bebe triste

Extrait des actes du colloque UNESCO 2000 « La douleur de l’enfant, quelles réponses ? », Paris
G. Danon- MD, psychiatre d’enfants Unité Fonctionnelle d’Analgésie Pédiatrique, Hôpital Trousseau, Paris 
INTRODUCTION La douleur et la dépression du très jeune enfant ont un point commun. Elles ont longtemps été et sont encore fréquemment mises en doute, non reconnues voire déniées. Le petit enfant ne peut avoir mal, ne peut être triste ou déprimé. Douleur physique et douleur psychique se confondent, suscitent des mouvements émotionnels contradictoires et posent de nombreuses questions théoriques et pratiques.La difficulté d’évaluation Difficulté d’évaluation de la douleur du nourrisson : un bébé a-t-il mal ? La difficulté à évaluer de façon adéquate, fiable et reproductible la douleur du bébé est vécue comme un obstacle majeur dans la prise en charge de la douleur du nourrisson et du très jeune enfant.La réaction douloureuse et la réaction de stress, sont théoriquement mesurables par des éléments « objectifs » telles la fréquence cardiaque et respiratoire, la tension artérielle. Pourtant, la composante nociceptive de la douleur aiguë ne peut être réduite, à elle seule, à la définition de la douleur. La notion de douleur perd certes alors en précision, mais elle étend ainsi son champ d’application.Difficulté d’évaluation de la dépression du nourrisson : un bébé peut-il être déprimé, peut-il se déprimer ? Cette même difficulté d’évaluation des syndromes du nourrisson se retrouve en psychiatrie du jeune enfant. Les difficultés de repérage des signes de dépression sont d’autant plus marquées qu’elles sont associées au refus de l’existence même d’un tel syndrome avant l’âge de la représentation symbolique (autrement dit grossièrement avant le langage, voire même pour certains avant la représentation de perte d’un objet relationnel).Pourtant le concept de dépression, au sens de l’adulte, c’est-à-dire, difficulté d’élaboration émotionnelle et cognitive d’une perte psychique, pourrait s’appliquer à l’enfant, à condition que l’on n’exige pas de lui la capacité de perception consciente de cette perte ou son expression verbalisée.Les écrits de Spitz sur l’hospitalisme, et les théorisations plus récentes de l’Attachement dans la suite de (J. Bowlby) et (Rutter) démontrent pourtant que le nourrisson, dès l’âge de 9 ou 10 mois, est capable de manifester par des signes clairs, un langage à expression corporelle et émotionnelle, la souffrance de la séparation brutale, de la négligence et de la carence affective.Au cours du premier semestre de la vie, le nouveau-né et le nourrisson, ne seraient-ils pas en mesure d’éprouver ces mêmes phénomènes ? Ce mode de raisonnement ressemble curieusement à celui déjà employé pour la douleur. La capacité que possède le nourrisson à s’exprimer est limitée. L’absence de moyens que nous mettons à notre disposition pour tenter de « décoder » son comportement participe à notre non-repérage des difficultés du très jeune enfant.Des arguments s’appuyant sur les recherches récentes en psychologie du développement sur les nombreuses compétences du nouveau-né et du nourrisson, à l’observation du bébé, à la clinique psychiatrique du bébé devraient octroyer au bébé, au minimum, le bénéfice du doute.LE BEBE Un être déjà complexe à la naissance avec des capacités de mémorisation étonnantes L’image rassurante du nourrisson simple tube digestif, rassasié, comblé, bercé, endormi, a disparu depuis que les connaissances acquises ces dernières années nous ont livré un bébé aux compétences étonnantes qui ne cessent de nous émerveiller.Le nouveau-né, à quelques heures de vie, est capable de reconnaître l’odeur et la voix de sa mère. Les recherches en psychologie du développement ont mis en évidence des comportements aussi élaborés, dès la naissance, que la capacité à imiter des mimiques faciales complexes comme la protrusion de la langue, ou de démontrer les capacités mnésiques extraordinaires du bébé. Le nourrisson est capable de se rappeler à plusieurs jours d’intervalle comment déplacer un mobile avec ses pieds dès l’âge de deux mois (et répéter l’expérience). Il possède, dès ce très jeune âge, des capacités de transformation de sa mémoire d’un canal sensoriel à un autre, par exemple reconnaître visuellement la forme d’une tétine qu’il a eue dans la bouche mais n’a jamais vue (Meltzoff).Les recherches sur la douleur du nourrisson ont pu ces dernières années mettre en évidence l’application de ces connaissances à la mémorisation du ressenti douloureux du très jeune enfant. Dès quelques jours de vie, les études sur le retrait du talon après un premier prélèvement ou encore la mémorisation de la douleur corporelle sur des études comparatives d’injections vaccinales, avec et sans anesthésique local, ont montré que le bébé réagirait plus intensément à la deuxième expérience douloureuse identique.Si le doute peut persister de savoir si oui ou non ce ressenti est néfaste à long terme, du moins l’existence du ressenti douloureux physique devient difficile à mettre en doute.La sensorialité du nourrisson est déjà très développée dès les premières semaines. Pourtant si le bébé a des capacités étonnantes, sa plus grande qualité est peut-être d’être avide de relation. Il est « construit » pour l’interactivité, pour mettre en place des interactions, comportementales et émotionnelles, avec un et même plusieurs adultes autour de lui, figures de référence (Tronick).Bien plus précocement qu’il ne semblait jusqu’à présent, le bébé possède des capacités à interagir avec deux personnes différemment, en se référant à l’une pour s’adresser à l’autre (social referencing des anglo-saxons). Cette capacité apparaîtrait dès l’âge de 4 ou 5 mois (Fivaz). Elle laisse supposer que déjà, à ce moment, le bébé est en mesure d’intégrer des mouvements émotionnels avec plusieurs personnages. Les mécanismes émotionnels et intrapsychiques du bébé restent encore inconnus dans leur détails, objet de recherche et de spéculation (Stern).Jusqu’à présent, toutes les nouvelles connaissances concernant le nourrisson ont donné des résultats dans le même sens : le bébé ressent et est capable, si l’on tient compte de son immaturité et de l’environnement compensateur, d’une grande palette sensorielle, émotionnelle et cognitive, toujours plus importante que ce qui en était perçu auparavant.Le très jeune enfant pourrait tout autant souffrir qu’avoir mal.LE BEBE DOULOUREUX, UN BEBE DEPRIME ? LE BEBE DEPRIME, UN BEBE DOULOUREUX ? Les classifications psychiatriques ont tenté de définir la dépression de l’enfant et du jeune enfant à partir des critères connus chez l’adulte, avec une forte tendance à l’adultomorphisme.L’épisode dépressif majeur La première classification psychiatrique utilisée, celle de l’Association Américaine de Psychiatrie, la DSM4, Diagnostic Statistic Classification, 4ème édition, est généralement citée comme référence. Elle énonce des critères très proches de l’autre grande classification mondiale, celle de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la Classification Internationale de Maladies ICD 10 (10ème édition).Les critères de la dépression sont les suivants : Un épisode dépressif majeur se définit lorsqu’il existe de manière habituelle, pendant deux semaines ou plus, en changement par rapport à un état antérieur, au moins un des deux critères essentiels suivants :  1. Humeur dépressive 2. Perte d’intérêt ou de plaisir et au moins cinq des neuf critères symptomatiques suivants :
Cette définition du DSM4 précise que l’existence d’un trouble dépressif doit être non spécifique. Ceci veut dire que la dépression ne doit pas être liée à une affection connue ou à un deuil récent (inférieur à un an).Cette définition pose deux problèmes : Elle limite la dépression à « épisode dépressif majeur » au sens de sa définition psychiatrique. Elle exclut le deuil et la maladie somatique grave associée.Ces limitations de nosographie peuvent entraîner une minimisation des troubles et une absence de prise en charge de ces dépressions.Bien que chaque item précise que l’observation du patient autant que sa propre plainte doivent être prises en compte, un nombre important d’items sont peu adaptés au jeune enfant. On retrouve le ralentissement et les difficultés d’alimentation et de sommeil comme éléments communs à tous les âges de la vie.La description de l’épisode dépressif de l’adulte semble au premier abord très différente du syndrome douloureux chronique. Seule la grande prostration mélancolique se rapproche de l’atonie psychomotrice massive, nettement plus rare chez l’adulte que chez l’enfant. De plus, les circonstances d’installation du syndrome et le discours du patient lui-même sont les éléments clés sur lesquels s’appuient le diagnostic. Chez l’enfant très jeune, ce dernier élément est absent et les circonstances sont relatées par l’adulte principal « caregiver » (dispensateur de soins).Cependant, tout épisode dépressif nouveau chez l’adulte fait toujours rechercher et éliminer un diagnostic de maladie chronique ou maligne. Les patients présentant des pathologies somatiques graves sont plus fréquemment sujet à des épisodes dépressifs.Chez l’enfant, la « dépression affective » a donné lieu à des tentatives de caractéristiques plus spécifiques sans que pour autant une définition à part entière de la dépression de l’enfant puisse être acceptée dans les classifications existantes.La dépression de la première enfance En 1994 apparaît la seule classification existante en psychiatrie du nourrisson : La Diagnostic classification 0-3 (Greenspan, 1994).Cette classification tente de repérer à travers une approche multi-axiale la psychopathologie du nourrisson et du très jeune enfant. Elle distingue plusieurs catégories de troubles dont les troubles de l’affect. Au sein de ceux-ci se situent les troubles de l’humeur, répartis en deuil prolongé et réaction de perte, et la dépression de la première et de la petite enfance. S’y ajoute le trouble mixte de l’expression émotionnelle bien distinct de la dépression.Æ Humeur dépressive ou irritable.Æ Diminution de l’intérêt et /ou du plaisir à se livrer aux activités en rapport avec leur développement.Æ Diminution des capacités de protestation.Æ Geignements et/ou pleurs excessifs.Æ Diminution des interactions sociales et des initiatives.Auquel on ajoute :Æ Troubles du sommeil.Æ Troubles de l’alimentation avec perte de poids ou absence de prise de poids attendue compte-tenu de l’âge et du développement. La durée des troubles doit être > ou = à deux semaines. En sont exclus les troubles liés de façon manifeste à des maltraitances graves ou les troubles liés à une situation d’ajustement.L’évaluation de ces éléments nécessite de pouvoir évaluer la différence entre le comportement habituel de l’enfant et l’état actuel en rapport avec le développement et les capacités émotionnelles attendues pour l’âge. Il faut ainsi mettre en perspective le développement émotionnel autant que le développement psychomoteur.Ces définitions de la dépression peuvent être mises en perspective avec celle de l’atonie psychomotrice telle qu’elle a été élaborée par A. Gauvain-Piquard :Atonie psychomotrice :Æ Disparition de l’initiative motrice.Æ Latence et lenteur des mouvements.Æ Réduction de la mobilité spontanée réduite aux seules extrémités.Æ Perte de l’ajustement postural.Atonie psychique : Æ Désintérêt pour le monde extérieur.Æ Altération de la capacité à réagir.Æ Altération de la capacité à interagir. L’atonie psychique est peu différente en apparence du syndrome dépressif. La diminution des interactions = l’altération des capacités à réagir et à interagir. Le désintérêt pour le monde extérieur = diminution de l’intérêt et du plaisir aux activités habituelles. La lenteur est présente dans les deux situations. Une approche sémiologique fine pourrait démontrer des différences au niveau du ralentissement même, global dans la dépression, différent dans l’atonie psychomotrice où la mobilité des extrémités persiste.
Le contexte, l’histoire de la maladie, l’histoire de l’enfant lui-même et de sa famille vont participer au diagnostic différentiel. Dans le doute persistant, un essai médicamenteux est possible.La dépression est une pathologie souvent insidieuse et lente. Les antalgiques, même si il s’agit du Laroxyl® antidépresseur tricyclique, ne peuvent transformer le tableau en quelques heures. Par contre, s’il s’agit de dépression, les tricycliques « réaniment » un bébé en atonie psychomotrice.La qualité et la quantité des interactions sont également des éléments primordiaux. La modification rapide et brutale de la qualité des interactions dans un sens dit « positif », sous traitement médicamenteux, oriente vers une origine douloureuse plus que vers un trouble de l’humeur partiellement intriquées à des difficultés relationnelles parent-enfant.Le bébé possède une gamme déchiffrable de manifestations d’appel plus limitée que l’adulte. La douleur, la douleur comme la souffrance et la tristesse se retrouvent donc dans des voies communes d’expression.Du moins pouvons nous interroger ce que nous observons et ce que suscite en nous les manifestations du bébé dont le silence comme les pleurs sont des appels.« Un bébé tout seul, ça n’existe pas »
Bowlby J.(1969-1982) Attachment and Loss, 3 volumes, New York basic Books.DC 0-3 : Classification diagnostique de 0 à 3 ans(1998) sous la direction de Greenspan R., Médecine et Hygiène.DSM4 :Diagnostic Statistic Manual 4ème Edition (1994).Fivaz-Depursinge E.(2000) Le bébé et la triangulation,in Alliances autour du bébé : De la recherche à la cliniquesous la direction de Maury M., Lamour M., PUF, Paris.Pichard-Léandri E., Gauvain-Piquard A.(1989), La douleur de l’enfant, Medsi/McGraw-Hill.Meltzoff A. N.(1999) Origins of theory of mind, cognition and communicationJournal of Communication Disorders , 32, 4, pp251-69.Rutter M.(1981) Maternal deprivation reassessed Harmondsworth, England.Spitz R.(1945) Hospitalism. An inquiry into the genesis of psychiatric conditions in early childhood.Psychoanalytic Study of the Child ,1 ; pp53-74.Stern D. N. (1985) The interpersonal world of the infant, New York basic Books.Tronick E.(1981) Infant communicative intent : the infant’s reference to social interaction, in R.E. Stark (ED) Language Behavior in Infancy and early childhood.
Accueil|
Contact|
Mentions légales|
Liens
|
Appels à projets

