à la truelle. Une fois le mortier placé à la truelle, on utilisera unerègle de maçonpour le dresser. Une fois encore, on évitera de lisser le corps d’enduit pour permettre l’adhérence de la troisième couche.
La troisième et dernière couche est unecouche de finition . Elle ne mesure guère plus que 5mm d’épaisseur, à appliquer directement à la taloche, une fois le corps d’enduit sec. Utilisez le talochage pour donner l’apparence finale à votre enduit de façade.
Attention cependant à ne pas trop insister avec la taloche, sans quoi l’enduit de façade risque de se fissurer une fois sec.
Pour terminer, voici quelques conseils à suivre au moment defaire un enduit de façade . Ils vous permettront d’éviter les erreurs de débutant :
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec*
Vous pouvez utiliser ces balises et attributsHTML  :


Copyright 2014 - Conseils en ravalement et devis façade -Mentions légales

dosage pour enduit de facade

Forums Bricolage
Forums Jardinage
FAQ

Accueil
> Forums
> Forums Bricolage
> Forum bâti et gros travaux
> enduit ciment simple : dosage ?

MESSAGE A L'ORIGINE DE LA DISCUSSION

Bonjour j'ai fait en moellons un petit muret et une jardinière pour la finition je souhaiterai faire un enduit ciment simple (pas comme celui des maisons) quelles sont les proportions en sable, en ciment ? quelle consistance ? peut-on mettre un hydrofuge (pour l'intérieur de la jardinière) ? peut-on mettre un colorant (vert par exemple) ? merci

Bonjour. Il serait préférable pour un muret en moellons de faire un enduit à la chaux qui permettrait à ceux-ci de "respirer". En voiçi les proportions qui sont bien évidemment à adapter au travail à réaliser en fonction de votre superficie à enduire. Pour la jardinière, il serait plus judicieux de mettre à l'interieur de celle-ci un film polyane qui protègera les pierres et facilitera éventuellement la sortie de la terre pour renouvellemnt de celle-ci ou pour un amendement ulterieur. Concernant le teinte, voir dosage en fin de texte. Calcul des matériaux à approvisionner. Le plus simple sera d'enduire une surface test de 4 à 10 m2 et d'en déduire la quantité de sable nécessaire, selon l'épaisseur de l'enduit réalisé. Si vous souhaitez évaluer les matériaux nécessaires vous pouvez vous inspirer de l'exemple donné ci-dessous. On calcule le volume de sable en fonction de l'épaisseur de la couche d'enduit (10 litres par cm et par m2) et on en déduit le poids de chaux en fonction du dosage choisi.Le sable des joints et du corps d'enduit : Sable 0/4 ou 0/5Pour 1 m2 de joints : 10 litres / m2 sur notre mur test, mais la quantité de sable est très variable selon les supports. Un test sur 4 à 10 m2 est conseillé.Pour 1 m2 de corps d'enduit : 15 litres de sable pour 1,5 cm d'enduit. - Total joints + corps = 25 litres de sable /m2.La chaux des joints et du corps d'enduit : Les dosages en chaux sont donnés pour 10 seaux de sable. - Exemple de calcul pour le dosage C1 : 100 litres de sable demandent 40 litres de chaux hydraulique, soit 32 Kg.- Donc 1 sac de 35 Kg = 109 litres de sable. (35/32 = 1,09)- Si 1 m2 consomme 25 litres de sable (10 pour les joints et 15 pour le corps d'enduit) alors 109 litres de sable = 4 m2. (109/25 = 4,36 arrondi à 4)DOSAGE C1Poids d'un litrede chaux en poudre Poids de chaux Poids du sac Litres de sable pour 1 sac de chaux Litres de sable par m² m² par sacSABLE 100 litres < ACHAUX hydraulique40 litres 0,8 Kg 32 Kg 35 Kg 109 litres 25 4 m²CHAUX aérienne 0,5 Kg25 Kg A B C D E=(D/C)*A F E/FLe sable de la finition : Sable 0/2 ou 0/3Pour 1 m2 de finition : 7 litres de sable pour 0,7 cm d'enduit.La chaux de la finition : - Pour le dosage F1 retenu : 100 litres de sable demandent 30 litres de chaux hydraulique, soit 24 Kg. (à recalculer en fonction du dosage choisi)- Donc 1 sac de 35 Kg = 146 litres de sable. (35/24 = 1,46)- Si 1 m2 consomme 7 litres de sable (pour une finition de 0,7cm d'épaisseur) alors 146 litres de sable = 20 m2. (146/7 = 20)La teinte en masse :TEINTE; En milieu rural ou en ville en centre ancien, la teinte en masse par des sables apportera au mieux la qualité esthétique recherchée sans risque d'excés.Si on souhaite teinter en masse avec un colorant en poudre on devra faire des essais de dosage pour éviter les surprises.Vous pouvez tester la teinte à 3 % du poids de chaux et majorer ou minorer selon le résultat.1 seau de chaux hydraulique = 8 Kg donc 3% = 240 g.1 seau de chaux aérienne = 5 Kg, donc 3% = 150 g. En espèrant ne pas avoir été ni trop long ni trop technique. A+
Tout est écrit, la vie est un brouillon que tu n'a plus qu'a mettre au propre!

Bonsoir Denis33. Tu as fait un gros travail mais en disant "En espèrant ne pas avoir été ni trop long ni trop technique." tu as deviné que nous n'avons pas tous ta compétence. T'est-il possible de formuler pour des néophytes, avec un dosage pour 1m2 ? Je n'ai pas compris la notion de joints et de corps d'enduit. Et pour mon cas, je pensais faire une seule passe : quel est le risque ? fissurage ? Merci d'avance. A bientôt de te lire.

Re Excusez. Pour faire simple, il vous faut: pour 1 m², 15 L de sable pour 7 L de chaux soit environ 9 kg La notion corps d'enduit et joint estspécifique pour combler les joints entre pierres et ensuite passer un enduit dessus. Il est tout à fait possible de ne faire qu'une "passe" mais il est en maçonnerie comme pour tout, des principes de base qui ont passés le temps et ont fait leur preuves. Le risque est simplement que l'enduit ne tienne pas car pas d'accroche. Il arrivera à la longue à se fissurer et à se décrochera.
Tout est écrit, la vie est un brouillon que tu n'a plus qu'a mettre au propre!