Disparition de l’initiative motrice
Réduction de la mobilité spontanée réduite aux seules extrémités
Diminution de l’intérêt et /ou du plaisir à se livrer aux activités
Diminution des capacités de protestation
Altération de la capacité à interagir
Diminution des interactions sociales et des initiatives

bebe triste

Suivez-nous

Données et cookies
Nous écrire
Qui sommes nous ?
Plan du site
Mentions légales
Mal connu chez l’enfant, le syndrome
dépressif peut être une réponse à un comportement qui change
de façon brutale, avec des signes de tristesse au quotidien.
Pourquoi les enfants sont-ils touchés par la dépression
?
Il change !Difficile de
savoir pourquoi nos petits changent d’attitude d’un coup. Du
super actif au super abattu, l’enfant n’a pas encore un
tempérament très stable avant ses 6 ans.
Actuellement, la dépression
chez l’enfant concerne environ 2% d’entre d’eux, selon le
psychothérapeute Luis Véra.
Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la
Santé),deux enfants sur cent vont déprimer à
un moment donné.Chez les
adolescents, le chiffre atteint six sur cent d’entre
eux.Les garçons sont plus touchés pendant
l’enfance alors que les filles le sont plus, au moment de
l’adolescence.
Troubles dépressifs
chez l’enfant :
– La
tristesse dépressive : intense, en continu, rarement exprimée
verbalement, douleur morale, masque facial triste
– Inhibition gestuelle et verbale : attitude de retrait, de
lassitude, pauvreté d’expression, apparente
indifférence- Inhibition intellectuelle :
processus de la pensée ralenti, chute des résultats
scolaires, troubles de l’attention et de la concentration,
difficultés globales dans les apprentissages, jusqu’à l’échec
scolaire franc- Troubles du comportement : des
attitudes d’agitation extrême, instabilité, manifestations
agressives, clowneries ou provocations d’où des difficultés
dans l’insertion sociales des enfants-
Propension aux accidents et aux blessures : plus souvent
victimes d’accidents ou de blessures inexpliquées, recherche
des situations dangereuses- Difficultés à jouer
: désinvestissement des activités qui sont sources de
plaisir- Troubles somatiques : plaintes
corporelles avec difficultés de l’endormissement, réveils
nocturnes, anorexie ou accès de boulimie, voire incontinence
anale
C’est peut être une dépression
! « Je n’ai pas
envie.. », « Je suis nul..», « J’y arriverai pas !
»…Ce sont ce genre de petites
phrases que votre petit ressasse depuis quelques semaines,
dès qu’il s’agit d’entreprendre une nouvelle activité. Il se
déprécie devant vous et vous n’y comprenez plus rien.
Alors que certains parents se disent qu’il a
le droit de changer et de ne plus vouloir pratiquer certains
loisirs comme avant,il faut toujours se
demander si cela ne cache pas quelque chose de plus
profond. Longtemps
considérée comme un trouble secondaire, la dépression des
petits enfants est souvent une souffrance mal connue de
l’entourage familial.
Christine Diego

Article mis à jour le17 janv. 2017

bebe triste

De A à Z
Dossiers
Blogues
Magazine
Infolettre
Actualités
Outils
Tests

Grossesse Ouvrir

1er trimestre
2e trimestre
3e trimestre
Accouchement
Santé et bien-être
Infolettre

0 à 12mois Ouvrir

Développement
Nourrir
Soins et bien-être
Vie de famille
Apprentissages et jeux
Fiches d’activités
Santé

1 à 3ans Ouvrir

Développement
Lecture et langage
Alimentation
Soins et bien-être
Vie de famille
Garderie
Apprentissages et jeux
Fiches d’activités
Santé
Comportement et discipline

3 à 5ans Ouvrir

Développement
Lecture et langage
Alimentation
Vie de famille
Garderie
Apprentissages et jeux
Fiches d’activités
Comportement et discipline
Santé

5 à 8ans Ouvrir

Développement
À l’école
Jouer et bouger
Fiches d’activités
Vie de famille
Lecture et langage
Alimentation
Comportement
Santé

Rappelez-vous que les enfants ne se développent pas tous au même rythme dans tous les domaines. L’information sur ce site web est conçue pour être générale. Si le développement de votre enfant vous préoccupe, le mieux est de consulter son médecin.
Lorsque vous réagissez rapidement et adéquatement à sespleursou à ses cris d’inconfort,
Lorsque vous lui faites des câlins et lui parlez affectueusement,
Lorsque vous lui faites écouter unemusiquedouce ou une berceuse,
Lorsque vous le laissez vous agripper le doigt au moment de le nourrir ( au seinou aubiberon ),
Lorsque vous le nourrissez chaque fois qu’il a faim,
Votre opinion est importante. Merci de nous dire ce que vous pensez du texte :
Q1 – Est-ce que l’information de cette page est pertinente?

Très pertinente (c’est l’information que j’espérais)
Pertinente
Peu pertinente
Très peu pertinente (ce n’est pas l’information que j’espérais)

Actualités
Qui sommes-nous?
Contactez-nous
Magazine
Infolettre

Twitter
Facebook
Pinterest
YouTube

Le développement affectif permet à l’enfant de comprendre et d’exprimer les émotions qu’il ressent à mesure qu’il grandit. Les nouveau-nés commencent à exprimer des émotions dès qu’ils viennent au monde. Au cours des mois suivants, ils montrent leur tristesse et leur joie.
Au cours des prochaines semaines, il commencera à :
Votre bébé a une personnalité unique qui se développera à son propre rythme. Mais vous pouvez contribuer à favoriser ce développement en mettant en pratique l’approche parentaleRéconforter, jouer et enseigner . Cette approche a été conçue pour s’intégrer facilement à votre routine quotidienne. Adapté à l’âge actuel de votre bébé, le tableau ci-dessous vous donne des exemples de petits gestes bénéfiques à son développement affectif.
Révision scientifique :Stéphanie Duval, professeure en éducation préscolaire à l’Université du Québec à Chicoutimi Recherche et rédaction :Équipe Naître et grandir Mise à jour :Décembre 2015
Naître et grandir offre une source d’information fiable et validée par des professionnels de la santé. Notre site soutient les parents dans le développement de leur enfant. Naître et grandir est financé et publié par la
Fondation Chagnon .
Avertissement. Le contenu diffusé sur ce site Web ne sert qu’à des fins d’information et ne remplace pas l’opinion d’un professionnel de la santé ou du développement des enfants.

bebe triste

De l’info, du fun et des vidéos irrésistibles… Le meilleur de l’actu est sur Facebook
Accueil/Forum/Bébés/ Bébé triste
Bonjour, Je voudrais avoir des témoignages de parents qui retrouvait leurbébétriste en fin de journée en venant le récupérer chez lanounou … Je souhaiterais savoir si ça s’est passé et s’ils avaient trouvé la cause. Ma fille a 6 mois et elle a fait une semaine chez sa « tata » et je la trouve ‘inerte » et triste quand je la récupère…
Quand embrasser un bébé peut le tuer…
Quand embrasser un bébé peut le tuer…
Le crawl du nouveau-né : Quand bébé rampe jusqu’au sein maternel
Quand bébé rencontre le chien de la maison pour la première fois…
oui c étrange… elle ne pleure pas qd tu la dépose ? en tt cas c’est à surveiller, il ne faudrait pas qu’il se trame qqch de malheureux….
oui c étrange… elle ne pleure pas qd tu la dépose ? en tt cas c’est à surveiller, il ne faudrait pas qu’il se trame qqch de malheureux….
Elle hurlait les premiers jours et je me suis dit que c’était la séparation… Maintenant je me demande si elle ne s’ennuie pas car je ne pense pas que lanounoujoue souvent avec elle et comme ma petite ne se déplace pas encore…A la maison quand elle commence à s’impatienter je luimontreun nouveaujouetet c’est reparti. Mais là quand je viens la chercher, elle ne me sourit même pas, elle a l’air triste ou bien peut être m’en veut-elle? Je lui fait des bruits qui la fontrired’habitude et …rien. En rentrant à la maison, il faut attendre un peu pour qu’elle retrouve son joli sourire… Je ne sais pas trop quoi penser.
Elle hurlait les premiers jours et je me suis dit que c’était la séparation… Maintenant je me demande si elle ne s’ennuie pas car je ne pense pas que lanounoujoue souvent avec elle et comme ma petite ne se déplace pas encore…A la maison quand elle commence à s’impatienter je luimontreun nouveaujouetet c’est reparti. Mais là quand je viens la chercher, elle ne me sourit même pas, elle a l’air triste ou bien peut être m’en veut-elle? Je lui fait des bruits qui la fontrired’habitude et …rien. En rentrant à la maison, il faut attendre un peu pour qu’elle retrouve son joli sourire… Je ne sais pas trop quoi penser.
Oui je te comprend … tu en a parlé à l’ass mat ? elle ne garde pas d’autres enfants ?
Oui je te comprend … tu en a parlé à l’ass mat ? elle ne garde pas d’autres enfants ?
Non je ne lui en ai pas parlé… en fait au début ma fille hurlait le tps où je partais. Ensuite elle chouinait et maintenant je la trouve triste. Aujourd’hui lanounoum’a dit que ma petite avait été un ange, avant d’ajouter qu’elle leur avait « foutu la paix »… J’ai trouvé ça limite pour parler d’un petit… En même tps c’était son premier jour complet en nounou et je la soupçonne d’être un peu malade car la nounou m’a dit qu’elle n’avait pas voulu finir ses 2 bib alors qu’elle ne laisse jamais (je pèse mes mots) rien ds le bibi.
Ça me tracasse… J’ai repris mon boulot aujourd’hui… Je trouve lanounougentille mais on ne peut savoir ce qu’il se passe lorsque l’on est pas là… Est l’adaptation qui perturbe monbébé? la nounou manquerait-elle de tact seulement ? Macollègueme racontait aujourd’hui que son fils était trop content d’aller chez sa nounou il qu’il ne calculait même pas samèrequand elle venait car il jouait à fond. Je préfèrerait ça.
Non je ne lui en ai pas parlé… en fait au début ma fille hurlait le tps où je partais. Ensuite elle chouinait et maintenant je la trouve triste. Aujourd’hui lanounoum’a dit que ma petite avait été un ange, avant d’ajouter qu’elle leur avait « foutu la paix »… J’ai trouvé ça limite pour parler d’un petit… En même tps c’était son premier jour complet en nounou et je la soupçonne d’être un peu malade car la nounou m’a dit qu’elle n’avait pas voulu finir ses 2 bib alors qu’elle ne laisse jamais (je pèse mes mots) rien ds le bibi.
A ta place je chercherai ailleurs, ta fille est triste, elle ne mange pas bien chez lass mat, et elle tiend des propos qui personnellemt me choque. Demarche d’autres ass mat , ton histoire ne sens pas bon. Pauvre choupette, elle mérite une bonnenounou . Ca me dégoute ce genre de bonnefemme .
Ça me tracasse… J’ai repris mon boulot aujourd’hui… Je trouve lanounougentille mais on ne peut savoir ce qu’il se passe lorsque l’on est pas là… Est l’adaptation qui perturbe monbébé? la nounou manquerait-elle de tact seulement ? Macollègueme racontait aujourd’hui que son fils était trop content d’aller chez sa nounou il qu’il ne calculait même pas samèrequand elle venait car il jouait à fond. Je préfèrerait ça.
Change Si ca te tracasse ecoute ton instinct demamanet ecoute ta fille qui te montre quelle nest pas heureuse chez cettefemme .
A ta place je chercherai ailleurs, ta fille est triste, elle ne mange pas bien chez lass mat, et elle tiend des propos qui personnellemt me choque. Demarche d’autres ass mat , ton histoire ne sens pas bon. Pauvre choupette, elle mérite une bonnenounou . Ca me dégoute ce genre de bonnefemme .
Ben j’en parlais avec le papa et on va voir cette semaine, si elle s’habitue mieux et peut être est ce juste une maladresse verbale même si je trouve ça un peu choquant. Si je la trouve triste je lui en parlerais à lanounou . C’est délicat car si c’est unefemmepeu recommandable je n’ai pas envie qu’elle délaisse ma fille parce que je l’ai vexée… Si je la retrouve souriante en fin de semaine je serais rassurée, sinon… il faudra en effet que je redémarche des ass mat. En espérant travailler avec une nounou qui jouerras avec ma fille.
Elle garde 2 autres enfants qui ont 18et presque 3 ans… La petite est toujours très discrète mais aucun d’entre eux n’ont l’air malheureux. Mais eux ont l’age de jouer tout seul la journée. Ma fille reste 1/2 h (et je trouve ça bien à 6 mois!) et ensuite il faut lui proposer autre chose… C’est vrai qu’elle a aussi l’air fatiguée mais lanounoume dit qu’elle dort bien. Le grand jouait plus loin ms la plus jeune était ds lapoussetteà côté quand elle m’a dit ça.
Change Si ca te tracasse ecoute ton instinct demamanet ecoute ta fille qui te montre quelle nest pas heureuse chez cettefemme .
vivietpharel tu est trop impartiale dans tes réponses, 8jours s’est court pour quebébésoit content et s’ouvre a faire connaissance avec les autres après, il faut que lamamansoit vigilante et regarde aussi le comportement de l’ass mat (cettefemmecomme tu dit) avec le bébé et autres enfants si elle en garde d’autre. Mais nous savons toutes que tout les enfants s’adaptent de suite, certains oui, d’autre mettront plus longtemps
Elle garde 2 autres enfants qui ont 18et presque 3 ans… La petite est toujours très discrète mais aucun d’entre eux n’ont l’air malheureux. Mais eux ont l’age de jouer tout seul la journée. Ma fille reste 1/2 h (et je trouve ça bien à 6 mois!) et ensuite il faut lui proposer autre chose… C’est vrai qu’elle a aussi l’air fatiguée mais lanounoume dit qu’elle dort bien. Le grand jouait plus loin ms la plus jeune était ds lapoussetteà côté quand elle m’a dit ça.
donc avec des enfants de cet age, l’ass mat peutgérerson temps plus facilement pour tonbébé demande lui ce qu’elle fais avec elle, sans toujours l’a stimulé , il faut qu’elle joue, qu’elle lui parle, qu’elle chante des petites chansonsque faisait la petite de 18mois dans lapoussette?A+
Je sais je suis butée sur mes réponses mais bon mon premier ressenti face au témoignage ma touché, et france a raison. Que faisai l’autre petite ds lapoussette? Moi je la trouve bizarre…. Il faut du tps pr ladaptation certes ms ds le doute vu ce qui se passe déja, si c pr etre angoissé tte la journée au boulotil y a des ass mat super qui je suis sure sauront rassuré cettemamanet avoir un meilleur feelingavcla petite.