Suite... Je te remercie. S'il y a risque de mauvaise accroche, peut-on utiliser une résine comme pour un ciment ancien, ou mon idée est-elle stupide ? Car normalement la chaux laisse respirer ? Merci, @+

Re. Mon avis. Une résine est un composant synthétique. Il serait déraisonable de le mélanger avec de la chaux qui est un composant naturel. Pour faciliter l'accroche, on peut fixer un grillage style grillage à poule. Mes compétences ne sont pas infinies sur le sujet, je ne me rapporte qu'à mon expérience dans ce domaine et à la curiosité et la logique qui me pousse à toujours m'informer et à comprendre avant d'entreprendre et ainsi partager mes connaissances. Tout ceci pour dire que je n'ai pas forcement les réponses mes plutôt des réponses sur un sujet. En parcourant le forum, je vois que vous intervenez pas mal et c'est bien. Je trouve simplement dommage que les gens qui lance un sujet, ne le suivent pas mais bon, chacun fait ce qu'il veut. Vous étes qualifié d'artisan multiservice. Est-ce à dire que vous travaillez à votre compte? Vous me répondez si vous voulez mais j'aime bien discuter sur le bricolage. On en retire tjrs queque chose. A+
Tout est écrit, la vie est un brouillon que tu n'a plus qu'a mettre au propre!

Re. Je viens de trouver un excellent site sur la chaux Je préfère la chaux au ciment car en plus de son aspect plus agréable, son entretien et beaucoup moins contraignant que le ciment ainsi que son pouvoir isolant. A+
Tout est écrit, la vie est un brouillon que tu n'a plus qu'a mettre au propre!

Bonjour. Super le lien. J'en retiens que le support doit être rugueux, et l'humidification importante pendant les jours précédents. Il apparaît donc que la résine n'est pas nécessaire (et même néfaste). Merci de toutes ces infos. PS : sur ce forum il est habituel de se tutoyer, mais ce n'est pas une obligation bien sûr. Et même si vous n'êtes pas petit nouveau, vous pouvez vous présenter parmi les intervenants fréquents sur le forum A bientôt peut-être ...
A découvrir sur Bricoleurdudimanche
Plus de 190 vidéos bricolage, pour apprendre à construire sa maison soi même !
Regarder les vidéos
DIY, inspirez-vous de nos idées déco !
Pas assez de budget pour votre déco ? Découvrez nos conseils pour la créer vous-même ! Soyez créatifs !
Voir nos conseils
Des vidéos pour tout savoir faire !
Des vidéos pour tout faire : tutos, trucs, astuces, savoir-faire, mode d'emploi, pour chaque instant de la vie.
Regarder les vidéos
Souvent surnommée le cœur de la maison, la cuisine est une pièce à vivre importante dans l’habitation.
Voir le dossier
La sécurité est un élément essentiel de l’habitation, dans ce dossier découvrez les différentes solutions pour protéger vos biens.
Voir le dossier
A votre avis, le DIY et la déco sont-ils du bricolage ?
Plan du site :
Fiches Bricolage|
Fiches Matériaux|
Astuces Bricolage|
Vos Brico Projets|
Enquêtes et Dossiers|
Forums
Général :
Conditions générales d’utilisation|
Qui Sommes-Nous|
Contact|
Gestion de l’abonnement newsletter
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des services et publicités personnalisés et pour analyser notre audience.
En savoir plusici .
X
Astuces brico-déco en vidéo ! Apprenez pas à pas des astuces bricolages et découvrez des idées de décoration.
Tout savoir sur la construction maison Le guide référence de l'autoconstruction. Plein d'idées, produits, et vidéos.
Besoin d'un pro pour vos travaux ? Trouvez l'artisan le plus proche de chez vous !
Besoin d’un coup de main pour le jardin ?

Découvrez nos conseils pour l’équiper, l’aménager et l’entretenir en toute saison.

dosage pour enduit de facade

Devenez membre
Identifiez-vous
Recevez la newsletter
Devenez membreIdentifiez-vous
Recevez la newsletter
Questions à Christian Pessey
Ecoutez mon émission   
1. Laréalisation d’un enduit muralcommence par la préparation de son support. Même neuf, il n’est jamais en parfait état avant d’avoir été recouvert par une couche d’enduit. Après réparation éventuelle du gros œuvre, la surface doit être propre et saine. Éliminez à la brosse la poussière et les impuretés qui peuvent s’y trouver. Comme dans le cas d’une surface à peindre, un support sale nuit à l’accrochage du revêtement. Dans ce cas, la dégradation est tardive mais inéluctable.
2. Le plus souvent, la structure à recouvrir est constituée de matériaux poreux. Pour sa préparation, l’enduit comporte une grande quantité d’eau, supérieure à celle nécessaire à sa cristallisation au séchage. Un support poreux, absorbant une grande partie de l’eau de l’enduit, risque d’en priver celui-ci pour une prise correcte. C’est le danger du pompage du gros œuvre par capillarité. Il est indispensable de mouiller le support avant d'enduire ; abondamment s’il s’agit de parpaings, de béton brut ou de briques creuses.
3. Préparez un enduit clair, c’est-à-dire très dilué : projetez-le sur la paroi humide du revers de la truelle. Ce gobetis, sous-couche à l’enduit définitif, joue un rôle important. Sa fluidité permet la première imbrication d’une matière dans l’autre. Le support rugueux présente autant de “pièges” à particules que de cavités ; ces aspérités jouent le rôle de crampons et solidarisent le gros œuvre et la couche d’enduit.
Le gros œuvre n’est jamais parfaitement plan ni vertical. Il est difficile de rattraper et de rectifier ces anomalies en passant la couche d’enduit de façon intuitive. L’enduit corrige les imperfections du support. L’épaisseur de l’enduit se situe dans une fourchette de 1 à 2 cm, sinon il se décolle inéluctablement. .
4. Disposez des cales de bois ou repères d’épaisseur sur le gros œuvre dont la face vous indiquera la surface finale de l’ enduit mural . Contrôlez leur alignement et leur verticalité avec une grande règle en bois ou en aluminium parfaitement droite.
5.  Contrôlez également le verticalité avec le fil à plomb. Assurez-vous, par la même occasion, que la paroi n’est pas convexe ; sinon, profitez-en pour lui rendre sa verticalité
6. Tirez un peu de mortier entre les cales pour évaluer l’épaisseur des futures couches d’enduit. Contrôlez que la ou les couches d'enduit ne dépassent pas les repères définis.
7. Pourfaire un enduit , gâchez à l’auge l’enduit à projeter sur le gobetis. Procédez à la truelle, d’un geste sec, comme pour un revers au tennis. Le gobetis facilite l’accrochage de cette lourde quantité d’enduit ; il est fait du même mortier que le gobetis. Sa surface est rugueuse. Jetez la totalité de votre mortier sur le mur, si possible en une seule fois. N'attendez pas qu'il commence à prendre!
8. Avant que le mortier ne commence à prendre, tirez la règle du bas vers le haut, sur toute la surface ainsi enduite. Prenez pour repères les cales d’épaisseur. Faites progresser la règle en un mouvement alternatif latéral. L'épaisseur de la couche sera ainsi parfaitement égalisée. Récupérez le mortier décroché en remontant et projetez-le de nouveau sur le mur. Reprenez la surface autant de fois qu’il est nécessaire.
9. Retirez les cales d'alignement en les faisant sauter délicatement avec le bout de la truelle. Le tirage de l'enduit avec la règle ne donne pas une surface parfaitement plane : certains manques peuvent subsister. Rebouchez-les à l’enduit, de même qualité que le premier utilisé. Passez la taloche en un mouvement circulaire. La surface doit être bien plane avant la finition.
10. Le mur étant entièrement enduit, rebouchez délicatement les manques avec du mortier, à la truelle.
11. Passez la taloche sur toute la surface enduite. Travaillez le plus rapidement possible avant que l'enduit ne commence à prendre.Commencez à le faire même si tout le mur n'est pas enduit. Le passage de la taloche permet de corriger encore les différences de niveau. Elle masque les étapes successives de progression. Elle donne une surface finale plane et régulière.
12. Passez une grosse éponge mouillée sur l’enduit taloché en un mouvement tournant. Cette étape lisse l’enduit pour le préparer à recevoir un éventuel revêtement mural ou uncrépi .
13. Dehors, aprèsenduire un mur extérieur , vous pourrez projeter un crépi classique en mortier à la tyrolienne, appelé aussi "crépi moucheté". Pourfaire un crépi , cette machine est constituée d'un carter à ouverture frontale pour charger le mortier. Des peignes métalliques tournent à l'intérieur de ce carter par l'intermédiaire d'une manivelle. Ils projettent régulièrement des particules d'enduit, qui forment autant de picots.
Ceci n'est pas une publicité mais une information sélectionnée par maisonbrico.com
Attention: les données fournies ici ne résultent pas d'un essai par l'équipe de
Maisonbrico.com mais
reposent sur les informations fournies par la marque, dont nous vous faisons profiter en priorité, dès
la
publication des dossiers de presse, pour vous aider à bien choisir.
Recouvrir un mur brut (en brique, en pierre ou en béton) d'un enduit, permettra d'obtenir une surface lisse apte à recevoir un crépi (en extérieur) ou un revêtement (en intérieur). Quel que soit le mur, pourenduire un mur , vous commencerez toujours par la projection à la truelle d'un enduit de fond, dit "gobetis", servant de sous-couche à l'enduit principal ("le corps d'enduit"). Celui-ci sera posé une fois le gobetis sec. Sur une façade, on pourra aussiappliquer un enduit de finitionet, enfin, un crépi moucheté à la tyrolienne.

dosage pour enduit de facade

Moteur de recherche

Rechercher

S'inscrire
Connexion

Editer mes informations

Se déconnecter

Posez votre question
Jeansy23- Dernière réponse le 28 déc. 2012 à 18:00parnicolas21
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?Oui  Non
Merci pour votre retour. N'oubliez pas de prendre quelques secondes pour remercier l'auteur :

Merci

Merci pour votre retour. Nous sommes désolés. Notre objectif est de vous donner la meilleure réponse possible.
Actualités|
Auto|
Carte de voeux|
Bricolage|
Cinéma|
Coiffure|
Coloriages|
Cuisine|
Recette|
CV|
Déco|
Dictionnaire|
High-tech|
Horoscope|
Jeux en ligne|
Pages blanches|
Pages jaunes|
Programme TV|
Restaurant|
Santé|
SMIC|
Test débit|
Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.
Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.
Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

dosage pour enduit de facade

Editer l'article

Administration

Connexion

Créer mon blog

Blog
:
Le blog de pace1

Description

:
Le blog de Pace pas simplement le sport mais la psychologie aussi. J'aimerai aussi offrir mes connaissances sur la maçonnerie.

Contact

La pratique des arts martiauxLa technique dans les arts martiauxFaire un bassin dans son jardin

<< NOS MODES DE CALCULS : visions...

Les assouplissements (3ième... >>
5 février 2012
7
05
/ 02
/ février
/ 2012
14:57
Published by pace1

-
dans
maçonnerie et bricolage

commenter cet article

<< NOS MODES DE CALCULS : visions...

Les assouplissements (3ième... >>

CROIRE EN DIEU ET NE PAS Y CROIRE.

CONSEILS ET ASTUCES

MON PERE ET MA MERE

COMPOSITION N°2. Un petit aperçu (guitare)

Un petit aperçu (guitare)

L'INCONSCIENCE AU VOLANT.

PAGE BLANCHE (aucunes idées)

NOS MODES DE CALCULS : visions élargies.

COMMENT BIEN DOSER LE CIMENT (N°2)

Les assouplissements (3ième étape)

CONSEILS ET ASTUCES

Links

MON PERE ET MA MERE

Voir le profil depace1sur le portail Overblog
Créer un blog gratuit sur Overblog
Top articles
Contact
Signaler un abus
C.G.U.
Rémunération en droits d'auteur
Offre Premium
Cookies et données personnelles

Nous allons voir un dosage de ciment pour la couche primaire d'un enduit extérieur. Le mélange obtenu sera d'une consistance liquide et d'un dosage élevé en ciment. En comparaison du sable ajouté pour le mélange avec le liant, le
sable aura une quantité assez moindre.
Cette couche primaire se nomme gobetis, couche d'accrochage qui ne sera ni talocher, ni frottasser. On projette le gobetis
en façade, en conservant les pics rendus par le jeté à la truelle ou à la tyrolienne.
Pourquoi  ? Elle va permettre une meilleure durabilité de l'enduit, et évite les décollements. On évitera également les surcharges, il faut garder une certaine régularité dans l'épaisseur.
Reprenons toujours la même formule de calcul pour le dosage.
600 : 1000 = 0.6                        Une brouette de sable 60 litres (12 à 15 pelles)
0.6 x 60 l. = 36 kg de ciment x 0.86 = 30.96 litres de ciments........ En pratique 3 sceau de 10 litres de ciment
2 à 3 sceau d'eau mélanger le tout jusqu'à obtention ; un aspect assez liquide mais pas de trop non plus, légèrement plus
liquide qu'une couche de finition. L'épaisseur du gobetis devra se contenter de 5 mm.
Je préfère détailler les différentes phases d'un enduit dans cette rubrique afin d'éviter des confusions, c'est plus facile à assimiler. Par contre vous pouvez me demander des conseils en allant sur mon blog pace1.over-blog.com.
sceaux = seaux