bebe triste

Reçois chaque mois tes 5 snacks préférés pour grignoter sans culpabiliser
Accueil/Forum/Grossesse/ Maman triste, bébé triste?
Bonjour les filles Alors voila, je suis à 19sg+3 et, je me pose des questions sur ce que ressent monbébé . Est ce que quand la futuremamanest triste,déprimée , mal dans sa peau ou dans sa tête, énervée, fâchée, frustrée, contente, heureuse, émue…est ce que le bébé le ressent ou est ce juste une légende accompagnant lamaternité ?Et s’il le ressent, en cas de sentiments négatifs, est ce que ça entraîne des répercussions psychologiques sur lui? Ce week end je me suis tapée une grosse crise de larmes (à cause des hormones, pour un motif tellement ridicule que je peux pas vous donner la raison) mais sur le coup, j’étais sincèrement profondément malheureuse.Et après coup, je culpabilise un peu parce que je me demande si mon bébé n’a pas ressenti tout ça. Qu’est ce que vous en pensez?
Ce bébé voit sa maman pour la première fois !
Ce bébé voit sa maman pour la première fois !
Quand embrasser un bébé peut le tuer…
Moment émotion pour cette maman qui porte pour la première fois son bébé né prématurément
Ne t’inquiète pas! Bonjour, J’entame mon dernier mois degrossesseet, même si tout se passe bien, je suis passée par des phases destresset d’ angoissetrès fortes (ridicules parfois aussi!) Sur le coup moi aussi, je me suis beaucoup culpabilisée mais ça ne sert à rien sinon à se rendre malade encore davantage. Tonbébémène sa petite vie et je ne pense pas qu’il puisse ressentir encore ce que tu ressens. Dis toi que tu as le droit de te sentir triste par moment et ça ne veut pas dire que tu ne penses pas à ton ptit bébé bien au contraire! Si on se culpabilise à ce point c’est qu’on est déjà folle d’amour pour ces p’tits bouts d’chous!Un dernier conseil: dis-toi que ton bébé est bien dans ton ventre et si tesangoissespersistent, pourquoi pas penser à l’ acupunctureou l’ homéopathiepour te détendre.A bientôt et bonne grossesse !
Moi aussi j’ai fait une crise de larme vendredi soir pour une raison débile!…. mon mari ne comprenait pas, on s’était un peu disputès, mais pas grave, et ma réaction a été exagérèe…. je croie que je me suis défoulée en pleurant.. j’avais besoin de pleurer dans ce moment!… je sais pas bien pourquoi… il y a des jours aussi où je suis un peu ‘ déprimée ‘ (c’est un mot fort pour moi, c’est pas vraiment déprimée mais un peu triste sans raison apparente..) et pourtant je suis ravie d’ être enceinte !… ce doivent être les hormones……… moi aussi je me demande si le bb le ressent… lili 13sa
Il ne faut pas exagérer J’en ai parlé avec lagynécoavec laquelle je faisais de l’ haptonomielors de ma premièregrossesse . Oui,bébésent nos états d’âme, mais cen’est pas pour autant que c’est grave ou pas bien. Déjà en utéro, bébé apprend que parfois on est heureux, parfois on es triste, etc., que la vie est comme ça. Ce qui peut être vraiment mauvais pour le bébé c’est unemèrevraiment dépressive (dans le sens médical du terme), mais pas une petitedéprimepassagère. Et puis, futuremaman , pourquoi te cacherais-tu de ton bébé? Tu es parfois triste, tu as le droit, bébé comprendra; tu es humaine, et le savoir l’autorisera lui aussi à exprimer ses sentiments comme il le sentira… Allez, on souritCorina 8sg+5
Voila ce que j’ai lu dans le magazine Ca m’interesse du mois de mai: Que perçoit lefoetuspendant lagrossesse ? les émotions subies par lamèrene lui sont pas épargnées. des évènements penibles, la violence conjugale, par exemple, declenchent chez la femmeenceinteune reponse inflammatoire. Celle-ci se manifeste par une elevation du taux de certainesproteinesdans le sang de lamere , provoquant une reponse inflammatoire chez le foetus. au canada, les femmes ayant subies la « crise du verglas » en 1998, ont donnenaissancea des enfants plusanxieux ,depressifset agressifs que la moyenne, selon une etude du departement de psychiatrie de l’universite de montreal. mais bon, dans cet article, les cause destress , etc, sont quand meme assez intenses et je ne pense pas qu’une crise de larme ai un effet quelconque sur lebebe . en tout cas, je te souhaite une bonne grossesse
Ne t’inquiète pas! Bonjour, J’entame mon dernier mois degrossesseet, même si tout se passe bien, je suis passée par des phases destresset d’ angoissetrès fortes (ridicules parfois aussi!) Sur le coup moi aussi, je me suis beaucoup culpabilisée mais ça ne sert à rien sinon à se rendre malade encore davantage. Tonbébémène sa petite vie et je ne pense pas qu’il puisse ressentir encore ce que tu ressens. Dis toi que tu as le droit de te sentir triste par moment et ça ne veut pas dire que tu ne penses pas à ton ptit bébé bien au contraire! Si on se culpabilise à ce point c’est qu’on est déjà folle d’amour pour ces p’tits bouts d’chous!Un dernier conseil: dis-toi que ton bébé est bien dans ton ventre et si tesangoissespersistent, pourquoi pas penser à l’ acupunctureou l’ homéopathiepour te détendre.A bientôt et bonne grossesse !
Merci Merci PtiteMèrepour ta réponseCa me rassure.Moi en fait, tout se passe bien, c’est juste que mes réactions sont très démesurées parfois et moi qui ne pleure jamais, je peux me mettre à pleurer pendant des heures pour des raisons débiles et même repleurer le lendemain en repensant à quel point j’ai pleuré la veilleOu alors, être fâché pendant super longtemps pour un évènement sans importance.Et bon, je n’aimerais pas que monbébépayent pour les excès de samaman !A part ça, je me sens très bien physiquement et mentalement (malgré les apparences et même si je fais penser à une psychopate parfois quand je change d’ humeursans avertir) on m’avait prévenu que les hormones joueraient des tours mais bon…
Alors… Selon moi il ressent un peu de ce que tu ressens… et c’est pas grave si c’est pas l’euphorie tous les jours! Il apprend in utero un peu de ce qu’est la vie de tous les jours et c’est pas le BONHEUR total tous les jours… Il n’en sera pas perturbé pour autant… Bises et bonne fin degrossesse ! Elf
Voila ce que j’ai lu dans le magazine Ca m’interesse du mois de mai: Que perçoit lefoetuspendant lagrossesse ? les émotions subies par lamèrene lui sont pas épargnées. des évènements penibles, la violence conjugale, par exemple, declenchent chez la femmeenceinteune reponse inflammatoire. Celle-ci se manifeste par une elevation du taux de certainesproteinesdans le sang de lamere , provoquant une reponse inflammatoire chez le foetus. au canada, les femmes ayant subies la « crise du verglas » en 1998, ont donnenaissancea des enfants plusanxieux ,depressifset agressifs que la moyenne, selon une etude du departement de psychiatrie de l’universite de montreal. mais bon, dans cet article, les cause destress , etc, sont quand meme assez intenses et je ne pense pas qu’une crise de larme ai un effet quelconque sur lebebe . en tout cas, je te souhaite une bonne grossesse
Lol Non, pas aussi intenses, heureusement.Je change d’ humeurcomme de chaussette et je ressens tout de manière excessive (je pleure en regardant un téléfilm de M6 par exemple alors que d’habitude, je verse jamais une larme en regardant un film!!) mais je n’irais jamais comparé mes états d’âmes à ceux d’une femme maltraitée ou ayant vécu une épreuve forte dans sa vie. Mais bon, même si mes petites cacasboudinsne sont pas très graves, j’espere que je ne suis pas en train de rendre monbébé anxieuxou aggressif oudépressifs .Je ne pense pas quand même.Mais quoi qu’il en soit, je vais essayer de faire attention, sans devenir parano du bonheur.
Serais tentée de dire oui Mais faut qu’il connaisse tout, fazut un juste équilibre quoi! SiMamantout le temps mal ds sa peau pd lagrossesse , c’est mal barré à mon avis! Pas de tracas si c’est pas fréquent va! Bizzzzzzzzz
J’ai posé exactement cette question hier à une SF ! J’ai été ces derniers temps très contrariée par des histoires de familles et au sein de mon couple. Grosses crises de larmes, désespoir total. Je pense que lagrossesseme rend aussi + émotive que d’habitude. La Sf m’a dit que bb ressentait que samamann’est pas comme d’habitude , qu’elle est un peu nerveuse. Alors le mieux est de lui parler, de le caresser , lui dire qu’on l’aime, etc … Même s’il ne saisit pas tout, il capte l’essentiel : on l’aime ! Elle m’a dit que on ne peut pas se mettre ds un cocon pdt la grossesse, la vie « normale » continue et avec les pb, les émotions négatives ! Donc, ne pas culpabiliser et surtout, parler à bb !! Ilahis
Moi je suis triste tout le temps depuis que je suis enceinte. J’ai plusieurs pbs.  Ma vie est devenu un enfer et comme ca ne suffisait pas mon homme  m’abandonne a 2mois 2semaines de grossesse.  Et chaque jour je me demande si je vais arriver a redevenir heureuse et j’ai peur pour mon bébé. 

bebe triste

Rejoignez la communauté des magicmamans
et bénéficiez de l’expérience de milliers de
mamans comme vous.
Je souhaite recevoir des offres de magicmaman et ses partenaires.
À découvrir sur les forums Bébé (0-3 ans)

Forum
Bébé (0-3 ans)
Eveil, développement et éducation de bébé
sos, bébé triste? pleure beaucoup

Affiche les résultats de 1 à 6 sur 6
chrilouloune

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

Bonjour,
maman de 2 enfants dont la dernière à 4 mois. Elle pleure beaucoup, (on a essayé l’ostéopathe), ne gazouille pas, aucun bruit sort de sa bouche sauf ses cris quand elle pleure, elle a le regard souvent dans le vide. J’ai peur qu’elle est un problème. Elle ne fait plus ses nuits. est ce qu’elle pourrait etre déprimée. C’est dur, je ne sais plus que faire. Merci pour votre aide

gigibel

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

d’après ce que tu décris,c’est peut etre une enfant « hypersensible »…
si elle détourne le regard quand tu l’as prends dans tes bras, si elle pluere beaucoup, …elle reçoit trop de stimulis d’un coup, et ne parvient pas à les enmagasiner…
il ya beaucoup de m’éthodes pour que ce la s’arrange.(enfin si c’est ça bien sur)
tu devrais lire « points forts » de Brazelton.
bon courage!

géraldine, 35 ans,MM
de Virgile (29/04/04)et d’Achille, (10/09/2007)
l’équipe championne du mooooooonde!!!!!!!
ptite dinette

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

Elle n’a pas de problème de reflux (le reflux peut être interne et ne pas se voir…) ?
Ma petite a été dans ce cas, elle ne s’est épanouie que quand on lui a enfin donné un traitement…

Maman de trois petites princesses nées en 2004. 2005 et 2008
Pour les amateurs de peinture
chlopinambour

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

Se rendre sur mon site

Difficile ça. C’est peut être pas grand chose mais tu devrais peut être en parler à son pédiatre pour avoir son point de vue?

Littérature d’enfance: Que lire à mon bébé?
Une grande mouflette et une p’tite chipinette
Sosita

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

sofiliz

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

bonjour,
Mon bébé jusque 2 mois etait comme ca regard dans le vide ,pleurait tout le temps.Jusqu au jour ou il a fait un malaise!!!! le samu l a emmené à l hopital et on lui a fait des examens.C’etait des reflux !!!! mon bébé souffrait et je ne le voyais pas ! pourtant c’est mon 2eme et je ne me suis pas rendu compte qu il pouvait avoir mal qqpart.Alors oui la cause peut venir de la et ca se soigne tres bien .Le tout c’est de le savoir .***** lui a changé la vie et mon bonhomme s’est épanouie grace à ce médicament.Attention reflux ne veut pas forcement dire regurgitation à outrance .Mais c’est au niveau de l’acidité de l’estomac et ca remonte pour redescendre aussitot.
Donc conseil::ne le laisse pas comme ca et pense REELEMENT AUX REFLUX.