Quel calcul pour dire : deux seaux de sable pour un seau de ciment

dosage pour enduit de facade

SUJETS: OUVRAGES DIVERS ET FINITIONS
Rehausser un regard de fosse septique
Drains périphérique dans vide sanitaire
Enduit traditionnel
Le rôle de l’enduit sur la maçonnerie est de la protéger des intempéries, lui rendre une surface plane et de l’embellir.
Nous ne parlerons pas d’enduit de façade qui reste le travail de vrais professionnels qui exécutent aujourd’hui des enduits de finitions divers avec un enduit monocouche, mais d’un enduit pour un mur de clôture ou un enduit intérieur d’un garage, d’une remise …
Nous procédons généralement à trois couches d’enduits : la première couche, le gobetis, la deuxième couche, le corps d’enduit et la troisième couche, appelée couche de finition.
Pour les enduits extérieurs et sur la maçonnerie ancienne, il est préférable de faire un enduit au mortier bâtard (chaux et ciment). Aujourd’hui on trouve chez tous les marchands de matériaux, des sacs de ciment chaux.
La première couche : le gobetis ( accrochage) se fait quand la maçonnerie est bien sèche( 3 semaines mini)
Éliminez les plus grosses aspérités, les bavures, et humidifiez le support.
Dosage du mortier : 3 volumes de sable, 1,5 de ciment, 1,5 d’eau Epaisseur : de 3 à 8 mm suivant la planéité du mur
Application : assez liquide
Mise en oeuvre:A la truelle, en jetant le mortier sur le mur d’un coup sec et régulier
Aspect : très rugueux
Le gobetis
La deuxième couche : Le corps d’enduit se réalise 48 à 72 heures après le gobetis. Préparez des guides verticaux. Pour les arêtes vives mettre des planches fixées par des pattes à coulisses et sur le mur, les guides sont en mortier à la bonne épaisseur de 1 à 1,2cm d’aplomb et bien alignés entre eux.
Ces guides seront espacées de moins de 2 mètres (pour une longueur de règle métallique de 2m)
Guides
Remplissez entre les guides (CORPS D’ENDUIT), tirez la règle entre les guides( en sciant), toujours en montant
Rejetez du mortier dans les manques et retirez la règle de la même façon, puis talocher sans appuyer mais en égalisant le maximum le mortier afin d’avoir une surface plane mais pas lisse.
Dosage du mortier : 3 volumes de sable 0/5, 1/2 volume de ciment, 1/2 volume de , 1 volume d’eau
Épaisseur : de 8 à 12 mm
Application : plastique
Mise en oeuvre:A la truelle, en jetant le mortier sur le mur d’un coup sec et régulier
Aspect : régulier (tiré à la règle et taloché)
Corps d’enduit
Couche de finition : La troisième couche se réalise 72 à 96 heures après le corps d’enduit
Dosage du mortier : 3,5 volumes de sable tamisé, 1 volume d’eau, 1 vol de chaux
Épaisseur : de 3 à 5mm
Application : assez liquide :
Mise en oeuvre : A la truelle ou à la tyrolienne, projeter des surfaces de un mètre carré puis passer la tache éponge sans trop relaver mais pour obtenir un grain fin.
Aspect : très fin (taloché et feutré) granuleux en deux couches à l’aide d’une tyrolienne
NOTA : si vous désirez une finition claire, 1 vol de chaux blanche couleur pierre utiliser 1 vol de chaux de Vasselone. ` Pour les enduits extérieurs et sur la maçonnerie ancienne, il est préférable de faire un enduit au mortier bâtard. Prendre un mortier décoratif prêt à l’emploi reste une très bonne solution
Une question sans réponse, visitez notre forum Cliquez ICI
Abcmaçonnerie - 5, route
de Marbache - 54460 Liverdun (France)
S.A.R.L au capital de
5000 ¤ RCS NANCY B 480 261 007 CODE APE 723
Conseils, cours, initiation, formation en maçonnerie en direct sur le net. VOUS ÊTES SUR LE BON SITE
Quelles sont les proportions: hauteur des marches/profondeur à respecter pour des escaliers?
Mon escalier est il conforme ?est il fait dans les règles de l'art , n'y a t-il pas ici un vice de conception ?
Comment calculer les marches d'un escalier
Commentconstruire un perron pour1 sas d'entrée?
Comment dois-je pratiquer pour faire mon appui de fenêtre ?
Comment maçonner des paves de verres ?
Comment faire un poteau circulaire ?
Comment empêcher les odeurs des égouts de remonter dans l'habitation ?

dosage pour enduit de facade
Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.. Pouren savoir plus .     
TechniqueFaçadeSolutions
Articles qui devraient vous intéresser
Ce sont la nature et les caractéristiques techniques du support qui vont déterminer le type d’enduit à mettre en œuvre.
En restauration du bâti ancien, la mise en œuvre des enduits traditionnels doit répondre à deux principes de base inscrits dans les règles de l’art du DTU 26-1 (NF P 15-201) : une application en trois ou deux couches (voir encadré) et un dosage en liant dégressif entre la première et la dernière couche. L’utilisation généralisée de la chaux dans un mortier traditionnel favorise la perméabilité à la vapeur d’eau indispensable à la respiration des anciennes maçonneries. Chaux aérienne le plus souvent (sa consistance grasse donne des enduits souples, onctueux, très maniables) ou chaux hydraulique, dans tous les cas, c’est le taux de chaux libre qui caractérise la perméance d’une chaux. Plus le taux de chaux libre est élevé, plus le mur respire. Reste ensuite à trouver le bon équilibre entre le durcissement aérien et la prise hydraulique du liant en fonction de la destination du mortier… Tout un savoir-faire. En rénovation dubâti contemporain, il est possible d’utiliser des enduits monocouches d’imperméabilisation (voir encadré). Leur mise en œuvre est encadrée par le Cahier des prescription technique n° 2669-2 du Cstb (Centre scientifique et technique du bâtiment). Afin de laisser respirer le support, il faut, là encore, privilégier des enduits perméables à la vapeur d’eau. La classification "MERUC" (voir encadré) développée par le Cstb permet en un coup d’œil de repérer les caractéristiques techniques d’un monocouche !
L'utilisation généralisée de la chaux dans un mortier traditionnel favorise la perméabilité à la vapeur d'eau, indispensable à la respiration des anciennes maçonnerie. 
Risque d’ettringite à l’interface ciment/plâtre
Les monocouches d’imperméabilisation bloquent les échanges gazeux entre l’extérieur et l’intérieur : ils ne sont donc pas adaptés à la restauration des constructions anciennes en pierre, brique ou torchis. Point commun à toutes ces techniques, la préparation du support reste délicate. Hormis pour les monocouches d’imperméabilisation lorsqu’ils sont utilisés en enduit décoratif et appliqués sur un enduit hydraulique existant (à condition qu’il soit sain), les supports doivent être totalement débarrassés de leurs anciens revêtements ou de leurs enduits à base de plâtre. Il faut le rappeler, les enduits au plâtre sont incompatibles avec un enduit hydraulique A l’interface ciment/plâtre apparaît  systématiquement un développement d’ettringite. En résultent un gonflement puis un décollement de l’enduit. Un diagnostic en profondeur du support est donc indispensable avant toute intervention. Une étape nécessaire qui permettra de déterminer le type d’enduit à mettre en œuvre et la nécessité ou non d’utiliser un grillage métallique galvanisé fixé mécaniquement en renfort du sous-enduit (indispensable sur des maçonneries constituées de matériaux hétérogènes, de pierres dures, lisses ou non absorbante…).
Source : batirama.com /Virginie Bourgue t
C’est la technique de restauration du bâti ancien par excellence ! Les mortiers utilisés sont  la plupart du temps préparés sur le chantier et appliqués manuellement même si le DTU 26-1 autorise une mise en œuvre mécanique.
•La première couche appelée gobetisassure l’adhérence de l’enduit au support. Projeté en une couche de 5 mm d’épaisseur, la surface de ce mortier fortement dosé en liant doit rester rugueuse pour faciliter l’accrochage de la deuxième couche. Il faut attendre 48 heures minimum avant d’effectuer la seconde couche qui forme le corps d’enduit (appliquée sur le gobetis réhumidifié la veille) 
•La deuxième couche ou corps d’enduitde 15 à 20 mm d’épaisseur est appliquée en deux passes ou plus, dressé à la règle, serré à la taloche mais pas taloché pour conserver sa rugosité. Il sert à imperméabiliser et à redresser le support. L’épaisseur cumulée des deux premières couches doit être comprise entre 15 et 20 mm et assurer en tout point un recouvrement d’au moins 10 mm. Après 7 à 9 jours de séchage minimum, selon la nature du liant du corps d’enduit, la dernière étape consiste en une couche de finition de 3 à 7 mm d’épaisseur.
•La troisième coucheest exécutée en une ou plusieurs passes selon le type de mortier et l’aspect recherché. En plus de son rôle décoratif, cette couche de finition protège le corps d’enduit pour qu’il conserve toutes ses caractéristiques d’imperméabilisation.
Avantage :la mise en œuvre permet de retrouver les aspects de façade d’autrefois et de redresser des supports anciens très irréguliers
Inconvénient :le dosage en liant des différentes couches de mortier est très délicat. Un sous-dosage du gobetis se traduira par une mauvaise adhérence sur le support donc un risque de décollement. Un surdosage du corps d’enduit ou de la finition entraînera une fissuration de retrait. Le temps de mise en œuvre est très long.
Technique traditionnelle de restauration, la pose s’effectue exclusivement mécaniquement au moyen d’un pot pneumatique ou d’une machine à projeter. De plus en plus, les produits utilisés sont prêts à gâcher même si rien n’interdit les enduits faits sur chantier.
•La première couched’une épaisseur de 10 à 15 mm a un triple rôle : assurer l’adhérence de l’enduit au support, participer à son imperméabilisation et rattraper ses éventuelles irrégularités. Le mortier, fortement dosé en liant, doit être à consistance plastique. Le malaxage est donc à effectuer mécaniquement. Ce corps d’enduit est dressé à la règle mais non taloché pour lui conserver sa rugosité.
•La deuxième coucheva donner sa forme définitive à l’enduit et constituer un complément d’imperméabilisation. Elle ne devra être exécutée que lorsque la première couche aura fait une partie de son retrait. Le délai d’attente est donc de 7 jours minimum. Cette dernière couche de 8 à 12 mm d’épaisseur doit être appliquée sur le corps d’enduit réhumidifié, en une ou plusieurs passes.La compacité du mortier est obtenue par un serrage énergique et uniforme du mortier à la taloche. Le lissage à la truelle est interdit pour éviter les remontées de laitance ayant pour effet d’augmenter la sensibilité de l’enduit au faïençage et à la fissuration. L’épaisseur moyenne des deux couches doit être de 20 à 25 mm de façon à assurer en tous points un recouvrement d’au moins 15 mm.
Avantage :l’application mécanique diminue la pénibilité du travail. Il est possible d’utiliser des produits prêts à gâcher déjà adjuvantés.
Inconvénient :l’uniformité d’aspect étant difficile à garantir avec cette technique, l’enduit peut-être complété par une peinture, un badigeon…
Cette technique concerne exclusivement les enduits monocouches d’imperméabilisation pouvant bénéficier d’une certification CSTBat. La mise en œuvre est généralement mécanique. Certains produits autorisent cependant une application manuelle.
Les enduits monocouches d’imperméabilisation sont exclus sur des supports à base de plâtre, de bois et panneaux dérivés du bois, de plaques de fibres-ciment, de supports métalliques et de supports à base de terre comme le torchis, pisé, adobe.
•On vérifiera sur le certificatsa compatibilité avec le support, dans tous les cas : enduit applicable sursupport A (tous support verticaux en maçonnerie et béton à l’exclusion des supports peu résistants) ou support B (tous supports verticaux y compris les supports peu résistants). Un enduit trop lourd risque de provoquer l’arrachement d’un support ayant une faible résistance mécanique. L’application se fait en une couche, en une ou deux passes successives suivant la finition, espacées de deux à quelques heures seulement. Il est en effet nécessaire d’attendre que la première passe ait "tiré". Après finition, l’épaisseur du recouvrement doit être d’au moins 10 mm en tous points pour assurer son  rôle d’imperméabilisation.
•Le nombre de passes et l’épaisseur finalevont varier selon l’aspect recherché : pour une finition grattée par exemple, l’enduit est appliqué en une ou deux passes de 15 mm d’épaisseur totale ; une finition ribbée comporte une passe d’au moins 10 mm et une deuxième de 3 mm talochée en imprimant un mouvement vertical, horizontal ou circulaire suivant l’effet désiré. Il est toutefois conseillé d’éviter des épaisseurs supérieures à 20 mm qui risquent d’engendrer des fissurations.
Avantages :ces enduits prêts à gâcher évitent les problèmes de composition sur le chantier, en une journée, le chantier est terminé,les fabricants proposent une palette de couleurs très diversifiée.
Inconvénient :cette technique n’est valable que sur des supports plans ou dont les défauts d’alignement sont inférieurs à 10 mm, la durée de vie du mélange gâché est de 1 heure.
La classification "MERUC" défini  par le Cstb (Centre scientifique et technique du bâtiment) différencie les enduits monocouches d’imperméabilisation au travers de 5 de leurs caractéristiques techniques
Ces cinq caractéristiques MERUC sont mesurées après 28 jours de séchage et découpées chacune en 6 classes: la masse volumique M, l’élasticité E, la résistance à la traction R, la rétention d’eau U et le coefficient de capillarité C. Afin de mieux comprendre comment cette classification permet de choisir un enduit en fonction des caractéristiques mécaniques recherchées et des exigences de la façade sur laquelle il sera mis en œuvre, Laurent Petit, du service technique de la société PRB, Produits de revêtement du bâtiment, nous la commente point par point :
•la masse volumique apparente Mdu produit durci varie de 1 200 kg/m3 pour le classement le plus faible M1 à 1 800 kg/m3 pour M6.« La masse volumique conditionne l’ensemble des autres caractéristiques.Les enduits de classe M5 à M6 sont des enduits lourds à très forte consommation. Plus l’enduit est lourd, plus la cinétique de retrait est longue et plus sa valeur est importante. »
•l’élasticité dynamique Eest inférieure à 5 000 MPa en classe M1 et supérieure à 16 000 MPa pour la classe la plus élevée M6. « Les enduits de classe E4, E5 et E6 sont donc très rigides et, par conséquence, plus sensibles au faïençage et à la fissuration.Ils ne contiennent généralement pas ou peu de chaux.Ils ont donc une perméabilité à la vapeur d’eau très réduite surtout lorsqu’ils sont associés à une masse volumique supérieure à M4.»
•la résistance à la traction Rmesurée par flexion est inférieure à 1,5 MPa en R1 et supérieure à 3,5 MPa en R6. « Les enduits de classe R4, R5 et R6 sont plus pauvres en chaux, donc plus riche en ciment.La résistance, le module d’élasticité et la masse volumique sont trois caractéristiques interdépendantes.Pour la grande majorité des produits présents aujourd’hui sur le marché, une résistance élevée implique obligatoirement une masse volumique et un module d’élasticité importants.»
•la rétention d’eau Udéterminée sur la pâte (après malaxage au taux de gâchage moyen du produit) est inférieure à 78 % en U1 et atteint 95 à 100 % en U6. «  Les enduits dits traditionnels c'est-à-dire réalisés in situ sur le chantier présentent des rétentions d’eau très faible de classe U1 ou U2 Il est donc nécessaire d’humidifier abondamment le support avant application. »
•le coefficient de capillarité Cest inférieur à 1,5 pour le classement C1 et supérieur à 10 pour C6.« Plus l’enduit est léger, plus la capillarité est faible. En cas d’exposition à la pluie, choisir plutôt un enduit à faible capillarité C1 ou C2 .»
Saississez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)
Saississez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)
Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