Je souhaite recevoir des offres de magicmaman et ses partenaires

magicmaman

Règles du forum
Haut de page

– Posez-leur vos questions en tout anonymat
– Echangez avec elles astuces et bons plans
– Partagez vos émotions et vos témoignages
Dernier message posté le 03/11/2007 à 23h52
À lire également sur les forums Eveil, développement et éducation de bébé

bebe triste

Rejoignez la communauté des magicmamans
et bénéficiez de l’expérience de milliers de
mamans comme vous.
Je souhaite recevoir des offres de magicmaman et ses partenaires.
À découvrir sur les forums Bébé (0-3 ans)

Forum
Bébé (0-3 ans)
Eveil, développement et éducation de bébé
Mon bébé de 14 mois a l’air triste!!

Affiche les résultats de 1 à 8 sur 9

Mon bébé de 14 mois a l’air triste!!

margesteph_173852

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

Bonjour, (désolé mais j ai posté le même message dans prendre soin de bb, mais il me parait mieux ici)
Alors voila, depuis une semaine ma petite puce jade qui d’habitude est toute gaie, fait des sourires à longueur de journée, le clown… n’a pas l’air en forme ( je précise qu elle n’est pas malade, pas de fièvre…).Bon elle fais encore des sourires et tout et tout mais parfois dans la journée il y a des moments ou elle a l air triste, quand je ne suis plus dans son champs de vision elle se met à pleurer, et des vraix larmes!!
En faites je ne sais pas si c’est une coincidence( surement que ci) mais ce changement de comportement, est arrivé juste après qu on l ai laissée avec sa soeur marie samedi dernier chez mes BP.
Ils sont très demandeur pour les garder et moi pas très chaude pour laisser mes puces histoire de leur faire plaisirs( bon la c un autre débats), donc comme on avaient des courses a faire ( anniversaire ) on les a laissées. Et qd je me suis apprétée a partir elle sais mise a pleurer, mon Bp lui a detourné l attention et je suis parti en revenant ils m ont dis qu elle avait bcp pleuré!!!!!
et puis depuis je ne peux plus quitter une pièce sans qu elle pleure.
Donc je suppose que tout vient de la. Est ce que j ai traumatisée ma fille?? Auraient ils du m appeller pour que je vienne la chercher??
Enfin si vous avez quelques explication a me donner j en saurait tres reconnaissante car ma puce me fais tres mal au coeur.
Ps : j oubliai sa soeur elle n a pas reagis du tout pareil, elle est tres cool( même de trop je trouve parfois ), et mes BP m ont dit que des que marie quittaistla pièce sa soeur se mettait a pleurer.
Merci de vos réponses

Marge :magicmother: comblée de marienée le 12/02/04 à 21h02 et de jade née le 12/02/04 à 21h04

tiya-inthy_2_amours_448528

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

je doute qu’elle est subit de traumatisme ou quoi qu’est-ce… je pense juste qu’elle evolue comme tous les enfants, son caractere s’affirme peu a peu, elle devient peut etre plus calme…? moi ma fille c’est tout le contraire : avant elle etait plutot « timide » et « reservée » et depuis qu’elle a eu 1 an c’est tout le contraire ! elle s’affirme, crit sur tout provoque lol !!! une vraie chipie… comme quoi nos enfants n’ont pas fini de nous surprendre. je pense que tu te fais des idées…il n’y a riend e traumatisant dans le fait de laisser sa pupuce chez ses BP! !!

kisssss+++°°°+

hélène, 18 ans,heureuse maman de tiya, 13 mois et d’inthy depuis le 23 avril 2005 !!! vive le metissage !!
margesteph_173852

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

Merci de ta réponse ,
Mais je pense quand même sans vouloir m’alarmer ou autre qu il y a une difference entre un caractère qui s’affirme (devenir plus calme) et mon bébé qui pleure a chaude larmes avec sanglots quand je quitte la pièce ou elle se trouve. Et que plusieurs fois dans la jornée elle a un regard triste et vide.
J’espère qu un caractère qui s affirme n’est pas synonyme de tristesse.
Et je ne crois pas avoir dit qu il y avais qqs choses de traumatisant a laisser ma fille chez mes Bm, juste savoir ce qui aurait pu provoquer ses crises de pleurs? est ce que moi et je dis bien moi et pas mes BP aurait pu passer a cotés de qqs choses? Partir en expliquant mal a ma fille?..

Marge :magicmother: comblée de marienée le 12/02/04 à 21h02 et de jade née le 12/02/04 à 21h04

tiya-inthy_2_amours_448528

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

dans ces cas la je pense que la meilleure chose a faire (si tu ne la pas encore faite) est de parler a ta puce, de la rassurer un maximum des lors ou tu quitte la piece ou elle se trouve. c’est la seule reponse que je peux t’apporter ! voila kissssss+++°°°+ et bon courage !

hélène, 18 ans,heureuse maman de tiya, 13 mois et d’inthy depuis le 23 avril 2005 !!! vive le metissage !!
Lifouvea_387313

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

Une question idiote : tu lui as bien dit que tu allais partir, et revenir bientôt ?

margesteph_173852

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

Oui je lui est dit mais une fois que j ai commencé a partir la elle c mise a pleurer et mon BP la pris et il est parti pour lui faire voir des choses pour lui changer les idée, donc je suis qd même partis en douce!

Marge :magicmother: comblée de marienée le 12/02/04 à 21h02 et de jade née le 12/02/04 à 21h04

alex-s

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

Coucou

Les enfants ressentent la peur, l’appréhension de leur parents (et en particulier de la maman) alors toi est-ce que tu étais tranquille lorsque tu la laissé chez tes BP…je ne crois pas.

Il faudrait la rassuré mais lui dire aussi que toi tu es tranquille, contente d’aller faire ceci et cela sans elle…

Et stt (je ne dis pas que tu le fait) ne pas partir sans prévenir un enfant, en cachette, toujours lui dire coucou, au revoir, à bientôt et même si l’enfant pleure!!

Ma fille à 14 mois donc je me doute que ce n’est pas facile!!

Loriën en ce moment ne supporte plus qu’on parte et même avec elle. Mais on déménage, elle est entouré de cartons, on n’avigue entre les deux appart, elle fait ses siecte dans le prochain appart.

C’ets peut être un passage.

Rassurez là, dorlotez là.

Un co,nseil si tu doit quitter la piece dans laquelle elle est pour faire un truc (cuisine, téléphone je sais pas moi) et bien montre lui où tu vas être.

Courage

Alex

cinanina

Voir le profil

Voir les messages

Message privé

Reprise du message précédent :
Les dents… Ça les fait souffrir et énerve un peut.

Maman de Sebastião (18/01/2004) et Maria (27/01/2009).

Page 1 sur 2
1
2

Dernière

Aller à la page:

Je souhaite recevoir des offres de magicmaman et ses partenaires

magicmaman

Règles du forum
Haut de page

– Posez-leur vos questions en tout anonymat
– Echangez avec elles astuces et bons plans
– Partagez vos émotions et vos témoignages
Dernier message posté le 16/04/2005 à 15h15
À lire également sur les forums Eveil, développement et éducation de bébé

bebe triste

Mon bébilou me fait mal au coeur, il pleure depuis vendredi d’une façon très triste comme de gros chagrin.Vendredi il a commençé à tousser, le nez très encombré et il mangeai moins.Et a changé de pleure!!Ça a duré tout le week end je l’ai emmené au urgence donc envoyé en pédiatrie, prise de sang, écho du ventre etc.. la pédiatre me dit qu’il ne trouve rien!donc qu’il le garde en observation je suis naturellement resté avec!Mardi aprèm nous sommes rentré sansen savoir plus! il pleurait toujours pareil il met sa petite bouche vers le bas et fond en larmes!!Je culpabilise c’est vrai que depuis que j’ai accouché je pleure souvent j’essai pas devant lui mais ça arrive qu’il me voit, déjà que nos p’tits bouts ressentent tout ça!.Je ne sais pas quoi faire.Je suis au plus bas et culpabilise encore plus un vrai cercle vicieux!Desolé pour le roman j’ai besoin d’en parler.biz les mam’s
Mon fils aussi me fait des colère comme tu décris.
Il met sa petite bouche en bas et après cest une colère rouge écarlate.
Sa me fait mal au coeur aussi car la manière dont il pleur cest comme si il avait vraiment de grosse misère!
Apres y’a la digestion comme dit Émilie…et surtout les coliques!!!!
Surtout dans ces cas la le rassurer même si cest long on a l’impression qu’il s’arretera jamais de pleurer mais si si si! Patiente et courage ton baby blues va passer ji suis passer
Pareil pr mon Loulou la ptite bouche vers le bas et gro chagrin après ça me fend le cœur a chaque fois … Mais je ne sai pas trop pk il pleure comme ça .. Sûrement lié au coliques .. Mais c est pas toujours après avoir téter alors je sais pas ..
Fais lui de gros câlin et de gros bisous régulièrement . La bisoutherzpie ça rassure bébé et comprend qUe tu l aimes et ca leur dit un bien fou. Bisoute ton bébé joue cou jambe même en lui parlant en luiz souriant ça te fera un bb heureux qui l est déjà j en suis sure
Je confirme les propos de nath80 car, je fais souvent tout ce qu’elle a d’écrit et résultat, mon bb est épanouie, éveillé et pleure moins,il adore aussi quand je lui chante. D’ailleurs le bisou lui fait un bien fou car, dès qu’on lui prend il commence à tendre ses lèvres du genre à réclamer un câlin ou bisou. C’est trop mignon et marrant !!!
Identifiez-vousoucréez un comptepour poster un commentaire !
Poser une question ou partager votre histoire
Rédiger
Êtes-vous sûre de vouloir supprimer ce commentaire ?
Inscrivez-vous et recevez gratuitementnos lettresd’info sur le développement de votre bébé et/ou l’évolution de votre grossesse.
jj 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 mm janv. févr. mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. aaaa 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008
Notre lettre d’info « Mon bébé cette semaine »Suivez le développement de votre bébé avec notre lettres d’info hebdomadaires.
Le bulletin d’info BabyCenter Recevez les dernières infos du merveilleux monde des parents, des conseils d’experts…
Les offres de nos partenairesRecevez des offres promotionnelles, des échantillons, des informations de nos partenaires BabyCenter.
Échangez avec des parents d’un bébé né en décembre 2013 et partagez vos joies et vos petits challenges du quotidien.
… plus
Suivez le développement de bébé et l’évolution de votre grossesse
S’inscrire et recevoir maintenant, par e-mail, nos articles et conseils hebdomadaires BabyCenter personnalisés. Tout sur le développement de votre bébé !
jj 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 mm janv. févr. mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. aaaa 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008
Notre lettre d’info « Mon bébé cette semaine »Suivez le développement de votre bébé avec notre lettres d’info hebdomadaires.
Le bulletin d’info BabyCenter Recevez les dernières infos du merveilleux monde des parents, des conseils d’experts…
Les offres de nos partenairesRecevez des offres promotionnelles, des échantillons, des informations de nos partenaires BabyCenter.
Notre site utilise des cookies afin de stocker des informations sur votre ordinateur.
Nous voulons faciliter votre visite sur notre site et vous aider à trouver rapidement les informations que vous cherchez.En utilisant notre site, nous supposons que vous consentez à l’utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies, y compris la façon de les éviter, lisez s’ il vous plaît notrepolitique de confidentialité .
Folle envie de bébé
Découvrez votre période d’ovulation et booster vos chances d’être enceinte ! Nous pouvons vous aider à identifier la période où vous êtes la plus fertile.
Le cycle menstruel : comment ça marche ? D’où viennent les bébés ? Vérifier votre période d’ovulation !
Aider bébé à dormir toute la nuit
Vous vous demandez quand bébé fera enfin ses nuits ? Nous avons des astuces et des conseils pour vous aider à comprendre son sommeil, à l’aider à s’endormir…

Habitudes de sommeil de 0 à 3 mois
Habitudes de sommeil de 6 à 9 mois
Quand bébé refuse de faire la sieste
Échangez avec d’autres mamans ! Dans le Club des Naissances, vous allez pouvoir échanger avec de jeunes ou futures mamans qui ont eu le même mois d’accouchement ou de naissance de bébé. Partagez, serrez-vous les coudes !
Rejoindre le Club des Naissances
cécile ce nest pas car tu pleures que bb pleure!
ma 1ere g fait un gros baby blues je pleurais beaucoup mais pas elle des ke je pleurais elle me faisait des sourires et me regardait avec des grds yeux… aujourdhui elle est pleine de joie de vivre et très empathique :)
mon 2e je ne plaure quasi jamais et il pleure beaucoup… ça dépend des bébés c’est tout!
il y en a qui pleure plus que d’autre!
après il pleure peut etre a cause de colique, reflux, ennui (besoin de jouer) fatigue…
en grandissant, les besoins changent!
tu dis que c depuis kil est malade il faut pet etre chercher de ce cote… le mien hurlait à cause des coliques, c’était intenable et pas comme dhab jarrivai pas a le consoler et cetait très dur a vivre donc je te comprends mais ce nest pas ta faute!
explique lui que tu sais quil ne va pas bien mais que tu ne sais pas comment le soulager!
dis lui que tu es fatigué, un peu déprimée, que tu pleures mais que tu l’aimes et heureuse de l’avoir…

bebe triste
Inscrivez-vous et recevez gratuitementnos lettresd’info sur le développement de votre bébé et/ou l’évolution de votre grossesse.
jj 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 mm janv. févr. mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. aaaa 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008
Notre lettre d’info « Mon bébé cette semaine »Suivez le développement de votre bébé avec notre lettres d’info hebdomadaires.
Le bulletin d’info BabyCenter Recevez les dernières infos du merveilleux monde des parents, des conseils d’experts…
Les offres de nos partenairesRecevez des offres promotionnelles, des échantillons, des informations de nos partenaires BabyCenter.
Commentaires
Identifiez-vousoucréez un comptepour poster un commentaire !
Votre grossesse, semaine après semaine
Rejoignez-nous ! Personnalisez votre espace BabyCenter et receveznos lettres d’infosur le développement de votre bébé ; elles sont gratuites.
Vos clics préférés dans l’espace bébé
Suivez le développement de bébé et l’évolution de votre grossesse
S’inscrire et recevoir maintenant, par e-mail, nos articles et conseils hebdomadaires BabyCenter personnalisés. Tout sur le développement de votre bébé !
jj 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 mm janv. févr. mars avr. mai juin juil. août sept. oct. nov. déc. aaaa 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009 2008
Notre lettre d’info « Mon bébé cette semaine »Suivez le développement de votre bébé avec notre lettres d’info hebdomadaires.
Le bulletin d’info BabyCenter Recevez les dernières infos du merveilleux monde des parents, des conseils d’experts…
Les offres de nos partenairesRecevez des offres promotionnelles, des échantillons, des informations de nos partenaires BabyCenter.
Notre site utilise des cookies afin de stocker des informations sur votre ordinateur.
Nous voulons faciliter votre visite sur notre site et vous aider à trouver rapidement les informations que vous cherchez.En utilisant notre site, nous supposons que vous consentez à l’utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies, y compris la façon de les éviter, lisez s’ il vous plaît notrepolitique de confidentialité .
Folle envie de bébé
Découvrez votre période d’ovulation et booster vos chances d’être enceinte ! Nous pouvons vous aider à identifier la période où vous êtes la plus fertile.
Le cycle menstruel : comment ça marche ? D’où viennent les bébés ? Vérifier votre période d’ovulation !
Aider bébé à dormir toute la nuit
Vous vous demandez quand bébé fera enfin ses nuits ? Nous avons des astuces et des conseils pour vous aider à comprendre son sommeil, à l’aider à s’endormir…