dosage pour enduit de facade

Enduit traditionnel - ravalement de façade

Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
The interactive transcript could not be loaded.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

Howto & Style

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Cette vidéo,pour vous expliquer les étapes de l'enduit traditionnel à la chaux+sable.Dosage et explication sur la vidéo,enduit couché à la truelle et gratté

dosage pour enduit de facade

Réaliser un gobetis d'accroche pour enduit

Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
The interactive transcript could not be loaded.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

People & Blogs

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

comment réaliser un gobetis d'accroche pour enduit

dosage pour enduit de facade

Réaliser un enduit traditionnel - Bricolage avec Robert

Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
The interactive transcript could not be loaded.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

Howto & Style

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Technique de l'enduit traditionnel de maçonnerie en trois couches : gobetis, corps d'enduit et finition avec du mortier de ciment ou chaux. Vous pouvez également consulter gratuitement de nombreuses fiches brico surhttp://bricolage-avec-robert.com

dosage pour enduit de facade
Depuis le 16 mars 2017 : retrouvez-nous sur notre nouveau site surwww.tiez-breiz.bzh!
Le principe est de combler le volume du vide entre les grains de sable, par :
En effet, le dosage dépend essentiellement de la teneur en fines du sable :
un bon sable doit avoir un « équivalent sable » de l'ordre de 75 %, c'est le
pourcentage de sable propre par rapport aux fines. Les sables que l'on trouve couramment
dans le commerce sont des sables lavés, ayant un équivalent sable supérieur à 90 %. Le
rééquilibrage se fait donc :
Mais... un surdosage en fines entraîne un mortier à prise plus lente, sensible à la
pluie et au gel sur une période plus longue, une diminution de sa résistance mécanique,
et des retraits (faïençage).
Le dosage dépend aussi du foisonnement : le sable n'occupe pas le même volume
lorsqu'il est sec que lorsqu'il est humide : plus le sable est humide, plus il foisonne et
plus il faut en rajouter, pour un même volume de liant.
Les paramètres sont donc nombreux, lorsque l'on désire mettre en oeuvre un mortier de
qualité : les dosages indiqués ci-dessous sont ainsi donnés à titre indicatif.
Le fait que la densité du ciment soit voisine de 1 a entraîné les professionnels à
parler de kg/m³, ce qui est contraire à la règle de correspondance des unités de mesure :
il est en effet plus logique de parler de proportions de volume à volume. Pour la chaux
aérienne, la densité varie de 0,4 à 0,8, voire davantage, selon ses qualités : plus
elle est légère, mieux elle convient pour des travaux fins : finition d'enduits, badigeons.
Les dosages sont donc toujours donnés enrapports de volume .
à noter qu'une brouette remplie à ras contient 60 l.
Au XIXème siècle, les enduits étaient mono-couche. Les enduits en 2
voire 3 couches datent du XXème, avec l'apparition des matériaux préfabriqués aux
surfaces lisses, qui imposaient, et notamment pour les enduits durs à base de chaux
hydraulique, la présence d'une surface d'accrochage.
Un enduit sur mur de pierres, appliqué dans les règles de l'art, est composé de 3 couches :
Mais... en aucun cas, la finition ne doit être grattée : en effet, cette opération détruit la fine pellicule de calcaire qui protège l'enduit.
La dureté va donc du plus dur à l'intérieur, au plus tendre à l'extérieur ; dans le cas de mur en terre, les proportions sont inversées : le
plus tendre à l'intérieur, le plus dur à l'extérieur.
Voir également notre page sur lesenduitsà la chaux.
1 volume de chaux pour 4 volumes d'un mélange :
Le volume de chaux peut lui-même être constitué de :
La dureté du mortier est inversement proportionnelle à... la qualité de
l'appareillage ! Ne perdons pas de vue que nos maisons étaient maçonnées à l'argile...
Le dosage peut ainsi aller de 1 volume de chaux pour 4 à 7 volumes de sable.
Se reporter à notre page sur lesmurs .
Il s'agit de la forme de béton destinée à recevoir la chape et les carreaux, si toutefois sa présence est nécessaire.
1 volume de chaux hydraulique naturelle pour 3 volumes d'un mélange :
Se reporter également à notre page sur lessols intérieurs .
1 volume de chaux aérienne très pure, pour 2 volumes d'eau.
Best online blackjack casino gameshttps://onlineblackjack.money/games/ .