Habitudes de sommeil de 0 à 3 mois
Habitudes de sommeil de 6 à 9 mois
Quand bébé refuse de faire la sieste
Échangez avec d’autres mamans ! Dans le Club des Naissances, vous allez pouvoir échanger avec de jeunes ou futures mamans qui ont eu le même mois d’accouchement ou de naissance de bébé. Partagez, serrez-vous les coudes !
Rejoindre le Club des Naissances
Les experts de notre équipe éditoriale

bebe triste
Articles de référence :comment avoir un bébé
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
à cet age, il me parait normal que ton bébé dorme bcps tu n’y étais pas habitué car elle souffrait de ses coliques, mais maintenant, peut etre qu’elle trouve un rythme normal, non ????
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
ca me parait jeune pour dire que bébé est triste ca va venir avec le temps sollicite la je ne m’inquiete pas, pour moi ce n’est pas un pb vraiment profite du bébé si elle a mal elle te le fera sentir autrement, en pleurant par exemple
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
0
Votez pour ce message
Se connecter
Créer un compte
Aller à :

Aide sur le fonctionnement des forumsAccidents sportifs Acné, psoriasis et problèmes de peau Acupuncture Affections neurologiques (Alzheimer, Parkinson…) Alcool, tabac, drogues et dépendances Allergies et eczéma Anorexie et Boulimie Apnée du sommeil Appels à témoins, émissions TV Appendicite Arrêter de fumer Arthrose et problèmes ostéo-articulaires Assurance maladie Asthme, bronchite chronique (BPCO)… Audition Autisme Calvitie et perte de cheveux Cancer(s) Cancers par localisation Cannabis Chirurgie : préparation et suites opératoires Cholestérol Constipation, autres troubles du transit Contraception Cystites et problèmes urinaires Diabète Digestion, brûlures d’estomac, RGO Don d’organes – Greffe Dossier médical personnel Douleur Droit et santé Endométriose Enfants atteints de maladie grave ou incurable Entorses et fractures Entraide et associations locales, ville par ville Environnement, écologie Epilepsie Etudiants en médecine et para-médecine Euthanasie Examens médicaux Fatigue et baisse de tonus Handicap Hémorroïdes Hépatites virales A, B et C Herpès labial Huiles Essentielles – Aromathérapie Hygiène féminine Incontinence urinaire, fuites Infections nosocomiales Insuffisance rénale Intelligence Jambes lourdes, varices… La Salle Détente Mal de dos, sciatique et lumbago Maladies auto-immunes Maladies génétiques Maladies rares et orphelines Maux de l’hiver Maux de ventre, d’estomac, ulcères Médecine chinoise Médecine du futur Médecine vétérinaire Médecines douces Méningite Ménopause, ostéoporose Migraine et maux de tête Mucoviscidose Mycoses Myopie, cataracte et problèmes de vue Poux et lentes Problèmes cardiovasculaires : hypertension, infarctus, avc Problèmes dentaires Problèmes intestinaux, diarrhées Prostate Règles et problèmes gynécologiques Rhume de bébé Santé de l’enfant Sclérose en plaques Secourisme Sécurité routière Spasmophilie, crise de tétanie et fibromyalgieStomies Thyroïde et problèmes endocriniens Traumatisme crânien Trisomies et anomalies chromosomiques Troubles ORL Vaccination Vertiges et syncopes Voyages Forum libre Santé

Le Club Doctissimo vous permet d’ accéder gratuitement au plus grand
forum francophone
Merci pour ta réponse…. Oui, si elle dort environ 18h sur 24 c’est peut être normal. Mais je ne sais pas comment expliquer sa mauvaise humeur… Rares sont les areuh et les gazouillis, alors que c’était plus fréquent avant.J’attends peut être beaucoup de choses, alors qu’à cette période c’est tout à fait normal qu’elle se comporte comme ça. Je n’ai pas de comparaison à faire, c’est mon premier enfant.
Plan du site
Plan de la rubrique santé
Santé
Médicaments
Psychologie
Nutrition
Beauté
Mode
Forme
Sexualité
Recettes
Environnement
Guide santé
Encyclopédie médicale
Atlas du corps humain
Dictionnaire médical
Analyses médicales
Examens radio
Guide
maternités
Guide
thalasso
Urgences
Communautés
Forum
Club Doctissimo
Chat
Lagardère
Lagardère Entertainment
Ticker
Carte de voeux
Mini-sites
Saint-Valentin
Noël
Fête des mères
Soldes
Index
Santé Index 1
Santé Index 2
Santé Index 3
Santé Index 4
Index Médicaments
Index Grossesse
Index Bébé
Index Nutrition
Index Beauté
Index Forme
Index Psychologie
Index Hommes
Index Sexualité
Index Environnement
Index Mode
Services
Recherche
Newsletter
News
Santé des voyageurs
Météo
Prénoms
Les grands dossiers santé sur Doctissimo
Arrêter de fumer
Dents
Diabète
Cancer
Cholestérol
Grippe A
Mal de dos
Mal au ventre
Obésité
Régime
Rhumatismes
Stress
Vastarel
Qui sommes-nous ? |Recrutement |Contacts |Espace Annonceurs |Doctissimo en page de démarrage |Doctissimo dans vos favoris |Charte d’utilisation |Notice légale ©Doctissimo

bebe triste
Une main tendue vers la croissance…La joie et le reste…L’image du bébé in utero protégé contre tous les aléas de la vie au creux de son nid douillet est maintenant remise en question. Les recherches démontrent de plus en plus que les hormones maternelles traversent le placenta et influencent l’humeur de l’enfant prénatal. En deux mots, la mère communique ses états d’âme à son enfant : ses plus belles joies, mais… d’autres moins agréables aussi. Au lieu d’accueillir cette nouvelle avec culpabilité, pourquoi ne pas la voir d’une façon constructive? Voyons voir ce que les bébés en pensent eux… celui de Louise, par exemple.Un bébé plus du tout pressé…Louise est enceinte. Son ventre est magnifique… et énorme. C’est normal puisqu’elle en est à plus de quarante-et-une semaines. En fait, elle vient me rencontrer parce qu’elle a dépassé sa DPA (date prévue d’accouchement). Bien que tête première, son bébé est encore placé bien haut et aucune contraction ne se manifeste. Louise qui a dû passer plus des deux tiers de sa grossesse allongée à cause de contractions utérines intenses ne comprend pas pourquoi son bébé, qui a maintenant enfin la permission de naître, ne le fait pas. « Ce n’est pas logique », me dit-elle, « si, depuis si longtemps, il était pressé de sortir, pourquoi ne le fait-il pas maintenant alors que c’est le bon moment? » Oui, c’est bien vrai, notre logique ne suit pas toujours le même raisonnement que celui d’un bébé. Si l’on pouvait adopter le point de vue de cet enfant in utero, on en comprendrait mieux la raison. Un bébé triste…C’est justement ce que nous avons fait : nous avons donné la parole à la Sagesse de ce bébé au moyen de la PAB®. Ces trois lettres signifient tout simplement  « Parole Au Bébé ». Il s’agit d’une approche que j’ai mise au point en m’inspirant du test musculaire propre à la Kinésiologie Appliquée, discipline dans laquelle on m’a formée. Dès le début de la rencontre, le bébé de Louise nous a dit se sentir très triste. Louise s’est montrée assez surprise d’entendre qu’au fond de son nid intra-utérin, un bébé pouvait être triste. Elle était convaincue qu’avant sa naissance le bébé vit la plus belle période de sa vie, blotti sans souci au creux de son nid. Une terre accueillante…Son enfant nous a expliqué qu’il avait « introjecté » cette émotion de sa mère qui était elle-même déprimée. « Introjecté » signifie qu’il avait fait sienne cette tristesse maternelle; il avait littéralement adopté le sentiment de sa mère d’autant plus facilement que, lui personnellement, était particulièrement sensible à cette « couleur » de ressenti. Comme le disent si bien Anne Givaudan et Daniel Meurois dans leur célèbre livre Les neuf marches : « J’ai mal là où jadis j’ai été blessé. »1 En d’autres mots, la petite graine de tristesse « donnée » par sa mère avait facilement germé dans une terre particulièrement accueillante. Louise m’a dit ne pas se sentir « si triste que ça », et c’est en interrogeant son subconscient que nous en avons appris la raison : elle avait réprimé son émotion. Ainsi, peut-être ne la sentait-elle plus et réussissait-elle à vivre son quotidien, mais elle rendait du même coup sa guérison plus difficile. En effet, comment soigner une plaie que l’on garde cachée à tous et même à soi? Ce déni facilitait peut-être le quotidien de Louise lui permettant de survivre comme si de rien n’était, mais en refoulant son émotion, elle la projetait littéralement à son enfant. Il ne faut pas oublier que l’on ne peut mentir à un bébé qui ressent tout. Le placenta est, certes, un bon filtre, mais il laisse passer les hormones maternelles, celle du bonheur… et celles aussi du stress et de la tristesse. La dépression prénatale…De nos jours, on reconnait la possibilité pour une nouvelle maman qui vient d’accoucher de souffrir de dépression postnatale, mais on oublie les statistiques qui rapportent que 10% des femmes enceintes souffrent elles aussi de dépression. Dans notre société actuelle, il est plus difficile d’accepter qu’une femme enceinte ne soit pas parfaitement heureuse et comblée. Et, pour elle, il est plus difficile aussi de l’avouer ou de se l’avouer à elle-même, d’où la facilité avec laquelle Louise avait refoulé son émotion. La peur de ne pas être une bonne mère n’est pas loin, et celle d’être jugée non plus! Pendant ce temps, un bébé ressent tout cela. Sourire et cacher…Si la mère-en-devenir peut sourire et cacher sa tristesse à ses proches, elle ne peut réussir à le faire pour son enfant. Tout au long de sa gestation, le bébé de Louise a essayé de signifier à sa mère de prendre soin de sa souffrance qui le touchait lui aussi par rebond. Les contractions que Louise avait senties dès le début du cinquième mois de sa grossesse reflétaient le besoin de son enfant in utero de ne plus nager dans tant de tristesse déniée. Son anxiété libérait des hormones du stress causant les contractions. Trouver le courage…Pour un adulte, vivre aux côtés d’un proche qui ne va pas bien, qui est déprimé ou triste est bien difficile, mais imaginez vivre en cette personne, chaque seconde, jour et nuit, pendant neuf mois! Pour Louise, comme pour nous tous, il est souvent difficile de rassembler assez de courage pour affronter et accueillir une souffrance intérieure, mais pendant la grossesse, savoir que notre enfant la ressent lui aussi et qu’il en est affecté peut alimenter le courage d’oser se rapprocher consciemment des racines du mal-être et d’agir. Nier la douleur revient à enseigner au bébé : « On ne peut rien faire quand on souffre. »Dans ces cas-là, les symptômes de l’enfant prénatal n’accusent ni ne blâment sa mère. Au contraire, il est toute empathie et souhaite travailler en équipe avec elle pour un mieux-être commun. Et mieux encore : plusieurs bébés ont témoigné avoir su utiliser cet épisode de tristesse prénatale comme un véritable tremplin pour grandir personnellement de multiples façons.Les appels d’un bébé…Une tristesse qui dure longtemps ou une dépression prénatale ont une cause et, avec un peu d’aide, on peut la mettre en mots. Nommer cette souffrance de façon juste et précise la désamorce bien souvent en grande partie et même souvent totalement. De nos jours, il n’est nécessaire de passer des années dans le bureau d’un «psy» pour aller mieux. Toutes sortes d’approches font partie de ce que l’on appelle les «thérapies brèves». Le bébé est un coéquipier…Chaque cellule de notre être est au courant de ce que vivent le corps, le cœur et l’esprit. La PAB® peut faciliter le dialoguer avec toutes ces zones en soi qui livrent alors un message constructif. Chez une femme enceinte, particulièrement, ce courage d’explorer les inconforts intérieurs porte fruit! Le bébé pour qui l’on a osé dépasser les barrières de l’inconscience, de la peur ou de la honte devient alors un motivateur et un coéquipier extraordinaire qui permet à sa mère de grandir et de faire les pas de géant qu’elle n’aurait peut-être pas faits sans le malaise et le symptôme initial. Un bon nettoyage…Dans le cas de Louise, cette tristesse qu’elle n’a jamais autant ressentie que maintenant lui permettra de nettoyer ce qui appelait en elle depuis très longtemps. La grossesse est une période particulièrement propice pour faire du ménage, et tout le monde en bénéficiera. Le jeu des hormones sert de révélateur. Les hormones n’inventent pas un inconfort : elles mettent en évidence ce qui a besoin d’être mis en lumière. Elles ne travaillent pas à miner le moral d’une femme, elles sont ses meilleures collaboratrices pour l’alléger en profondeur en l’aidant à mettre le doigt sur le vrai bobo. Ne blâmons pas les hormones maternelles qui sont de très importantes messagères.Le retour de l’espoir…Après notre rencontre, le bébé de Louise n’a pas eu besoin que sa mère ait complètement réglé son problème pour poursuivre sa route sereinement. Le seul fait de s’être exprimé clairement et d’avoir pu partager l’objet de son inconfort avec elle lui a permis de se concentrer sur son projet personnel qui consistait à se mettre au monde en déclenchant sa naissance. Pour ce bébé, sentir que sa mère avait pris en main le « dossier » de sa tristesse et l’avoir vu s’en occuper concrètement l’a libéré de sa préoccupation et a installé en son cœur et en son âme ce que l’on appelle tout simplement… l’espoir. J’espère que l’histoire de Louise et de son bébé apportera espoir et courage aux mères-en-devenir et les inspirera à oser dépasser les zones de confort de surface, en particulier celles qui sont tristes ou déprimées. De l’aide et des solutions efficaces existent. Je leur souhaite la force d’accepter la main que leur tend l’enfant par un symptôme.  ——Note:1) Les neuf marches :Histoires de naître et de renaître, Anne Givaudan et Daniel Meurois, éditions Amrita, 1999, page 76.

bebe triste

Blog Je suis papa !
Le blog d’un papa en apprentissage
kidsvacances :colonie de vacances été .

Babybed : trouvez unlit parapluie pas cher .

MonFairePart.com :faire partpersonnalisé et tendance.

Bayard : tous les magazines enfants en promo !

Pampers: toutes les couches à prix mini !

Catimini: Catimini à petits prix.

Kidiliz: tendances mode pour bébés et enfants.

Partagerdesphotos.com: pour créer un blog photo familial privé.

Grands-mamans.com: astuces et remèdes de grand-mère.
Babybed : trouvez unlit parapluie pas cher .

MonFairePart.com :faire partpersonnalisé et tendance.

Bayard : tous les magazines enfants en promo !

Pampers: toutes les couches à prix mini !

Catimini: Catimini à petits prix.

Kidiliz: tendances mode pour bébés et enfants.

Privatefamille.com: pour créer un blog photo familial privé.

Grands-mamans.com: astuces et remèdes de grand-mère.

Vous êtes ici :
Blog Je suis papa>Tranches de vie>Mon bébé, triste à en pleurer
Comme tous les enfants, Mychoup’ a déjà expérimenté la frustration à de nombreuses reprises. Et comme tous les enfants, elle l’exprime souvent par unecolère atomiqueque rien d’autre que le temps ne peut calmer.
Mais cette fois n’était pas comme les précédentes.
Cet après-midi-là, c’est la fête. Déjà deux jours que Mychoup’ attend ce moment avec impatience. Deux jours qu’elle nous répète sans cesse, «  Piscine ? Piscine ?  »
Bébé aime l’eaupassionnément et voue un culte à sonbonnet de bain . Aussi impatiente qu’excitée, elle participe à la préparation de son sac, enfile son manteau et court vers la voiture. A cet instant, je lis la joie sur son visage.
Jour férié oblige, j’ai pris soin de vérifier les horaires d’ouverture sur le site internet et me suis fendu d’un petit coup de téléphone. «  Pendant les jours fériés, la piscine est ouverte de 15h à 19h  », indique le répondeur.
A quelques mètres du paradis, les yeux de super maman croise les miens. «  Bizarre, il n’y a pas une voiture sur le parking.  » Bébé, qui a reconnu le lieu, ne tient plus en place. «  Piscine, piscine ! Ouuuééé, souette !  »
Devant la porte, nos doutes se confirment. Sur une affiche, l’info qui tue : «  la piscine est exceptionnellement fermée  ».
Collée à la vitre, Mychoup’ ne comprend pas. Ou plutôt, ne veut pas y croire. Mais de retour dans la voiture, elle doit se rendre à l’évidence : il n’y aura pas de piscine aujourd’hui. Submergée par la tristesse, elle fond en sanglots.
Vous vous en doutez, j’ai tout essayé pour la calmer. Trouver les bons mots, lui expliquer la situation, la réconforter. Mais Mychoup’ n’est pas en colère. Elle pleure de tristesse et ne peut contenir ses larmes, malgré ses efforts.
Je me retourne alors vers elle et lui prend la main. Bébé peine à respirer tellement elle pleure. Elle se calme, lance un «  t’aime papa  » chevrotant, et repart dans un long sanglot. Impossible pour elle de contrôler cette déception qui l’envahit.
Le cœur gros, Mychoup’ finit par retrouver un semblant de sérénité lorsqu’elle apprend que nous allons au parc animalier. Elle renifle, laisse couler les dernières larmes et tente de se convaincre que la journée n’est pas foutue, à coup de «  nimaux, les nimaux…  »
Pour la première fois ce jour-là, je n’ai pas tenu la promesse que je lui avais faite.
Et vous ? Avez-vous des souvenirs de grands moments de tristesse de vos enfants ? Comment réagissent-ils ? Vous êtes-vous déjà sentis responsables de leur déception ?
Pauvre pipelette.Tu n as pas tenu ta promesse mais tu n es pas responsable et elle le sait bien .
Ouais, je crois qu’elle a bien saisi que nous n’étions pas responsable. Mais c’était pas facile pour elle…
papa moi-même de deux enfants, un « grand » de 5 ans et une petite de seulement 11 mois, mais très expressive…
Autant j’ai su jouer l’autorité et assurer un certain blindage avec le premier, autant avec la seconde je fonds littéralement, le moindre pleur me tord le ventre : une vrai madeleine 🙂
Alors lorsqu’elle pleure ou subit une frustration, oui je me sens responsable et triste – c’est totalement irrationnel – , comme dirait Marius : « ça me fend le cœur ».
En tout cas elle a bien compris les efforts que vous faisiez pour la réconforter… je n’imagine pas le drame que ça a été dans sa petite tête. Mercredi dernier nous ça a été le mini-drame quand elle a vu qu’il pleuvait et qu’elle a compris qu’elle ne pourrait pas jouer au ballon dehors.
Apprendre la déception, c’est pas le premier truc qu’on a envie de transmettre à nos enfants… en même temps, faut bien que ça arrive !
pauvre pitchounette… ça me fend le cœur 🙁 … c’est horrible de voir nos monstrouilles avec un vrai chagrin.
Oui, surtout de tristesse.
Qu’elle boude, qu’elle soit frustrée, qu’elle fasse une crise, soit… qu’elle soit triste, ça me laisse un goût amer.
Oh c’est trop triste j’en ai les larmes aux yeux! Ici aussi c’est sissine le samedi matin, et ici aussi c’était fermé ce WE… mais on avait anticipé: on l’a prévenue avant!
Des frustrations il y en a tous les jours, plus ou moins importantes. Et c’est bien normal. Pour la tristesse, c’est principalement quand un des deux parents s’en va, mais on n’a pas vraiment le choix.
Disons que ça fait aussi partie des apprentissages de la vie… mais c’est marrant ni pour les enfants, ni pour leurs parents !
C’est très dur d’apprendre la frustration et c’est triste de les voir si déçus…D’un autre côté, vous avez su rebondir, proposer autre chose, et je trouve ça formateur : la vie ça ne se passe pas toujours comme prévu mais inattendu peut aussi avoir du bon!
Et puis ce qui est bien après c’est de rejouer la scène, d’en reparler, et même d’en rire…dédramatiser!
Oui, c’est vrai. Et finalement, Mychoup’ est assez rapidement passée à autre chose, même si on a bien senti qu’elle était mâchée.
Au final, on est allé à la piscine hier… c’était la fête 😉
Nous n avons encore pas eu cette chance….
Heureusement pour nous la piscine ouvrait à 10h mais on a du quand même faire fasse à son impatience pendant 45 min… Oui ok j avais pas regarder les horaires avant…..
aie, la pauvre…. alors achète une piscine gonflable lol… on sait jamais hein! dans le jardin ou… au milieu du salon!!!
Elle en a déjà deux… plus une piscine à balles 😉
Laure Manaudou n’a qu’à bien se tenir !
Compliqué quand on ne peut pas tenir sa promesse et que ce n’est pas de notre faute. Ca m’aurait tordu le ventre aussi.
j’espère bien que ça n’arrivera pas trop souvent !
je n’ai pas de souvenir précis en tête mais le premier vari chagrin fait tjs mal au coeur … on espère juste que nos enfants ne vivront pas de choses plus dures … genre je ne sais pas comment je gérerai par ex. les premiers chagrins d’amour des filles … dur dur d’être parent !
Oui, perso je préfère gérer les déceptions pour fermeture de piscine. Pour le reste, je ne suis pas prêt !
Enfin un psychologue qui partage une méthode SIMPLE et EFFICACE en 10 jours pour en finir avec les crises!

http://go.adelr007.dlambertpsy.1.1tpe.net

Perso je ne me serais pas senti coupable :/ oui je sais je suis sans cœur 😉 mais il faut arrêter de se sentir coupable pour rien, on a promis ok mais si la piscine est fermé on n’y peut pas grand chose 😉 sauf si c’est à cause de nous ! C’est aussi ça l’éducation et la vie, apprendre à nos enfants à relativiser et à rebondir pour avoir mieux :), c’est montrer que nous arrivons à faire face, face aux imprévus :), quand ça arrive je leur demande ce qu’ils aimeraient faire à la place, pour ne pas les pénaliser et les responsabiliser 🙂 et montrer que rien n’est insurmontable 🙂
Tu as raison. Plus que la culpabilité, c’est la tristesse de Mychoup´ qui m’a perturbé. Cela dit, maintenant on sait qu’elle adore la piscineplus que tout 😉
et c’est très bien nous on a commencé les bébés nageurs avec la notre de 6 mois 🙂 et c’est que du bonheur 🙂 ! Maintenant normal qu’on soit sensible à leur tristesse 🙂
salut
oh come je comprend on a vecu la meme chose la semaine derniere.
on a loue ds une résidence de vacances avec piscine et yann tous les soirs avait droit a un tour ds la piscine sauf qu’un soir on y est allé et il y avait eu un pb de chlore piscine fermée gros drame il s’est promené ds l’appart tte la soirée avec sa bouée a nous demander la piscine nos explications ne suffisaient pas grrrrrrrrrrrr
Mince… pas de chance ! Un classique 😉 rien de tel pour perturber un enfant !
la frustration c’est bien ça aide à grandir! il n’y a qu’à voir les petits de « riches » tout leur tombe dans la bouche, ils n’ont pas à faire le moindre effort, caprices, pleurs s’ils n’ont pas gains de cause ou un jouet qu’on offre normalement à noel ou anniversaire…
je sais c’est dur parfois je ne supporte pas les pleurs mais je tiens bon …parfois ce sont les circonstances qui frustrent comme une piscine fermée, tant qu’on explique, même à un petit c’est presque une petite victoire c’est finalement positif!
Tu as raison, il en faut. Mais je crois que ce jour là, j’étais aussi déçu qu’elle !
La pauvre petite Mychoup, je veux bien comprendre sa déception et sa tristesse, si elle attendait tant ce moment. Enfin, je trouve trop mignon le petit « t’aime papa » malgré son chagrin, qui montre bien qu’elle ne t’en veux aucunement et saisit bien les efforts que vous avez faits pour elle.
Ici, depuis sa naissance, Poupette ne pleure jamais. Elle grogne, râle, se tortille, gesticule, mais jamais ne pleure. Sauf lorsqu’elle est triste, ou qu’elle a mal quelque part.
Alors évidemment, la première fois qu’elle m’a vu partir au travail et qu’elle a arrêté l’activité qu’elle faisait, m’a regardé avec des yeux ronds qui ont immédiatement commencé à s’embuer… J’ai eu le coeur vraiment gros (et j’ai fait demi-tour pour un dernier câlin-bisou).
Encore plus que la tristesse, il est très difficile pour moi de faire face à la douleur de ma petite. Je me sens totalement impuissante et démunie.
Oui, c’est aussi ce que j’ai longtemps ressenti. Pas facile de les voir souffrir sans ne pouvoir faire quoique ce soit ! Mais je suis convaincu que notre simple présence les aide aussi à combattre la douleur…
Quant à Mychoup´, ce jour là a été dur pour elle. Une immense déception car elle adore la piscine. Depuis, nous sommes très vigilants !
[…] tranches de vie ? Mon bébé, triste à en pleurer, bébé, ce petit être fragile et insupportable, bébé et le prétexte du bobo, Mychoup’ dans […]
[…] épisodes de la vie de bébé ? Mychoup’ et les expressions d’enfants, mon bébé, triste à en pleurer, quel nom pour le sexe de bébé ?, quand bébé rejette papa… tous les épisodes sont […]

Avertissez-moi lorsqu’un nouveau commentaire est publié !
Oui, je veux recevoir la newsletter du blog Je suis papa !
© 2017 Blog Je suis papa !. All Rights Reserved.