dosage pour enduit de facade
En juin, la pluie qui vient d'amont trempe la terre jusqu'au fond
Samedi 24 juin - Saint Jean-Baptiste

Travaux
Juin au jardin
Juillet au jardin
Calendrier du potager
Calendrier lunaire
Lune de Juin
Lune de Juillet
Lune du jour

Actualités
Toute l'actualité
Nouveautés livres
Agenda
Juin
Juillet
Tous les événements
Les stages de jardinage

Fleurs du printemps
Annuelles et bulbes
Vivaces et grimpantes
Arbres et arbustes
Fleurs de l'été
Annuelles et bulbes
Vivaces et grimpantes
Arbres et arbustes
Fleurs des autres saisons
Fleurs d'automne
Fleurs d'hiver

Par thèmes
Feuillages décoratifs
Jardin méditerranéen
Haies par thèmes
Plantes sauvages
Plantes du bassin
Palmiers et bananiers
Le jardin nourricier
Légumes du potager
Aromatiques, condiments
Plantes du verger

A la maison
Plantes du balcon
Cactus et succulentes
Orchidées, broméliacées
Plantes vertes et fleuries
Par critères
Familles botaniques
Critères divers

Aménagement du jardin
Mobilier et décorations
Au jardinage
Sol et amendements
Au jardin d'ornement
Arbres et arbustes
Au potager
Au verger

Maladies et ravageurs
Faune du jardin
Au bassin
Outillage et équipements
Arrosage
Reportages et rencontres
Parcs et jardins
Environnement, botanique

A la piscine
Balcon et terrasse
Dans la véranda
Animaux domestiques
Au bien-être
Dictionnaire du jardinier

Trucs divers
Trucs du jardin d'ornement
Trucs du potager
Trucs du verger
Trucs de la maison
Trucs du bassin
Trucs du balcon

Aménagement et jardins
Plantes du jardin
Légumes et potager
Fruits et verger
Autres vidéos

Entrées et hors d'oeuvres
Salades composées
Légumes
Poissons et fruits de mer
Gibier et viandes

Soupes et potages
Tartes et quiches
Gâteaux et desserts
Conserves et autres
Cuisiner les fleurs

Botanique
Jardin d'ornement
Potager
Jardin fruitier
Techniques de jardinage
Identification

Maison
Parcs, jardin et nature
Troc etbons plans
Petites annonces
La vie du site

Services en ligne
Analyse de sol
Aménagement de jardin
Membres
Concours du mois
Quiz jardin et botanique
Troc graines et plantes

Annuaires
Paysagistes
Pépiniéristes
Piscinistes
Jardineries

Tous les produits
Bons plans
Réductions et promo
Produits Au Jardin

Bricolage et décoration d'intérieur sont des activités connexes au jardin, alors si vous souhaitez échanger sur ce sujet, ce forum est le vôtre.
Bonjour, Je souhaite réaliser un enduit ciment le long d'un muret. Quelqu'un peut-il me renseigner sur le bon mélange à employer entre le sable et le ciment ? Merci par avance.
Montre moi ton jardin,
je te dirai qui tu es.
Bonjour Stp59, parlez vous bien d'enduire le muret ou de le crépir ? Toute fois, la solution qui me semblerait le mieux adaptée à vos attentes serait d'aller se faire conseiller chez "bricoducoin" et d'acheter un produit fini.
L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.
Je mélange 2/3, 1/3 sable et ciment et puis l'eau et bien je vois la consistance qui me convient. Je ne fais jamais de grosses quantités ainsi mon mélange n'a pas le temps de durcirdans l'auge
Montre moi ton jardin,
je te dirai qui tu es.
N'oubliez pas s'il n'y "YAPUKA", "IL FAUT QU'ON"vois les photos avant et après.
L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs.
salut! pour le ciment, ne pas oublié une poignée de chaux pour que le ciment fissure moins facilement! petit truc de pro!
Bonjour,
Je viens d'attaquer (enfin) l'enduit ciment sur le muret en parpaings qui constitue la ceinture de ma terrasse. Je n'arrive pas à obtenir un aspect lisse parfait comme les professionnels ; utilisent-ils un outil spécial? En ce qui me concerne, j'applique à la taloche mais ça fait des traces malgré tout.
Montre moi ton jardin,
je te dirai qui tu es.
coucou!
tu as pris une truelle trempé dans l'eau pour lisser? ca marche.
sinon le calibre du sable est trop gros.
yann muller a écrit : coucou!
tu as pris une truelle trempé dans l'eau pour lisser? ca marche.
sinon le calibre du sable est trop gros.
Montre moi ton jardin,
je te dirai qui tu es.
coucou
pour la consistance, au bout de quelques auges a béton, tu arriveras a avoir le dosage idéal.
après avec les différents types de granulats ou sable, les dosages changent un peu.
n'hésite pas a mettre un tout petit peu de chaud dans le ciment, cela évite les fissures.
bonne journée
yann muller a écrit : n'hésite pas a mettre un tout petit peu de chaud dans le ciment, cela évite les fissures.
Montre moi ton jardin,
je te dirai qui tu es.
Bonsoir,

Si je peux me permettre , j'utilise une grosse éponge de maçon humide que je passe sur le crépi frais et ainsi je diminue la "grossièreté" du talochage.

Gilles
Gilles,

Près de la nature, que du bonheur !!
Ceci dit, quelque soit le sable je pense qu'il y a également le coup de main. L'autre jour je regardais des pros faire un enduit, c'est lisse du premier coup et il vont 10 fois plus vite que moi
Bon courage pour demain
coucou.
alors le résultat est comment?
yann muller a écrit : coucou.
alors le résultat est comment?
Montre moi ton jardin,
je te dirai qui tu es.