bebe triste

Accueil Qui nous sommes Trouver un médecin Liens cps.ca Coordonnées
English

Accueil

Grossesse
et bébés

L’attachement : un lien pour la vie

L’attachement, c’est le lien affectif profond qui s’établit entre un bébé et la personne qui en prend généralement soin. La plupart des parents sont très attachés à leur nouveau‑né; réciproquement, le bébé s’attache aussi à ses parents. Bien que le lien d’attachement avec l’enfant se développe tout au long de sa croissance, nous parlerons ici plus spécifiquement des bébés.
Le lien d’attachement se forme lorsque vous répondez aux besoins de votre bébé avec affection, tendresse et constance, ce qui devient particulièrement important lorsque votre enfant est malade, triste ou troublé. Ce lien se consolide également lorsque vous partagez votre quotidien avec bébé, que vous en prenez soin et que vous interagissez avec lui.
Le premier lien d’attachement d’un bébé se crée généralement de façon naturelle. Lorsque votre bébé pleure, vous essayez de lui offrir ce dont il a besoin, que ce soit du lait, un câlin ou un changement de couche, ou bien vous le prenez dans vos bras. Comme vous répondez à ses besoins, il apprend qu’il peut vous faire confiance et s’en remettre à vous pour son confort et sa sécurité. Mieux vous comprendrez ce que votre bébé veut vous dire et mieux vous répondrez à ses besoins, moins votre bébé sera stressé.
Réagir rapidement aux pleurs de votre bébé constitue la meilleure façon de lui faire sentir qu’il est aimé et en sécurité. Il ne faut pas confondre « réagir » et « gâter » : il est impossible de « gâter » un bébé. Lorsque votre bébé est malade, triste ou troublé, il a besoin de savoir que vous êtes là pour lui.
Pour qu’un lien d’attachement se crée entre deux personnes, elles doivent interagir, partager et communiquer. Ainsi, quand vous répondez aux besoins de votre bébé, il réagit en retour. Vous remarquerez que vous l’apaisez de plus en plus facilement, qu’il veut être près de vous et qu’il réagit à votre présence, même quand vous êtes loin de lui. Tenir votre bébé, le bercer ou lui parler doucement favorise l’attachement.
Le premier lien d’attachement d’un bébé s’établit généralement avec sa mère, mais le lien qu’il partage avec son père est tout aussi important. Bien que les bébés s’attachent aussi à d’autres adultes qui en prennent soin, les liens avec leurs parents sont les plus importants.
Pour votre enfant, un lien d’attachement sécurisant ou sain est la base qui lui permet d’explorer le monde tout en sachant qu’il peut revenir vers un endroit sûr. C’est le premier moyen pour bébé d’apprendre à organiser ses sentiments et ses actions, car il sait qu’il peut compter sur la personne qui lui offre soins et confort. La création d’un lien d’attachement est essentielle pour la santé psychologique à long terme.
Un lien d’attachement sain aidera votre enfant à faire face à diverses situations qui surviendront à mesure qu’il grandit, comme la séparation de l’adulte (lorsqu’il commencer à aller à la garderie ou à l’école), la coopération avec les autres enfants et la nécessité de se contrôler. En établissant un lien d’attachement, votre enfant apprend à faire confiance aux gens, ce qui l’aidera plus tard à former des relations saines.
Pour le parent, les premiers signes d’attachement sont extrêmement gratifiants :
Si votre bébé ne réagit pas à votre présence, ne s’intéresse pas aux autres ou n’établit pas de contact visuel,prenez rendez-vous avec son médecin .
Un bébé peut établir un lien d’attachement sécurisant avec plus d’un adulte qui lui est important, y compris avec un éducateur ou une éducatrice en garderie. Ces liens n’ont pas d’effet négatif sur la relation spéciale qui s’établit entre un bébé et ses parents.
« Mon bébé n’arrête pas de pleurer! »
Parfois, même le parent le plus attentionné ne peut calmer un bébé en pleurs. N’oubliez pas qu’au cours des trois premiers mois de vie, tous les bébés traversent une période durant laquelle ils pleurent plus souvent qu’à l’habitude. Il en va ainsi pour tous les bébés, partout dans le monde.
Dans cette situation, continuez à vous occuper de votre bébé de façon chaleureuse et affectueuse. Cependant, si vous vous sentez dépassée par les pleurs de votre bébé et que vous ne pouvez l’apaiser, vous avez le droit de quitter la pièce pendant un moment. Veillez simplement à ce que votre bébé soit en sécurité dans son berceau, ou avec un autre adulte responsable. Pour en savoir plus, lisez notre article sur lescoliques et les pleurs . Si les pleurs de votre bébé deviennent pour vous une source d’inquiétude ou de stress, demandez de l’aide.
« Notre famille traverse des moments difficiles. »
Parfois, les parents ont de la difficulté à prendre soin de leur bébé en raison d’autres problèmes. Lorsqu’un membre de la famille est malade, que ce soit la mère, un frère ou une sœur ou une autre personne, prendre soin d’un nouveau‑né peut devenir plus difficile. Les longues périodes de séparation peuvent aussi causer du stress.
« Je ne sais pas de quoi mon bébé a besoin. »
Parfois, les bébés ont des problèmes qui nuisent à l’établissement d’un lien d’attachement. Certains bébés ont de la difficulté à faire comprendre ce qu’ils veulent. Ils peuvent avoir des problèmes de santé, être irritables ou ne pas manifester clairement leurs besoins. Si c’est le cas, demandez conseil à votre médecin.
« Je crois que je souffre de dépression »
Une mère quisouffre de dépressionpeut éprouver de la difficulté à toujours se montrer aimante et attentionnée. Si la dépression n’est pas traitée, elle peut nuire à l’établissement du lien d’attachement. Or les bébés qui n’établissent pas de lien d’attachement sain peuvent avoir des problèmes comportementaux ou développementaux à l’enfance.
Si vous pensez être en dépression ou sentez que vous ne pouvez prendre soin de votre bébé, il est important d’en parler. Si vous êtes en couple avec une mère qui semble déprimée ou qui a de la difficulté à prendre soin de son bébé, il faut également consulter. Parlez‑en à votre médecin, à votre infirmière ou à votre sage‑femme, ou communiquez avec le centre de santé publique le plus près de chez pour connaître les services offerts dans votre région.
L’information contenue dans Soins de nos enfants ne doit pas remplacer les soins et les conseils de votre médecin. Si vous vous inquiétez de la santé de votre enfant, consultez le pédiatre de votre enfant ou un autre dispensateur de soins.

bebe triste

A privacy reminder from YouTube, a Google company
Sign in to add this video to a playlist.
Sign in to report inappropriate content.
Sign in to make your opinion count.
Sign in to make your opinion count.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Category

People & Blogs

License

Standard YouTube License

Autoplay

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

bebe triste

Envie de bébé

Préparer la grossesse

Tomber enceinte

Infertilité

PMA

Adoption

Psycho

Grossesse

Suivi de grossesse

Santé

Nutrition

Droits

Grossesse multiple

Psycho-sexo

Dico de la grossesse

Accouchement

Se préparer

Accoucher

Psycho

Suivi post-accouchement

Dico de l’accouchement

Bébé

Alimentation

Santé

Soins

Éveil et développement

Psycho

Allaitement

Dressing

Mode de garde

Enfant

Psycho

Éducation et vie sociale

École

Nutrition

Santé

Culture et loisirs

Look

Être parent

Maman

Papa

Psycho parents

Droits et administratif

Lifestyle

Magazine Parents

Nouvelles familles

Dico juridique

Prénoms

Nos conseils prénoms

Nos sélections de prénoms

Top 100 Garçons

Top 100 Filles

Bien s’équiper

Puériculture

Jouets

Alimentation de bébé

Loisirs

Beauté – Forme

Marques

Label Parents

Actus

Envie de bébé

Grossesse

Accouchement

Bébé

Enfant

Être parent

Nos experts

Pédiatre

Sexologue

Psychologue

Nutritionniste

Citation : Bonsoir petitefleur, D’abord première chose que j’ai envie de te dire c’est que ta petite fille t’aime mais quelque chose l’empêche de te le montrer… Le fait qu’elle t’ignore quand tu viens la chercher chez nounou est complètement normal. C’est sa façon de te montrer que tu lui as manqué.Maintenant je pense que tu devrais voir un thérapeute avec ta puce.Le « problème » … Sans vouloir te faire culpabiliser, tu en es probablement la source. Alors oui ça ne fait pas plaisir au début de comprendre qu’on n’a pas su voir d’où venait le soucis seule… MAIS ce qui compte c’est le résultat. Et quand on a compris pourquoi ça n’a pas fonctionné (souvent lié à l’enfance, ou grossesse difficile, ou accouchement difficile etc…) et bien après comme par « magie » ça fonctionne enfin. N’attends pas. Ta puce est petite et elle a beaucoup d’amour à TE donner. Donne lui les moyens de le faire.Bon courage et bonne route à toutes les deux.
Merci a toutes pour vos réponses même si je doit vous avouer que je me suis éffondrée a votre lecture.Je refusais d’admettre que ma fille avais un problème qui relevais peut être du médical et/ou du comportement.C’est très dur pour moi d’admettre que le bébé que j’ai mis au monde a un problème et je n’arrête pas de pleurer.Mais je pense que vous avez raison,il faut que j’en parle mais je refuser de voir les choses en face.c’est trés dur,je vie ca comme un échec.Au début je me disai que ce serai juste une passade,qu’elle était dans sa période « papa ».Mais depuis sa naissance au moindre chagrin,a la moindre colère ou a la moindre contrariété c’est son papa qui reussi a la calmer.J’ai essayer moi aussi,en vain.Elle m’appelle tata,comme sa nounou.C’est trés frustrant.Bien sur tout n’est pas tout noir avec ma fille mais j’ai l’impression d’être une copine de jeux,une tata.Je ne me sent pas maman.Enfin,elle ne me donne pas ce sentiments.Je m’occupe d’elle,je la nourrie (quand c’est papa qui a préparer),lui donne son bain,joue avec elle (quand elle est décidé) je me lève la nuit pour elle,je m’inquiète quand elle est malade…Je l’aime quoi.Mais pas elle.J’arrête pas de me demander ou j’ai bien pu merder.Comment j’ai pu en arriver la. J’ai rdv pour ses derniers vaccins dans 1 mois j’en toucherai 2 mots a la pédiatre qui la suit.On vera bien.Encore merci a vous
Aller à :

Au quotidien Allaitement,biberon, nutrition Eveil et croissance Santé / maladies infantiles Vos droits, vos congés, vos aides Modes de garde

Suivez-nous

Données et cookies
Nous écrire
Qui sommes nous ?
Plan du site
Mentions légales
Symptômes de la grossesse : comment les reconnaître?
Comment traiter la ménopause précoce ?
Enceinte, quand sent-on son bébé bouger ?
10 trucs que les hommes peuvent faire en salle d’accouchement
Les laits végétaux dangereux pour les bébés
Education : savez-vous repérer une “mère parfaite”?
20 conseils pour réussir les photos de son bébé
Quand les prénoms s’inspirent de lieux géographiques
Quels sont les prénoms composés des enfants de stars ?
Yakolo, une veilleuse-réveil en forme de feu tricolore
Poussette canne Liteway 2 de Chicco
Maman après un viol : le témoignage de Claudia Cardinale
Voici l’enfant le plus swag du monde (et il est très mignon) (VIDEO)
Je rencontre des problèmes de couple, je suis tentée par le tantrisme. Est-ce positif ?
Mon fils de 6 mois ne dort « que » 12 heures par jour, est-ce suffisant ?
Vêtements de grossesse : 13 tenues à prix doux pour l’été

bebe triste

Bebe peut-il ressentir quand on est triste ?
Je crois que tout est dit dans le titre . Je viens d’apprendre que ma maman avec laquelle je suis très très très proche va devoir subir une grosse operation . Et j’avoue avoir vraiment les boules , car en plus l’operation est prévu le 5 novembre du coup je ne sais pas si je pourrait faire la route jusqu’a creteil :s

Re : Bebe peut-il ressentir quand on est triste ?
Je suis partagée sur la question, je pense que oui vu qu’il entend nos voix, donc nos intonnations (tristesse, colère, etc …) maintenant je ne pense pas que ça soit au point d’en pâtir …

Je suis désolée pour ta maman , miliie, j’espère que cette opération aura au moins pour but de la remettre en bonne santé …

Re : Bebe peut-il ressentir quand on est triste ?
Merci Oui si tout ce passe bien grace a cette operation elle devrait ce sentir mieu mais sa reste une operation quoi :s

Re : Bebe peut-il ressentir quand on est triste ?
Bon, c’est déjà une bonne chose alors …
C’est sur une opération, c’est jamais genial mais bon …
Essaye de rester zen, ne serais ce que pour ta mère et ton bébé …

Re : Bebe peut-il ressentir quand on est triste ?
Oui j’vais rester zen, et essayer de penser a autre chose jusqu’au 5 novembre .

Re : Bebe peut-il ressentir quand on est triste ?
allé ma belle
ta maman est jeune elle va se remettre vite de son opération !!
plein de courage et d onde positives

gros bisous

Re : Bebe peut-il ressentir quand on est triste ?

Re : Bebe peut-il ressentir quand on est triste ?
tout d’abord, on pense bien a toi dans cette épreuve !!
Pour ce qui est de ta question, j’ai eu mon rdv gygy cet aprem et avec ma maladie, les douleurs que ça entraîne et surtout la fatigue moral qui ne suit plus, je lui ai poser la question a savoir si ma petite Suzanne pouvait déjà ressentir ma douleur mais aussi de ressentir mon mal être !!
et pour lui il m’a dit que pour la douleur non ça elle ne peux pas la ressentir, mais mon mal être, si je pleurs oui ça elle peux le ressentir mais moi je je sens quand je ne suis pas bien et que je pleurs beaucoup, sa façon de réagir c’est qu’elle bouge énormément !!!
et comparé a mes 2 première, Suzanne est beaucoup plus énervée je trouve, elle bouge énormément et je m’attend a ce qu’a sa naissance elle ne dorme pas bien et que ce soit un bébé nerveux !!!

maintenant on verra!!
Bon courage a vous et pense a ta nénette et je suis sûre que ta maman ne voudrait pas que tu te contrarie trop mais je sais bien que c’est beaucoup plus facile a dire qu’a faire !!!!

Re : Bebe peut-il ressentir quand on est triste ?
Je pense aussi que le bébé ressent ce que la mère ressent. Peut-être pas dans la même mesure.

Quand on éprouve des émotions notre cerveau sécrète et libère endorphine, adrénaline etc en fonction de l’émotion et c’est du chimique, et on est relié au bébé physiquement, donc.

Même sans prendre en compte que l’on est enceinte, on sait bien que notre corps réagit en fonction de notre état de santé mentale et inversement alors, même si le bébé est une entité à part entière, il est connecté à nous, donc.

C’est ma théorie de pas spécialiste

Je ne sais pas comment ni à quel niveau il ressent tout ça, et puis pour lui qui est très primaire dans ses ressentis, dans ses capacités d’analyse … il en gardera peut-être des traces dans sa mémoire profonde si l’émotion a été très intense, brutale ou longue, mais pas de la même intensité que la maman qui se souviendra bien de pourquoi elle a angoissé et pour qui etc.

Pi tu n’es pas Que triste, tu as d’autres émotions qui te traversent la journée, tu as bon espoir que cette opération se passe bien, même si l’angoisse est plus perceptible.

Pi ta maman elle voudra vite se remettre de son opération pour serrer le fruit du fruit de ses entrailles dans ses bras alors tout va bien se passer

Courage

Re : Bebe peut-il ressentir quand on est triste ?
Merci pour vos reponses les filles, vous etes super
J’essaye de positivé et d’me dire que tout va bien ce passer

Navigation rapide:

Tableau de bord utilisateur
Messages privés
Abonnements
Recherche dans les forums
Accueil des forums

Le salon des modératrices
News de grossesse
Urgences
Venez vous présenter
CONCEPTION
CONCEPTION PAR PMA
Contraception
GROSSESSE
   Futures Mamans
       Futures Mamans deJanvier
       Futures Mamans deFévrier
       Futures Mamans deMars
       Futures Mamans deAvril
       Futures Mamans deMai
       Futures Mamans deJuin
       Futures Mamans deJuillet
       Futures Mamans deAoût
       Futures Mamans deSeptembre
       Futures Mamans deOctobre
       Futures Mamans deNovembre
       Futures Mamans deDécembre
   Grossesse à risques
   Entre papas
   Enceinte et déjà maman
   Les mamans près de chez vous
       Les mamans d’Alsace
       Les mamans d’Aquitaine
       Les mamans d’Auvergne
       Les mamans de Basse Normandie
       Les mamans de Bourgogne
       Les mamans de Bretagne
       Les mamans du Centre
       Les mamans de Champagne Ardennes
       Les mamans de Corse
       Les mamans des Dom Tom
       Les mamans de Franche Comté
       Les mamans d’Haute Normandie
       Les mamans d’Ile de France
       Les mamans du Languedoc Roussillon
       Les mamans du Limousin
       Les mamans de Lorraine
       Les mamans du Midi Pyrénées
       Les mamans du Nord Pas de Calais
       Les mamans du Pays de la Loire
       Les mamans de Picardie
       Les mamans du Poitou Charentes
       Les mamans de Provence Alpes Côtes d’Azur
       Les mamans de Rhône Alpes
       Les mamans canadiennes
       Les mamans belges
       Les mamans suisses
       Les mamans du monde
   Enceinte avec quelques rondeurs
   Prénoms
   Mères célibataires
   Pères célibataires
   Jeunes mamans
   Devenir maman à plus de 38 ans
   Maman de jumeaux
   Parents différents
   Bébés espoir
   Grossesse et addiction
MAMANS EN SOUFFRANCE
   Fausse couche
   Dénis de grossesse
   Mamans endeuillées
   Interruption volontaire de grossesse
   Perdre un être cher … durant sa grossesse
APRES LA GROSSESSE
   L’accouchement
   Grossesse et Césarienne
   Allaitement
   Les bébés nés prématurément
   Baby blues
   Les enfants différents
   Famille nombreuse
   Entre parents
   Mon enfant est hospitalisé
   Bébés de 2002
   Bébés de 2003
       Bébés Janvier 2003
       Bébés Février 2003
       Bébés Mars 2003
       Bébés Avril 2003
       Bébés Mai 2003
       Bébés Juin 2003
       Bébés Juillet 2003
       Bébés Août 2003
       Bébés Septembre 2003
       Bébés Octobre 2003
       Bébés Novembre 2003
       Bébés Décembre 2003
   Bébés de 2004
       Bébés Janvier 2004
       Bébés Février 2004
       Bébés Mars 2004
       Bébés Avril 2004
       Bébés Mai 2004
       Bébés Juin 2004
       Bébés Juillet 2004
       Bébés Août 2004
       Bébés Septembre 2004
       Bébés Octobre 2004
       Bébés Novembre 2004
       Bébés Décembre 2004
   Bébés de 2005
       BébésJanvier 2005
       Bébés Février 2005
       BébésMars 2005
       Bébés Avril 2005
       Bébés Mai 2005
       Bébés Juin 2005
       Bébés Juillet 2005
       BébésAoût 2005
       Bébés Septembre 2005
       BébésOctobre 2005
       Bébés Novembre 2005
       Bébés Décembre 2005
   Bébés de 2006
       Bébés Janvier 2006
       Bébés Février 2006
       Bébés Mars 2006
       Bébés Avril 2006
       BébésMai 2006
       BébésJuin 2006
       BébésJuillet 2006
       Bébés Août 2006
       Bébés Septembre 2006
       Bébés Octobre 2006
       Bébés Novembre 2006
       Bébés Décembre 2006
   Bébés de 2007
       Bébés de janvier 2007
       Bébés de février 2007
       Bébés de mars 2007
       Bébés d’avril 2007
       Bébés de mai 2007
       Bébés de juin 2007
       Bébés de juillet 2007
       Bébés d’août 2007
       Bébés de septembre 2007
       Bébés d’octobre 2007
       Bébés de novembre 2007
       Bébés de décembre 2007
   Bébés 2008
       Bébés de janvier 2008
       Bébés de février 2008
       Bébés de mars 2008
       Bébés d’avril 2008
       Bébés de mai 2008
       Bébés de juin 2008
       Bébés de juillet 2008
       Bébés d’août 2008
       bébés de septembre 2008
       Bébés d’octobre 2008
       bébés de novembre 2008
       Bébés de décembre 2008
   Bébés 2009
       Bébés de janvier 2009
       Bébés de fevrier 2009
       Bébés de mars 2009
       Bébés d’avril 2009
       Bébés de mai 2009
       Bébés de juin 2009
       Bébés de juillet 2009
       Bébés d’août 2009
       Bébés de septembre 2009
       Bébés d’octobre 2009
       Bébés de novembre 2009
       Bébés de décembre 2009
   Bébés 2010
       Bébés de janvier 2010
       Bébés de février 2010
       Bébés de mars 2010
       Bébés d’avril 2010
       Bébés de mai 2010
       Bébés de juin 2010
       Bébés de juillet 2010
       Bébés d’août 2010
       Bébés de septembre 2010
       Bébés d’octobre 2010
       Bébés de novembre 2010
       Bébés de décembre 2010
   Bébés de 2011
       Bébés de janvier 2011
       Bébés de février 2011
       Bébés de mars 2011
       Bébés d’avril 2011
       Bébés de mai 2011
       Bébés de juin 2011
       Bébés de juillet 2011
       Bébés d’août 2011
       Bébés de septembre 2011
       Bébés d’octobre 2011
       Bébés de novembre 2011
       Bébés de décembre 2011
   Bébés de 2012
       Bébés de janvier 2012
       Bébés de février 2012
       Bébés de mars 2012
       Bébés d’avril 2012
       Bébés de mai 2012
       Bébés de juin 2012
       Bébés de juillet 2012
       Bébés d’août 2012
       Bébés de septembre 2012
       Bébés d’octobre 2012
       Bébés de novembre 2012
       Bébés de décembre 2012
   Bébés 2013
   Bébés 2014
   Adoption
   Mode garde
   Mamans Nature
   Mamans d’ado ou en devenir
   Les Working Mums
LE COUPLE
   Sexe et grossesse
   Retrouver sa féminité après une grossesse
   Vie de couple
   Bien préparer une cérémonie
   Mamans à la maison
   Familles recomposées et monoparentales
   L’homoparentalité
   Le divorce
Mon bébé grandit
   Education, éveil et jeu
   Alimentation du jeune enfant
   Santé du jeune enfant
   L’entrée à l’école
   Petites annonces
Loisirs et Créations
L’espace blogs perso

Edité par : vBulletin® version 3.8.1 | Copyright ©2000 – 2013, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés | Version française #16 par l’association vBulletin francophone
SEO by TechForum | Magrossesse est le site de la grossesse et des femmes enceintes | All contents © magrossesse 2000, 2013

Bebe peut-il ressentir quand on est triste ?

bebe triste

Cherchez sur la base 123RF avec une image au lieu d’un texte. Glissez une image dans la partie grise.
VISIONNEZ LES TARIFS DE NOS FORMULES

Qui sommes-nous

FAQ générale
FAQ EVO
FAQ éditoriale
FAQ stock vidéo
FAQ stock audio

Écouter!

Blog

Tutorials

Corporate+

Programme partenariat

Programme API – 123RF

S’abonner

Acheter des crédits

Visionneuse

Historique de téléchargement

FAQ générale

FAQ EVO

FAQ éditoriale

FAQ stock vidéo

FAQ stock audio

Vendez vos images

Déposer

Historique

Gains

Parainage

Tax Center

Licences (contrats)

Licences (tableau récapitulatif)

Informations juridiques

Conditions d’utilisation

Besoin d’aide ? Contactez notre service client sur le
All rights reserved. © 05/18/2017 123RF Limited 2005-2017.

bebe triste
Créez un compte ou connectez-vous pour des recommandations personnalisées
x Advertising Console Copy to clipboard
Space ↑ ↓ m f Esc → ← Shift → Shift ← 0 – 9 → ←
© 2005 – 2017 Dailymotion
Pays : france
Nous utilisons des cookies en vue d’améliorer votre expérience en ligne et de vous offrir des contenus et des services adaptés à vos centres d’intérêts. En utilisant Dailymotion, vous reconnaissez accepter notre charte sur les cookies .

bebe triste
Bébé goûte votre humeur Suivant vos émotions, vous sécrétez différentes substances. Celles-ci arrivent ensuite dans le liquide amniotique dont elles modifient le goût. Si vous êtes par exemple excitée, votre bébé goûtera l’adrénaline. De plus, votre futur bébé a plus de papilles gustatives qu’un enfant ou adulte et ces papilles couvrent d’ailleurs toute la cavité buccale. Chaque chef de cuisine serait jaloux d’un tel fin connaisseur, car votre bébé remarque la moindre modification dans la composition du liquide amniotique.
Bébé entend votre humeur Votre bébé déduit aussi votre humeur en écoutant votre voix et le battement de votre cœur. Si vous êtes gaie ou émotionnelle, vous employez une échelle de sons variés. Les sons aigus et graves s’alternent plus souvent. Si vous vous sentez tendue ou déprimée, vous parlez de façon plus monotone. Et votre bébé saisit cela clairement.Votre pulsation cardiaque révèle également vos émotions. Une pulsation rapide réfère à l’excitation ou l’agitation, un rythme cardiaque plus lent indique que vous êtes calme ou triste.
Bébé ressent votre humeur Tout comme avec votre pulsation cardiaque et votre voix, vous exprimez vos émotions avec votre respiration. Lorsque vous êtes calme, vous inspirez et expirez profondément. En revanche, vous soupirez quand vous êtes inquiète. Vous respirez de manière cahotante quand vous vous sentez bouleversée et de façon superficielle lorsque vous vous dépêchez. Et votre bébé en prend note.
Trop d’émotions : néfaste pour le bébé ? Puisque votre bébé est si sensible et ressent le moindre changement d’émotions, vous avez peut-être peur de vivre désormais d’intenses émotions. Laissez tomber cette crainte ! Après tout, votre bébé ne pourra qu’apprendre de ces émotions intenses. Quand vous papotez simplement avec votre voisine, le bébé n’en apprendra pas grand-chose. En revanche, si vous êtes excitée, vous parlerez et respirerez très différemment et d’autres substances arriveront dans l’eau amniotique. Votre bébé captera ces signaux avec curiosité. Mieux encore, il reconnaîtra l’émotion lorsque vous la vivrez une prochaine fois. Malheureusement, il ressentira également votre stress ou tristesse. En principe, cela n’est pas si grave. Car il est important que votre enfant éprouve aussi cette émotion et en apprenne sitôt. Si cependant vous êtes longtemps de mauvaise humeur, ou si vous souffrez significativement de stress lors de votre grossesse, cela peut perturber la croissance et le développement de votre bébé. Essayez donc d’éviter les situations stressantes et pensez à votre bébé si vous ressentez beaucoup de pression.
L’ influence du milieu et des émotions sur bébé:

On le prétend parfois : « Une femme qui pleure beaucoup, mettra au monde un enfant aux yeux rougis ». Superstition ou vérité ? En tout cas, les émotions d’une maman influencent son enfant, même dans le ventre.