Afficher :Tous les messages 1 jour 7 jours 2 semaines 1 mois 3 mois 6 mois 1 an
Trier par :Auteur Date du message Sujet
Ordre :Croissant Décroissant

Accueil du forum
Le fuseau horaire est réglé surUTC+02:00

Supprimer tous les cookies du forum

FAQ

L’équipe

Mentions légales
|Engagements
|Contact
| © 2017 Au Jardin
phpBB Metro Theme byPixelGoose Studio

Message

parstb59»jeu. 07 août 2008 8:24

Message

parRot68»jeu. 07 août 2008 8:31

Message

parpizzicato»jeu. 07 août 2008 15:16

Message

parstb59»ven. 08 août 2008 6:28

Message

parRot68»ven. 08 août 2008 6:53

Message

paryann.br»ven. 17 oct. 2008 17:32

Message

parstb59»mar. 03 mars 2009 19:19

Message

paryann.br»mar. 03 mars 2009 19:27

Message

parstb59»mer. 04 mars 2009 7:30

Message

paryann.br»mer. 04 mars 2009 12:33

Message

parstb59»jeu. 05 mars 2009 19:09

Message

parsupergillou81»jeu. 05 mars 2009 21:27

Message

parpizzicato»jeu. 05 mars 2009 21:28

Message

paryann.br»ven. 06 mars 2009 19:08

Message

parstb59»sam. 07 mars 2009 7:04
Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité
Nous sommes actuellement le sam. 24 juin 2017 5:31

dosage pour enduit de facade
Les enduits de maçonnerie, traditionnellement, pour clôtures ou façades de maison, d’ immeubles, de garages etc, se font en 3 passes. En sachant qu’ on peut le faire en 2 passes (grâce aux produits vendus sur le marché), l’ essentiel étant de recouvrir la surface de 2,5 cms d’ épaisseur de produit!
2-Votre enduit extérieur(1ère passe 0,5 cms d’ épaisseur):
Soit vous le faites à l’ ancienne, c’ est à dire la 1ère couche liquide comme une soupe (quasiment comme de la flotte) dosé à 450 kgs /m3 ou retenir une dose de ciment et 2 doses de sable de rivière (ou de carrière) et le mélanger avec de la fibre de verre (vendus chez tous les marchands de matériaux (y compris grande distribution) dans les doses prescrites dans le bétonnière durant quelques minutes (jusqu’ à ce qu’ il n’ y ait plus de grumeaux), en verser l’ équivalent d’ une demi-brouette (pour éviter la ségrégation) et balancer le produit à l’ aide d’ une grande truelle d’ un revers de main (comme au tennis en donnant un geste sec en fin de course). Pour cela, il faut prendre une quantité de produit de la brouette sur une grande taloche puis saisir le produit avec la truelle et jeter votre produit comme dit ci-dessus. Avant de jeter votre gobetis (1ère couche d’ enduit liquide), il est important d’ humidifier la surface au préalable.
3-Enduit de redressage(1,5 cms d’ épaisseur environ):
Une fois toute la surface désirée bien recouverte, attendre que ça sèche. 24 heures suffiront. L’ idéal étant de faire ses enduits à l’ automne et au printemps. L’ hiver, ça gèle (mauvais pendant la prise du produit) et l’ été, ça tire trop vite (même en mouillant, il y a risque de fissure, même si pour la 1ère couche c’ est anodin. Le manuel veut (quand on passe par les écoles de maçonnerie) qu’ avec des règles en alu, parallèles, placées à la verticale, tous les 2 mètres par exemple (tous les 10 mètres, avant gobetis, coller un joint de dilatation au SIKA) qu’ on fabrique des “nus” (guides de mortier en somme) qui, une fois sec vous serviront à étaler votre 2ème couche… Moi, je ne procède plus comme cela. Au lieu de mettre des règles en alu, avec des chevillettes, je plaque des tors lisses en acier sur la façade à enduire et je les fais tenir avec des chevillettes. Vous pouvez très bien les faire tenir avec des points de SIKA pour qu’ une fois secs vous puissiez enlever les chevillettes avant d’ enduire lors de votre 2ème passe
Une fois que vous avez mis vos guides, que vous avez fait votre 1ère passe liquide et que l’ ensemble est sec, vous allez devoir attaquer la 2ème couche. La 2ème couche doit être dosée à 350 kgs/m3 soit 1 dose de ciment (je privilégie le Vicat gris) pour 3 doses de sable). Elle doit présenter l’ aspect d’ une purée ni épaisse ni liquide mais bien entre les 2. Remplissez une brouette grâce à votre bétonnière. Mouillez la surface enduite de la 1ère couche à l’ aide d’ un tuyau d’ arrosage. Munissez vous d’ une règle en alu suffisammant grande pour couvrir 2 guides aux extrémités et comme pour la 1ère couche, chargez votre taloche avec votre truelle et envoyez votre mortier avec le même revers de main votre mortier sur la partie à enduire,  à partir du bas. Vous faites par ce biais, des “pâtés” bien serrés. Si la température extérieure est à 18 degrés avec un air légèrement humide sans vent, vous pouvez monter ainsi de 80 cms en gros. Une fois vos “pâtés faits sur ces 80 cms de hauteur, avec votre règle en alu propre que vous présentez sur son champ, vous la glissez sur les guides. Il se passe que toute la matière en trop se stocke sur la règle. Quand vous arrivez en surcharge, avec la truelle vous évacuez dans la brouette. “Il y a des trous dans l’ enduit que je viens de tirer” me direz vous. On s’ en fout. Pas gros comme une truelle, mais gros comme 10 cm2, ça passe encore. Vous procédez de cette manière sur toute la surface.
P.S: Certains placent des baguettes d’ angles dans les angles de façade… L’ intérêt est que vous angles sortants sont protégés des coups… A coller au SIKA et à faire tenir avec des chevillettes avant séchage avant de passer toutes couches d’ enduit.
4-E nduit de finition  (0,5 cms d’ épaisseur environ):
Pour l’ enduit final façon lissé, vous devez fabriquer votre enduit dosé à 250 kgs /m3 soit 1 dose de ciment pour 4 doses de sable cette fois. Votre mortier doit avoir un aspect de purée légèrement liquide. Vous remplissez votre brouette et vous chargez votre taloche après avoir préalablement mouillé la surface à enduire. La fibre de verre n’ est pas obligatoire mais elle est conseillée car elle empêche le fissurage lors du séchage et l’ enduit a une meilleure tenue dans le temps… Certains plaquent la taloche qu’ ils serrent sur la surface à enduire en montant… L’ idéal est de commencer à partir du haut de la façade et d’ enduire en montant en écrasant le mortier à la taloche ou à la truelle. Vous vous munirez d’ une frotasse en polystyrène pour finir le grain de l’ enduit final pour qu’ il ait l’ aspect lisse par des mouvements circulaires. Vous pouvez aussi bien frotasser avec la taloche. En été, il faut appliquer le produit et frotasser directement après. Ca va super vite et il faut mouiller tout le temps pour que le produit colle bien (super important). Toutes les particules adhèrent mieux ensemble, grâce à l’ eau. D’ où l’ utilité de commencer du haut de la façade, car le fait de mouiller tout le temps fait des traces sur l’ enduit si vous commencez du bas et vous finissez par avoir des traces de raccords et ça fait vilain. Donc, l’ enduit final doit commencer d’ en haut. Ainsi vous mouillez, vous enduisez, et vous frotassez et ainsi de suite….
Copyright © 2017BricoBistro . All Rights Reserved.
The Magazine Basic Theme bybavotasan.com .